Robar II Royce

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Robar II Royce
Identité
V.O. Robar II Royce
Statut
Rang roi
Titres roi de Bronze
Grand Roi du Val, des Doigts et des montagnes de la Lune
Épée Dame Affliction
Décès ~-3000 (bataille des Sept Étoiles)
Famille
Père un fils de Yorwyck VI Royce
Blasons
Robar était un roi de la maison Royce

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Robar II Royce était le sire de Roches-aux-runes et le dernier roi de Bronze de la maison Royce, pendant les invasions andales. Durant son règne, il devint le Grand Roi du Val, des Doigts et des montagnes de la Lune, réunissant tous les Premiers Hommes du Val pour lutter contre l'implantation grandissante des Andals. Il fut vaincu lors de la bataille des Sept Étoiles par le Chevalier Ailé, Artys Arryn, qui fonda la maison Arryn et devint le premier roi de la Montagne et du Val[1].

Histoire[modifier]

Petit-fils de Yorwyck VI Royce, Robar Royce devient roi de Bronze de la maison Royce deux semaines avant ses seize ans, à l'époque où le Val est presque entièrement sous le contrôle des Andals. Très bon guerrier et excellent meneur de troupes, à la fois rusé et charmeur, Robar II s'allie avec les derniers roitelets, clans et petites maisons des Premiers Hommes du Val pour combattre les Andals. Il organise des mariages, offre des terres et de l'or et gagne même un concours de tir à l'arc contre le seigneur de la maison Veneur, au cours duquel Robar aurait triché d'après les légendes. Son éloquence lui vaut le soutien de la célèbre sorcière, Ursula Descarpe. Il est également rejoint par les Rougefort, les Belmore et les Froideseaux. Robar II Royce adopte alors le titre de Grand Roi du Val, des Doigts et des montagnes de la Lune, et prévoit de repousser les Andals hors du Val[1].

Plutôt que d'attaquer conjointement tous les Andals, le Grand Roi profite des divisions qui existent entre eux : il pactise avec un chef andal pour en renverser un autre et les abat un par un. Il commence par vaincre et tuer le roi des Doigts Qyle Corbray, à qui il prend son épée en acier valyrien, Dame Affliction. Il envoie sa propre sœur soulever les Shett de Goëville contre les rois andals de la maison Grafton. Il remporte également une grande victoire sous les murs de Chênes-en-fer contre le Marteau des Collines[1].

Face à cette contre-attaque inattendue des Premiers Hommes, les Andals abandonnent leurs querelles et choisissent le Chevalier Ailé Artys Arryn pour les mener. D'après les chanteurs et les septons qui ont chroniqué leur affrontement, les Premiers Hommes de Robar II arrivent les premiers au pied de la Lance du Géant où la dernière bataille, la bataille des Sept Étoiles, se prépare. Robar s'installe dans les hauteurs et profite des jours qui suivent pour renforcer sa position défensive. Les Andals apparaissent au crépuscule et les deux camps attendent l'aube avant que la bataille ne débute. À la septième charge, les Andals parviennent enfin à percer les défenses des Premiers Hommes, mais Robar Royce et ses champions lancent la contre-attaque plutôt que de se replier ou de fuir. Usant de Dame Affliction, il abat le géant Torgold Tallett et le Chevalier Ailé, Artys Arryn. Robar espère qu'en découvrant leur chef mort, les Andals perdront courage et fuiront le champ de bataille. Mais il est tombé dans un piège : profitant des heures sombres de la nuit, le véritable Artys Arryn a contourné les positions des Premiers Hommes pour les prendre à revers avec cinq cents chevaliers andals. Il a laissé un de ses chevaliers, revêtu de son armure de rechange, avec le gros de son armée, et c'est lui que Robar a tué. Pris entre deux ost, les Premiers Hommes de Robar II sont massacrés. Le Grand Roi lui-même est tué, par le seigneur de la maison Montmarri, par le chevalier Luceon Templeton de Neufétoiles ou, d'après les traditions de la maison Corbray, par ser Jaime Corbray, qui lui aurait repris Dame Affliction[1].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Les origines de la saga, Le Val.