Andals

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : the Andals

Les Andals sont un peuple originaire de l'Orient arrivé il y a près de trois mille ans sur le continent de Westeros[N 1] afin d’échapper à l'expansion de l'empire valyrien[1]. De peau et de cheveux clairs, ils importèrent l'écriture, les techniques de fabrication de l'acier, la religion des Sept, ainsi que le concept de chevalerie. Les histoires écrites les plus anciennes datent d'après l'arrivée des Andals car les Premiers Hommes n'utilisaient que des runes gravées dans la pierre[2]. Si certaines lignées peuvent revendiquer une ascendance andale relativement préservée (comme les Lannister ou les Arryn[3]), l'essentiel de la population des Sept Couronnes est issue du croisement entre les populations des Andals et des Premiers Hommes au cours des millénaires[4].

Histoire

Origines

Les Andals sont originaires de la péninsule de la Hache[N 2], d'où ils rayonnèrent vers le sud-ouest et évincèrent peu à peu les Hommes Velus, peuple apparentés aux Ibbéniens, pour y fonder le grand royaume d'Andalos plusieurs millénaires avant la Conquête[1]. D'après de nombreux mestres, ils furent les premiers habitants de la Norvos pré-valyrienne[5]. Ils apprirent notamment l'art de travailler le fer des Rhoynars et c'est en Andalos que naquît vraisemblablement la religion des Sept[6].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Andalos.

Exode massif vers Westeros

Les Andals, qui, selon les récits mythiques, arboraient des étoiles à sept branches scarifiées dans leur chair[7][8], semblent avoir traversé le détroit pour débarquer sur les côtes orientales de l'actuel Val d'Arryn où subsistent des traces de leur arrivée, notamment dans la région des Quatre Doigts[9]. Ils entrèrent alors en conflit avec les Premiers Hommes et les derniers représentants des enfants de la forêt. Ainsi, les Arryn soumirent les vallées orientales des montagnes de la Lune[N 3][10]. Dans le Conflans, les Andals mirent fin à la lignée de la maison d'Alluve avec les morts de Tristifer IV d'Alluve et de son fils et héritier, Tristifer V[11]. L'expansion des Andals mit ainsi fin aux différents royaumes des Premiers Hommes au sud du Neck qui furent soumis par la force. Seul le royaume du Nord réussit à demeurer inviolé. Cette conquête s'accompagna de l'extermination des derniers enfants de la forêt et de la destruction de leurs derniers sanctuaires, comme ce fut le cas à Noblecœur[12]. Toutefois, face à certaines résistances locales, comme sur la presqu'île de Claquepince, les Andals obtinrent aussi leur domination par des mariages politiques[4]. De plus, certains contacts entre les Andals et les Premiers Hommes furent pacifiques, comme ce fut le cas avec la maison Hightower de Villevieille qui les accueillit les bras ouverts[13]. Par ailleurs, si les Andals semblent avoir largement essaimé dans le Bief, ils y demeurèrent vassaux de la maison Jardinier, une ancienne lignée des Premiers Hommes qui perdura jusqu'à la Conquête[3]. L'arrivée des Andals dans les îles de Fer reste assez tardive, près de mille ans après leur arrivée sur le continent[1][14]. Ils mirent fin au règne et à la lignée de la maison Greyfer et c'est ensuite que la maison Chenu prend la tête des îles de Fer[3].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Arrivée des Andals.

Disparition d'Andalos

Environ mille cinq cent ans avant la Conquête, un roi andal connu sous le nom de Qarlon le Grand unifia sous son autorité l'archipel de Lorath et étendit sa domination sur toute la bande littorale de la mer Grelotte et ce, jusqu'aux portes de la cité libre de Norvos. Après plusieurs victoires des andals, Norvos fit appel aux Seigneurs Dragons de Valyria qui défirent l'armée andale et dévastèrent totalement les îles lorathies (qui resteront inhabitées durant plus d'un siècle)[15].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Purge de Lorath.

Le royaume d'Andalos, alors réduit à sa portion congrue fut petit à petit absorbé par la cité libre de Pentos et les Andals assimilés aux Pentoshis[16]. En Essos, il ne reste des Andals plus guère que la région dénommée Andalos et qui désigne les terres situées au nord des collines de Velours[17][18][N 4].

Société

La société andale semble avoir été largement à l'origine du modèle féodal des Sept Couronnes et joua un grand rôle dans l'unification du territoire[N 5][19]. Les Andals se distinguaient aussi des Premiers Hommes par l'usage de l'acier, qui leur a donné un avantage militaire indéniable. Ils utilisaient des boucliers en forme de « cerf-volant »[N 6], et qui resteront ensuite en usage chez les Fils du Guerrier[20]. Toutefois, la principale caractéristique sociologique des Andals semble avoir été la forte imprégnation religieuse de leur société, visible notamment par le concept de chevalerie[2], par ailleurs probablement à l'origine de leur forte cohérence culturelle. Ainsi, certains des guerriers andals portaient sur leur poitrine des scarifications représentant l'étoile à sept branches de leur culte[8]. De plus, leurs septons furent les premiers à conserver des traces écrites de leur histoire et de celle des peuples vaincus. Les plus anciennes chroniques remontent donc à l'époque de leur arrivée à Westeros, ce qui rend sujet à caution les récits sur les évènements antérieurs[2].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. L'Histoire véritable date l'arrivée des Andals à Westeros de quatre mille ans avant la saga, alors que mestre Denestan, dans Questions, divise ce chiffre par deux (Cf. A Dance with Dragons, Chapitre 49, Jaime). La migration andale semblant s'étendre sur une très longue période, la réalité se situe probablement entre les deux (Cf. Les origines de la saga, L'arrivée des Andals).
  2. Même si certains mestres localisent l'origine des Andals, à l'instar de nombreux autres peuples, sur les rives de l'antique mer d'Argent (Cf. Les origines de la saga, Les prairies.).
  3. Selon la légende, ser Artys Arryn, dit le Chevalier Ailé, fut le fondateur de la maison Arryn. Il aurait chassé les Premiers Hommes de ce qui sera ensuite nommé le Val d'Arryn et, monté sur un faucon gigantesque, a volé jusqu'au sommet de la Lance du Géant pour y abattre le Roi Griffon (cf. A Feast for Crows, Chapitre 42, Alayne).
  4. Même si on retrouve chez les prêtres à barbe de Norvos l'antique pratique andale de se scarifier une hache double sur le torse, symbole qui fut remplacé au fil du temps par l'étoile à sept branches chez les guerriers andals, ce qui démontre, selon archimestre Perestan, la présence des Andals sur le site de l'antique Norvos (cf. A Feast for Crows, Chapitre 03, Le Capitaine des Gardes et Les origines de la saga, Norvos.).
  5. À l'exception notable du Nord, les royaumes des Premiers Hommes étaient largement plus morcelés (cf. notamment A Feast for Crows, Chapitre 10, Brienne et Les origines de la saga, Les rois de l'Hiver.).
  6. Kite shield en version originale, correspondant aux boucliers en forme de goutte d'eau utilisés par les Normands aux Xème et XIIème siècles.

Références