Goëville

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Goëville
Informations
V.O. Gulltown
Gull Fort
Nature ville
Gentilé Goëvillais
Localisation
Mm goeville.jpg

Blasons
Goëville est le siège de la maison Grafton Goëville est le siège de la maison Shett

Goëville est une grande ville située au sud du Val d'Arryn et sur la rive nord de la baie des Crabes. C'est la quatrième ville la plus importante du royaume des Sept Couronnes après Port-Réal, Villevieille et Port-Lannis. Elle est le siège de la maison Grafton et de la maison Shett[1]. Ses habitants sont appelés les Goëvillais[2].

Description[modifier]

Goëville est réputée pour abriter l'activité de couturières fort habiles[3]. C'est aussi un important port de commerce, le Val étant difficilement accessible par voie terrestre. En effet, la grand-route qui relie ce dernier au Trident est une route dangereuse et peu praticable pour le commerce, à cause des clans des montagnes de la Lune.

Sur une île du port de Goëville se trouve le matristère de Maris, célèbre matristère réputé pour l'instruction qu'il offre aux orphelines[4] et aux bâtardes de noble naissance[5].

Histoire[modifier]

Au cours de l'Âge de l'Aube, Goëville est dirigée par la maison Shett. Selon la légende, la ville serait le siège du roi des Vrais Hommes.

Lors de l'arrivée des Andals à Westeros, le roi Osgood III Shett de Goëville est en conflit avec son voisin, le roi de Bronze Yorwyck VI Royce. Les Shett s'associent aux Andals menés par le chevalier Gerold Grafton pour repousser son ennemi. Leur alliance est forgée par le mariage entre leurs héritiers. Après la mort curieuse d'Osgood, Gerold Grafton s'empare du pouvoir dans le sang. Pour autant, il réussit à imposer son autorité et à faire prospérer la ville pour les années qui suivront.

Lors de la tentative de reconquête du Val par les Premiers Hommes de Robar II Royce, ce dernier envoie sa propre sœur à Goëville, où elle convainc les descendants des Shett de se rebeller contre les Grafton, et d'ouvrir les portes de la ville[2].

Lors de la Conquête, Goëville semble être tombée aux mains de Visenya après la défaite de la flotte targaryenne[6]. Par la suite, le roi Aegon Ier visite la ville à plusieurs reprises lors de ses pérégrinations royales[7].

Durant le règne de Jaehaerys Ier en l'an 52, le roi visite Goëville accompagné de sa sœur-épouse Alysanne Targaryen. Cette dernière y tiendra l'une de ses cours de femmes, au cours de laquelle lui sera peut-être inspirée la Loi de la Veuve[8].

Durant la rébellion de Robert Baratheon, Goëville reste loyale au roi Aerys II et ne s'engage pas aux côtés de lord Jon Arryn, seigneur du Val d'Arryn. Robert Baratheon s'empare de la ville et tue Marq Grafton de sa main[9].

Goëville dans la saga[modifier]

Avant AGOT[modifier]

Lord Jon Arryn, Main du roi Robert Baratheon, confie à Petyr Baelish, un poste subalterne aux douanes de Goëville en l'an 288, à la demande de sa femme, lady Lysa Arryn. Il se fait rapidement remarquer à cette charge en faisant rentrer trois fois plus d’argent qu’aucun autre percepteur du Trésor[10] .

Notes et références[modifier]

  1. So Spake Martin du 05 juin 2000 : (en) "Cities in Westeros" sur westeros.org
  2. 2,0 et 2,1 Les origines de la saga, Le Val.
  3. A Feast for Crows, Chapitre 42, Alayne.
  4. Fire and Blood : Le temps de la mise à l'épreuve. La refonte du royaume.
  5. Fire and Blood : Le long règne. Jaehaerys et Alysanne. Diplomatie, descendance et douleur.
  6. Les origines de la saga, La Conquête.
  7. Fire and Blood : Le Dragon avait trois têtes. Le gouvernement sous le roi Aegon Ier.
  8. Fire and Blood : Naissance, mort et trahison sous le règne de Jaehaerys Ier.
  9. A Dance with Dragons, Chapitre 10, Davos.
  10. A Storm of Swords, Chapitre 69, Sansa.