The Winds of Winter, Chapitre provisoire, Alayne 1 : Différence entre versions

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
(Résumé)
(Résumé)
 
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
== Résumé ==
 
== Résumé ==
  
[[Alayne Stone]] lit une histoire à [[Robert Arryn]] lorsque [[Mya Stone]] les interrompt. Elle informe Alayne que les bannières de la [[maison Vanbois]] ont été aperçues sur la route et que [[Harrold Hardyng]] les accompagne. Robert s’agace de leur venue qu’il n’a jamais sollicitée et discute avec Alayne du futur [[mariage]] de cette dernière avec Harrold. Robert fait alors montre de jalousie et lui déclare qu'il souhaite l'épouser, ce à quoi elle répond que ses bannerets prendraient mal le fait qu’une [[bâtarde]] épouse un [[seigneur]] et que son père, [[Petyr Baelish]], en pâtirait certainement. Ulcéré, Robert, après avoir promis qu’il ferait voler tous les contestataires, entre dans une crise que la jeune fille parvient à juguler.  
+
[[Alayne Stone]] lit une histoire à [[Robert Arryn]] lorsque [[Mya Stone]] les interrompt. Elle informe Alayne que les bannières de la [[maison Vanbois]] ont été aperçues sur la route et que [[Harrold Hardyng]] les accompagne. Robert s’agace de leur venue qu’il n’a jamais sollicitée et discute avec Alayne du futur [[mariage]] de cette dernière avec Harrold. L'enfant fait alors montre de jalousie et lui déclare qu'il souhaite l'épouser, ce à quoi elle répond que ses bannerets prendraient mal le fait qu’une [[bâtarde]] épouse un [[seigneur]], et que son père, [[Petyr Baelish]], en pâtirait certainement. Ulcéré, Robert, après avoir promis qu’il ferait voler tous les contestataires, entre dans une crise que la jeune fille parvient à juguler.  
  
 
Leur discussion au sujet du mariage reprend mais Robert semble vexer Alayne en évoquant les bâtards. Prétextant avoir été heurtée, elle sort de la chambre pour tenter de retrouver lord Baelish.
 
Leur discussion au sujet du mariage reprend mais Robert semble vexer Alayne en évoquant les bâtards. Prétextant avoir été heurtée, elle sort de la chambre pour tenter de retrouver lord Baelish.
Ligne 20 : Ligne 20 :
 
Découvrant son étude vide, elle constate que la fenêtre en est ouverte et que des papiers jonchent la pièce. Parmi ceux-ci, elle trouve la liste des soixante-quatre jouteurs venant participer au [[tournoi]] organisé pour instaurer une nouvelle confrérie de [[Chevaliers Ailés]]. Les huit meilleurs d'entre eux deviendraient les protecteurs de Robert Arryn pour une durée trois ans. L'idée initiale du tournoi, de la confrérie et des rétributions émanant d'Alayne, elle constate que [[Littlefinger]] s'est chargé de tout organiser.
 
Découvrant son étude vide, elle constate que la fenêtre en est ouverte et que des papiers jonchent la pièce. Parmi ceux-ci, elle trouve la liste des soixante-quatre jouteurs venant participer au [[tournoi]] organisé pour instaurer une nouvelle confrérie de [[Chevaliers Ailés]]. Les huit meilleurs d'entre eux deviendraient les protecteurs de Robert Arryn pour une durée trois ans. L'idée initiale du tournoi, de la confrérie et des rétributions émanant d'Alayne, elle constate que [[Littlefinger]] s'est chargé de tout organiser.
  
Alayne rejoint la cour intérieure où se dérouleront les joutes et elle y aperçoit, dans le fond, des [[chevaliers]] portant des boucliers blasonnés. Les membres de la [[maison Belmore]] arborent des cloches, ceux de la [[maison Lynderly]] des vipères vertes, ceux de la [[maison Rompierre]] une masse d'armes rouge et ceux de la [[maison Tallett]], leurs piles grises et noires. Elle y rencontre [[Myranda Royce]], en compagnie de deux chevaliers que cette dernière trouve particulièrement ennuyeux, ser [[Uther Shett]] et ser [[Ossifer Lipps]]. Comprenant la situation, Alayne propose alors à Myranda de l'accompagner dans sa recherche. La conversation entre les deux jeunes filles s'oriente rapidement sur les partis qui s'offrent à Myranda puis sur Harry qu'elle aurait aimé épouser. Elles observent ensuite ser [[Lyn Corbray]] mettre à mal son compagnon d'entraînement. Ser Lyn explique que son frère, [[lord]] [[Lyonel Corbray]], n'a pu venir car son épouse est enceinte, situation qui semble le contrarier puisqu'il perdrait son statut d'héritier de la [[maison Corbray]] si lady Corbray mettait au monde un enfant en bonne santé. Les propos du chevalier mettent Alayne mal à l'aise, et en le quittant, elle tombe nez-à-nez avec ser [[Ombrich]] qui semblait l'observer.
+
Elle rejoint la cour intérieure où se dérouleront les joutes et elle y aperçoit des [[chevaliers]] portant des boucliers blasonnés. Les membres de la [[maison Belmore]] arborent des cloches, ceux de la [[maison Lynderly]] des vipères vertes, ceux de la [[maison Rompierre]] une masse d'armes rouge et ceux de la [[maison Tallett]], leurs piles grises et noires. Elle y rencontre [[Myranda Royce]], en compagnie de deux chevaliers que cette dernière trouve particulièrement ennuyeux, ser [[Uther Shett]] et ser [[Ossifer Lipps]]. Comprenant la situation, Alayne propose alors à Myranda qu'elle l'accompagne dans sa recherche. La conversation entre les deux jeunes filles s'oriente rapidement sur les partis qui s'offrent à cette dernière puis sur Harry qu'elle aurait aimé épouser. Elles observent ensuite ser [[Lyn Corbray]] mettre à mal son compagnon d'entraînement. Ser Lyn explique que son frère, [[lord]] [[Lyonel Corbray]], n'a pu venir car son épouse est enceinte, situation qui semble le contrarier puisqu'il perdrait son statut d'héritier de la [[maison Corbray]] si lady Corbray mettait au monde un enfant en bonne santé. Les propos du chevalier mettent Alayne mal à l'aise, et en le quittant, elle tombe nez-à-nez avec ser [[Ombrich]] qui semblait l'observer.
  
La sonnerie des cors retentit pour annoncer l'arrivée de lady [[Anya Vanbois]] et de son pupille, Harrold Hardyng. Les jeunes filles se lancent alors dans une course effrénée pour les accueillir, arrivant rouges et essoufflées. Ce moment fait resurgir chez Alayne des souvenirs heureux avec son amie [[Jeyne Poole]] à [[Winterfell]]. Lady Vanbois est accompagnée de son benjamin [[Wallace Vanbois|Wallace]] et de son petit-fils [[Roland Vanbois|Roland]]. Lors de leur entrevue, ser Harrold se montre impoli envers sa promise en insistant sur son statut de bâtarde. Parvenant à ne rien laisser paraître de son trouble, Alayne les quitte et repart à la recherche de son père.
+
La sonnerie des cors retentit pour annoncer l'arrivée de lady [[Anya Vanbois]] et de son [[pupille]]. Les jeunes filles se lancent alors dans une course effrénée pour les accueillir, arrivant rouges et essoufflées. Ce moment fait resurgir chez Alayne des souvenirs heureux avec son amie [[Jeyne Poole]] à [[Winterfell]]. Lady Vanbois est accompagnée de son benjamin [[Wallace Vanbois|Wallace]] et de son petit-fils [[Roland Vanbois|Roland]]. Lors de leur entrevue, ser Harrold se montre impoli envers sa promise en insistant sur son statut de bâtarde. Parvenant à ne rien laisser paraître de son trouble, Alayne les quitte et repart à la recherche de son père.
  
Près du donjon, elle rencontre ser [[Lothor Brune]] qui semble avoir une faible opinion d'Harry l'Héritier, le qualifiant d'Harry le Crétin. Il lui indique que son père se trouve avec lord [[Benedar Belmore]] et lord [[Gerold Grafton]] en train d'inspecter les réserves de céréales de lord [[Nestor Royce]]. Elle surprend une conversation mettant en lumière que, l'hiver venant, ils spéculent sur la raréfaction de la nourriture, faisant ainsi grimper les prix. Alayne informe son père de la présence de lady Vanbois et d'Harry et ne lui cache pas que ce dernier a été déplaisant à son encontre. Petyr Baelysh la rassure, lui donne des conseils de séduction et la convainc d'agir à l'occasion du repas du soir réunissant l'ensemble des participants au tournoi.
+
Près du donjon, elle rencontre ser [[Lothor Brune]] qui semble avoir une faible opinion d'Harry l'Héritier, le qualifiant d'Harry le Crétin. Il lui indique que son père se trouve avec lord [[Benedar Belmore]] et lord [[Gerold Grafton]] en train d'inspecter les réserves de céréales de lord [[Nestor Royce]]. Elle surprend une conversation mettant en lumière que, l'hiver venant, ils spéculent sur la raréfaction de la nourriture, prévoyant de faire ainsi grimper les prix. Alayne informe son père de la présence de lady Vanbois et d'Harry et ne lui cache pas que ce dernier a été déplaisant à son encontre. Petyr Baelysh la rassure, lui donne des conseils de séduction et la convainc d'agir à l'occasion du banquet du soir réunissant l'ensemble des participants au tournoi.
  
Après le repas, les chevaliers se pressent autour d'Alayne et rivalisent de courtoisie à son égard. Elle danse ainsi avec une douzaine de convives avant qu'Harrold Hardyng lui demande de lui accorder une danse. Dans un premier temps, Alayne refuse et ser Harrold, embarrassé, demande à être pardonné de son comportement. Ces excuses ne lui suffisent pas et ser Harrold se montre alors presque suppliant. Elle accepte finalement la danse et engage peu après la conversation sur ses bâtards (la jeune [[Alys Stone]] âgée de deux ans et le futur enfant à naître, d'une autre femme, [[Saffron]]). Tout en continuant à danser, Alayne charme son cavalier et obtient la promesse de renvoyer Saffron lorsqu'ils seront mariés. À la fin de la danse, ser Harrold, tombé sous le charme, sollicite la faveur de porter ses couleurs durant le tournoi. Alayne la lui refuse, arguant qu'elle les réserve à quelqu'un d'autre.
+
Après le repas, les chevaliers se pressent autour d'Alayne et rivalisent de courtoisie à son égard. Elle danse ainsi avec une douzaine de convives avant qu'Harrold Hardyng lui demande de lui accorder une danse. Dans un premier temps, Alayne refuse et ser Harrold, embarrassé, demande à être pardonné de son comportement. Ces excuses ne lui suffisent pas et ser Harrold se montre alors presque suppliant. Elle accepte finalement la danse et engage peu après la conversation sur ses bâtards (la jeune [[Alys Stone]] âgée de deux ans et le futur enfant à naître, d'une autre femme, [[Saffron]]). Tout en continuant à danser, Alayne charme son cavalier et obtient la promesse de renvoyer Saffron lorsqu'ils seront mariés. À la fin de la danse, ser Harrold, tombé sous le charme, sollicite la faveur de porter ses couleurs durant le tournoi ; Alayne la lui refuse, arguant qu'elle les réserve à quelqu'un d'autre.
  
 
== Notes et références ==
 
== Notes et références ==

Version actuelle datée du 14 août 2019 à 00:39

Icone attention.png De par sa nature, cet article contient des informations non balisées, tirées de The Winds of Winter. Icone attention.png

Cet article concerne un chapitre publié sur le site de George R. R. Martin le 2 avril 2015 et issu du sixième tome de la saga en cours d'écriture, The Winds of Winter, et dont le personnage Point de Vue est Sansa Stark.

Chapitres et pagination[modifier]

Chapitres[modifier]

  • Ce chapitre serait le premier consacré à Sansa dans le sixième livre.
  • Ce chapitre serait le vingt-cinquième consacré à Sansa sur l'ensemble de la saga.

Pagination[modifier]

  • inconnue

Résumé[modifier]

Alayne Stone lit une histoire à Robert Arryn lorsque Mya Stone les interrompt. Elle informe Alayne que les bannières de la maison Vanbois ont été aperçues sur la route et que Harrold Hardyng les accompagne. Robert s’agace de leur venue qu’il n’a jamais sollicitée et discute avec Alayne du futur mariage de cette dernière avec Harrold. L'enfant fait alors montre de jalousie et lui déclare qu'il souhaite l'épouser, ce à quoi elle répond que ses bannerets prendraient mal le fait qu’une bâtarde épouse un seigneur, et que son père, Petyr Baelish, en pâtirait certainement. Ulcéré, Robert, après avoir promis qu’il ferait voler tous les contestataires, entre dans une crise que la jeune fille parvient à juguler.

Leur discussion au sujet du mariage reprend mais Robert semble vexer Alayne en évoquant les bâtards. Prétextant avoir été heurtée, elle sort de la chambre pour tenter de retrouver lord Baelish.

Découvrant son étude vide, elle constate que la fenêtre en est ouverte et que des papiers jonchent la pièce. Parmi ceux-ci, elle trouve la liste des soixante-quatre jouteurs venant participer au tournoi organisé pour instaurer une nouvelle confrérie de Chevaliers Ailés. Les huit meilleurs d'entre eux deviendraient les protecteurs de Robert Arryn pour une durée trois ans. L'idée initiale du tournoi, de la confrérie et des rétributions émanant d'Alayne, elle constate que Littlefinger s'est chargé de tout organiser.

Elle rejoint la cour intérieure où se dérouleront les joutes et elle y aperçoit des chevaliers portant des boucliers blasonnés. Les membres de la maison Belmore arborent des cloches, ceux de la maison Lynderly des vipères vertes, ceux de la maison Rompierre une masse d'armes rouge et ceux de la maison Tallett, leurs piles grises et noires. Elle y rencontre Myranda Royce, en compagnie de deux chevaliers que cette dernière trouve particulièrement ennuyeux, ser Uther Shett et ser Ossifer Lipps. Comprenant la situation, Alayne propose alors à Myranda qu'elle l'accompagne dans sa recherche. La conversation entre les deux jeunes filles s'oriente rapidement sur les partis qui s'offrent à cette dernière puis sur Harry qu'elle aurait aimé épouser. Elles observent ensuite ser Lyn Corbray mettre à mal son compagnon d'entraînement. Ser Lyn explique que son frère, lord Lyonel Corbray, n'a pu venir car son épouse est enceinte, situation qui semble le contrarier puisqu'il perdrait son statut d'héritier de la maison Corbray si lady Corbray mettait au monde un enfant en bonne santé. Les propos du chevalier mettent Alayne mal à l'aise, et en le quittant, elle tombe nez-à-nez avec ser Ombrich qui semblait l'observer.

La sonnerie des cors retentit pour annoncer l'arrivée de lady Anya Vanbois et de son pupille. Les jeunes filles se lancent alors dans une course effrénée pour les accueillir, arrivant rouges et essoufflées. Ce moment fait resurgir chez Alayne des souvenirs heureux avec son amie Jeyne Poole à Winterfell. Lady Vanbois est accompagnée de son benjamin Wallace et de son petit-fils Roland. Lors de leur entrevue, ser Harrold se montre impoli envers sa promise en insistant sur son statut de bâtarde. Parvenant à ne rien laisser paraître de son trouble, Alayne les quitte et repart à la recherche de son père.

Près du donjon, elle rencontre ser Lothor Brune qui semble avoir une faible opinion d'Harry l'Héritier, le qualifiant d'Harry le Crétin. Il lui indique que son père se trouve avec lord Benedar Belmore et lord Gerold Grafton en train d'inspecter les réserves de céréales de lord Nestor Royce. Elle surprend une conversation mettant en lumière que, l'hiver venant, ils spéculent sur la raréfaction de la nourriture, prévoyant de faire ainsi grimper les prix. Alayne informe son père de la présence de lady Vanbois et d'Harry et ne lui cache pas que ce dernier a été déplaisant à son encontre. Petyr Baelysh la rassure, lui donne des conseils de séduction et la convainc d'agir à l'occasion du banquet du soir réunissant l'ensemble des participants au tournoi.

Après le repas, les chevaliers se pressent autour d'Alayne et rivalisent de courtoisie à son égard. Elle danse ainsi avec une douzaine de convives avant qu'Harrold Hardyng lui demande de lui accorder une danse. Dans un premier temps, Alayne refuse et ser Harrold, embarrassé, demande à être pardonné de son comportement. Ces excuses ne lui suffisent pas et ser Harrold se montre alors presque suppliant. Elle accepte finalement la danse et engage peu après la conversation sur ses bâtards (la jeune Alys Stone âgée de deux ans et le futur enfant à naître, d'une autre femme, Saffron). Tout en continuant à danser, Alayne charme son cavalier et obtient la promesse de renvoyer Saffron lorsqu'ils seront mariés. À la fin de la danse, ser Harrold, tombé sous le charme, sollicite la faveur de porter ses couleurs durant le tournoi ; Alayne la lui refuse, arguant qu'elle les réserve à quelqu'un d'autre.

Notes et références[modifier]


Icone book.png
Icone book.png
Chapitres provisoires de TWOW