Petyr Baelish

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Petyr Baelish
Image by Amok©

Identité
V.O. Petyr Baelish
Surnom Littlefinger
Statut
Rang Lord
Titres Grand Argentier
membre du Conseil restreint
Sire d'Harrenhal (ACOK)
Seigneur suzerain du Conflans (ACOK)
Lord Protecteur du Val (ASOS)
Naissance vers 266
Famille
Mère Alayne Baelish
Épouse Lysa Arryn (ASOS)
Bâtard Alayne Stone (ASOS)
Blasons
Ancien blason de la maison Baelish Petyr dirige la maison Baelish Petyr fait partie de la maison Arryn
Grand Argentier
Owen Merryweather Tyrion Lannister
Suzerain du Conflans
Edmure Tully
Sire d'Harrenhal
Janos Slynt

Né vers l'an 266[N 1], lord Petyr Baelish [pi:'tɚ bə'lɪʃ][1][N 2], dit Littlefinger[N 3][2], est le seigneur de la maison Baelish et le Grand Argentier au Conseil restreint du roi Robert Baratheon. Ancien pupille de lord Hoster Tully à Vivesaigues, il doit alors son sobriquet à Edmure Tully qui le surnomma ainsi en raison de son apparence chétive et parce que son fief est situé sur le plus petit des Quatre Doigts[N 4]. De fait, devenu adulte, lord Petyr Baelish demeure un homme de petite stature, mince et alerte, aux traits aigus et aux yeux gris-vert rieurs. Il porte une barbichette en pointe et, malgré son âge, ses cheveux sombres sont parsemés de quelques fils argentés[3].

Malgré ses dons reconnus pour la finance et sa position privilégiée au sein de la Couronne, Littlefinger a peu de pouvoir propre puisqu'il ne possède qu'un fief minuscule, n'a aucun vassal et très peu d'épées à son service (parmi celles-ci, se trouve notamment le franc-coureur Lothor Brune[4]). Ne représentant donc pas une menace et cultivant un caractère affable, il jouit d'une excellente réputation à la Cour où il est connu pour ses bons mots[5]. Il fait souvent preuve d'une ironie mordante et ses saillies peuvent être d'un grand cynisme[6]. Ses contemporains les plus perspicaces voient d'ailleurs en lui un ambitieux retors qui ne se préoccupe de servir que ses seuls intérêts[7][8]. Brillant, sournois et rusé, il peut faire montre d'une grande perversité. Son art du mensonge et de la manipulation est, de fait, très développé[9]. Adepte des élégances vestimentaires, il prend grand soin de son apparence et rivalise avec lord Renly Baratheon quant à ses tenues[10][11][12]. Féru de paris, il n'hésite pas à miser de grosses sommes lors des tournois[13].

Avant AGOT

Jeunesse

Enfant, Petyr est élevé en tant que pupille de lord Hoster Tully à Vivesaigues, parmi les enfants de ce dernier avec lesquels il se lie. Lord Hoster était en effet devenu ami avec le père de Petyr au cours de la guerre des Rois à Neuf Sous, ce qui explique qu'un enfant d'aussi basse naissance soit pupille d'une des grandes maisons des Sept Couronnes[14].

A Vivesaigues, Petyr tombe amoureux de la fille aînée de lord Hoster, la future lady Catelyn Stark. Quand il apprend qu’elle est promise à Brandon Stark, il défie celui-ci en duel pour obtenir la main de Catelyn. Cette dernière lui refuse son soutien, confiant son écharpe à Brandon, tout en faisant promettre à ce dernier de ne pas tuer celui qu'elle considère comme un ami des plus chers. Le combat a lieu au bord des douves de Vivesaigues. Lorsque Brandon voit la mauvaise qualité de l'armure de Petyr, il enlève la plus grande partie de la sienne. Malgré cela, l'issue du duel ne fait aucun doute : Brandon est un homme, et Petyr encore un adolescent. Mais, bien qu'il soit pressé par les coups de Brandon et blessé à plusieurs reprises, Petyr refuse de se rendre. Finalement, Brandon le blesse sérieusement à l'abdomen et Petyr tombe en murmurant le prénom de son amour. Il est soigné pendant deux semaines par le mestre de Vivesaigues, aidé par Lysa (son père ayant interdit à Catelyn de le voir). Edmure tente de lui rendre visite, mais Petyr refuse car il ne lui pardonne pas d'avoir été l'écuyer de Brandon durant le combat. Une fois à peu près remis, lord Hoster Tully le renvoie en litière aux Doigts finir sa convalescence dans son fief[15].

Au déclenchement de la rébellion de Robert Baratheon, lorsqu'il apprend la mort de Brandon, Petyr écrit une lettre à Catelyn, mais celle-ci, se sachant promise à lord Eddard Stark, jette la lettre au feu sans l'ouvrir[3]. Des années plus tard, il prétendra devant Tyrion Lannister avoir défloré les deux filles de lord Hoster durant sa jeunesse[12].

Ascension

À la demande de sa femme lady Lysa[16], lord Jon Arryn, Main du roi Robert Baratheon, confie à Petyr Baelish, un poste subalterne aux douanes de Goëville en l'an 288. Il se fait rapidement remarquer à cette charge en faisant rentrer trois fois plus d’argent qu’aucun autre percepteur du Trésor[12].

Appelé à la cour de Port-Réal, Petyr y réussit une ascension fulgurante, car les dépenses excessives du roi Robert Baratheon lui permettent de démontrer tous ses talents : en seulement trois ans, il obtient le poste de Grand Argentier et un siège au Conseil restreint. Là, il décuple les revenus de la Couronne[17], en ne se contentant pas d'entasser l'or dans les coffres, mais en le faisant fructifier (notamment en spéculant outrageusement), achetant et vendant biens et marchandises, parvenant ainsi à « faire s'accoupler deux dragons d'or pour en engendrer un troisième »[12]. Mais il a aussi recours à des emprunts massifs et répétés auprès des Lannister, des Tyrell, de Tyrosh, de la Banque de Fer de Braavos et, depuis peu, du Grand Septon[18].

Lord Petyr profite de ses fonctions pour placer des hommes à lui (en général issus de la bourgeoisie ou de la petite noblesse, plus efficaces que leurs prédécesseurs de haute naissance) à tous les postes de son administration : depuis les quatre garde-clefs, le Comptable du roi et le Trébuchet du roi et les agents chargés des trois frappes, jusqu'aux collecteurs de taxes et aux douaniers[12]. Il possède aussi de nombreux bordels à Port-Réal[19], et semble bénéficier de relations privilégiées avec les classes sociales élevées du peuple, en particulier dans le Val d'Arryn et à Goëville[2].

Dans AGOT

Les loups

Littlefinger est immédiatement mis au courant par lord Varys de l’arrivée de lady Catelyn Stark à Port-Réal, lorsque celle-ci veut prévenir lord Eddard de la tentative d’assassinat perpétrée contre leur fils Bran. Petyr leur affirme que le poignard d’acier valyrien utilisé par le tueur lui appartenait, mais qu’il l’a cédé à Tyrion Lannister après avoir perdu un pari[3]. Catelyn l'informe (à ce moment ou plus tard) de ses soupçons quant au rôle des Lannister dans la mort de lord Jon Arryn[18]. Quelques jours plus tard, Petyr participe à la première séance du Conseil restreint présidée par lord Eddard Stark, mais convoquée par le roi Robert pour organiser un tournoi en l'honneur de sa nouvelle Main. Il révèle alors à lord Eddard horrifié l'état dramatique des finances du royaume : la Couronne doit plus de six millions de dragons d'or à divers créanciers, principalement les Lannister. A la sortie de la séance, il emmène discrètement Eddard à l'extérieur du Donjon Rouge jusqu'à un bordel lui appartenant en ville, où il a caché Catelyn. Là, il oriente les soupçons du couple à propos de la tentative d'assassinat de Bran sur les Lannister, tout en se vantant d'avoir barre sur Varys. Il approuve la décision d'Eddard de renvoyer Catelyn à Winterfell[18], et Littlefinger offre alors son aide à Eddard pour enquêter sur le meurtre de Jon Arryn. Il l’informe que l'écuyer de lord Arryn est encore présent à Port-Réal, de même que plusieurs serviteurs de sa maisonnée[20].

Lors du tournoi de la Main, Petyr reconnaît Sansa Stark grâce à sa ressemblance avec sa mère ; il l'aborde alors familièrement[4].

Lorsque le Conseil restreint débat du sort à réserver à la princesse Daenerys Targaryen qui est enceinte, Petyr ne conteste pas la décision royale de la faire assassiner, mais il repousse la suggestion de mestre Pycelle de faire appel aux Sans-Visage de Braavos, au motif que la dépense est exorbitante. Il se vante ensuite devant lord Eddard (qui a démissionné pour protester contre cette décision indigne) d'avoir ainsi sauvé la vie de la princesse, qui n'avait sinon aucune chance d'en réchapper[10]. Littlefinger emmène lord Eddard dans le bordel où s'étaient déjà rendus conjointement lord Arryn et lord Stannis Baratheon, et qu'il a réussi à localiser[10]. Ils y trouvent Barra, une autre bâtarde de Robert. Au retour, lorsque Eddard est intercepté par ser Jaime Lannister et ses hommes, il s’enfuit précipitamment pour aller chercher le Guet, mais les manteaux d’or arrivent après la bataille[6].

Les lions

Après la mort du roi Robert, lord Eddard fait appel à Petyr pour acheter la loyauté des hommes du Guet et de leur commandant Janos Slynt. Littlefinger accepte, mais en réalité travaille pour Cersei : lors de l'épreuve de force, le Guet trahit lord Eddard et massacre ses hommes de concert avec les Lannister. Petyr lui-même dérobe la dague d'Eddard et la lui place sous la gorge[21]. Après la disgrâce de lord Eddard, Littlefinger conserve ses fonctions au Conseil sous le règne de Joffrey. Il conseille alors à ce dernier de récompenser largement Janos Slynt[22].

Dans ACOK

Les lions

A l'arrivée de Tyrion Lannister au Conseil restreint pour assumer le rôle de Main du Roi, Littlefinger l'accueille cordialement. Cependant, Tyrion n'est pas dupe du rôle qu'a joué lord Baelish dans son arrestation par lady Catelyn Stark[22]. Les deux hommes vont donc s'affronter discrètement, Tyrion tentant de prendre la mesure de cet adversaire aimable et déconcertant. Il s'emploie à éliminer les hommes de Littlefinger dans les rouages du pouvoir (notamment lord Janos Slynt[23]), alors que ce dernier place ses pions parmi les mercenaires recrutés par Bronn[16]. Lord Petyr lui démontre ses talents lorsque la reine Cersei produit devant le Conseil restreint des exemplaires de la lettre que le roi Stannis a envoyé dans toutes les Sept Couronnes pour l'accuser d'adultère et d'inceste, et pour traiter ses enfants de bâtards. Lorsque Tyrion envisage de combattre cette rumeur par une autre, c'est lui qui suggère d'accuser la reine Selyse d'avoir commis l'adultère avec le fou Bariol, qui serait le vrai père de Shôren. Lord Varys, absent lors de cette séance, laisse ensuite entendre à Tyrion que c'est peut-être lui qui a donné à Stannis ces informations d'inceste et de bâtardise de la reine et de ses enfants[9].

Lorsque Tyrion cherche à trouver de nouveaux alliés pour le roi Joffrey Baratheon, il propose à lord Petyr Baelish d'être son émissaire auprès de lady Lysa Arryn afin d'obtenir l'alliance du Val d'Arryn contre la menace des armées des frères de feu Robert Baratheon. Tyrion lui déclare envisager d'envoyer la princesse Myrcella Baratheon en garantie aux Eyrié, en vue de son mariage ultérieur avec le jeune lord Robert Arryn, à qui le titre de Gouverneur de l'Est serait conféré. En remerciement, Littlefinger y gagnerait la forteresse de Harrenhal ainsi que le titre de seigneur suzerain du Conflans. Lord Petyr Baelish n'arrive pas à cacher la convoitise qu'exerce sur lui cette offre, qui ferait de lui l'un des plus grands seigneurs des Sept Couronnes[24]. Mais il comprend vite qu'il a été trompé par Tyrion qui cherchait à découvrir quel membre du Conseil restreint renseignait la reine Cersei Lannister, ce qui le plonge dans une colère froide[25].

Les roses

Après l’assassinat du roi Renly Baratheon sous les murs d'Accalmie, Tyrion propose d'ouvrir des négociations avec les Tyrell qui n'ont pas pris le parti du roi Stannis Baratheon. La puissance de Hautjardin semble alors le seul moyen de maintenir le roi Joffrey sur son trône. L'idée d'un mariage entre le roi Joffrey et la jeune Margaery Tyrell, veuve du roi Renly, est avancée par le Lutin. Littlefinger se propose alors pour aller négocier avec ser Loras Tyrell à Pont-l'Amer. Tyrion ne voulant pas quitter Port-Réal, ne peut qu'accepter l'intervention de lord Baelish. Ce dernier obtient une escorte imposante (trois cents manteaux d'or, vingt chevaliers et autant d'écuyers), ainsi que la libération de ser Hobber Redwyne (afin de gagner les bonnes grâces de son père, proche de lord Mace Tyrell), un ordre de mission signé du roi et du Conseil restreint, et une promesse de récompense à la hauteur de ses services[26].

A Hautjardin, il obtient l'alliance des Tyrell et le mariage de Margaery avec Joffrey, contre un siège au Conseil restreint pour lord Mace Tyrell, ainsi que l'intégration de ser Loras Tyrell dans la Garde Royale. Alors qu'il loue les mérites du roi, les hommes de sa suite répandent des rumeurs sur la cruauté de Joffrey.

Lors de la bataille de la Néra, c'est lui qui a l'idée de déguiser ser Garlan Tyrell avec l'armure de feu Renly Baratheon[27]. Ce subterfuge a un effet psychologique déterminant sur les troupes de Stannis qui voient la réapparition de leur ancien roi. Après la bataille, pour ses services rendus à la Couronne, Littlefinger est nommé sire d'Harrenhal et seigneur suzerain du Conflans[N 5][28]. Il a demandé directement à lord Tywin Lannister ces récompenses, même si ces titres paraissent alors bien creux au vu de l’instabilité de la région du Conflans qui est encore en grande partie aux mains du roi Robb Stark[29]. Mais ils haussent la maison Baelish parmi les grandes maisons des Sept Couronnes[30].

Dans ASOS

Port-Réal

Alors que lord Tywin Lannister reprend en main le royaume, lord Petyr Baelish est envoyé par le Conseil restreint au Val d'Arryn afin de séduire et d'épouser lady Lysa Arryn et de rattacher ainsi cette région, neutre depuis le début des hostilités, à la Couronne. Il abandonne ainsi son poste de Grand Argentier, et suggère pour lui succéder le nom de Tyrion Lannister. Lord Tywin ne peut qu'approuver la présence d'un Lannister de plus au Conseil restreint de son petit-fils, même si Tyrion exprime des réticences, voyant là un nouveau plan de Littlefinger[30].

Avant de quitter Port-Réal pour le Val, il fournit une fausse Arya Stark à lord Tywin. Cette dernière doit être confiée à lord Roose Bolton qui doit la marier à son fils Ramsay Snow. Cette union est nécessaire pour que Roose Bolton puisse ajouter un semblant de légitimité à ses prétentions de gouverneur du Nord pour le roi Joffrey Baratheon[31].

Il recueille Sansa à bord de son bateau le soir de l’assassinat du roi Joffrey. Il ordonne alors sans ménagement l’exécution de ser Dontos Hollard[32], son agent, car celui-ci a accompli sa tâche (persuader Sansa de porter la résille d’améthystes noires d'Asshaï le soir des noces[28], puis l'aider à s’enfuir du Donjon Rouge) et n’est plus d’aucune utilité[16].

Le Val d'Arryn

Une fois arrivé à sa demeure (une simple tour sur une côte rocailleuse et lugubre) dans la région des Quatre Doigts, lord Petyr fait passer Sansa pour sa fille bâtarde, Alayne Stone. Il lui révèle être à l'origine de l'assassinat du roi Joffrey Baratheon par les Tyrell, et s'être arrangé pour faire porter les soupçons contre l'époux de Sansa, Tyrion Lannister. Il se marie peu de temps après son arrivée avec lady Lysa Arryn, qui a attendu ce moment toute sa vie. Il tente de persuader Lysa Arryn d'organiser la cérémonie aux Eyrié afin que cette union gagne en crédibilité, mais cette dernière ne veut rien entendre et le mariage est célébré immédiatement. Littlefinger révèle à sa nouvelle épouse l'identité réelle de Sansa et tous rejoignent les Eyrié où Lysa a laissé son fils, lord Robert Arryn, qu'elle veut faire épouser à sa nièce[16]. Lady Lysa nomme ensuite Petyr lord Protecteur du Val d'Arryn[33].

Un matin neigeux, Sansa construit un Winterfell miniature en neige dans le jardin des Eyrié. Littlefinger l'aide dans sa réalisation puis, subitement, lui donne un baiser. Lady Lysa, qui les a aperçus, convoque alors Sansa dans la grande salle, et déchaîne sur elle toute sa colère et sa jalousie. Dans son esprit hystérique, Sansa est assimilée à la Catelyn de son adolescence, qui voulait lui « voler son Petyr ». Elle commence à entraîner Sansa vers la porte de la Lune et veut la faire basculer dans le vide. C'est alors qu'intervient Littlefinger. Au cours de leur confrontation et des reproches que fait Lysa à son nouveau mari, elle prétend que c'est sur les conseils de Petyr qu'elle a assassiné lord Jon Arryn et qu'elle a écrit une lettre à sa sœur en accusant les Lannister. Littlefinger parvient à calmer la rancœur de son épouse en l'amadouant, puis la pousse brutalement dans le vide, malgré la présence de Marillion. Petyr annonce alors que ce dernier est l'assassin de son épouse[33].

Dans AFFC

La mort de lady Lysa Arryn si peu de temps après son remariage paraît plus que suspecte à certains grands vassaux des Arryn. En effet, ceux-ci rechignent à accepter Littlefinger comme lord Protecteur du Val d'Arryn, notamment en raison du peu de prestige dont jouit sa maison. Lord Petyr et Alayne rencontrent tout d'abord lord Nestor Royce et sa maisonnée. Après un faux témoignage ému de Sansa, ils produisent devant lord Robert Arryn rendu hystérique par la mort de sa mère, un Marillion repentant qui passe volontiers aux aveux. Ce dernier est peu apprécié par la Cour de lady Lysa Arryn, et sa culpabilité semble alors avérée pour les témoins de cette première entrevue. Afin de posséder un appui loyal, Littlefinger nomme lord Nestor Royce seigneur des Portes de la Lune à titre héréditaire, la validité de ce décret étant liée à la légitimité de Petyr sur le Val. Cependant, lord Nestor l'avertit que son cousin, lord Yohn Royce, et quelques maisons influentes du Val se sont regroupés sous le nom des seigneurs déclarants et souhaitent le déposséder de l'administration du Val[34]. Loin de s'en inquiéter, Petyr écrit à la reine Cersei Lannister pour obtenir qu'elle lui envoie des tapisseries de chasse du roi Robert Baratheon qui se trouvaient anciennement dans la salle du Trône du Donjon Rouge[35].

Littlefinger, qui associe de plus en plus Sansa à ses intrigues, décide de rencontrer les seigneurs déclarants alors qu'ils mènent un blocus contre les Eyrié. Cette entrevue semble mal s'engager pour lord Petyr jusqu'à ce que ser Lyn Corbray le menace ouvertement d'un duel. L'assemblée, offusquée par cette attitude, s'excuse auprès de Petyr et lui concède un an pour rétablir les finances du Val. Littlefinger accepte de bonne grâce et révèle ensuite à Sansa que ser Lyn Corbray est en fait un de ses alliés qui lui servira pour discréditer tout complot contre sa personne dans le Val[2].

Littlefinger entreprend alors de saper l'unité des seigneurs déclarants, notamment en faisant jouer ses amitiés avec certaines maisons mineures du Val (comme la maison Grafton et la maison Lynderly) et en rachetant les dettes des maisons les plus hautaines (comme la maison Vanbois). Il organise le mariage de lord Lyonel Corbray avec la fille d'une riche famille de négociant contre une dot conséquente. Enfin, il réussit à persuader lady Anya Vanbois de faire épouser son pupille, le jeune Harrold Hardyng qui n'est autre que l'héritier putatif de lord Robert Arryn, à sa fille bâtarde, Alayne Stone. Il prévoit, à cette occasion, de révéler la véritable identité d' Alayne et de lui rallier, de ce fait, les épées du Val d'Arryn et du Nord[36].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Petyr Baelish est interprété par l'acteur Aidan Gillen dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Voir aussi

Icone star.png "Littlefinger : et dans les livres, alors ?", article de blog écrit par Eridan.

Notes et références

Notes

  1. Petyr Baelish passe pour avoir eu quinze ans lors de son duel avec Brandon Stark à Vivesaigues, ce duel se déroulant apparemment à la fin de l'an 281 ou au tout début de l'an 282, ce qui impliquerait une naissance en l'an 266 (cf. A Game of Thrones, Chapitre 41, Catelyn). Toutefois, lady Catelyn Stark semble indiquer que Petyr n'a pas encore trente ans lorsqu'elle rencontre à nouveau Petyr Baelish à Port-Réal dans la seconde moitié de l'an 298 (cf. A Game of Thrones, Chapitre 19, Catelyn). Ces deux informations ne sont pas conciliables et il semble raisonnable de fonder le calcul de l'année de naissance de Petyr sur les données les plus récentes, en admettant que Catelyn voulait en fait dire que son ancien ami d'enfance a une petite trentaine d'années au début de la saga.
  2. Prononcé [pɪ'tʌɪə bə'lɪʃ] dans la version audio de Roy Dotrice.
  3. Le surnom de lord Petyr n'est généralement pas traduit, mais est toutefois mentionné une fois comme le « Petit-Doigt » lors d'un jeu de mots de ser Lyn Corbray (cf. A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne).
  4. Les Doigts sont une région côtière faisant partie du Val d'Arryn.
  5. La suzeraineté sur le Trident est conférée alors à lord Petyr, mais il faut comprendre ce terme comme désignant l'ensemble du Conflans, puisqu'il est précisé qu'il sera de ce fait suzerain des seigneurs riverains.

Références

  1. So Spake Martin du 06 mai 2005 : (en) "To Be Continued in Chicago" sur westeros.org.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 A Feast for Crows, Chapitre 24, Alayne.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 A Game of Thrones, Chapitre 19, Catelyn.
  4. 4,0 et 4,1 A Game of Thrones, Chapitre 30, Sansa.
  5. A Feast for Crows, Chapitre 45, Jaime.
  6. 6,0 et 6,1 A Game of Thrones, Chapitre 36, Eddard.
  7. A Game of Thrones, Chapitre 32, Tyrion.
  8. A Game of Thrones, Chapitre 59, Eddard.
  9. 9,0 et 9,1 A Clash of Kings, Chapitre 16, Tyrion.
  10. 10,0, 10,1 et 10,2 A Game of Thrones, Chapitre 34, Eddard.
  11. A Game of Thrones, Chapitre 46, Eddard.
  12. 12,0, 12,1, 12,2, 12,3 et 12,4 A Clash of Kings, Chapitre 18, Tyrion.
  13. A Game of Thrones, Chapitre 31, Eddard.
  14. So Spake Martin du 18 nov. 2005 : (en) "US Signing Tour in Half Moon Bay" sur westeros.org.
  15. A Game of Thrones, Chapitre 41, Catelyn.
  16. 16,0, 16,1, 16,2 et 16,3 A Storm of Swords, Chapitre 69, Sansa.
  17. A Storm of Swords, Chapitre 33, Tyrion.
  18. 18,0, 18,1 et 18,2 A Game of Thrones, Chapitre 21, Eddard.
  19. A Storm of Swords, Chapitre 13, Tyrion.
  20. A Game of Thrones, Chapitre 26, Eddard.
  21. A Game of Thrones, Chapitre 50, Eddard.
  22. 22,0 et 22,1 A Clash of Kings, Chapitre 04, Tyrion.
  23. A Clash of Kings, Chapitre 09, Tyrion.
  24. A Clash of Kings, Chapitre 21, Tyrion.
  25. A Clash of Kings, Chapitre 26, Tyrion.
  26. A Clash of Kings, Chapitre 37, Tyrion.
  27. A Storm of Swords, Chapitre 68, Jaime.
  28. 28,0 et 28,1 A Clash of Kings, Chapitre 66, Sansa.
  29. A Storm of Swords, Chapitre 05, Tyrion.
  30. 30,0 et 30,1 A Storm of Swords, Chapitre 20, Tyrion.
  31. A Storm of Swords, Chapitre 54, Tyrion.
  32. A Storm of Swords, Chapitre 62, Sansa.
  33. 33,0 et 33,1 A Storm of Swords, Chapitre 81, Sansa.
  34. A Feast for Crows, Chapitre 11, Sansa.
  35. A Feast for Crows, Chapitre 18, Cersei.
  36. A Feast for Crows, Chapitre 42, Alayne.