Trahisons de Chutebourg

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Treasons of Tumbleton

Les Trahisons de Chutebourg recouvrent l'ensemble des trahisons qui ont eu lieu à la première bataille de Chutebourg durant le conflit de succession connu sous le nom de Danse des Dragons ; si elles concernent plusieurs personnes, les plus importantes sont le changement de camp des dragonniers Hugh Marteau et Ulf Blanc, auparavant partisans de la prétendante Rhaenyra Targaryen. Ces trahisons renversent le cours de la bataille, et sans doute le cours de la guerre[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Première bataille de Chutebourg.

Contexte[modifier]

En l'an 130, les combats font rage depuis plus d'un an entre les Verts d'Aegon II Targaryen et les Noirs de Rhaenyra Targaryen. Au moment de la première bataille de Chutebourg, Rhaenyra occupe le trône, mais les forces armées de lord Ormund Hightower, accompagné du jeune frère du roi, Daeron Targaryen sur son dragon Tessarion, se dirigent vers la capitale ; Chutebourg est la dernière place forte avant Port-Réal. Les forces des Noirs du Conflans sont envoyées pour défendre Chutebourg, assistés par Hugh Marteau sur Vermithor et Ulf Blanc sur Aile-d'Argent.

Les deux hommes ont déjà participé à des batailles à dos de dragon, en particulier à la bataille du Gosier. Jusque-là, ils ont montré leur loyauté au camp des Noirs, mais n'ont, selon eux, jamais été récompensés à la hauteur de leur engagement ; ils ont été faits chevaliers et fieffés de terres mineures, mais on leur a refusé successivement Rosby et Castelfoyer, puis Accalmie et Castral Roc. Selon Champignon, c'est donc l'appât du gain qui les aurait poussés à changer de camp ; il est possible aussi que ça été par peur d'affronter Tessarion sur le champ de bataille.

Par ailleurs, quelques lords mineurs et chevaliers fieffés, ainsi que de nombreux hommes d'armes présents dans Chutebourg, sont en fait des traîtres qui se font passer pour des partisans de Rhaenyra afin de pouvoir attaquer la ville de l'intérieur ; ils attendent donc le bon moment pour tourner casaque.

Déroulement[modifier]

Les troupes menées par ser Garibald Gris, qui a conduit la première charge, ont fait retraite à l'intérieur des murs, et les Loups de l'Hiver de lord Roderick Dustin sont parvenus à contourner les Hightower par le flanc ; lord Dustin lui-même tue Ormund Hightower, et la victoire semble toute proche, malgré l'apparition de Tessarion dans le ciel.

Cependant, à ce moment-là, Vermithor et Aile-d'Argent se joignent à Tessarion et incendient la ville et les soldats du camp des Noirs qu'ils viennent juste de quitter. De nombreux généraux des Noirs perdent la vie. Pendant ce temps, ser Roger Corne, un autre traître, se retourne contre les soldats qui gardaient les portes, et les ouvre en grand, permettant aux forces vertes de pénétrer dans la ville. Au château, lord Owain Bornay fait de même et tue ser Merrell le Hardi. La victoire des Verts est complète et la ville presque entièrement détruite.

Conséquences[modifier]

Les trahisons de Chutebourg ne font pas que renverser le cours de la bataille ; en effet, la trahison des dragonniers porte un coup très sévère à Rhaenyra, qui commence également à douter de la loyauté de ses autres semences de dragon, Orties et Addam Velaryon, avant de sombrer dans une véritable paranoïa qui la conduira à ordonner leurs meurtres. Orties s'enfuit, privant Daemon Targaryen d'un second dragon qui aurait peut-être pu lui sauver la vie lors de son combat contre Aemond Targaryen. La condamnation d'Addam Velaryon sépare définitivement Rhaenyra de sa Main, le sage et modéré Corlys Velaryon, et prive Port-Réal d'un dragon pour la protéger[1].

Notes et références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Fire and Blood : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.