[ASOIAF] la Garde Royale

Ce sujet a 23 réponses, 11 participants et a été mis à jour par  Eridan, il y a 2 semaines.

24 sujets de 1 à 24 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Messages
  • #118694

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

    Je viens de me rendre compte qu’on n’avait pas de sujet dédié à la Garde Royale (ou en tout cas, j’arrive pas à le retrouver) … Voila qui va rattraper ! ^^

    Bon, déjà, je mets en en-tête cet intéressant article de blog :

    [Les personnages de Feu et Sang] La Garde Royale

    Mais surtout, je voulais réagir à ça :

    Dans un univers médiéval, rares sont les Barristan Selmy, qui à l’âge de 63 ans, sont encore alertes et gaillards. D’ailleurs, encore aujourd’hui, les moyennes d’âges des athlètes font la part belle à la jeunesse.

    Désolé pour le HS mais c’est un truc qui m’a justement interpellé lors de mes lectures. De façon générale ce sont des « jeunes » qui sont intégrer à la garde royale, mais pour servir à vie, cela posant le risque d’avoir au bout de quelques années que des « vieux » qui pourrait être moins vifs et compétents que dans leur jeunesse (Barristan semble une exception), et ça m’a paru bizarre qu’il n’y ait pas de « retraite bien méritée » pour la garde royale (j’imagine que c’est prévu dans les manteaux d’or ou les autres corps de gardes, et là encore Barristan est l’exception).

    J’admets que la logique du service à vie peut paraître contestable … Mais c’est parce qu’on a une certaine vision de la Garde Royale, qui est sans doute un peu faussée : les frères-jurés ne sont pas les seules personnes autorisées à défendre le roi. Ce sont ses défenseurs principaux, mais ce ne sont pas les seuls. D’ailleurs, lorsqu’ils se réunissent, ils sont bien obligés de déléguer (cf. la réunion présidée par Jaime où la sécurité de Tommen est assurée par les deux Potaunoir restant et ser Garlan Tyrell). Du coup, n’avoir que des barbes grises au sein de la Garde Royale n’est pas si grave, du moment que le roi est par ailleurs entouré d’hommes capables de le défendre. Et au pire, la vie de Garde Royal semble suffisamment éprouvante pour que peu d’hommes y survivent bien longtemps … Il doit y avoir un roulement assez régulier quand même.

    Par contre, une des thématiques importantes entourant la Garde Royale, c’est la légende et le prestige : des parangons de chevalerie, les meilleurs chevaliers du monde … Même âgé, un nom célèbre et honorable reste une source de prestige, donc même un frère juré assez vieux ou malade peut encore être une source de prestige pour la Garde, là où intégrer plus de monde fait courir le risque d’intégrer trop vite un Lucamore Fort, un Gyles Manteaugris ou un Orivel le Munificient. Par ailleurs, il serait infamant de décréter qu’à un certain âge ou dans certaines conditions, une personne n’est plus apte à exercer son rôle : démettre quelqu’un de ses fonctions, c’est le couvrir de honte, à la limite du déshonneur (c’est pour ça que beaucoup de Main préfère « démissionner » plutôt qu’être renvoyée, à mon avis). Barristan comme Jaime se sentent salis lorsqu’on tente de les renvoyer.

    « Tu ne saurais servir dans la garde Royale, sans main d’épée, me sem…
    — Si fait, coupa Jaime. Et je le ferai. Il y a un précédent. Je consulterai le Blanc Livre pour le retrouver, si ça vous amuse. Estropié ou entier, c’est à vie que sert un chevalier de la Garde.

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 semaines et 2 jours par  R.Graymarch.
    #118698

    Ser Aemon Belaerys
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 199

    Mais surtout, je voulais réagir à ça : Ser Aemon Belaerys wrote:

    Je me posais justement la question, à savoir si j’ouvre un topic ou juste fait ma remarque vite fait en HS, donc merci Eridan d’ouvrir le sujet, nous allons pouvoir en parler plus.

    Ce sont ses défenseurs principaux, mais ce ne sont pas les seuls.

    En réfléchissant, ça devient logique. La garde royale serait « l’unité d’élite », les 7 personnes mise en avant concernant les questions de sécurité du roi et de la famille royale, mais en fait serait plutôt en charge d’organiser la sécurité du roi (et de sa famille), en coordonnant les différents corps de soldats et de gardes.

    Symboliquement, il y a toujours au moins un manteau blanc près du roi (par ex Jaime près d’Aerys II, même s’il y a d’autres raisons), mais une seule personne pourrait être faillible, il y a forcément toute une équipe, et le garde royal est alors une sorte de « chef d’équipe ».

    Je ne crois pas avoir lu quelque chose dans les livres qui corroborent ce que j’avance, mais ça me parait quand même plausible.

     

     

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #118706

    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2681

    Au delà de la fonction « guerrière » d’un chevalier de la Garde Royale, ne pas non plus oublier qu’il est aussi garant des secrets du roi et de son entourage. Un Garde Royal voit beaucoup de choses, et en entend énormément (Jaime en parle assez souvent) ; le serment qu’il prononce doit probablement englober cette dimension*, et on voit aussi l’intérêt pour le roi de le garder près de lui à vie. L’idéal de « le Garde Royal ne doit pas survivre à son roi » entérine vraiment les liens profonds et personnels entre le souverain et sa Garde (qu’on aussi retrouve avec les sangs coureurs Dothrakis).
    Le lord Commandant a aussi un rôle de conseil, et les membres peuvent mener des armées (et on le voit avec Tywin et Stannis, pas besoin d’avoir 20 ans pour cela). La dimension physique est importante et même primordiale, c’est celle qui est surtout mise en avant dans l’histoire qui nous est rapportée, mais elle n’est pas la seule.

    * Les vœux de la Garde Royale ne sont pas connus, mais cet été lors d’une rencontre avec GRRM, il y a eu quelques informations à leurs propos, et « garder ses (du roi) secrets » est une des phrases du serment.

    #hihihi

    #118743

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

    Symboliquement, il y a toujours au moins un manteau blanc près du roi (par ex Jaime près d’Aerys II, même s’il y a d’autres raisons), mais une seule personne pourrait être faillible, il y a forcément toute une équipe, et le garde royal est alors une sorte de « chef d’équipe ». Je ne crois pas avoir lu quelque chose dans les livres qui corroborent ce que j’avance, mais ça me parait quand même plausible.

    Les attributions de la Garde Royale sont extensives. Un Jaime ou un Loras qui quittent leur service auprès de Tommen pour aller guerroyer dans le Conflans ou à Peyredragon dans AFFC, ça passe parce qu’il font ça en son nom, avec l’accord / l’ordre de la régente et que l’un des buts affichés est effectivement d’assurer la sécurité du règne du roi en éliminant ses ennemis. De la même manière, on a beaucoup de Gardes Royaux dans la saga qui ne sont pas juste auprès du roi pour assurer sa sécurité, mais aussi auprès de sa famille : Robert n’est accompagné que par trois garde royaux dans le Nord les quatre autres restant à Port-Réal, Arys du Rouvre accompagne Myrcella à Dorne, Baelor et Maekar ont trois frères jurés auprès d’eux à Cendregué, Freuxsanglant est accompagné d’au moins un Garde Royal dans mon souvenir (si c’est pas plus) lorsqu’il mène l’armée qui va à Murs-Blancs. Et deux frères-jurés sont auprès de Rhaenyra de base à Peyredragon au début de la Danse.

    Il y a une fonction de représentation certaine, à mon avis.

    #118745

    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 271

    L’aspect le plus intéressant à mes yeux est le fait de servir « à vie ». Je trouve vraiment que c’est une mesure à double tranchant. D’un côté cela lie énormément les chevaliers de la Garde à leur voeu: aucun échappatoire.

    De l’autre quand quelqu’un se montre clairement indigne que faire? Je trouve que Cersei n’avait pas tort de renvoyer Boros Blount par exemple il n’était clairement pas à la hauteur. Et Jaime aurait du être renvoyé par Robert cependant celui-ci ne pouvait pas, à cause de son nom, lui faire prendre le noir ce qui aurait été la seule autre alternative institutionnelle possible sans créer de réel précédent.

    #118748

    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 108

    Je ne serais pas étonné que GRRM ait établi les vœux à vie juste pour appuyer la correspondance entre Garde Royale et Garde de Nuit. Juste au cas où il voudrait une rencontre de Jon et Jaime, par exemple. Mais sans avoir utilisé ces bases pour le moment.

    #118752

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

    Je ne serais pas étonné que GRRM ait établi les vœux à vie juste pour appuyer la correspondance entre Garde Royale et Garde de Nuit. Juste au cas où il voudrait une rencontre de Jon et Jaime, par exemple. Mais sans avoir utilisé ces bases pour le moment.

    Perso, je pense surtout qu’à la base, GRRM établit cette règle pour expliquer pourquoi après la guerre, Jaime et Barristan restent au service de Robert au lieu d’être décapités. Dans une certaine mesure, cette règle permet aussi de montrer à quel point Cersei se fiche des traditions et s’en cogne d’humilier un vieux chevalier pourtant prestigieux. Ca renforce le côté ignominieux et clientéliste des Lannister.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 2 jours par  R.Graymarch.
    #118772

    Lapin rouge
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1954

    Perso, je pense surtout qu’à la base, GRRM établit cette règle pour expliquer pourquoi après la guerre, Jaime et Barristan restent au service de Robert au lieu d’être décapités.

    C’est plutôt un contre-argument : si un garde royal sert à vie, le seul moyen de s’en débarrasser, c’est de le tuer (par assassinat ou exécution) ou de l’envoyer au Mur. Donc cette règle du service à vie n’explique pas pourquoi Robert a conservé Barristan et Jaime, au contraire.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #118782

    Macaria
    • Frère Juré
    • Posts : 71

    Et Jaime aurait du être renvoyé par Robert cependant celui-ci ne pouvait pas, à cause de son nom, lui faire prendre le noir ce qui aurait été la seule autre alternative institutionnelle possible sans créer de réel précédent.

    C’est un peut ce qui me gêne avec Jaime … même si Aerys II était ingérable, Jaime a brisé ses voeux et commis un régicide. Peu importe son rang, prestige ou maison, je comprends pas le choix de Robert Baratheon de l’avoir conservé dans sa garde royale … J’ai peut être la façon de penser de Ned Stark sur ce coup là …

    Après, j’imagine qu’on apprendra le serment de la garde royale dans les futures aventures du chevalier errant 🤗 Duncan étant le Pov des nouvelles, on apprendrait beaucoup de choses intéressantes à leur sujet !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  R.Graymarch.
    #118791

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

    C’est plutôt un contre-argument : si un garde royal sert à vie, le seul moyen de s’en débarrasser, c’est de le tuer (par assassinat ou exécution) ou de l’envoyer au Mur. Donc cette règle du service à vie n’explique pas pourquoi Robert a conservé Barristan et Jaime, au contraire.

    Effectivement, avant Cersei, il n’existe que ces deux moyens (encore que seul Jaehaerys pour le moment a usé de cette méthode de la GdN pour se débarrasser de frères jurés de la Garde qui l’encombraient. On ignore si la pratique a perduré. Elle aurait été ignominieuse pour Barristan de toute façon). Mais le pardon dont use Robert n’est pas sans précédent non-plus : la Garde Royale d’Aenys se met au service de Maegor apparemment sans discuter malgré son manque de légitimité, et au début du règne d’Aegon III, les derniers membres de la Garde Royale d’Aegon II sont pardonnés et se mettent au service d’Aegon III, le fils de l’usurpatrice Rhaenyra … Et ils font assez bien leur devoir, apparemment.

    Ca peut paraître étonnant pour nous qui avons une vision très pragmatique ou très stricte de ce que sont les vœux ou les engagements, mais ça semble finalement assez courant dans l’univers de Martin : des personnages qui ont prêté un serment à un roi, et qui continue à l’honorer même auprès des ennemis vainqueurs de ce roi. Je pense aux bannerets de Renly, qui se mettent au service de Stannis sans sourciller, et plus particulièrement à Bryce Caron et Guyard Morrigen, qui portent toujours les manteaux de la Garde Arc-en-Ciel que leur avait décerné Renly.

    RichardIII wrote: Et Jaime aurait du être renvoyé par Robert cependant celui-ci ne pouvait pas, à cause de son nom, lui faire prendre le noir ce qui aurait été la seule autre alternative institutionnelle possible sans créer de réel précédent. C’est un peut ce qui me gêne avec Jaime … même si Aerys II était ingérable, Jaime a brisé ses voeux et commis un régicide. Peu importe son rang, prestige ou maison, je comprends pas le choix de Robert Baratheon de l’avoir conservé dans sa garde royale … J’ai peut être la façon de penser de Ned Stark sur ce coup là …

    Bah, c’est du pragmatisme politique, quoi ! ^^ Robert peut être reconnaissant aux Lannister : ils l’ont rejoint au moment critique, ils lui permettent de prendre Port-Réal, le Donjon Rouge, le Trône de Fer sans avoir besoin de se battre lui-même (les coups de traîtres de Tywin sont terribles, mais ils permettent toujours d’épargner des vies, soit dit en passant). Robert n’a pas besoin de se salir les mains lui-même pour tuer Aerys ou (plus gênant) les enfants de Rhaegar. Tout comme le blâme des Noces Pourpres retombe essentiellement sur les Frey et non sur Tywin, la mort des trois Targaryens et d’Elia retombe presque intégralement sur les Lannister, et un peu, mais si peu, sur Robert. Même si par ailleurs, il engrange des dettes avec la mort d’Elia, c’est quand même un sacré confort pour le futur de son règne : pas d’héritier du côté de Rhaegar pour réclamer le Trône de Fer, juste les enfants d’Aerys qui était assez peu aimé.

    Se faisant, la maison la plus puissante et la plus riche du royaume se range à ses côtés. Avec l’Ouest, ça lui fait désormais cinq couronnes qui le soutiennent (+les îles de Fer) … de quoi faire réfléchir les deux qui restent. L’amitié des Lannister est précieuse pour Robert, il n’a pas intérêt à les froisser ou à leur donner des motifs d’aller voir ailleurs ou de ne pas le soutenir à fond : donc il pardonne le frère, épouse la sœur, offre des titres et des offices à toute la famille et aux potes de la familles … Et puis bon, c’est dans la nature de Robert de pardonner un peu facilement à ses ennemis (sauf Rhaegar).

    Quand on regarde les conséquences de son choix (tout le parcours de Jaime, l’inceste de Cersei, la guerre des Cinq Rois), on peut se dire qu’effectivement, épargner Jaime était le pire choix possible … Mais on ignore ce qui se serait passé s’il avait exécuté Jaime. 😉 Et là, on peut tout imaginer. Perso, je pense que ça aurait complètement refroidi Tywin, qui ne l’aurait dès lors plus assisté que très mollement, voire l’aurait trahi à un moment critique. Pas de mariage avec Cersei, pas d’alliance durable avec l’Ouest. Quatre couronnes de ton côté, une cinquième qui boude et deux autres toujours en rébellion … Les Tyrell auraient fini par se ranger derrière lui, sans doute, mais les Martell ? Ils ne sont déjà pas fiables sous le règne de Robert et après, avec un royaume uni. Qu’est-ce que ça aurait donné avec un royaume désuni ?

    Duncan étant le Pov des nouvelles, on apprendrait beaucoup de choses intéressantes à leur sujet !

    Je suis pas sûr que la révélation viendra de ce côté-là 😉 Vu les titres de nouvelles annoncés par GRRM, ce qui va le plus être développé dans les nouvelles, ce sont les premières années de la relation Dunk / Egg. Il y a peu de nouvelles qui seront consacrées à la période où il sera frère puis lord Commandant de la Garde Royale, à priori. On devrait donc aborde surtout la « formation » d’Egg, sa construction psychologique et philosophique de son futur métier de roi. Pour Dunk en lui-même, c’est vrai qu’il véhicule cette thématique récurrente « qu’est-ce qu’être chevalier ? » mais son intrigue littéraire me semble plus aller vers un questionnement sur l’utilité des vœux, plus que sur la question de savoir s’il a vraiment été fidèle à ses vœux (qu’il n’a pas vraiment prononcé ^^).

    Celui qui véhicule la thématique des vœux de la Garde Royale, de ce qu’ils impliquent et de ce qu’ils interdisent, c’est vraiment Jaime (et Brienne par croisement … Qui sait, elle aussi pourrait bien finir par prêter les vœux de la Garde Royale). Si vraiment les vœux de la Garde Royale sont calqués sur ceux de la GdN, Jaime en a enfreint un bon nombre, non seulement en tuant Aerys, mais aussi en ayant des enfants (le fait que leur mère soit sa sœur et sa reine est subsidiaire ^^). A mon sens, si un jour on lit les vœux de la Garde dans un bouquin, ce sera plus dans un contexte similaire, pour questionner leur pertinence et interroger la cohérence de ces vœux avec ceux du chevalier, qui implique de défendre les faibles. Cette réflexion a déjà été introduite dans les précédent chapitre de Jaime, mais avoir le texte des vœux permettra d’apprécier à quel point il les a enfreint et à quel point il les a respecté.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  Pandémie.
    #118792

    Yunyuns
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1234

    et Brienne par croisement … Qui sait, elle aussi pourrait bien finir par prêter les vœux de la Garde Royale

    Ce qui me fait penser que dans la suite de la saga elle pourrait tout à fait devenir Garde Royale (mais de qui ? Toute autre question), sans même avoir besoin de passer par la case adoubement qu’on lui refuse en tant que femme, puisque Sandor Clegane a d’ors et déjà établi ce précédent.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  Pandémie.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #118793

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

     

    Ce qui me fait penser que dans la suite de la saga elle pourrait tout à fait devenir Garde Royale (mais de qui ? Toute autre question), sans même avoir besoin de passer par la case adoubement qu’on lui refuse en tant que femme, puisque Sandor Clegane a d’ors et déjà établi ce précédent.

    Perso, je vois plus Brienne morte à la fin … ou alors, jouer le rôle de chevalier et de Garde Royale, mais sans en avoir le titre (comme Jonquil Sombre pour Alysanne), parce que le poids des traditions fait qu’on ne l’intègre pas plus à la Garde Royale qu’à la chevalerie. (L’abandon ou la conservation des diverses traditions à l’issu de la saga fait d’ailleurs partie de mes grands questionnements du moment)

    On peut remarquer que Jon Snow a officieusement fait rentrer des femmes dans la Garde de Nuit, puisque certaines piqueuses sauvageonnes se retrouvent à garnir les forts laissés à l’abandon. 😉

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 1 jour par  Pandémie.
    #118798

    Pandémie
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1426

    Pas de série en section livre svp, qui plus est pas d’élément de la série qui pourraient spoiler le futur d’un personnage.

    #118816

    Mélusine
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 404

    Par contre, une des thématiques importantes entourant la Garde Royale, c’est la légende et le prestige : des parangons de chevalerie, les meilleurs chevaliers du monde

    tousse! tousse! Dans l’histoire de la Garde quand on y regarde de plus prêt on se rend compte qu’il y a eu plusieurs brebis galeuses. On ne compte plus les gardes qui ont eu des maîtresse et des enfants, dans les plus fameux: le prince Lewyn Martel a eu une maîtresse. Même, Barristan émet le doute que s’il y avait eu moyen avec Ashara Dayne, il aurait brisé ses vœux.

    Pour ce qui est des meilleurs chevaliers, Boros Blount fait chuter la moyenne! et il n’y a surement pas que lui dans tout le blanc livre.

    L' »histoire » ne se souvient ou ne met en avant que les meilleurs, Ryam Redwine, le prince Aemon, ser Duncan le Grand ou ser Gerold Hightower. Il est plus facile de chanter les louanges de tel ou tel chevalier que plutôt vanter les mérites de Lucamore Fort « le dépravé », Criston Cole « le faiseur de rois » ou de Jaime « le Régicide ».

    #118925

    Ser Aemon Belaerys
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 199

    Pour ce qui est des meilleurs chevaliers, Boros Blount fait chuter la moyenne! et il n’y a surement pas que lui dans tout le blanc livre. L’ »histoire » ne se souvient ou ne met en avant que les meilleurs, Ryam Redwine, le prince Aemon, ser Duncan le Grand ou ser Gerold Hightower.

    -« C’est quoi la différence entre un bon garde royal et un mauvais garde royal? »

    -« ben le bon garde  royal, il est là, il garde le roi, et s’il voit un assassin paf il te tue ! alors que le mauvais garde, bon, il est là, il garde le roi, mais s’il voit un assassin alors il le tue, mais c’est pas pareil !…. »

    🙂

    Blague à part, je pense que ce qu’à voulu montrer Grr Martin c’est que dans la vie y a des gens meilleurs que d’autres. Dans la garde de nuit il y a aussi des exemples de membres qui se sont illustrés comme héros, d’autres qui ont déshonoré la garde. J’ai un autre exemple en tête, c’est dans le guet de Port-Réal, où les capitaines des 7 portes sont des corrompus à la solde de Janos Slynt et Littlefinger, puis remplacés par Tyrion par des hommes ayant plus de sens moral et de sens du devoir. Et on peut continuer comme ça en comparant les différentes mains et membres du conseil royal au cours de l’histoire, etc…

    IRL c’est pareil, (je vais essayer d’être très général et consensuel pour éviter les débats, promis mon but est juste de faire un exemple pas une polémique), on voit dans les faits divers des exemples de policiers qui abusent de leur autorité pour obtenir des faveurs, et des exemples de policiers ayant pris des gros risques pour sauver des gens. Et on peut appliquer ça à pratiquement tout les niveaux, politique, sport, médecins, militaires, etc… Penser à votre propre métier/activité, probablement autour de vous doit y avoir des bons et des mauvais.

    Pour résumer, ce que je voulais dire, c’est que c’est la personne, et pas la fonction, qui est un exemple ou une honte. Et comme personne n’est pas parfait, au cours des années d’histoire de la garde royale on trouvera les meilleurs comme les pires, et on oubliera les « moyens ».

    EDIT

    Suite à la remarque de Eridan ci-dessous,

    En effet ça doit être plutôt dans se sens là, mais comme dans mes souvenirs les nouveaux faisaient bien le travail j’avais retenu cet élément et oublié Varys sur ce coup.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par  R.Graymarch.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par  Ser Aemon Belaerys. Raison: petit HS pour répondre à Eridan

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #118931

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

    Pour moi, le prestige soit-disant attaché à la Garde Royale participe à un thème bien plus vaste de Martin sur la réputation qu’on t’accorde : les choses et les gens sont rarement comme on nous les présente la première fois. La Garde Royale paraît prestigieuse lorsqu’on la découvre par les yeux de Bran, qui rêve d’en être un ; elle se révèle décevante dès qu’Eddard commence à en parler, et plus on progresse, plus on découvre qu’il y a aussi des gens ou des événements qui ne la font pas reluire. La Garde de Nuit passe pour un corps prestigieux et noble aux yeux de Jon, mais Tyrion et la réalité se chargent vite de les lui ouvrir sur la vraie nature de ses frères-jurés. Les chevaliers se prétendent honorables et justes, mais ils préfèrent plaire aux puissants que défendre les innocents et les faibles. Et ceux qui remportent les tournois sont parfois de vils tricheurs et dissimulateurs (Loras). Jaime passe pour un affreux parjure régicide et un homme sans honneur, jusqu’à ce qu’on se penche plus en détails sur ses motivations. Tyrion pourrait même passer pour le méchant Lannister, si on avait pas son PoV. 😉 (Bon après, il y a quand même des gens et des choses qui sont telles que leur réputation les décrit, comme Gregor Clegane.)

    Petit HS : Tyrion ne remplace pas les hommes de Littlefinger par des hommes plus intègres et plus loyaux. Il n’a pas eu le temps de les rencontrer, ne les connaît pas … et est trop guidé par Varys pour penser que celui-ci n’a pas agi délibérément : comme dit Tyrion, il vient plus certainement de troquer un homme de Littlefinger pour un homme de Varys à la tête des manteaux d’or. 😉 Mais c’est un autre débat.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par  R.Graymarch.
    #118943

    Lapin rouge
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1954

    on voit dans les faits divers des exemples de policiers qui abusent de leur autorité pour obtenir des faveurs, et des exemples de policiers ayant pris des gros risques pour sauver des gens.

    Et toute la complexité de la situation, c’est que ce sont parfois les mêmes.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #119046

    Raff-Tout-Miel
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 369

    Personnellement, j’ai toujours considéré que les membres de la Garde n’avaient pas le temps de vieillir. Ils sont avant tout l’unité d’élite, et se sacrifient pour le Roi et sa famille. L’unité existe depuis le Vieux Roi si je ne m’abuse, et les Targaryens n’ont pas franchement eu l’occasion de faire la paix pendant plus de 50 ans. Rien qu’avec la Danse des dragons et la mort d’Aegon IV, la Garde a dû voir en défiler des chevaliers. La rebellion de Robert est un autre exemple de renouvellement.

    Et c’est assez frappant avec Barristan Selmy. A travers son PoV, ça m’a marqué, il se voit comme un accident de la nature! Comment un chevalier de la Garde peut-il survivre à 3 rois? Tout est dit.

    Il suffit simplement de lire l’histoire Targaryenne pour se rendre compte qu’à la limite, vaut mieux rentrer dans la Garde de Nuit. lol.

    "A toi de choisir mon gars. Ou t'affrontes les fantômes, ou t'en deviens un."

    #119049

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

    La Garde existe depuis Aegon le Conquérant et la première guerre Dornienne. Par contre, des chevaliers qui ont servi longtemps et sont morts de vieillesse, ça a existé : c’est le cas d’Harlan Grandison, le prédécesseur de Jaime (on pourrait toujours suspecter le poison, bien sûr 😉 Mais il était suffisamment « vieux » pour que sa mort paraisse naturelle). On en a d’autres qui sont morts peinards, dans leur lit pour ce qu’on en sait … Toute la fin de la période Jaehaerys et celle de Viserys sont très paisibles, même pour les frères de la Garde Royale : Harrold Ouestrelin et Ryam Redwyne meurent de vieillesse, d’autres succombent simplement à la maladie (comme Bonsam de Mont-Amer ou Victor le Vaillant). On a aussi le cas de Tom Costayne l’Asperge qui a « servi » soixante ans durant dans la Garde Royale, donc sur la fin, il devait plus être très frais quand même …

    Après, c’est sûr qu’en cas de guerre ou de menace contre les Targaryens, ils sont en première ligne … et ils douillent sévères ! ^^

    #119053

    Mélusine
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 404

    c’est le cas d’Harlan Grandison, le prédécesseur de Jaime (on pourrait toujours suspecter le poison, bien sûr 😉 Mais il était suffisamment « vieux » pour que sa mort paraisse naturelle)

    Il est surtout mort au bon moment, juste avant le tournoi de Harrenhal, laissant une place libre pour Jaime.

    #119054

    Raff-Tout-Miel
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 369

    Ca c’est sur.^^ Après il y en a eu forcément des vieux chevaliers, mais j’ai pas l’impression que l’espérance de vie globale est super longue. Genre s’il y a eu 10 vieux sur 200 chevaliers blancs, le ratio est pas terrible… 🙂

    "A toi de choisir mon gars. Ou t'affrontes les fantômes, ou t'en deviens un."

    #119058

    Mélusine
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 404

    Après il y en a eu forcément des vieux chevaliers, mais j’ai pas l’impression que l’espérance de vie globale est super longue. Genre s’il y a eu 10 vieux sur 200 chevaliers blancs, le ratio est pas terrible… 🙂

    L’histoire est censée se dérouler dans un temps similaire au moyen âge et l’espérance de vie en règle générale n’était pas très longue. De plus en tant que chevalier ils étaient exposés plus que d’autres à une mort prématurée.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par  R.Graymarch.
    #119061

    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 108

    S’il n’y avait que la guerre ou les complots, les gardes blancs pourraient espérer survivre quelque temps, mais en y ajoutant les tournois… J’ai l’impression que les gardes royaux, vus comme des parangons de chevalerie, se sentent obligés de s’inscrire bien plus régulièrement que la moyenne. Passé la cinquantaine, cela doit être meurtrier.

    #119068

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2671

    Il est surtout mort au bon moment, juste avant le tournoi de Harrenhal, laissant une place libre pour Jaime.

    Ce n’est pas tant le timing mort d’Harlan – tournoi d’Harrenhal qui m’intéresse ici et me fait soupçonner le poison … C’est purement lié à la relation de Jaime et Cersei. 😉 Les jumeaux viennent de passer plusieurs années loin l’un de l’autre, nous explique Jaime dans cet extrait (elle à Port-Réal, où son père espère lui décrocher malgré tout un mariage princier ; lui à Crakehall), or à peine la Fraternité Bois-le-Roi vaincu et Jaime fait chevalier … Voila-t-y pas que Cersei se met à avoir des idées :

    Mais, lors d’un bref séjour qu’il fit à Port-Réal, essentiellement pour revoir sa sœur, avant de regagner Castral Roc, elle l’attira à l’écart et lui souffla que lord Tywin, projetant de le marier à Lysa Tully, s’était avancé jusqu’à inviter lord Hoster à venir débattre de la dot… Qu’en revanche, s’il prenait le blanc, il resterait toujours près d’elle. Que ser Harlan Grandison venait justement de passer de sommeil à trépas, seule fin digne d’un vieillard dont les armoiries étaient un lion dormant. Qu’Aerys ne manquerait pas de lui vouloir pour successeur quelqu’un de jeune. Qu’enfin bref pourquoi ne pas remplacer lion comateux par lion rugissant ?

    Donc déjà, il semblerait que l’idée d’origine vienne de Cersei et, coïncidence des coïncidence, un vieil homme est mort juste avant, libérant pile poil la place qui leur permettrait d’être réuni à Port-Réal. Là dessus, ils ont un petit échange très sympa, où Cersei lui fait comprendre que Tywin ne répliquera pas si Aerys le désigne dans la Garde Royale et ou surtout, elle l’oblige à choisir entre l’héritage de Castral Roc et elle … et Jaime de faire son choix :

    Cette nuit-là, il s’en souvenait comme si c’était hier. Ils la passèrent dans une vieille auberge du passage Anguille, bien à l’abri des fouinards. Cersei était venue l’y retrouver déguisée en simple servante, ce qui l’excita d’autant plus. Jamais il ne l’avait vue si passionnée non plus. Dès qu’il s’assoupissait, elle le réveillait. Si bien qu’au matin Castral Roc semblait un prix bien piètre à payer pour ne plus la quitter jamais. Il donna son consentement, et Cersei promit de se charger du reste.

    Non seulement, l’idée vient de Cersei mais en plus, c’est elle qui a convaincu Aerys de prendre Jaime dans la Garde Royale (et je serais curieux de savoir comment). On savait Cersei intrigante … et pas maligne : son super plan se retourne contre elle, car aussitôt l’annonce de l’intégration de Jaime dans la Garde Royale faite, Tywin furax emporte ses clics, ses clacs et sa fille, et les voila qui changent de place : Jaime à Port-Réal et Cersei dans l’Ouest. Ca préfigure bien tout ce qui arrivera aux plans de Cersei par la suite.

    Depuis quelques temps, je me dis que tout ça sent bon le plan à la Cersei … Jusqu’où est-elle allée pour concrétiser son projet de réunion avec son frère ? Rappelons qu’elle a très certainement déjà commis un meurtre quelques années plus tôt, pour éliminer une rivale. Alors empoisonner un vieux chevalier pour avoir Jaime …

    Aucune preuve à l’heure actuelle, bien sûr … Juste un doute. 😉

24 sujets de 1 à 24 (sur un total de 24)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.