[Films 2020] Votre année en films

  • Ce sujet contient 15 réponses, 11 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par R.Graymarch, le il y a 9 mois et 3 semaines.
16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Auteur
    Messages
  • #148707
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5612

    Qui dit nouvelle année dit bilan ^^ Comme chaque année, place au  classement de vos films de l’année ! Alors quels sont les films marquants de l’année 2020 à vos yeux ? Quelle est LA perle que vous avez adorée ? Et vos déceptions alors ?

    2020 n’aura pas été une grande année au cinéma, merci le Covid Du coup bien sûr, on peut étendre le sujet aux films vus sur plateforme également, en espérant très très fort que 2021 verra les salles vite rouvrir, parce que quand même, rien ne vaut une salle de ciné .

    ~~ Always ~~

    #148750
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4485

    J’ai pas eu l’occasion de voir grand chose, mais j’ai quand même eu de bonne surprise dans le lot. Notamment, Jojo Rabbit, gros coup de cœur sur ce film de début d’année [retour]. Dans les trucs sympas, j’ai bien aimé le dernier dessin animé pixar En avant [retour] et le film A couteaux tirés [retour].

    Dans les trucs dont j’ai pas spécialement eu envie de parler, il y a eu Sonic le Film et Pokemon le film. C’était pas très bon. Faut aussi se dire que j’ai pas forcément d’affect pour les pokemon, ce qui a pu jouer dans ma perception.

    Sinon, dans les machins encore plus tordus, Belphégor, le fantôme du Louvre (2000). Vu en accéléré, j’ai sauté des passages. C’était mauvais. Et The Cell (2000) … Bon, là, c’est plus compliqué ^^ Film d’horreur germano-américain, le premier du réalisateur Tarsem Singh. Visuellement, c’était vraiment généreux et surprenant. Les costumes, tout particulièrement. Ca n’a pas trop mal vieilli, en plus, et rien que pour ça, ça valait le coup. Niveau intrigue par contre, rien de bien fou, on est à mi-chemin entre Le silence des agneaux et Inception (il a aussi été comparé au roman The Dream Master par l’écrivain américain Roger Zelazny) : un tueur en série vicieux tombe dans le coma lors de son arrestation, alors que sa dernière victime n’a pas encore été retrouvée … On le confie donc à un institut qui a développé une technologie de partage de psyché. Jennifer Lopez va alors pénétrer cet esprit malade, effrayant et dangereux. Ca n’a pas forcément convaincu ou séduit à l’époque (et je peux comprendre pourquoi) mais ça valait quand même le coup d’œil.

    Bon, et bien sûr, il y a eu Baahubali … Tellement épique !

    #148754
    Ser Aemon Belaerys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 886

    Un seul film vu en 2020, avant le confinement, avec Richard Madden (Robb Stark) et Dean-Charles Chapman (Tommen Baratheon Lannister) : 1917.

    Bon en fait à part qu’ils sont deux frères séparés par la guerre, ce ne sont pas les persos principaux, puisque le plus important est Schofield. Tourné sous forme d’un « faux plan séquence », le film est intéressant en suivant Schofield envoyé par delà les tranchées dans une mission très importante, prétexte pour nous montrer la guerre dans une forme très réaliste, même si les historiens pointilleux trouveront surement un ou deux défauts. Pas mal d’action, des moments plus calmes mais à suspense, je le conseille.

    La description sur wikipedia me semble correcte et ne spoile pas à mon sens, mais je la mets quand même sous balises par précaution.

    Spoiler:

    Le film, basé en partie sur un récit raconté à Mendes par son grand-père paternel, Alfred Mendes, raconte l’histoire de deux jeunes soldats britanniques qui ont reçu l’ordre de délivrer un message annulant une attaque vouée à l’échec peu après la retraite allemande sur la ligne Hindenburg pendant l’opération Alberich en 1917. Ce message est particulièrement important pour l’un des jeunes soldats dont le frère doit participer à l’attaque imminente. La réalisation du film, donnant l’illusion d’un seul long plan-séquence et d’une action en temps réel est un des points forts du film.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 3 semaines par R.Graymarch.

    -"Comment veux-tu mourir, Tyrion, fils de Tywin ?"
    - "Dans mon lit, à l’âge de 80 ans, le ventre plein de vin et ma queue dans la bouche d’une pute. "

    #148755
    Ezor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1076

    Bon, et bien sûr, il y a eu Baahubali … Tellement épique !

    Et le 2, avec des palmier-tapultes ! Un chef d’oeuvre

    À couteaux tirés très sympa et divertissant, un peu dans le genre théâtre anglais. C’état la bonne surprise du début d’année dernière.
    Shaun of the dead et Hot Fuzz que tout le monde doit déjà connaitre mais qui font du bien pour se remonter le moral en ce moment
    Mulan, la version live du dessin animé, très grosse déception. Il y avait tellement mieux à faire avec ce personnage que tomber dans des clichés énormes. Je me suis ennuyé quasiment d’un bout à l’autre.
    Lucky Strike (2020) du coréen Yong-hoon KIM. Complètement étrange, un thriller barré, parfois limite gore mais vraiment une très agréable surprise. J’ai beaucoup apprécié ce côté immersion dans la vie réel de personnages mi-normaux et mi-psycho ^^
    Fury sorti en 2014, un film de guerre bien américain… avec tous les bons et mauvais côtés qui vont avec. Bon divertissement, quelques scènes sympas et un joli casting, mais oublié aussitôt vu.
    Pride (2014) un film très très anglais dans sa mise en scène et son casting (donc forcément bien^^) sur l’entraide entre la communauté LGBT et les mineurs pendant les grèves sous M. Thatcher. Parfois drôle, souvent touchant sans tomber dans la niaiserie, et basés sur une vraie histoire dont j’ignorais tout. Vraiment très bon « petit » film.

    --Ezor--

    Spoiler:

    #148760
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5612

    Du coup de mon côté, c’était la disette côté films… L’année avait pourtant bien commencé, puisque quand je regarde, j’ai quand même vu 18 films au ciné. Dans ce que je retiens (parce que même parmi les 18 y avait rien de fifou) :

    • Les quatre filles du docteur March
    • Dark waters (mais je sais pas si mon attachement ne vient pas du fait que c’est le dernier film vu avant le confinement xD sinon le film est hyper balisé et classique)
    • Light of my life (classique, avec ses défauts, mais avec un petit truc qui m’a touchée)

    A ça, on peut ajouter un film popcorn guilty pleasure : « Timetrap » (un film nullissime, mais vraiment nuuuuul, mais qui m’a rappelé les téléfilms SF pourris qui passaient dans les années 90 et ça m’a fait beaucoup marrer), un film consacré à Charles Manson qui m’a surprise en bien « Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile », et « Dernier train pour Busan », efficace.

    Bref, année 2020 filmesque naze…

    Pride (2014) un film très très anglais dans sa mise en scène et son casting (donc forcément bien^^) sur l’entraide entre la communauté LGBT et les mineurs pendant les grèves sous M. Thatcher. Parfois drôle, souvent touchant sans tomber dans la niaiserie, et basés sur une vraie histoire dont j’ignorais tout. Vraiment très bon « petit » film.

    J’adooooore ce film

    ~~ Always ~~

    #148762
    O’Cahan
    • Pas Trouillard
    • Posts : 739

    Mon année en films a été particulièrement riche. J’ai vu un bon nombre de films de Douglas Sirk et je crois les avoir tous adorés. Je recommande particulièrement : Tout ce que le ciel permet et Écrit sur le vent. Je me vois bien finir toute sa filmo en 2021. Concernant les sorties (plus ou moins) récentes, je place haut dans mon cœur un petit triumvirat.

    Dans un jardin qu’on dirait éternel : Un film lumineux, apaisant, réconfortant. Quelque chose de ce film nous fait nous sentir un peu mieux qu’avant de l’avoir vu. Un peu plus tranquille et plus serein. « Chaque jour est un bon jour », dit je crois le personnage principal. J’en garde un très souvenir.

    Un grand voyage vers la nuit : Film-allégorie hypnotique, noir, sensoriel. Une mise en scène onirique maîtrisée à la perfection. Une expérience, vraiment (je viens de voir qu’il était sorti en 2018.)

    Marriage Story : Une nouvelle fois, un film dépeignant la sensibilité de la psyché humaine, tout est dans la nuance, on ne prend pas vraiment part pour l’un ou pour l’autre, par contre qu’est-ce qu’on peut conspuer les avocats. Un film incroyablement humain, presque organique (?), rempli d’émotions mais non point tire-larmes.

    Coup de cœurs + anciens : Des hommes et des dieux, The Kingdom of Dream and Madness (qui se passe dans les studios Ghibli et où l’on suit l’élaboration du film Le vent se lève. Miyazaki y apparaît comme quelqu’un de brillant), Melancholia et Sur la plage de Chesil (un autre film d’une grande sensibilité sur deux jeunes adultes qui s’aiment mais où tout foire la nuit de noces).

    Les déceptions sont assez nombreuses. Aucun intérêt à la nouvelle version du Jardin Secret. Pas bien compris non plus la nouvelle version des Quatre filles du docteur March. Je reste mi-figue mi-raisin concernant 1917, pareil pour Tenet, mais j’aimerais le revoir.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 3 semaines par O'Cahan.

    please mind the gap between your brain and the platform

    #148763
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8118

    J’adooooore ce film

    .
    Ah oui

    How can that be a village? It doesn’t have any vowels.

    😀

    Film social anglais dans la veine du plus ancien Les Virtuoses (Brassed off), 1996

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #148772
    Corondar
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1290

    Pride était dans mon top l’année de sa sortie : les Britanniques sont imbattables pour ce genre de film.

    Année compliquée au cinéma. Du coup, cette année je ne ferai pas un classement numéroté, je me contenterai de citer les films qui m’ont plus et les autres. Et il y aura aussi quelques films vus sur une plate-forme payante.

    1917

    Un faux plan séquence très classieux , en même temps Sam Mendes, on savait déjà que c’était pas un manche avec sa caméra. Grosse performance de l’acteur principal aussi. Un film très immersif je trouve.

    Jojo Rabbit

    Mélanger humour et émotion c’est dur. Le faire bien c’est encore plus rare. Bravo à Taika Waititi pour son sens de l’équilibre sur ce chemin là.

    Le Cas Richard Jewell

    Pas le meilleur Eastwood mais très efficace et très pro.

    Adieu les cons

    Là aussi, à la fois drôle et émouvant, avec la touche Dupontel en plus.

    Antoinette dans les Cévennes

    J’ai beaucoup ri, et Laure Calamy est formidable.

    Les 7 de Chicago

    Avec Aaron Sorkin à la réalisation et au scénario on ne peut qu’être conquis. Film quasi documentaire sur un procès politique dans l’Amérique de la fin des années 1960. C’est un bijou d’écriture et d’interprétation. C’est aussi assez flippant sur ce que ça dénonce de la justice et de la société américaines.

    Drunk

    Mads Mikkelsen est au top et le film est émouvant sur un sujet très efficacement traité (l’alcoolisme et la crise de la quarantaine-cinquantaine).

    Dans la catégorie j’ai pas aimé : Les nouveaux mutants (c’est court et pourtant je me suis ennuyé), Effacer l’historique (trop perché et trop misérabiliste ?), Peninsula (un mix improbable entre fast and furious et le film de zombie sans aucun boyaux sanguinolent, c’est moche).

    #148789
    DJC
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 156

    Eh ben j’ai vu juste avant le reconfinement « Adieu les cons » de Dupontel, et c’était… Martinesque 🙂

    Je spoile rien, faut le voir, c’est tout 😛

    Et il me semble que c’est le seul film de l’année que j’ai vu, dis-donc….

    #148791
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8118

    Petite année ciné en effet. Même quand les salles étaient ouvertes, je n’ai pas trouvé grand chose à me mettre « sous la dent ». Du coup, je bénis encore plus ce ciné qui fait des reprises de qualité

    Commençons par 2020

    Je ne trouve que des films qui sont au mieux « chouette », ce qui veut dire qu’une année normale ils auraient pu être 7e au mieux d’un top 10. Là, faute de concurrence forcément

    En fiction, Antoinette dans les Cévennes (clic) de Caroline Vignal est sympa, frais et bien fait, mais ne vous attendez pas à un chef d’oeuvre. Un peu dans le même genre, Un divan à Tunis (clic) de Manele Labidi. En plus sérieux, Dark Waters (clic) de Todd Haynes remplit son contrat de film dossier lourd avec miiichantes multinationales et un homme qui se bat seul pour les pauvres gens (ne vous méprenez pas, c’est bien que ce genre de film existe). En allant un peu plus dans la non-fiction, Un pays qui se tient sage (clic) de David Dufresne a des défauts (ne pas nommer qui parle, je sais que c’est voulu et que c’est pour laisser le poids aux arguments plutôt qu’au CV) et ne prêchera sans doute que des convaincus (hélas) mais il documente bien la voie violente dans laquelle s’engouffre la France depuis 4-5 ans.
    Retour à la fiction via un mockumentaire, je suis un peu perplexe devant Tout simplement noir (clic) de Jean-Pascal Zadi et John Wax : le film mélange de l’humour gênant (pour le protagoniste) et parfois plus fin ; c’est peut être une manière d’amener à se poser, en creux, des questions pas si fréquentes. Été 85 (clic) de François Ozon n’est pas mauvais mais Ozon a déjà fait bien mieux (je note qu’en six mois, Corondar a retourné sa veste, ou pris de l’âge et oublié le film^^). Un peu idem pour Play (clic) d’Anthony Marciano sauf que ce dernier a moins de bagages (je crois que le film est très générationnel). En film de procès, La fille au bracelet (clic) de Stéphane Demoustier est pas mal mais bon. Côté gros film 1917 (clic) de Sam Mendes m’a laissé un goût d’inachevé (et je n’ai pas eu le courage de voir le Nolan, désolé j’ai déjà donné avant pour d’autres films qui m’ont déçu).
    En animé, Les Enfants du temps (clic) de Makoto Shinkai est un joli film. Dans la catégorie « à oublier », Effacer l’historique (clic) de Pervern et Delépine. Et je ne suis pas loin d’y ajouter It must be heaven (clic) d’Elia Suleiman (sauf si vous adorez Tati, là foncez). Pour Yalda, la nuit du pardon (clic) de Massoud Bakhshi , uniquement si vous êtes fan des films de Maïwenn où ça hurle tout le temps (ou si le système judiciaire iranien vous intéresse).

     

    Du coup, mes meilleurs films vus au cinéma cette année n’étaient pas de 2020.

    En reprise, j’ai revu Parasite de Bong Joon-ho (2019) qui est toujours aussi bien (meilleur film 2019 haut la main). J’ai vu Memories of murder chez moi et je me demande si je ne l’avais pas déjà vu il y a longtemps. J’ai été moins conquis.
    J’ai découvert Midsommar (clic) d’Ari Aster (2019) : je ne suis pas du tout fan de film d’horreur, surtout au cinéma pendant 2h30 mais franchement foncez le voir si vous aimez ça ne serait-ce qu’un peu. C’est plus du malaise et de l’angoisse que du jump scare. La maîtrise visuelle est hallucinante, tout est dit et on ne voit rien, tout est en plein soleil. Bluffant
    Cycle Billy Wilder, j’ai revu Certains l’aiment chaud (1959) (clic), excellent et ai découvert Boulevard du crépuscule (1950) (clic) qui est souvent cité comme un must du cinéma et franchement il le mérite totalement. C’est probablement mon meilleur film de cette année avec Midsommar. J’ai pu revoir aussi M le maudit (1931) (clic) de Fritz Lang : il y a un ventre mou certes mais le début est un chef d’œuvre et la scène finale également. Je me souviens avoir fait la fine bouche à l’époque devant Taxi Driver (clic) de Scorsese (1976), que voulez-vous, je venais de voir Les Affranchis. Là, je l’ai revu et j’avais oublié une bonne partie de l’intrigue, surtout à la fin. Pas mon meilleur film du monde mais c’est tout de même à voir. Il y a aussi eu d’autres reprises que j’ai moins aimées et que je vous épargne.

    Pour moi, en 2020, le ciné, c’était mieux avant.

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 3 semaines par R.Graymarch. Raison: ajout des liens vers mes chroniques

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #148831
    Malicia
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 133

     Bon, et bien sûr, il y a eu Baahubali … Tellement épique !

     

    Il faut bien dire que ça doit bien être celui qui m’a le plus marqué de l’année

    Pas de souvenirs de fou pour cette année cinématographique…

    La découverte de Pride que j’ai bien aimé.

    Coup de coeur vacances pour Call me by your name… une bouffée d’air pendant le confinement…

    John Wick… pas sur de pouvoir dire que j’ai vraiment aimé mais je me suis bien marré devant…

    Sinon les niaiseries de Noel ça ne compte pas.

    Encore netflix avec Rebecca mais c’était pas extraordinaire non plus.

    Et un petit côté décalé mais amusant pour La bonne épouse comédie de mœurs française.

     

     

    #148930
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2724

    1917 Un faux plan séquence très classieux , en même temps Sam Mendes, on savait déjà que c’était pas un manche avec sa caméra. Grosse performance de l’acteur principal aussi. Un film très immersif je trouve.

    1917, j’ai beaucoup aimé ce film.

    En parlant de ce film, j’ai vu cette année Dunkerque (enfin !). J’ai beaucoup aimé ce film mais avec le recul, ça me fait bizarre de penser que c’est Nolan qui a réaliser le film en pensant à sa filmographie. ^^

    Et en parlant de Nolan (ce fil rouge), j’ai vu Tenet en août dernier. Adorant les voyages dans le temps (et même, tout simplement, le temps lui-même comme thème), j’ai aimé ce film même si Nolan cherche vraiment à faire compliquer (du moins, donné l’illusion que c’est compliqué) pour pas grand chose.

    Jojo Rabbit Mélanger humour et émotion c’est dur. Le faire bien c’est encore plus rare. Bravo à Taika Waititi pour son sens de l’équilibre sur ce chemin là.

    Ce film est un coup de cœur pour moi. Pour les raisons données par Corondar mais aussi pour le fait que le film traite quelque chose de grave (les jeunesses hitlérienne (entre autres)) mais se permet d’en rire.

    Pour rester dans la même période, mais dans un tout autre genre, De Gaulle de Gabriel Le Bomin avec Lambert Wilson et Isabelle Carré. J’ai beaucoup aimé ce film mais il reste très loin du coup de cœur.

    Dans un tout autre genre, j’ai vu Play d’Antony Marciano. Je l’avais beaucoup aimé à sa sortie en salle mais, un an plus tard, je ne suis pas sûr de vouloir le revoir. ^^

    J’allais ajouter Le Mans 66 et Once upon a time… in Hollywood mais je les ai vu l’an dernier. Comme le temps passe vite. ^^ Je n’ai pas d’autres films en tête mais j’en rajouterais ici si d’autres me reviennent. ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 9 mois et 3 semaines par Aerolys.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #148933
    Corondar
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1290

     Été 85 (clic) de François Ozon n’est pas mauvais mais Ozon a déjà fait bien mieux (je note qu’en six mois, Corondar a retourné sa veste, ou pris de l’âge et oublié le film^^).

    Honte sur moi car c’est bien la seconde option qui est la bonne : j’ai oublié de l’inclure dans mon top . Je rectifie donc, car oui j’ai beaucoup aimé…

    #148935
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2724

    Pendant que j’y pense : cette année, j’ai pu voir Your Name de Makoto Shinkai que je vous recommande chaudement.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #148938
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2254

    Pendant que j’y pense : cette année, j’ai pu voir Your Name de Makoto Shinkai que je vous recommande chaudement.

    Je l’ai vu également. C’est un beau film, très poétique et onirique, comme savent le faire les japonais.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #148944
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8118

    Je rebondis sur ça

    « Dernier train pour Busan », efficace.

    C’était en effet très efficace, Dernier train pour Busan. Du coup, j’encourage à voir la version « jeu de rôle » de Role play that movie (vidéo de 31 minutes)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

16 sujets de 1 à 16 (sur un total de 16)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.