La famille Potaunoir

  • Ce sujet contient 9 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Aurore, le il y a 4 semaines et 1 jour.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #135020
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4456

    Ayant refait leur page wiki récemment, j’ai eu envie de reparler des Potaunoir.

    Agents de Cersei travaillant en fait pour Tyrion (ou l’inverse) dans ACOK, ils s’avèrent dans ASOS avoir été placés à leur poste par Petyr Baelish :

    Après que le Lutin lui eut licencié ses gardes, la reine chargea ser Lancel d’embaucher des reîtres. Lancel lui dénicha les Potaunoir, ce qui combla d’aise messire votre nain d’époux, car il les avait à sa solde par l’intermédiaire de son précieux Bronn. » Il gloussa. « Mais c’est sur mon ordre à moi qu’Oswell expédia ses fils à Port-Réal quand j’eus appris que Bronn cherchait à recruter des lames. Trois poignards cachés, Elayne, à présent placés à merveille.

    ASOS, Chapitre 69, Sansa VI.

    On apprend toutefois au débotté que Baelish n’est pas du genre à confier n’importe quelle tâche aux Potaunoir. Il ne leur a donné aucun rôle à jouer dans la mort de Joffrey par exemple et se défie d’eux :

    « Ils étaient tous les trois beaucoup trop perfides pour se voir confier un rôle dans un projet de cette envergure…, et Osmund notamment, qui est devenu moins fiable que jamais depuis qu’il est entré dans la garde Royale. Ce manteau blanc, ça fait des choses aux gens, voyez-vous. Même à un type de son espèce. »

    Ceci étant établi, parlons un peu de ces personnages : leur background et leur avenir. 😉

    • Background des Potaunoir

    Permier point : leur nom de famille n’est pas un « véritable nom ». Potaunoir (Kettleblack) semble être le surnom du patriarche, Oswell, acquis dans des circonstances méconnues et avec une signification encore incertaine (cf. Appendices AFFC). Ceci étant dit, ce n’est pas très important : de nombreuses lignées ont pris comme nom le surnom de leur fondateur, comme ce fut le cas de la maison Lejuste. C’est juste intéressant à relever. (Certains s’interrogent sur un lien entre Oswell Potaunoir et Oswell Whent … mais passé l’homophonie et quelques liens très alambiqués entre eux, je ne vois rien venant corroborer cette hypothèse).

    Dans ACOK, Osmund est présenté comme un chevalier errant accompagné de ses deux frères, Osney et Osfryd. Plusieurs personnages remettent en cause leurs capacités (Tyrion, Jaime, Sansa), laissant entendre qu’ils sont sans doute plus fanfarons qu’efficaces en matière d’armes. Bien qu’ils ne prennent pas part au combat, les deux cadets sont adoubés pour leur vaillance à la fin d’ACOK.

    Là où ça devient intéressant, c’est lorsque Jaime interroge Osmund sur les circonstances qui lui ont permis d’être adoubé : Osmund évoque vaguement avoir été mercenaire en Essos, avoir été adoubé sur un champ de bataille :

    – Qui vous a adoubé ?
    – Ser Robert… Stone. Qu’est mort, maintenant, messire.
    – Assurément. » Vu le nom caillouteux, ce ser Robert Stone avait dû être quelque bâtard du Val, supposa-t-il, vendant son épée dans les Terres en Dispute. S’il était rien de plus, d’ailleurs, qu’un nom bricolé par Osmund lui-même avec un bout de roi défunt et un matériau de vague rempart.

    ASOS, Chapitre 68, Jaime VIII.

    Jaime a certainement percé à jour une partie du mensonge d’Osmund : Robert Stone n’existe pas (prétendre qu’il est mort est d’ailleurs bien pratique pour ne pas avoir besoin de prouver son existence) … Mais le Régicide se méprend sur l’interprétation à accorder sur ce nom bricolé en urgence : certes, le nom de Robert sert sûrement à évoquer Robert Baratheon. Mais le mot Stone n’est pas anodin : il établit un lien avec le Val d’Arryn et donc, avec le véritable commanditaire des Potaunoir : Littlefinger. (Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si ce nom apparaît au chapitre précédent celui où Littlefinger révèle à Sansa son lien avec les Potaunoir).

    En passant, on appréciera la construction du nom « Robert Stone » qui évoque également la construction du nom d’emprunt de Gregor Clegane, « Robert Fort », elle-aussi chargée d’une symbolique évocatrice (Robert = le précédent roi, réputé pour sa vaillance ; Fort = une des caractéristiques de ce chevalier + une des maison ayant régné sur Harrenhal, par où sont passés et Gregor Clegane, et Qyburn …)

    Quoi qu’il en soit, il y a des chances qu’Osmund n’ait jamais été vraiment adoubé, sans quoi, il aurait trouvé une histoire et un nom plus convaincant. 😉

    Après Dunk et le Limier, on a donc une fois de plus un non-chevalier dans la Garde Royale. Or, ce fait entraine une petite conséquence malheureuse : six cents chevaliers ont été adoubés par les frères jurés de la Garde Royale à la fin d’ACOK, en récompense de leurs vaillance à la bataille de la Néra.

    Une cérémonie d’autant plus interminable que la célébraient seulement trois des Frères de la Blanche Epée. […] la confrérie se voyait réduite à Balon Swann, Meryn Trant et Osmund Potaunoir.

    ACOK, Chapitre 66, Sansa VIII.

    Oups !! ^^ Un tiers des adoubés l’a été par un faux-chevalier … Dommage pour eux !

    • Avenir des Potaunoir

    L’avenir des Potaunoirs paraît assez sombre… A l’origine, Cersei n’était accusée que par Osney Potaunoir et elle pouvait espérer que ses frères ne soient pas impliqués, sauf qu’elle commet une erreur supplémentaire dans ADWD. Au moment de sa confession, elle admet avoir couché avec Lancel Lannister et Osney Potaunoir (ce qui est vrai et ce que les deux hommes ont déjà avoué), mais elle rajoute :

    « Ses frères, également. Tous les deux. » Elle n’avait aucun moyen de savoir ce que pouvaient dire Osfryd ou Osmund. Mieux valait confesser trop de choses que pas assez.

    ADWD, Chapitre 55, Cersei I.

    Bon déjà, il me semble qu’on sait qu’Osmund désire Cersei, mais ni lui, ni Osfryd n’ont couché avec elle a priori … Et surtout, Cersei se trompe : mieux vaut confesser le moins possible que trop. D’autant plus qu’Osfryd et Osmund n’ont rien avoué pour le moment. Les impliquer est donc une erreur : elle se prive définitivement de leurs services, en fait ses ennemis. En les impliquant, ils risquent de révéler bien plus que des coucheries imaginaires.

    Quelques heures après cette confession, Kevan les fait enfermer tous les deux et nous révèle ensuite ce qu’il compte en faire :

    « Les frères d’Osney ne resteront pas oisifs à le regarder mourir, le mit en garde Cersei.
    — Je ne m’attendais pas à ce qu’ils le fassent. Je les ai fait tous deux arrêter. »
    Elle parut décontenancée. « Pour quel crime ?
    — Fornication avec une reine. Sa Sainteté Suprême dit que vous aviez confessé avoir couché avec les deux – l’auriez-vous oublié ? »
    Elle rougit. « Non. Qu’allez-vous faire d’eux ?
    — Le Mur, s’ils reconnaissent leur faute. S’ils nient, qu’ils affrontent ser Robert. De tels hommes n’auraient jamais dû accéder à un rang aussi haut. »

    ADWD, Chapitre 73, Épilogue.

    Bon, ça, ce sont les dispositions que Kevan souhaitaient prendre … Ce ne sont pas forcément celles que prendront son/ses successeur(s). L’alternative est intéressante toutefois : le duel judiciaire ne peut qu’être fatal au Potaunoir. Robert Fort semble être un monstre immortel et eux-même semblent n’être que des fantoches. La Garde de Nuit pourrait donc être une opportunité à saisir. Cersei voulait déjà envoyer Osney à la Garde de Nuit pour qu’il assassine Jon Snow et lui faisait ensuite miroiter qu’il pourrait être pardonné par Tommen. Le plan n’est donc pas complètement compromis de ce côté-là (sauf que Jon est déjà « mort », mais bon …). Surtout, il sera plus facile pour les Potaunoir d’échapper au Mur plutôt que d’échapper à Robert Fort : ils pourraient déserter.

    Enfin, il y a une chose qu’aucun personnage ne cite jamais : Cersei et Kevan s’attendent à ce que les frères Potaunoirs se défendent les uns les autres, tels les frères Tignac en leur temps … mais ils ignorent que leur père est toujours vivant. Ok, les Potaunoir sont des coquins de la pire espèce, complètement dévoyés … N’empêche, on peut s’interroger : jusqu’où seraient-ils prêt à aller les uns pour les autres ? Est-ce qu’Oswell va laisser ses fils mourir ? Qu’est-ce qu’il peut tenter pour les sauver ? Les aider à déserter ? Demander (sans succès a priori) à Littlefinger de les aider ? Monnayer leur libération auprès du Trône / de la Foi contre des informations compromettantes contre certaines personnes se trouvant dans le Val ?

    Wait and see. ^^

    • Ce sujet a été modifié le il y a 1 année et 5 mois par R.Graymarch.
    #135042
    John Lon Bickel
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 220

    Belle présentation ! Concernant Osney, je me demande ce qu’il a raconté d’autre sous la torture. Le Grand Moineau pourrait-il connaître ses liens avec Littlefinger ?

    Je ne pense pas qu’ils peuvent encore finir au Mur. Du moins dès que Port-Réal recevra des nouvelles du Nord, disons le milieu d’ADWD. Avec Stannis qui rôde entre Winterfell et Châteaunoir, c’est risquer de livrer des témoins gênants à l’ennemi. S’ils prennent finalement le noir, ce sera un jeu de dupes : les Potaunoir prépareront une évasion et les gardiens un accident bête.

    #135056
    Mélusine
    • Pas Trouillard
    • Posts : 528

    C’est Tyrion qui dit à Jaime que Cersei a couché avec Lancel, ça c’est vrai, Osmund, ça on sait pas et Lunarion, ça c’est surement faux. Autant le rajout de Lunarion est grotesque et sert surtout à blesser encore plus Jaime, autant Osmund paraît plausible.

    Alors peut être que Cersei n’a pas complétement menti, elle a couché avec 2 des frères Potaunoir, pas les 3.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par R.Graymarch.
    #135063
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4456

    Le Grand Moineau pourrait-il connaître son allégeance à Littlefinger ?

    On ne sait pas si Osney lui-même est au courant. 😉 Littlefinger dit juste que c’est lui qui a fait en sorte qu’ils soient où ils sont, mais pas qu’ils savent pourquoi leur père leur a demandé de venir à Port-Réal à ce moment-là, un peu comme Oppo et Sol qui ne savaient pas qui étaient leur véritable employeur. Au final, tout en revendiquant être le véritable « employeur » des Potaunoir, on ignore à quoi Littlefinger les a utilisés, ni les liens qu’ils entretiennent réellement les uns avec les autres (je dirais qu’ils sont surtout une source d’information pour lui).

    Après, même si Osney était au courant, je ne pense pas que ce genre de confession intéresse le Grand Moineau dans l’immédiat : Littlefinger est certes un proxénète, mais il y en a d’autres. Il n’est pas spécialement dans le collimateur de la Foi contrairement à Cersei et il n’a rien fait de manifestement répréhensible dont Osney soit au courant pour que cette accusation soit intéressante.

    Je ne pense pas qu’ils peuvent encore finir au Mur. Du moins dès que Port-Réal recevra des nouvelles du Nord, disons le milieu d’ADWD. Avec Stannis qui rôde entre Winterfell et Châteaunoir, c’est risquer de livrer des témoins gênants à l’ennemi.

    Je ne vois pas en quoi les frères Potaunoir seraient des témoins gênants qui pourraient donner des infos « utiles » à Stannis … Les déboires de Cersei et des Lannister, il finira bien par les apprendre de toute façon.

    Après, encore une fois, ces dispositions sont celles envisagées par Kevan … mais il n’est plus là pour les faire valoir et de toute façon, il n’était pas le décisionnaire principal dans cette affaire : ce sont aux juges (et donc essentiellement au Grand Moineau) de décider ce qui doit être fait d’eux. Le Grand Moineau et les juges peuvent parfaitement envisager tout autre chose que le Mur si les Potaunoir avouent.

    Perso, je m’attends un peu à ce que les Potaunoir ne connaissent pas tous le même sort. 😉

    Alors peut être que Cersei n’a pas complétement menti, elle a couché avec 2 des frères Potaunoir, pas les 3.

    On voit Cersei coucher avec Osney dans AFFC. Elle redit qu’Osmund la désire, mais je n’ai pas retrouvé d’élément indiquant qu’elle lui a cédé. Ca a pu m’échapper. Dans sa confession, elle parle bien d’en avouer « trop » , donc plus que ce qui s’est vraiment produit. De plus, la manière dont elle réagit auprès de son oncle ( « Hein ? Pourquoi vous avez arrêté ces deux-là ? Ah … Oui … C’est vrai que je les ai accusés… J’avais oublié … Oups ! » ) me fait penser que ce n’est sans doute pas réellement arrivé.

    Quant aux accusations de Tyrion, lui-même n’en sait rien. Il cherche juste à blesser Jaime à ce moment-là. C’est facile d’avancer cette accusation : Cersei s’est énormément rapprochée d’Osmund, qui est son homme de main privilégié surtout depuis la Néra. Ca ne peut que piquer la jalousie de Jaime. Et comment vérifier ? Jaime sait ne pas pouvoir faire confiance à Cersei et Osmund n’est pas plus fiable.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 5 mois par R.Graymarch.
    #140041
    Athouni
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 264

    En surfant sur les forums us, Reddit en l’occurrence, je suis tombé sur un chouette jeu de mots concernant les Potaunoir.

    En VO Potaunoir est la traduction de Kettleblack. Pour les anglophones, cela renvoie à l’expression : « the pot calling the kettle black » qu’on pourrait traduire par « c’est l’hôpital qui se moque de la charité » ou pour coller à la version originale : « la poêle qui se moque du chaudron » (objet que l’on retrouve justement… sur le blason des Kettleblack). Or c’est effectivement très précisément ce qui se passe ici : Cersei (the pot) accuse Margaery (the kettel) de crimes dont elle est elle-même coupable (inceste, adultère, trahison). C’est l’hôpital qui se moque de la charité. 😉

     

    « When dead men come hunting in the night, do you think it matters who sits the Iron Throne »

    #160502
    RichardIII
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 378

    Belle présentation ! Concernant Osney, je me demande ce qu’il a raconté d’autre sous la torture. Le Grand Moineau pourrait-il connaître ses liens avec Littlefinger ?

    Intéressante perspective mais je pense pas non plus. Il est plus que probable que le grand septon se soit contenté de questions sur son service auprès de la reine régente. A titre personnel, je suis encore stupéfait du fait qu’il ait reconnu le meurtre de l’ancien grand septon. C’est ce qui me fait hésiter, ça veux dire que le grand septon n’a rien laissé passer.

    Je suis quand même pas mal dubitatif sur les relations Cersei-Potaunoir. C’est l’un des plus puissants personnages des sept couronnes et elle se sert de types dont elle ne connait ni le passif ni les compétences (ou alors très mal). Au moins la relation Bronn-Tyrion était légitimée par les circonstances particulières de leur rencontre qui avait démontré les capacités du premier.
    Je comprends le côté « assèchement » des offres de service martial dans ACOK quand Cersei est dépouillée de la garde de Vylar par Tyrion et que beaucoup de monde avait quitté la cour. Mais dans AFFC, elle est dame de Castral Roc, et a directement et indirectement des milliers de chevaliers à son service. Pourtant elle continue à favoriser ces trois là. Bizarre.

    Elle en met un à la tête du Guet et l’autre dans la Garde Royale. Autant sur Aurane Waters on comprend les biais conscients et inconscient qui mènent à cette décision, autant là c’est un brouillard total.

    Au final, je pense que les Potaunoir sont solidaires entre eux et fondamentalement là pour se servir eux-mêmes. ils mangent à tous les rateliers, profitent au max de leur position même si je pense qu’ils ont commencé à énormément favoriser Cersei sur leurs différents employeurs.

    Sur leur avenir, Cersei pourrait changer d’avis, dire qu’on l’a forcée à la confession et restaurer deux des trois frères. Sinon dans le chaos ambiant, ils peuvent s’en sortir. Après, je vois mal pourquoi elle les a balancés tous les trois.

     

     

     

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par R.Graymarch.
    #160535
    starck29
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 10

    Le problème de l’Ouest, dans la tête de Cersei, c’est que malgré le fait qu’elle ait nommé Ser Daven et Damon (de mémoire pour le second) respectivement gouverneurs de l’Ouest et de Castral Roc, il y a encore Ser Kevan là-bas. Ser Kevan dont elle se méfie (cf la nomination d’Harys Swyft comme main de Tommen), Ser Kevan qui lui a demandé de quitter la régence pour rentrer au Roc, … Elle ne peut pas savoir qui sont les chevaliers qui lui seront fidèles à elle plutôt qu’à lui et qui préféreront donc la fille de Tywin Lannister à son frère. Compter sur ce qu’elle a à Port-Réal, et qu’elle pense pouvoir manipuler ou dotés d’une loyauté absolue envers elle, lui paraît être un meilleur plan (les Potaunoir, Robert Fort et peut-être bien Qyburn aussi, si la série ne m’a pas influencée pour ce dernier).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par R.Graymarch.
    #160542
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4456

    Je rejoins starck29 ; en plus de la question de la loyauté, il y a aussi un problème de méconnaissance. Elle vient de passer les 15 dernières années essentiellement à Port-Réal. Tous les gens qu’elle côtoie et connait (ou croit connaître) sont essentiellement regroupés à Port-Réal. Elle connait mal (de réputation, surtout) ses nouveaux bannerets et leurs compétences, en plus d’avoir à se méfier de leur loyauté pour son oncle. D’où elle pense à Gyles Rosby pour le poste de Grand Argentier, et remplace l’efficace Addam Marpheux par un Osfryd Potaunoir. Accessoirement, il me semble que Cersei veut placer autour d’elle des gens qui lui sont fidèles, des gens qu’elle achète, car ils lui doivent leur place et ne seraient rien sans elle … Elle ne veut pas spécialement s’entourer de grands noms prestigieux, de gens qui possèdent des forces propres et qui pourraient éventuellement s’aviser de lui tenir tête (d’où un conseil restreint, composé de bâtard, de mestre déchu et de nobliauds sans prestige, sans vrai pouvoir).

    Pour ce qui est des Potaunoir … Bah, Cersei est dupe depuis le début, alors que même le petit oiseau Sansa  et Tyrion ont des gros doutes mastocs dès ACOK. Et alors même que tout le monde (Jaime et Kevan notamment) lui dit comme elle a tort d’élever les Potaunoir à de telles distinctions, Cersei s’enferme dans sa conviction qu’ils lui sont utiles et lui seront fidèles.

    #160611
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2296

    Et alors même que tout le monde (Jaime et Kevan notamment) lui dit comme elle a tort d’élever les Potaunoir à de telles distinctions, Cersei s’enferme dans sa conviction qu’ils lui sont utiles et lui seront fidèles.

    Je pense que cela participe aussi du truc. Plus Cersei est contredite, plus elle s’entête. Alors même qu’elle sent que quelque chose cloche ou qu’un changement d’approche pourrait l’aider, elle continue. Avec les Potaunoir comme d’autres. Elle aurait facilement pu sentir que cela sentait le roussi, le plan des aveux d’Osney, et que s’il devait craquer sous la torture, il en saurait trop sur elle.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines et 1 jour par R.Graymarch.
    #160648
    Aurore
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2039

    Cersei considère ceux qui la servent de la même façon qu’elle conçoit le rôle de la Main : des exécutants dociles et passifs tandis qu’elle est le cerveau. Elle n’arrive visiblement pas à se mettre en tête que les gens à son service peuvent réagir autrement qu’elle ne l’imagine, ne serait-ce que par simple instinct de survie. Littlefinger a sans doute raison quand il dit à Sansalayne que Cersei doit encore apprendre que même les pions peuvent bouger de leur propre initiative.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.