Manga, c’est quoi ?

Ce sujet a 21 réponses, 15 participants et a été mis à jour par , il y a 2 mois et 2 semaines.

22 sujets de 1 à 22 (sur un total de 22)
  • Auteur
    Messages
  • #124787

    Chat-qui-boite
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 380

    Je viens de faire un séjour à l’hôpital qui m’a permis de m’abreuver de productions TV diverses et entre autres « Alita ». Comme je ne connaissais pas, ce sont les infirmiers qui m’ont renseignée et qui lors d’un soin un peu douloureux m’ont dit:  » Ne regardez pas, regardez Alita »

    Plus tard dans la journée, le même infirmier, après m’avoir demandé mon avis sur le film, m’a expliqué que le personnage venait du monde des Mangas que lit son petit frère. Et là, grand vide: maintenant que j’ai réussi à m’approprier les codes de la fantasy, voilà un continent inconnu devant moi. Les Mangas, ça manque à ma culture. Dans les brumes de la douleur, elle m’a bien plu cette petite Alita, même si j’ai trouvé qu’il y avait trop d’effet spéciaux et trop de combats.

    Alors s’il se trouve des frères et soeurs pour parfaire mon éducation, je suis preneure.

    Mieux vaut être en retard au paradis qu'en avance au cimetière
    Reste assis au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi

    #124800

    Aerolys
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1959

    Comme pour les romans et les nouvelles, tout dépend de ce que tu cherches.

    Pour rester dans la fantasy : Claymore de Norihiro Yagi (peut-être que le dessin animé suffit…) et Berserk de Kentaro Miura.

    Sinon, toute l’oeuvre de Naoki Urasawa (je pense surtout à Pluto, 20th Century Boys et Monster (et Billy Bat)).

    Sinon, Death Note de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata, HunterxHunter et Yu Yu Hakusho de Yoshihiro Togashiet Fullmetal Alchemist de Hiromu Arakawa (je parle du manga, ici).

    Je pense que ça fait un bon début (mais, c’est un sacré paquet. >.<). Je n’ai pas encore tout lu dans cette liste. >.>

    Certains proposent des bds, comics et mangas ici , ça pourra t’être utile, je pense.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #124806

    DNDM
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1719

    Histoire de poser un peu les bases de la discussion:

    Manga = bande dessinée japonaise. Et histoire de simplifier, par extension, toute BD reprenant le format japonais. En gros, c’est un format avant tout, et aussi un ensemble de codes narratifs (façon de dessiner les personnages, de dessiner les actions, de dessiner les réactions…).

    Le format japonais tels qu’ils sont le plus souvent commercialisés chez nous = format poche, dessins en noir et blanc, sens de lecture souvent à la japonaise (donc on commence « par la fin », et on lit les pages de droite à gauche – ça fait bizarre au début mais on s’habitue vite), mais parfois les éditeurs refont la pagination pour avoir un sens de lecture à l’européenne.

    Quand un manga est adapté en dessin animé, on parle d’anime (à prononcer… heu… comme vous le sentez).

    Manga est donc un format et un type de narration, tout comme la BD franco-belge est avant tout un format (48 pages) et un type de narration.

    Ensuite, c’est comme en BD franco-belge, y’a de tout: humour, SF, fantasy, policier, historique, érotique… Avec des sous-genre et des sous-sous-sous-genre d’un pointillisme absolu, mais on va pas rentrer là-dedans pour l’instant. ^^ Beaucoup de choses plutôt pensées pour les adolescents / jeunes adultes, mais on peut aussi trouver des titres très adultes – et pas seulement adulte au sens « violence et sexe », masi aussi adulte au sens « profond, contemplatif, sérieux, réaliste, qui aborde de vrais sujets de société ».

    Alita, dont tu parlais, n’est pas un anime, mais un film adapté du manga de SF Gunnm (qui se trouve peut être aussi sous le titre Alita Battle Angel?). J’ai pas vu le film, par contre je garde un très bon souvenir du manga (même si ma lecture remonte à genre 15 ans). C’est (très) violent, mais c’est aussi adulte, intelligent, voir poétique parfois. De ce que j’ai compris, le film adapte les premiers tomes. Y’a des ajouts après, mais l’histoire de base (en 9 tomes) se suffisait très bien à elle-même. Pour commencer, c’est pas un mauvais choix, puisque c’est une histoire complète, d’excellente qualité, et relativement courte.

    Parce que c’est le problème de bon nombre de mangas: c’est souvent très long, et pas forcément fini. Un peu comme ASOIAF, quoi.

    HunterxHunter, dont Aerloys parle ci-dessus, par ex, est un peu le ASOIAF du manga: une histoire de très bonne qualité (le plus souvent), mais dont on ne voit pas la fin.

    One Piece, la grosse référence actuelle (et l’un de mes mangas préférés), est rendu à 95 tomes, et est loin d’être terminé. C’est une aventure de pirate / fantasy bourrée d’humour, et je crois le manga le plus vendu au monde.

    Mais donc pour commencer, j’ai envie de dire « choisir des histoires relativement courtes, et terminées ».

    Du coup je plussoie Aerloys pour Death Note, histoire policière / fantastique qui est en gros un duel cérébral (chaque adversaire cherchant à être plus intelligent que l’autre). [13 volumes]

    Akira (SF apocalyptique) est un immense classique aux pages splendidement dessinées et découpées (14 volumes, que l’on trouve aussi dans des formats à l’européenne). L’auteur, Ōtomo, a été le Grand prix du Festival d’Angoulême 2015.

    Gen d’Hiroshima est un manga historique et autobiographique sur un jeune garçon tentant de survivre après le bombardement d’Hiroshima. Splendide et poignant. [10 volumes.]

    Love Hina (14 tomes) est un bon point d’entrée pour découvrir un certain type d’humour japonais et de situations récurrentes du manga, le « Harem ». Harem au sens « un jeune homme timide et pas très doué avec les femmes se retrouve en contact avec plein de femmes au quotidien ». Là en l’occurrence, c’est un jeune étudiant qui se retrouve dans une pension pour jeunes filles (et qui tombe amoureux de l’une en particulier). C’est gentiment sexy tout en restant relativement sage, et souvent très drôle.

    Quartier lointain est un manga en 2 volumes plus adulte, plus posé que les autres, sur un homme qui revient sur les traces de son enfance (pour faire simple).

    Y’a des milliards d’autres titres, c’est ceux-là que je conseillerais pour commencer. Mais n’hésite pas à demander des types d’histoires précises (social, policier, aventure, historique, humour, romance…). Vu le nombre de titres qui existe, y’aura forcément quelque chose pour toi.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #124807

    Aerolys
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1959

    Merci @dndm pour ce rappel (j’aurais dû commencer par ça…).

    Mais donc pour commencer, j’ai envie de dire « choisir des histoires relativement courtes, et terminées ».

    Je valide ce conseil de notre cher DNDM. De mon côté, je recherche de plus en plus des séries courtes ou terminées (voire les deux).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #124815

    Ysilla
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1430

    Quartier lointain est un manga en 2 volumes plus adulte, plus posé que les autres, sur un homme qui revient sur les traces de son enfance (pour faire simple).

    Il s’agit d’un manga du regretté Jiro Taniguchi dont je suis une fan absolue. Dans la lignée intimiste de Quartier lointain, il faut citer Le journal de mon père. Je recommande aussi Au temps de Botchan, une fresque en cinq tomes de l’histoire littéraire du Japon pendant l’ère Meiji (fin du 19ème, début du 20ème siècle). J’ai beaucoup aimé Le sommet des Dieux, adaptation manga en cinq tomes d’un roman de l’écrivain Baku Yumemakura sur fond de rivalité d’alpinistes en Himalaya.

    Mon préféré reste Kaze nô sho, le livre du vent : c’est une fresque historique « pleine de bruit et de fureur » qui raconte des luttes de pouvoir, des machinations dans le Japon du 17ème siècle durant lesquelles s’affrontent les samouraïs Jubei et Yashamaro avec une fin sublime et poignante.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  R.Graymarch.

    "L'imaginaire se loge entre les livres et la lampe...Pour rêver, il ne faut pas fermer les yeux, il faut lire."

    #124828

    no_one
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1347

    C’est le bon mois pour s’y mettre, mon petit doigt me dit que les recos de la Garde de Janvier devraient compter une paire en leur sein. 😉

    Manga = bande dessinée japonaise. Et histoire de simplifier, par extension, toute BD reprenant le format japonais. En gros, c’est un format avant tout, et aussi un ensemble de codes narratifs (façon de dessiner les personnages, de dessiner les actions, de dessiner les réactions…).

    On parle par ailleurs de manhua pour la bande dessinée chinoise et de manhwa pour celle coréenne, qui commencent à percer en France même si on reste loin du succès unique qu’a trouvé le (ou la) manga japonais(e), ainsi que de manfra pour la BD francophone inspirée par ce format.

    Pour rester dans la fantasy : Claymore de Norihiro Yagi (peut-être que le dessin animé suffit…)

    « peut-être que le dessin animé suffit… » ? Hérétique ! Au bûcher !! Plus sérieusement, l’anime ne couvre que la première moitié du titre avant d’improviser une fin. Mais je plussoie autrement cette recommandation, de la dark fantasy au féminin comme on en voit peu. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que c’est mentionné ici : Claymore, manga de Norihiro Yagi. En autres recos mangas du Blog on trouve également : Vagabond, de Takeshi Inoue ; Erased (Boku dake ga Inai Machi) de Kei Sanbe ; et Blame! de Tsutomu Nihei.

    Autrement la plupart des recommandations ci-dessus ont aussi mes faveurs, il s’agit toutefois de savoir ce qui te branche comme genre, le manga n’en étant pas un en soi. Pour quelque chose de proche de la BD franco-belge : Jirō Taniguchi et son approche très « littéraire » est effectivement un auteur majeur (en France plus que dans son pays d’origine, à vrai dire) ; tout comme Naoki Urasawa et son style policier – tous deux furent d’ailleurs des chouchous du Festival. Pour quelque chose de plus spécifiquement nippon, du nekketsu – vitrine s’il en est du manga – on se penchera plutôt sur les grandes séries épiques d’Akira Toriyama à Eiichirō Oda mais mieux vaut effectivement démarrer avec quelque chose de plus court ; idem pour la bibliographie de Yoshihiro Togashi, vu qu’en sus il travaille au corps les codes du genre, un peu à la Martin et la fantasy. Les œuvres du dessinateur Takeshi Obata me paraissent en conséquence un bon point de départ avec Hikaru no go puis Death Note, deux œuvres cultes et relativement courte (avec un 2e arc un cran en-dessous, néanmoins) ; mais aussi d’arrivée avec Bakuman., un manga sur la création de mangas – qui gagne à être lu une fois familiarisé.e avec le format et ses classiques. A noter aussi son adaptation du light novel All You Need Is Kill (transformée par Hollywood en Edge of Tomorrow)… Quant à Love Hina – et toute la production de Ken Akamatsu – c’est encore le meilleur exemple d’un sous-genre bien particulier qui tient au mieux du plaisir coupable ; mais j’avoue qu’il m’est encore arrivé de le relire, hilare, adulte.

    Pour conclure, on ne peut pas ne pas mentionner le Dieu du manga que fut Osamu Tezuka, que réadaptait Urasawa avec son Pluto, et que plagiait Disney avec son Roi Lion ; et ce qui est à mon sens le plus beau de tous les mangas, disponible en grand format pour être pleinement apprécié : Nausicaä de la vallée du vent de Hayao Miyazaki ! <3

    P-S : Je remarque que tout ça manque de shōjo et d’autrices : mentions donc à Ai Yazawa – dont la dernière œuvre, Nana, risque malheureusement fort de n’être jamais achevée – et à l’équipe féminine de CLAMP aux titres interconnectés et aux dessins sublimes. En plus humoristique (mais toujours de plume féminine), tu pourras aussi vouloir te pencher sur Les Vacances de Jésus et Bouddha de Hikaru Nakamura ; ou encore Chi : Une vie de chat de Konami Kanata – l’œuvre préférée de tous les propriétaires de chat ! ^^’

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  no_one.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  no_one.

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #124832

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6237

    L’avis d’un mec qui n’y connait pas grand chose

    Dans les brumes de la douleur, elle m’a bien plu cette petite Alita, même si j’ai trouvé qu’il y avait trop d’effet spéciaux et trop de combats.

    Alors dans ce cas, je ne suis pas sûr de recommander la version anime de Claymore (le manga que je n’ai pas lu est beaucoup plus long, dévoile d’autres choses mais a aussi beaucoup de baston)

    Akira, je l’ai lu y a longtemps (pourtant ça se passe en 2019 😀 ), c’est un classique mais j’ai un souvenir de beaucoup de bastons (c’est souvent un passage obligé dans certains types de manga). J’ai lu aussi y a longtemps Appleseed et je ne me souviens pas avoir super apprécié. Death note est plus proche à mon avis de certains romans d’intrigue, policiers, affrontement à distance entre deux personnes. De ma très faible expérience, c’est ça que je recommanderai. En plus, c’est court (pour un manga)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #124834

    O’Cahan
    • Pas Trouillard
    • Posts : 628

    (Pour une première lecture de manga, je ne conseillerai pas Death Note d’un point de vue personnel. Love Hina me paraît être une entrée en matière assez légère, et qui permet de rentrer d’une manière assez ludique dans la culture japonaise.)

     

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #124851

    Jean Neige
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1662

    Erased (Boku dake ga Inai Machi) de Kei Sanbe

    Celui-ci (Erased), bien que assez récent, représente à mes yeux une des nombreuses bonnes entrées en matière dans l’univers des mangas. Pas trop dépaysant en termes de genre, d’histoire et d’environnement, très émouvant, très bien dessiné et écrit, court et terminé.
    L’adaptation en anime est excellente aussi (et a des musiques magnifiques!) si tu préfères voir ça à l’écran. Il y a aussi une série avec de vrais acteurs, mais elle est très dispensable et plutôt ratée.

    Je n’ai pas grand chose à ajouter vis à vis des recommandations précédentes, au niveau des mangas globalement tout a été dit.
    En termes d’anime (celui-ci n’est pas un manga à la base), Cowboy Bebop est considéré comme l’un des meilleurs, il n’a que 26 épisodes de 20mn et fonctionne sur un format avant tout épisodique (avec 1 histoire = 1 épisode). C’est brillant, très bien animé pour l’époque (ça date de 98 et c’est encore très beau à voir aujourd’hui), la BO jazzy tue, et possède un univers SF marqué de références très occidentales, donc un spectateur français ou anglophone ne sera pas entièrement dépaysé, loin de là.

    et Berserk de Kentaro Miura.

    Berserk est génial, mais je ne le conseillerai absolument pas pour une entrée en matière dans les mangas. C’est violent, très dur et plombant, immensément long (et on ne sait pas encore quand on va en voir le bout même si apparemment ça approche). C’est un pilier mais à aborder avec précaution. Quelque soit l’âge du lecteur il faut quand même encaisser pas mal de trucs psychologiquement au vu du contenu parfois choquant.

    « A life, Jimmy. You know what that is? It's the shit that happens while you're waiting for moments that never come. » - Lester Freamon, The Wire

    « There was a woman, first time I'd found someone who was truly alive. At least, that's what I thought. She was... the part of me I'd lost somewhere along the way, the part that was missing, that I'd been longing for. » – Spike Spiegel, Cowboy Bebop

    #124862

    Aspics des sables
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 807

    Personnellement, j’aime l’humour décalé et la parodie, du coup, j’suis fan de Gintama. C’est un shōnen écrit et illustré par Hideaki Sorachi. Il y a actuellement 59 tomes (édités en France). Il n’est pas seulement drôle, on y trouve aussi beaucoup de poésie (en particulier dans les histoires qui touchent Kagura, un des personnages principaux), d’action… Je te laisse aller voir sur le net pour en savoir plus car c’est un univers vraiment particulier qui, de par l’arrivée des extra-terrestres, mélange japon (Edo) historique / japon (Edo) science-fiction. Après, il est vrai qu’il faut avoir un minimum de connaissances en culture (et en politique) japonaise pour comprendre toutes les situations comiques (mais aussi la finesse des messages) de ce manga.

    Sinon, je lis – avec tout plein d’autres – One Piece que je continue à prendre plaisir à suivre (au rythme des sorties des tomes).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Aspics des sables.


    By Elia Mervi

    Spoiler for for NOARLAAAK !!!

    #124871

    Fayrence
    • Frère Juré
    • Posts : 56

    Berserk est génial, mais je ne le conseillerai absolument pas pour une entrée en matière dans les mangas. C’est violent, très dur et plombant, immensément long (et on ne sait pas encore quand on va en voir le bout même si apparemment ça approche). C’est un pilier mais à aborder avec précaution. Quelque soit l’âge du lecteur il faut quand même encaisser pas mal de trucs psychologiquement au vu du contenu parfois choquant.

    Pour un lecteur d’ASOIAF, la violence et l’horreur qu’on peut voir dans Berserk ne sera pas dépaysante. Après je suis d’accord sur le fait qu’il vaut mieux commencer l’immersion nippone avec du contenu soft et relativement court pour monter en puissance si je puis dire. Je conseille également Shingeki no Kyojin si tu es branché fantasy, la série est encore en cours, mais elle n’est pas très longue et va sur sa fin.

    #124877

    Jean Neige
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1662

    Je conseille également Shingeki no Kyojin si tu es branché fantasy, la série est encore en cours, mais elle n’est pas très longue et va sur sa fin.

    Je plussoie immensément. « Fantasy » est sujet à débat mais ça lorgne certainement entre ça et le fantastique, oui. En tout cas, je ne sais pas si je le recommanderai comme point d’entrée, mais c’est en train de devenir une oeuvre majeure.

    Quant à Berserk, je considère la violence graphique bien différente que celle qui peut être lue simplement sur des mots imprimés sur des pages blanches. Et il y a nombre de personnes ici qui, bien qu’elles soient habituées à lire des horreurs innommables dans ASOIAF, peuvent toujours être choquées par leur transposition visuelle dans GoT, par ex. Comme Berserk contient du graphique, je préfère prévenir.

    « A life, Jimmy. You know what that is? It's the shit that happens while you're waiting for moments that never come. » - Lester Freamon, The Wire

    « There was a woman, first time I'd found someone who was truly alive. At least, that's what I thought. She was... the part of me I'd lost somewhere along the way, the part that was missing, that I'd been longing for. » – Spike Spiegel, Cowboy Bebop

    #124879

    niels97
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 199

    J’ai pas été élevé dans la culture du manga, j’ai commencé à m’y intéresser il y a seulement cinq ans de ça et je ne suis entré dans cette univers qu’avec difficulté, ayant du mal à faire abstraction de pas mal de codes que je jugeais assez ridicules (les visages défigurés pour souligner une expression humoristique typiquement, souvent la surabondance d’humour d’ailleurs, l’exagération de la mise en scène, la longueur des intrigues, les scènes d’actions qui n’en finissent pas, le fait que le réalisme est bien la dernière préoccupation de la plupart des japonais etc…). La culture japonaise diffère pas mal de la notre et s’habituer à leurs codes est pas facile quand on est novice. Faut trouver ce qui nous plaît dans ce média et ça a pas été très simple pour moi, pas mal de genre ne me plaisent pas beaucoup, typiquement ce qu’on appelle le Nekkestu qui regroupe beaucoup de mangas et notamment les plus populaires (comme Dragon Ball, One Piece, Hunter x Hunter, Naruto, Kingdom ect) qui est une sorte de voyage initiatique du héros pour devenir le plus grand quelque chose et qui se base principalement sur les bons sentiments (un peu niais pour certains dont moi) de pouvoir de la volonté et de l’amitié.

    Personnellement je devrais conseiller des mangas comme première approche à une personne adulte et fan du trône de fer ce serait (pour faire la transition des codes culturels) des mangas relativement proches de nos codes européen comme Gunnm (le nom original de Alita, ça me parait en effet être une bonne porte d’entrée sur les manga), Death Note (un jeu du chat et de la souris entre un détective et un criminel ayant la possibilité d’éliminer pratiquement n’importe qui n’importe où), Blame (du cyberpunk très sombre mais aussi très poétique) et Akira (du cyberpunk aussi, le film est spécial avec pas mal de problème mais c’est culte) et Vaguabond (histoire romancée du plus célèbre ronin (samourai) japonais, manga abandonné par son auteur donc faut se faire à l’idée de ne jamais voir la fin mais très bon).

    Et dans un deuxième temps je conseillerais l’Attaque des titans (les dessins des premiers tomes sont un peu dégueux aussi regarder l’anime est une bonne idée, l’histoire au premier abord est très simpliste c’est de l’apocalypse zombie, mais elle ne fait que gagner en profondeur de livre en livre au point que c’est l’une des meilleures qui m’ait été donné de voir), Berserk (de la dark fantasy) et Full Metal Alchemist (plus pour ado mais très bon pour autant et qui regroupe bizarrement à peu près tout les codes qui m’agaçaient dans les mangas, si tu le lis et qu’il te plaît n’importe quel manga devrait t’être accessible).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  R.Graymarch.
    #124933

    Chat-qui-boite
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 380

    Merci chers frères et soeurs d’avoir si bien présenté le genre avec vos conseils avisés. J’avais trouvé le mot juste en parlant de « continent inconnu » tellement vos recommandations couvre un panorama qui semble immense. Pour ce qui est des aperçus que j’avais sur la culture japonaise, j’en étais restée à Kurosawa avec ses Sept Samouraï et cet autre magnifique film où, dans un temps reculé, une mère se casse les dents pour justifier que son fils adulte l’emmène dans la montagne où elle trouvera la mort, car dans cette société on ne peut se charger de bouches inutiles.

    Le seul roman que j’ai lu de ce pays c’est « Kafka sur le rivage » et pour ce qui est des dessins animés j’en étais restée à ceux que mon fils regardait au début des années 80: Goldorack et tous ces personnages bizarres qui n’existaient que pour se battre avec un graphisme très reconnaissable  et qui avaient pour pendant féminin (très nunuche) Candy. Grands Yeux, nez pointus, grimaces en coin et animation très simplifiée.

    Je ne sais pas si je vais m’embarquer sur la planète Manga… Peut-être vais-je conserver mon temps et mon énergie ( je suis très lente) pour la relecture de Tolkien. Encore Merci.

    Mieux vaut être en retard au paradis qu'en avance au cimetière
    Reste assis au bord de la rivière et tu verras passer le corps de ton ennemi

    #124934

    Yunyuns
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1425

    Marrant que l’œuvre plus ou moins responsable de la « folie manga » en France ne soit citée qu’une seule fois et dans un aparté.

    C’est pourtant le nom qui vient à l’esprit immédiatement lorsqu’on parle de manga : Dragon Ball, du légendaire Akira Toriyama.

    En plus je trouve que Dragon Ball est une très bonne introduction à cet univers japonais, il possède beaucoup de codes que l’on retrouve dans la plupart des mangas.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #124943

    Geoffray
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1757

    En plus je trouve que Dragon Ball est une très bonne introduction à cet univers japonais, il possède beaucoup de codes que l’on retrouve dans la plupart des mangas

    Oui et non pour le coup. Il possède les codes du genre dit « Shonen » (soit, le manga pour les jeunes garçons/ados pour aller vite) et pas autre chose. Il est cependant assez accessible, c’est vrai, mais (et ça n’engage que moi) uniquement sur sa première « partie ». A partir du moment ou Goku devient adulte et que ça se transforme en course à la puissance, c’est beaucoup sympa à lire ^^.

    Niveau Manga, il faut pas hésiter à regarder des trucs hétéroclite qui sont pourtant de vrai perles xD. Genre « Les Gouttes de Dieu » qui est un manga sur l’oenologie.

    Team Trop Dark Trop Piou xD

    Stannis: Her own father got this child on her? We are well rid of her, then. I will not suffer such abominations here. This is not King's Landing.

    #125000

    Macaria
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 127

    Berserk est génial, mais je ne le conseillerai absolument pas pour une entrée en matière dans les mangas. C’est violent, très dur et plombant, immensément long (et on ne sait pas encore quand on va en voir le bout même si apparemment ça approche). C’est un pilier mais à aborder avec précaution. Quelque soit l’âge du lecteur il faut quand même encaisser pas mal de trucs psychologiquement au vu du contenu parfois choquant.

    Pour un lecteur d’ASOIAF, la violence et l’horreur qu’on peut voir dans Berserk ne sera pas dépaysante. Après je suis d’accord sur le fait qu’il vaut mieux commencer l’immersion nippone avec du contenu soft et relativement court pour monter en puissance si je puis dire. Je conseille également Shingeki no Kyojin si tu es branché fantasy, la série est encore en cours, mais elle n’est pas très longue et va sur sa fin.

    J’allais justement conseiller Berserk 😂 ! De la dark fantasy avec des illustrations magnifiques ! Un univers cru, riche et froid.

    Miura partage avec Martin le don de faire attendre leurs lecteurs par contre …

    #125012

    Obsidienne
    • Pas Trouillard
    • Posts : 585

    Manga est donc un format et un type de narration, tout comme la BD franco-belge est avant tout un format (48 pages) et un type de narration. Ensuite, c’est comme en BD franco-belge, y’a de tout: humour, SF, fantasy, policier, historique, érotique…Vu le nombre de titres qui existe, y’aura forcément quelque chose pour toi.

    Ben non…pas pour moi.
    J’ai essayé de bonne foi (faut pas mourir idiote !) mais, quel que soit le thème des quatre ou cinq mangas que j’ai lus ils m’ont mise profondément mal à l’aise, comme s’il y avait « quelque chose » d’indéfinissable derrière…
    Bref, ce n’est pas pour moi !
    Suis-je la seule ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Obsidienne.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #125014

    Macaria
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 127

    Ben non…pas pour moi. J’ai essayé de bonne foi (faut pas mourir idiote !) mais, quel que soit le thème des quatre ou cinq mangas que j’ai lus ils m’ont mise profondément mal à l’aise, comme s’il y avait « quelque chose » d’indéfinissable derrière… Bref, ce n’est pas pour moi ! Suis-je la seule ?

    Si tu as essayé un peu tous les genres, ce qui t’as perturbé c’est sûrement tout simplement la culture japonaise !

    Enfin, le décalage que tu as ressenti entre un mode de pensée nippon vs occidental.

    Tintin au Congo par exemple m’a vraiment perturbé et mis mal à l’aise car j’ai senti un vrai décalage generationel (vis à vis de la colonisation).

    Après, bien sûr, je replace l’œuvre dans son contexte historique. Mais le contexte socio-culturel d’une œuvre (ou d’un type d’œuvre) joue vraiment beaucoup sur nos goûts.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  R.Graymarch.
    #125016

    Obsidienne
    • Pas Trouillard
    • Posts : 585

    Ben non…pas pour moi. J’ai essayé de bonne foi (faut pas mourir idiote !) mais, quel que soit le thème des quatre ou cinq mangas que j’ai lus ils m’ont mise profondément mal à l’aise, comme s’il y avait « quelque chose » d’indéfinissable derrière… Bref, ce n’est pas pour moi ! Suis-je la seule ?

    Si tu as essayé un peu tous les genres, ce qui t’as perturbé c’est sûrement tout simplement la culture japonaise !

    Ca doit être ça…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par  Obsidienne.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #125018

    DNDM
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1719

    Manga est donc un format et un type de narration, tout comme la BD franco-belge est avant tout un format (48 pages) et un type de narration. Ensuite, c’est comme en BD franco-belge, y’a de tout: humour, SF, fantasy, policier, historique, érotique…Vu le nombre de titres qui existe, y’aura forcément quelque chose pour toi.

    Ben non…pas pour moi.
    J’ai essayé de bonne foi (faut pas mourir idiote !) mais, quel que soit le thème des quatre ou cinq mangas que j’ai lus ils m’ont mise profondément mal à l’aise, comme s’il y avait « quelque chose » d’indéfinissable derrière…
    Bref, ce n’est pas pour moi !
    Suis-je la seule ?

     

    Par curiosité, c’était quoi les titres?

    Y’a vraiment de tout dans le manga, mais le gros de ce qui arrive en France est, pour faire simple, centré sur les ados / jeunes adultes (masculins avant, c’est moins vrai maintenant). Donc ce qui va être « les gros tirages » / « les classiques du manga » sera parfois très éloigné de ce qui pourrait t’intéresser.

    Si l’envie te prends de faire un nouvel essai, les oeuvres de Taniguchi sont probablement ce qui passe le mieux pour des occidentaux néophytes en manga et non-adolescents à la recherche d’oeuvres ayant un minimum de substance. C’est souvent qualifié de sobre et « littéraire ». Le décalage au niveau des codes de narration est quasi inexistant (on ne fait pas trop la différence avec de la BD à l’occidentale, en fait). Les personnages sont des adultes et évoluent dans notre monde, pas dans un monde de fantasy ou de SF. Les histoires sont courtes (1 ou 2 tomes), contrairement à pas mal de manga.

    Bref, c’est quasi pas du manga. Ou un lien entre BD à l’occidental et manga.

    Certains jugent ça un poil barbant parfois, mais je n’ai jamais entendu quelqu’un dire que Taniguchi l’avait mis mal à l’aise.

    Les principaux titres (que je n’ai pas lus, à part les deux derniers):

    • Le Sommet des dieux [histoire d’alpinisme adaptée d’un roman japonais, 5 tomes]

    Résultat de recherche d'images pour "le sommet des dieux"

    • Le Journal de mon père [Récit intimiste et souvenirs, 3 tomes]

    Le Journal de mon père

    • L’Homme qui marche [déambulation poétique quasi sans paroles, 1 tome]

    L&#039;Homme qui marche

    • Quartier lointain [récit intimiste, 2 tomes – un type retourne sur les lieux de son enfance, et se retrouve littéralement projeté dans son passé]

    Tous ont reçu des prix internationaux (genre prix du Festival d’Angoulême, où Taniguchi a d’ailleurs eu une très belle expo il y a quelques années). Quartier Lointain a été adapté au cinéma en 2010, avec une transposition de l’action en France.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #125020

    Obsidienne
    • Pas Trouillard
    • Posts : 585

    Par curiosité, c’était quoi les titres?   

    Je me souviens juste de Naruto…qui est (C’est ben vrai, ça ! ) clairement pour les jeunes mâles ^^ !
    Pour le reste, je ne sais plus.
    Merci pour tes conseils : l’image du « Sommet des Dieux  » et  ce que son titre annonce me parlent bien !

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

22 sujets de 1 à 22 (sur un total de 22)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.