Son du Mur – Saison 2022-23 – Retours et réactions

Forums La Garde de Nuit Salle commune du barde Son du Mur – Saison 2022-23 – Retours et réactions

  • Ce sujet contient 86 réponses, 17 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Liloo75, le il y a 1 jour et 12 heures.
27 sujets de 61 à 87 (sur un total de 87)
  • Auteur
    Messages
  • #186440
    Emmalaure
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 977

    Merci pour cette suite que j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter et pour cette réhabilitation intelligente du personnage de Sansa, qu’on a tous (ou presque) détestée dans AGOT !
    Si je puis me permettre, je suis sur la même longueur d’onde que Nymphadora concernant un éventuel Sansa-FAegon, avec un prince qui coche sur le papier toutes les cases du charmant (et qui le sera sûrement bien plus que Joffrey) mais qui finalement ne ferait plus rêver Sansa, et au contraire une Sansa qui ferait rêver FAegon sans espoir (et tout ça avec des conséquences non prévues et non désirées à la fois pour LF et pour Varys et Illyrio).
    En revanche, je ne m’attends plus du tout à la mort de LF par le biais de Sansa – que ce soit directement ou indirectement. En vrai, je ne m’attends plus à la mort tout court de LF, d’abord parce que je trouverais plutôt original qu’un « méchant » ne soit plus rétribué par une chute et une mort finales pour ses vilaines actions, ce qui est un véritable trope en littérature de fantasy (et qui correspond aux attendus du lecteurs et à l’influence biblique « tu as vécu par l’épée, tu mourras par l’épée); en sus, la résilience et la capacité de Sansa à la compassion me la font voir davantage comme une force de pardon et de réparation : contrairement à tous les guerriers plus ou moins héroïques qui ont passé des milliers de pages à se battre et à détruire les gens et le monde autour d’eux, Sansa tisse des liens avec des monstres agressifs, et plante la graine pour sortir de cette monstruosité : on le voit bien avec Sandor, mais il y a aussi quelque chose à l’oeuvre avec Tyrion, même si chez Tyrion, croiser la route des dragons a toutes les chances de le rendre encore plus sombre qu’il ne l’était déjà.
    Je suis étonnée : personne n’a évoqué un possible Gendry-Sansa, avec une Sansa qui finirait en quittant les hautes sphères de la société pour se trouver un partenaire authentiquement chevaleresque dans les valeurs et les actes, et en bonne roturière tenir une auberge pleine d’enfants (les 36 nains !) ! Pourtant, on a bien Jaime qui formule un souhait-prophétie à ce sujet (dans AFFC si mes souvenirs sont bons), en pensant que le mieux qu’il puisse souhaiter pour la petite Stark, c’est qu’elle se trouve un bon forgeron qui lui fera plein d’enfants^^. Ce serait encore un joli retournement de trope, là encore, où la bonne princesse ne finit pas heureuse dans un château avec un prince (chez Sansa, vous avez très bien vu que les châteaux sont des prisons/tombeaux et les princes charmants des prédateurs monstrueux), mais simple roturière sans nom de famille, et se trouvant un compagnon qui l’aime pour elle-même et non pour son nom et ses titres hypothétiques.
    Cela m’amène à une dernière réflexion, en forme de petit regret sur l’ensemble des deux podcasts qui concernent Sansa : vous n’avez pas essayé de creuser le personnage par rapport à la mythologie interne à la saga, notamment toute celle autour des Sept (mais voilà, comme ça, c’est une idée pour un 3e podcast), dans les rapports de la Jouvencelle avec le Guerrier, ou avec le Père, la Mère, l’Etranger, etc…

    #186441
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9158

    On attend l’ajout du passage Perséphone-grenade dans le chapitre de relecture concernant Sansa aux Doigts !!! Merci ^^

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #186445
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4500

    Pour son épisode de décembre, La garde Et Vous a accueilli Anudar, membre de Dune SF, la communauté de fan de la saga de Frank Herbert, Dune.
    Bonne écoute les amis. 😉

    Comme DJC, j’ai bien aimé le passage où il nous parle des fans et de la construction de la communauté au fil des ans, les différentes vagues.

    J’ai lu les livres de Franck Herbert. Je connais bien Dune. Je ne pense pas que Martin s’en soit inspiré pour ASOIAF. Ou alors, c’est de façon inconsciente.

    Martin ne revendique pas l’inspiration directe, mais il y a quand même des thématiques communes (et communes à d’autres livres aussi), notamment tout ce qui tourne autour de l’élu héros messianique (accompagné du trope du white savior) qui penche vers un anti-héroïsme. Et à ce titre c’est beaucoup plus de Daenerys que j’aurais rapproché Paul Atréides (DNDM et Nicolas Allard en discutaient ici)

    Le père Noël nous a apporté la seconde partie du podcast Sansa au pied du sapin !


    Très bonne écoute à tous… Et joyeuses fêtes 😉

    Bonne écoute =D

    Edit : Ahah, merci Emmalaure et Gray pour vos retours (que j’ai vu après avoir posté mon message) ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Babar des Bois.

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #186470
    Werther
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 295

    Encore un excellent épisode, bravo !

    Sinon Emmalaure, maquer Sansa avec Gendry ce serait un poil random. Les deux personnages ne savent même pas qu’ils existent et rien dans leurs thèmes/arcs n’abordent cette question (à part que Sansa est un peu hautaine au début d’AGOT). Ca tomberait un peu de nul part.

    #186474
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5463

    Sinon Emmalaure, maquer Sansa avec Gendry ce serait un poil random. Les deux personnages ne savent même pas qu’ils existent et rien dans leurs thèmes/arcs n’abordent cette question (à part que Sansa est un peu hautaine au début d’AGOT). Ca tomberait un peu de nul part.

    Disons que c’est drôle si on se souvient que Jaime le lui souhaite, comme un absolu, un idéal … Mais effectivement, dans la progression interne de Sansa, ça ne ferait pas beaucoup sens et ne serait pas très satisfaisant pour ses fans. ^^

    De la même manière, je pense qu’il y aura quand même une forme de justice contre Littlefinger. ^^ Pas forcément la mort, pas forcément de la main ou du fait de Sansa, mais ça me semble inévitable quand même. Martin peut être un auteur qui remet en question certains codes narratifs et renverse certains tropes, je ne le crois pas non-plus nihiliste au point de ne pas punir des personnages qui le méritent, au contraire. Que ce soit par le biais de paiement narratif (Tywin, Lysa Arryn), ou de malédiction (les Frey, les Bolton), il y a toujours une punition, même pour les « gentils » (Robb, Eddard) … et tout homme doit mourir. Quitte à ce que Littlefinger meurt, autant que ce soit dans le livre, avec une belle signification à la clé (dans la déchéance et l’opprobre), plutôt que hors livre, sans signification (à un âge avancé et en ayant obtenu tout ce qu’il voulait). Littlefinger, le mauvais génie des puissants, est un antagoniste trop important, il a agrégé trop de rancœurs, de la part des personnages comme des lecteurs, pour espérer échapper perpétuellement à la justice, fut-elle une justice narrative. Et vu les liens qu’ils entretiennent dans le livre et l’évolution de leur trame narrative, Sansa est le personnage le plus à même d’être à l’origine de la chute de LF. ^^

    #186504
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2923

    Merci pour ce podcast passionnant. Le petit oiseau est un être complexe, j’aime bien l’évolution de Sansa qui sait s’adapter et prend le chemin pour devenir une fine politicienne (une joueuse des trônes ?).
    J’avais oublié le passage où elle sait qu’elle et Littlefinger sont en train d’empoisonner Robin, mais qu’il faut bien se débarasser calmer ce petit enfant qui souffre.

    je n’avais pas envisagé toutes ces opportunités d’accession au pouvoir pour Sansa, que ce soit par le biais d’un mariage (d’amour, d’intérêt ?) ou par elle-même. J’avoue que j’aime beaucoup l’idée d’une Sansa reine vierge, telle la reine Élisabeth Ière, n’ayant pas besoin d’un homme pour s’imposer en qualité de femme exerçant le pouvoir. La femme est un homme comme les autres, n’est-ce pas ?

     

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #186700
    DJC
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    Yes merci pour ce 2e podcast sur Sansa ! Très complet et tout comme d’hab ! Vivement d’autres 🙂

    Ma petite pierre : perso je suis pas 100% persuadé d’un avenir de Sansa basé sur sa construction actuelle de pré-ado : si elle survit (et règne un jour?), sa résilience actuelle peut très bien être mise à l’épreuve par de nombreux événements, personnels (un peu comme Rhaenyra), extérieurs (entrée en guerre du Val, arrivée des WW.. ah tiens sa résilience vis à vis du « Roi de la Nuit », ça donnerait quoi ? hihi).

    Pour Sansa, je serai très curieux d’un « épilogue/ellipse » pour avoir un aperçu d’elle et son environnement vers 40ans, + que pour d’autres personnages.

    #186703
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5463

    Ma petite pierre : perso je suis pas 100% persuadé d’un avenir de Sansa basé sur sa construction actuelle de pré-ado : si elle survit (et règne un jour?), sa résilience actuelle peut très bien être mise à l’épreuve par de nombreux événements, personnels (un peu comme Rhaenyra), extérieurs (entrée en guerre du Val, arrivée des WW.. ah tiens sa résilience vis à vis du « Roi de la Nuit », ça donnerait quoi ? hihi).

    C’est très possible qu’elle soit mise à l’épreuve, en effet, et vive des expériences traumatisantes qui l’endurciront … Après, si Martin est un peu sensible aux sujets de société et aux réactions que la série a suscité, il y a des choses qu’il va éviter à mon avis. Typiquement, le viol. Sansa est un personnage PoV qu’on suit depuis le début, qui est sous cette menace (plus ou moins explicite) depuis le début et qui y échappe depuis le début … De nombreuses autres jeunes filles sont passées par là dans le livre (Daenerys, Jeyne Poole, Pia et bien d’autres …) et d’autres pourraient encore être menacées ou concernées à terme (Arianne, Brienne, Arya). Je ne pense pas que Sansa échappera à une (ou des) agression(s) malheureusement (avec LF dans le rôle de l’agresseur / harceleur qui lui va si bien), mais j’espère que Martin aura assez de recul pour lui éviter le viol. Nombres de lecteurs et lectrices le vivraient particulièrement mal. Et soyons honnête, le personnage n’a pas besoin de ça pour s’endurcir. Je pense d’ailleurs que Martin est très conscient du fait que les crimes sexuels ont tendance à briser les victimes, plus qu’à renforcer leur caractère, et je lui fais confiance pour nous éviter cette ficelle, par trop éculée et problématique de nos jours.

    L’autre progression que Martin a des chances d’éviter, c’est la ficelle de la reine folle. Il en a déjà faites plein, avec la première Rhaena, avec Rhaenyra, avec Lysa Arryn en régente-mère-nourricière, et même Catelyn Stark en reine-des-bandits/pendeuse folle … Selyse et Mélisandre perdent tout discernement du fait de leur foi, Cersei vrille à cause de ses phobies et de ce que la Foi lui a fait subir, même Daenerys est sur une pente mega glissante, depuis au moins ASOS. Sansa est l’un des rares personnages qui puisse incarner un pouvoir féminin positif et éclairé (Arianne Martell n’est pas folle, mais en terme d’intrigue, elle ferait bien de prendre des cours à la Littlefinge’s Accademy). Sansa est celle qui part avec le background le plus sain, et même si elle affiche au début un sacré mépris de classe, elle reste celle qui a le plus d’empathie parmi tous les personnages féminins. Un caractère assez proche de celui d’Alysanne Targaryen, a priori, qui reste dans les mémoires collectives comme la reine idéale … même si elle a toujours été dans l’ombre de son mari ! (Je pense aussi à ma chouchoutte personnelle, Jeyne Arryn, l’indomptable Jouvencelle du Val … qui nous rappelle qu’on peut être femme, non-mariée, sans descendance et rester pendant trente ans à la tête d’un royaume. Sansa ne partage pas ses supposées attirances amoureuses, mais justement, il serait positif de déconnecter la sexualité du perso de sa force de caractère et de ses capacité à régner.)

    Bref, Sansa en « Reine-Vierge » , en Alysanne Targaryen libérée de son mari, ce serait une belle conclusion pour ce personnage. 😉

    #186704
    DJC
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    j’espère que Martin aura assez de recul pour lui éviter le viol. Nombres de lecteurs et lectrices le vivraient particulièrement mal. Et soyons honnête, le personnage n’a pas besoin de ça pour s’endurcir. Je pense d’ailleurs que Martin est très conscient du fait que les crimes sexuels ont tendance à briser les victimes, plus qu’à renforcer leur caractère, et je lui fais confiance pour nous éviter cette ficelle, par trop éculée et problématique de nos jours

    Très d’accord avec ça !

    Pour la ficelle de la « reine folle » ou assimilé, par contre, je redis que je ne suis pas aussi sûr, certes elle part d’un socle « assez sain » (ceci pourrait être discuté), mais il peut se passer tellement de choses d’ici là, ne serait-ce que l’adolescence ! (gif d’explosion nucléaire).

    Pour revenir sur le podcast, j’ai oublié de mentionner que j’ai beaucoup aimé quand vous avez parlé de la perte d’identité des Stark, très éclairant

    #186786
    Shaoran-kun
    • Pas Trouillard
    • Posts : 506

    Merci beaucoup pour le diptyque.

    Je trouve vos avis très variés et intéressants. La vision que vous avons de Sansa est vraiment celle qui subit la plus grande évolution, et reste encore clivante.
    Je n’en suis pas spécialement fan, c’est surtout dû à sa présentation du début de l’œuvre (comme vous l’avez très bien dit) mais vous avez réussi à me donner envie de relire ses chapitres pour, éventuellement changé d’avis. 😉

    Encore bravo.

    #186835
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7108

    Une nouvelle chandelle de verre vous attend ! On attaque les parricides de Stannis Baratheon de @drozo !


    ~~ Always ~~

    #187021
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7108

    Un nouveau Son du Mur vous attend !

    Podcast : Bâtards de Feunoyr !

    Et vous êtes gâtés, il s’agit du premier épisode d’une grande rétrospective qui s’étalera sur plusieurs mois ! Vous saurez bientôt tout sur la maison Feunoyr. Aujourd’hui, dans ce premier épisode, retour aux textes par @crys, @babardesbois et @eridan : ils décryptent le jeu littéraire que Martin a débuté avec ses lecteurs.

    ~~ Always ~~

    #187060
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4500

    La citation que j’évoque dans le podcast avec le cœur en conflit vient de Faulkner, par de Poe #oupsi

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #187071
    DJC
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    Ah j’ai adoré le texte d’intro ! Bravo à vous 🙂

    Et bien chouette pour le reste #commdhab notamment la chronologie d’écriture que vous replacez.

    Perso j’aurai peut-être inclus/appuyé dans les « mentions Feunoyr dans GoT » que vous listez, le lien supposé avec Illyrio qui apparait dès AGOT/Arya III (la conversation qu’Arya surprend entre Illyrio et Varys étant écrite très tôt par Martin dans la chronologie du coup.. grosse graine plantée !), ne serait-ce qu’en le teasant, même si j’ai bien compris que vous en parlerez plus tard.

    Parce que malgré la Compagnie Dorée, ça fait peu de présence Feunoyr au total dans les romans, je trouve, alors que perso je suis convaincu de cette histoire géniales des rebellions Feunoyr qui traversent l’univers TdF de Martin jusqu’aux futurs tomes

    #187080
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3589

    La citation que j’évoque dans le podcast avec le cœur en conflit vient de Faulkner, par de Poe

    Ah, le fameux discours de réception du Nobel 1949 de William Faulkner !

    Our tragedy today is a general and universal physical fear so long sustained by now that we can even bear it. There are no longer problems of the spirit. There is only the question: When will I be blown up? Because of this, the young man or woman writing today has forgotten the problems of the human heart in conflict with itself which alone can make good writing because only that is worth writing about, worth the agony and the sweat.

    He must learn them again.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #187086
    Eridan
    • Vervoyant
    • Posts : 5463

    Perso j’aurai peut-être inclus/appuyé dans les « mentions Feunoyr dans GoT » que vous listez, le lien supposé avec Illyrio qui apparait dès AGOT/Arya III (la conversation qu’Arya surprend entre Illyrio et Varys étant écrite très tôt par Martin dans la chronologie du coup.. grosse graine plantée !), ne serait-ce qu’en le teasant, même si j’ai bien compris que vous en parlerez plus tard. Parce que malgré la Compagnie Dorée, ça fait peu de présence Feunoyr au total dans les romans, je trouve, alors que perso je suis convaincu de cette histoire géniales des rebellions Feunoyr qui traversent l’univers TdF de Martin jusqu’aux futurs tomes

    Je ne suis pas sûr qu’à l’époque d’AGOT, Martin avait inventé les Feunoyr, ni même songé que le poulain de Varys serait / pourrait être un Feunoyr ^^ Les éléments présents dans AGOT sont très légers, et à ce stade du récit et de la construction de son lore, je pense qu’il n’avait pas tout prévu. Par contre, je pense qu’il avait effectivement anticipé certaines choses : le vrai Aegon a été défiguré pendant le sac, rendant son identification impossible (chapitre d’Eddard) ; Varys et Illyrio ne jouent pas pour Viserys et Daenerys malgré les apparences (chapitre de Daenerys, d’Arya et d’Eddard). Martin devait avoir prévu dès le départ qu’ils ont un faux-Aegon sous le bras, et c’est lui leur véritable candidat. Toutefois, les appendices et les mentions de Daeron II et de son background dans AGOT et ACOK me font penser que l’invention des Feunoyr et le rattachement d’Aegon/Varys à cette lignée, c’est vraiment venu après. 😉

    Je suis à peu près également convaincu que Martin n’avait pas encore toute l’identité de la corneille à trois yeux en tête à l’écriture d’AGOT, et ce n’est venu qu’après … aux alentours d’ASOS, puisque Freuxsanglant apparaît dans ses SSM et dans le lore à peu près en même temps que les Feunoyr.

    C’est aussi ça, l’écriture du jardinier dont parle Martin : ne pas « tout prévoir » à l’avance et être surpris, voire dépassé, par la direction que prend sa propre histoire 😉

    A titre de complément, je vous fais un copier coller des notes prises concernant les mentions du mot « Feunoyr » dans la saga (sachant que je n’ai pas détaillé pour D&E2 et TWOIAF, évidemment 😉 )

    Spoiler:

    1996 : AGOT = RIEN

     

    1998 : Le Chevalier Errant = RIEN

     

    1998 : ACOK = RIEN

     

    2000 : Invasions of the East and Rebellions

    And after the death of the Targaryen dragons, did the lords ever rebel against their king?

    Yes, there have been rebellions, most notably by the Blackfyre pretenders.”

     

    2000 : ASOS

    • Davos IV : « Il en a toujours été ainsi. Je ne suis pas… je ne suis pas un homme cruel, ser Davos. Vous me connaissez. Me connaissez depuis longtemps. On ne saurait m’imputer ce verdict. Il en a toujours été ainsi, depuis l’époque d’Aegon et avant. Daemon Feunoyr, les frères Tignac, le roi Vautour, le Grand Mestre Hareth…, toujours les traîtres ont payé de leur vie – … même une Rhaenyra Targaryen. Elle avait beau être fille de roi, mère de deux rois, elle périt de la mort des traîtres pour avoir tenté d’usurper la couronne de son frère. C’est la loi. La loi, Davos. Pas de la cruauté. »
    • Jaime V : « Après leur défaite à la bataille des Cloches, Aerys exila les griffons dansants. […] Il avait fini par saisir que Robert n’était pas un simple seigneur hors-la-loi qu’on écrase d’une pichenette, mais la menace la plus sérieuse qu’eût affrontée la maison Targaryen depuis Daemon Feunoyr. »
    • Catelyn V : “Oui, Aegon IV légitima tous ses bâtards sur son lit de mort. Et que de douleur et de deuil, de guerre et de meurtre en résulta-t-il… ! Je sais que tu te fies en Jon. Mais peux-tu te fier en ses fils ? Voire en leurs fils à eux ? Les prétendants Feunoyr tracassèrent les Targaryens durant cinq générations, jusqu’à ce qu’en fait Barristan le Hardi tue le dernier d’entre eux aux Degrés de Pierre. Si tu confères à Jon la légitimité, plus moyen de le renvoyer à sa bâtardise. Et qu’il se marie et engendre, aucun des fils que tu pourras avoir de Jeyne ne connaîtra plus de sécurité.”
    • Jaime VIII : Ser Barristan, de la maison Selmy. […] Tué Maelys le Monstrueux, dernier des prétendants Feunoyr, en combat singulier durant la guerre des Rois à neuf sous.

     

    2001 : SF, Targaryens, Valyria, Sansa, Martells, and More

    2001 : Many Questions

     

    2004 : L’Épée Lige

     

    2004 : Concerning the Great Bastards

     

    2005 : AFFC

    • Le chevalier souillé :
      – Les mercenaires passent constamment leur temps à rompre des contrats.
      – Pas ceux de la Compagnie Dorée. Notre parole vaut de l’or, telle est la devise dont ils se sont incessamment fait gloire depuis l’époque d’Aigracier. Myr est sur le point d’entrer en guerre contre Lys et Tyrosh. Pour quel motif iraient-ils rompre un contrat qui leur offrait la perspective conjointe de soldes juteuses et d’un butin faramineux ?
      – Lys leur a peut-être proposé des soldes plus juteuses. Ou bien Tyrosh.
      – Non, trancha-t-elle. Je le croirais volontiers de n’importe laquelle des autres compagnies libres, ça oui. La plupart d’entre elles changeraient de bord pour un demi-liard. La Compagnie Dorée, c’est une autre affaire. Une fratrie d’exilés et de fils d’exilés qu’unit le rêve d’Aigracier. C’est à leur patrie qu’ils aspirent, tout autant qu’à palper de l’or. Lord Ferboys sait cela aussi bien que moi. Ses aïeux chevauchèrent avec Aigracier pendant trois des rébellions Feunoyr. »

     

    2005 : More Targaryen Descriptions

    2005 : The Great Bastards

    2006 : Three Maidens in the Tower

     

    2011 : ADWD

    • Tyrion II :
      — La Compagnie Dorée marche sur Volantis en ce moment même, pour y attendre notre reine arrivée d’Orient. »
      Sous l’or, l’aigre acier . « J’avais entendu dire que la Compagnie Dorée était sous contrat avec une des Cités libres.
      — Myr. » Illyrio eut un sourire goguenard. « Les contrats se rompent.
      — Il y a plus d’argent à gagner en négociant des fromages que je l’imaginais. Comment avez-vous réussi ce tour ? »
      Le maître agita ses doigts boudinés. « Certains contrats sont écrits à l’encre, et d’autres avec du sang. Je n’en dirai pas plus. »
      Le nain médita la remarque. La Compagnie Dorée avait la réputation d’être la plus grande des compagnies libres, fondée un siècle plus tôt par Aigracier, un bâtard d’Aegon l’Indigne. Lorsqu’un autre des Grands Bâtards d’Aegon tenta d’arracher le Trône de Fer à son demi-frère de naissance légitime, Aigracier se joignit à la révolte. Daemon Feunoyr avait péri sur le champ de bataille d’Herberouge, toutefois, et sa rébellion avec lui. Ceux qui avaient suivi le Dragon Noir et survécu à la bataille, mais qui refusaient toujours de plier le genou, fuirent de l’autre côté du détroit ; parmi eux, les fils cadets de Daemon, Aigracier et des centaines de seigneurs sans terre et de chevaliers qui se virent vite contraints de louer leur épée pour pouvoir manger. Certains se rangèrent sous l’Étendard en Loques, d’autres avec les Puînés ou les Hommes de la Pucelle. Aigracier voyait la puissance de la maison Feunoyr s’égailler aux quatre vents, aussi constitua-t-il la Compagnie Dorée afin de lier ensemble les exilés.
      Depuis ce jour, les hommes de la Compagnie Dorée avaient vécu et péri dans les Terres Disputées, combattant pour Myr, Lys ou Tyrosh dans leurs absurdes petites guerres, et rêvant du pays qu’avaient perdu leurs pères. Ils étaient des exilés et des fils d’exilés, sans biens ni pardon… Et cependant toujours de formidables combattants.
      « J’admire vos capacités de persuasion, confia Tyrionà Illyrio. Comment avez-vous convaincu la Compagnie Dorée de soutenir la cause de notre douce reine alors qu’ils ont passé l’essentiel de leur histoire à se battre contre les Targaryen ? »
      Illyrio chassa l’objection comme on le fait d’une mouche. « Noir ou rouge, un dragon reste un dragon. La mort de Maelys le Monstrueux sur les Degrés de Pierre a mis un terme à la lignée mâle de la maison Feunoyr. » Le marchand de fromages sourit dans sa barbe fourchue. « Et Daenerys donnera aux exilés ce qu’Aigracier et les Feunoyr n’ont jamais pu leur offrir. Elle les ramènera chez eux. »
      […]
      Avant peu, le maître dormit à poings fermés, laissant Tyrion méditer seul. Il se demanda ce que Barristan Selmy dirait de chevaucher à la bataille avec la Compagnie Dorée. Durant la guerre des Rois à Neuf Sous, Selmy s’était ouvert un chemin sanglant à travers leurs rangs pour abattre le dernier des prétendants Feunoyr. La rébellion met dans le même lit d’étranges compagnons. Nul couple plus étrange que ce pansu et moi.
    • Davos I : (Godric Borrel) « Il ne sera pas dit que j’ai apporté à Stannis assistance et conseil. Les Sunderland ont entraîné les Soeurs dans deux des rébellions Feunoyr, et nous en avons tous souffert grand mal. »
    • Le seigneur perdu : Les Paisselande appartenaient à la Compagnie Dorée depuis sa fondation, car l’arrière-grand-père d’Harry avait perdu ses terres en se soulevant avec le Dragon noir lors de la première rébellion Feunoyr. « L’or depuis quatre générations », se vantait Harry, comme si quatre générations d’exil et de défaites valaient titre de gloire.
    • L’observateur : Les Jardins Aquatiques sont le lieu que je préfère au monde, ser. Un de mes ancêtres les a fait construire pour plaire à son épouse Targaryen et la libérer de la poussière et de la chaleur de Lancehélion. Daenerys était son nom. Elle était la soeur du roi Daeron le Bon, et ce fut son mariage qui rattacha Dorne aux Sept Couronnes. Tout le royaume savait que cette fille aimait le frère bâtard de Daeron, Daemon Feunoyr, et que celui-ci l’aimait en retour, mais le roi était assez sage pour voir que le bien de milliers de personnes devait primer sur les désirs de deux,même si ces deux-là lui étaient chers.

     

    2012 : Asshai.com Interview in Barcelona

     

    2013 : TPATQ

    • première mention de Daemon Targaryen

     

    2014 : TWOIAF

     * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

    Mentions de Daeron II et sa famille

    1996 : AGOT

    • Jon VIII : « My father was Maekar, the First of his Name, and my brother Aegon reigned after him in my stead. My grandfather named me for Prince Aemon the Dragonknight, who was his uncle, or his father, depending on which tale you believe. Aemon, he called me … »
    • Appendices

     

    1998 : Le Chevalier Errant

    • personnage de Baelor Briselance ?

     

    1998 : ACOK

    • Jon I : « So he was. His father’s father was Daeron Targaryen, the Second of His Name, who brought Dorne into the realm. Part of the pact was that he wed a Dornish princess. She gave him four sons. Aemon’s father Maekar was the youngest of those, and Aemon was his third son. Mind you, all this happened long before I was born, ancient as Smallwood would make me. »
      « Maester Aemon was named for the Dragonknight. »
      « So he was. Some say Prince Aemon was King Daeron’s true father, not Aegon the Unworthy.
    • Appendices
    #187093
    DJC
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    Varys et Illyrio ne jouent pas pour Viserys et Daenerys malgré les apparences (chapitre de Daenerys, d’Arya et d’Eddard). Martin devait avoir prévu dès le départ qu’ils ont un faux-Aegon sous le bras, et c’est lui leur véritable candidat

    Yes je pensais à ça 🙂

    Et merci pour la chrono en spoiler !

    #187148
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2923

    Merci pour ce premier podcast sur les Feunoyr.

    Quelle ouverture ! J’ai cru que Crys nous lisait le début d’un chapitre d’ASOIAF, cela sonnait tellement martinien…

    Et puis j’ai compris 😃

    C’était passionnant de vous écouter. Merci encore pour cette remise en perspective des personnages issus de la branche Feunoyr (une branche de rosier si j’ai bien suivi 🥀) au sein de la saga.

    Vivement la suite !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 2 jours par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #187183
    Werther
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 295

    Team Aenys. Ce gros loser est soit complètement con, soit inconscient/naïf, soit un bons gars trop confiant dans la nature humaine/les institutions du royaume. Dans tous les cas, il attire ma sympathie.

    #187227
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7108

    Cette intro était fantastique Et la remise en perspective des Feunoyr dans la rétro-écriture de Martin passionnante. très précise, très illustrative de son côté jardinier (enfin là, il est parti faire une série télé et son jardin, c’est la forêt vierge xD vous êtes gentils de traiter les Feunoyr d’Ent-rosiers, je crois plutôt qu’on est face à la forêt Amazonienne et que Martin a besoin d’une sacrée débroussailleuse xD)

    En revanche, pour mon mari qui a écouté avec quoi, il a manqué une intro courte pour piger de quoi on parlait, il savait pas qui était ces gus, il a posé des questions genre « Mais du coup ils ont des dragons ? » « Mais pourquoi on a donné à l’épée du roi Targ le nom de cette famille là ? » breeeef… un peu de contexte aurait pu aider xD

    ——–
    Et sinon sans transition… Le second épisode des parricides de Stannis narré par Werther est arrivé !


     

    ~~ Always ~~

    #187230
    Shaoran-kun
    • Pas Trouillard
    • Posts : 506

    Encore un super épisode (Je parle de « Bâtards de Feunoyr ! » , je n’ai pas encore écouté celui du jour).
    Je dois avouer que jusqu’à la presque fin, j’ai été étonné que le 1er épisodes ne soit pas un « Les Feunoyr, qui sont-il ? »
    Mais rétrospectivement, j’aime beaucoup ce parti pris. Avoir parlé du statut de bâtard, de la légitimité, mais aussi d’expliquer l’ écriture de Martin et le fait que les Feunoyr puisse être un ajout non prévu dès le début, c’est une bonne chose pour débuter.
    Peut-être que j’aurais introduit en début d’épisode le fait que l’historique de cette branche arrivera dans l’épisode deux, mais pas grave.

    Hâte d’être au prochain épisode. ^^

    #187504
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7108

    Au programme de cette semaine : la Garde et Vous, avec @shaoran-kun qui rencontre le Tropeur 🙂


    ~~ Always ~~

    #187515
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9158

    Merci Shao pour l’entretien. C’est très axé GoT, du coup, je trouve que certains trucs sont un peu « bridés »

    Assez d’accord sur le fait que si on doit adapter des parties de Westeros en films, les nouvelles de Dunk et l’Oeuf sont sans doute les meilleures candidates

    Quant aux films fantasy, oui OK Le Seigneur des Anneaux. Mais ne pas oublier qu’il y a eu quelques films « solides » faits avant, comme Conan ou en plus comique, Willow, c’est bien aussi. (Je laisse Excalibur de côté^^)

    Yi-ti, pas Ti-yi

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #187520
    Werther
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 295

    Mais ne pas oublier qu’il y a eu quelques films « solides » faits avant, comme Conan

    J’ai honte mais j’ai regardé Conan pour la première fois il y a deux semaines… et je l’ai remâté le week-end dernier. C’est plus que solide et ça tient encore la route aujourd’hui.

    #187522
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2923

    Merci Shao pour l’interview. C’était très agréable à écouter.

    J’aime bien le pitch de ton invité pour la nouvelle série. Jon Snow en antagoniste, qui marche sur Port-Réal pour renverser Bran. Ce serait drôle 😉

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #187609
    DJC
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 330

    Merci pour l’interview ! Yes plaisant à écouter !

    Je pense que j’aurai davantage aimé une vraie bonne grosse partie sur les tropes dans l’univers de GRRM, un éclairage nouveau un peu+ approfondi sur ce qui nous passionne qui aurait été décliné sur série tv/bouquins. Je vais aller fouiller sur sa chaîne 🙂

    edit : ah voila, des choses dans sa video sur les promesses narratives déçues de la série, par exemple 🙂 et narration sociologique / psychologique, la question du cheminement plutôt que du but, etc https://www.youtube.com/watch?v=OFJYVQ7_9iw tout n’est pas super nouveau mais c’est un angle sympa je trouve, les critiques de la fin de la série sont bien synthétisées

    #187616
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2923

    Merci pour la vidéo 😉, je n’avais pas envisagé la série sous cet angle, c’est très intéressant et je suis plutôt d’accord sur le thème de la narration. Je crois que je vais aller voir ce que propose le Tropeur.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

27 sujets de 61 à 87 (sur un total de 87)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.