Vos dernières séries

Ce sujet a 351 réponses, 66 participants et a été mis à jour par  no_one, il y a 3 jours et 13 heures.

30 sujets de 271 à 300 (sur un total de 352)
  • Auteur
    Messages
  • #119755

    Jean Neige
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1721

    Tu t’attendais à quoi avec des scénaristes français?!!

    Tu sais que ce genre de phrases, ça vaut globalement autant que « les français finissent toujours par se rendre au combat »; « les italiens sont des malhonnêtes »; « les arabes sont des voleurs », et j’en passe…?

    Nationalité =/= talent d’écriture. Je vais être un peu sec, mais il suffit de connecter deux neurones pour s’en rendre compte. C’est valable dans n’importe quel médium artistique (peinture, littérature, cinéma), le talent n’est pas lié à la nationalité. Ce qui change, c’est le cadre culturel. Pas la qualité de ce qui est produit par un artiste.

    Maintenant, on peut toujours essayer d’argumenter une position comme quoi il y aurait « peu » de bonnes séries françaises par rapport à d’autres pays. Bon, déjà il faut penser en termes de proportions, les américains en font dix fois plus (litote) que chez nous, forcément il y aura plus de contenu à se mettre sous la dent. Pour ce qui est de nos voisins britanniques, on a un biais immense qui fait qu’on ne va piocher que le bon, et si à mon avis on se penchait sur les séries qui sortaient chez eux au quotidien, on verrait nombre de contenu peu qualitatif également.

    Mais soit, partons du principe qu’il n’y aurait pas de bonnes séries françaises: en quoi ça rend logique ton raisonnement que les scénaristes français sont mauvais ? Tu crois vraiment que les scénaristes choisis pour une infime poignée de séries, elles-mêmes piochées dans une tonne de projets qui ne voient pas le jour, sont représentatifs de leur métier dans un pays entier ? Tu peux totalement t’en prendre aux choix des grandes productions qui vont privilégier tel ou tel produit sans rendre compte de sa qualité et resservir les mêmes soupes. De là à s’en prendre aux scénaristes, non. Il existe plein de bons scénaristes qui n’attendraient que d’avoir la chance de pouvoir proposer du neuf. Et ils sont français, autant que toi ou moi. D’autant plus que le cinéma français est reconnu à l’international (qu’on soit clients ou non, parce que là aussi y’aura toujours des gens pour généraliser ça soit en « comédies à la con » ou « films chiants », généralement parce qu’ils ne mettent pas les pieds dans la salle de ciné pour voir les dits films français qui valent le coup), et qu’en termes de formations ou de parcours, bien qu’au final le fonctionnement de la télé et du ciné soient différents, les scénaristes sont issus souvent de formations ou parcours communs… Donc comme quoi, notre pays n’est pas vraiment réputé pour avoir des scénaristes de merde. Céline Sciamma, réalisatrice et scénariste du Portrait de la jeune fille en feu, a reçu la palme du scénario à Cannes. C’est toujours des sélections discutables, bien sûr, mais à titre personnel j’ai trouvé ça amplement mérité.
    Et ce serait absurde de cantonner bons ou mauvais scénaristes à des nationalités en particulier, de toutes façon.

    D’ailleurs, j’ai l’impression que ton apparente confusion explique pas mal ce genre de généralisations. Un coup, tu veux que Gray soit producteur, qu’il ferait un meilleur boulot, puis qu’il devrait être scénariste. Bon déjà, Graymarch, ça sort d’où cette histoire au fait? 😀 Et en suite, je sais bien que dans le système américain le « showrunner » est souvent producteur et auteur, mais j’admet qu’en lisant ça je me demande si déjà avant de tacler les scénaristes français tu es seulement conscient de ce que ça signifie, le métier de scénariste…

    Je vais juste conclure sur ça :

    Bon, je vais être plus honnête. Les scénaristes belges francophones sont meilleurs….

    Non, c’est parce que c’est un pays étranger, bien qu’on partage la même langue, et que dès qu’on se penche sur la cinématographie ou la télévision d’un pays étranger, on ne pioche que le bon, ce qui créé un biais. C’est comme penser que le cinéma coréen est grandiose dans sa globalité parce qu’on aime Bong Joon-ho ou Park Chan-wook. Alors qu’en vrai ils ont des trucs tout aussi ridicules que chez nous parfois. Et je doute pas que les belges ont autant de bon que de merdique que nous.

    PS: Oui, c’est un gros pavé pour pas grand-chose, mais il faut arrêter de croire que parce que vous êtes sur Internet, vous ne parlez qu’à des fantômes inatteignables. Scénariste c’est un métier, et avoir un peu de respect pour ceux qui l’exercent ou comptent l’exercer et étudient pour, ce serait pas mal. Je dis pas que vous réprimiez vos envies d’insulter tel scénariste de telle série à la con, faites donc, mais les stéréotypes sur les nationalités, sérieux…

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #119760

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6831

    Le souci me parait plus chez les décideurs que chez les scénaristes, surtout.

    D’ailleurs, j’ai l’impression que ton apparente confusion explique pas mal ce genre de généralisations. Un coup, tu veux que Gray soit producteur, qu’il ferait un meilleur boulot, puis qu’il devrait être scénariste. Bon déjà, Graymarch, ça sort d’où cette histoire au fait? 😀

    Parce que je suis aussi acteur et compositeur. Oui, je suis Alexandre Astier en fait. Damnède, démasqué !

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #119766

    Obsidienne
    • Pas Trouillard
    • Posts : 655

    Ajouterons-nous dans les critères qui aboutissent à une diffusion l’influence des publicitaires et les goûts du grand public ?

    Félicitations à Frère R. Graymarch : quel courage que de quitter son anonymat !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 1 semaine par  Obsidienne.

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #119852

    Jean Neige
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1721

    Le souci me parait plus chez les décideurs que chez les scénaristes, surtout.

    Oui, totalement. Ce que j’entendais par « tu peux critiquer les choix de projets par les productions ».

    Parce que je suis aussi acteur et compositeur. Oui, je suis Alexandre Astier en fait. Damnède, démasqué !

    On l’a toujours su, au plus profond de nous.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #122723

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4618

    J’ai été faire un tour au XIXème siècle en Angleterre pour une mini-série en costumes : Vanity Fair (La foire aux vanités), adaptée du roman éponyme de Thackeray, qui a été diffusée initialement en 2018 sur la chaîne britannique ITV.
    Nous y suivons Becky Sharpe, une intrigante sans le sou, arriviste, cynique, prête à tout pour s’élever dans la société. En miroir, on suit également son amie Amelia Sedley, une naive bourgeoise qui va progressivement perdre ses illusions.
    La série est pleine d’entrain, grâce à son actrice principale notamment (une certaine Olivia Cooke qui semble s’éclater dans le rôle de la cynique et délicieuse Becky). C’est frais, c’est léger, c’est plein de costumes de la période napoléonienne, c’est adaptée d’un classique des romans feuilleton donc bourré de rebondissement dans la vie de nos deux héroïnes (bon des rebondissements façon film en costume romantique hein, l’héroïne va-t-elle perdre sa vertu et se retrouver sans le sou ?). En sept épisodes, c’est assez chouette pour la période des fêtes si vous aimez le genre.

    ~~ Always ~~

    #123197

    O’Cahan
    • Pas Trouillard
    • Posts : 642

    J’ai vu la première saison d’Heroes.

    J’ai trouvé ça infâme. Que ce soit le scénario, le rythme, les acteurs… Rien ne va. Il y a vraiment des ratés au niveau de l’écriture. Et puis les acteurs, quoi… A part M. Benett que j’ai trouvé plutôt bon, c’est vraiment pas terrible. L’écriture des personnages est terrible : Peter Petrelli, Nathan, Simone, Hiro etc. Il y a de bonnes idées mais le rendu est vraiment mauvais. Je trouvais ça assez drôle de me retrouver hyper intéressée par les personnages qu’on ne voit que très peu à l’écran : la garagiste qui a une hyperacousie ou encore la serveuse à la mémoire hypertrophiée ou la petite Molly qu’on voit seulement sur la fin, malheureusement. L’un des personnages qui échappe un peu à cela est Parkman : il y a au départ un assez bon équilibre entre les effets positifs de son pouvoir autour de lui, et les nombreuses dérives qui lui tombent dessus. L’écriture globale de la série est d’une pauvreté un peu abyssale. Les personnages sont maltraités : useless Mohinder, fade au possible Peter, la moule Nathan, chouineuse Claire (que j’aime pourtant bien…). La fin est un gros pétard mouillé. Après la menace « save the cheerleader, save the world » (on sent bien l’américano-centrisme de la série, d’ailleurs ), il y a une énorme baisse du régime. On ne comprend plus où ça va. L’arc Nikki / DL s’essouffle et ennuie, on ne voit pas bien l’intérêt de l’écarter ainsi de la trame principale. Linderman est introduit BIEN TROP TARD. On l’annonce pendant 20 épisodes, et puis quand il est là, on l’évacue hyper rapidement, et pourtant l’enjeu politique aurait tellement pu être mieux amené.

    Et on aura beau me dire (ce qu’on a fait) que c’était une des premières séries du genre, ça n’excuse pas tout. Lost était passionnant (malgré ses propres faiblesses), à la même période. Je me suis faite suer comme un rat mort.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 1 semaine par  O'Cahan.

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #123199

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6831

    Quel courage de regarder ça 😀 En effet, énorme pétard mouillé (ressenti tel quel à la diffusion d’ailleurs) : énorme hype avec le mantra pour sauver le monde et puis le final qui est complètement décevant. Genre « ah, c’est tout ? ». Je crois que la série ne s’en est vraiment jamais remise, les saisons suivantes ne sont pas mieux (dans mon souvenir, j’ai dû m’arrêter à la fin de la 3).

    En qualité, je garde un certain esthétisme des prologues d’épisodes sous forme de BD, et le fait que des héros non Américains parlent entre eux dans leur langue (comme dans Lost et pas du tout comme dans Sense8, pourtant plus ambitieuse), c’est mince. Heroes c’est un peu un groupe de rock que tout le monde a adoré sur le moment et puis c’est tombé aussi vite que c’est monté… 15 ans après, je ne la conseillerai pas.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #123206

    DNDM
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1827

    Hahaha, pareil que Gray (ça nous rajeunit pas tout ça). ^^
    C’est une époque où l’on survendait un peu les séries je crois. Ca commençait fort, ça ne savait pas où ça allait, et ça finissait en queue de poisson. Ceci dit, on peut dire la même chose de Lost ou de GoT.
    L’écriture des persos ne m’avait pas choquée à l’époque, mais à regarder aujourd’hui c’est sûrement en effet très faiblard.
    Perso je me souviens surtout du pouvoir ultra cheaté d’Hiro, qui à lui seul pouvait retcon toutes les timelines de tous les autres, ce qui rendait tous les autres arcs narratifs inutiles.
    Reste le « Save the cheerleader, save the world! », qui me fait toujours autant rire aujourd’hui. En fait la série se résume à cela: j’ai souvenir d’un article qui disait que c’était vraiment cette réplique qui avait lancé la hype Heroes, et aujourd’hui, c’est à peu près tout ce qu’il en reste.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #123207

    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2207

    Je n’ai vu que la saison 1 à l’époque (j’avais entre 10 et 12 ans à l’époque) et j’avais adoré. Je me souviens de la fin de la dernière saison qui m’avait laissé peu enthousiaste pour la suite. Mes parents avaient commencé la saison 2 (je ne sais pas s’ils sont allés au bout) mais, ils avaient l’air profondément déçus.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #123275

    Pandémie
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1877

    Puise que vous parlez de superhéros, je ne peux que vous conseiller l’excellente série The Boys. Le pitch, les « superhéros Marvel (et DC) » sont les vilains nevrosés d’une satire ultra noire. Vains, corrompus, odieux, quand ce n’est pas criminels, les alter egos pastichelés des justiciers bien célèbres sont au service d’une grande compagnie qui leur passe tous leurs caprices et engrange le merchandising. Hughie, un vendeur d’électronique, se trouve embrigadé dans une team qui veut révéler la vérité.

    Attention, images très violentes:

    Casting au top chez les gentils comme chez les méchants, cynisme et humour noir, une des meilleures séries de 2019 et une des meilleures séries, sinon la meilleure, sur les superhéros (pas vu The Watchmen).
    A voir en VO ou VOSTFR sinon le personnages du Frenchie perd de sa saveur.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois par  Pandémie.
    #123596

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3565

    Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, série netflix adapté de la saga du même nom. Il y avait eu un film il y a quelques années, que je n’ai pas vu.

    Je m’étais très vite arrêté dans la saga (malgré un certain attachement pour les perso et la narration), car j’avais le sentiment que l’intrigue allait se répéter et m’ennuyer. Ca passe étonnamment mieux en série, je trouve. Les histoires sont toujours aussi décalées, remplies de références, de fantaisies et d’un humour noir et absurde, presque cartoonesque par moment. L’univers visuel est magnifique et l’ambiance des livres (pour ce que je m’en souviens) est bien rendue, avec le parti pris de garder les spécificités de narration : un narrateur qui intervient ponctuellement pour donner son avis sur ce qu’il est en train de raconter. Ca donne envie de redonner leur chance aux bouquins. ^^

    #123670

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4618

    J’ai regardé la seconde saison de Mindhunter. J’avais adoré la première saison, prenante, portée par un casting aux petits oignons, dans une atmosphère très bien rendue (du Fincher quoi…). La seconde saison m’a un peu déçue : on retrouve des éléments que j’avais adorés dans la première saison, mais il y a un déséquilibre dans l’intrigue. On s’attarde sur du drama personnel d’un des protagonistes pas forcément utile (cela peut amener à des réflexions et prises de conscience intéressantes pour le personnage, mais ça a un goût de « too much » je trouve) et on case au forceps une intrigue romantique pour l’un des personnages principaux histoire de la garder dans le paysage, ce qui est dommage.
    Ceci étant dit, la série reste quand même vraiment prenante, avec une atmosphère bien à elle et des acteurs très bons. Je serai au rendez-vous de la troisième saison !

    Au final, mon avis rejoint celui de Gray et Yunyuns ^^

    Concernant en revanche Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire dont parle Eridan, je n’avais pas réussi à aller au bout de la première saison tant j’avais trouvé ça artificiel et répétitif. Au delà de l’aspect visuel très réussi, je m’ennuyais comme un rat mort devant la série ^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois par  Nymphadora.

    ~~ Always ~~

    #123680

    Jean Neige
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1721

    t. Lost était passionnant (malgré ses propres faiblesses), à la même période.


    Plus je la vois, plus je vois les faiblesses, et paradoxalement, plus j’aime ses qualités. Vraiment un pilier dans son genre; instable, mais fondateur.

    Transition Damon Lindelof !

    Fini le Watchmen de HBO il y a quelques semaines. Je ne suis absolument pas de ceux qui a été repoussé par le pilote et les thèmes qu’il aborde (et que le reste de la série aborde), j’ai trouvé au contraire très intéressant de nous plonger direct in media res avec des problématiques réactualisées pour 2019 (bien que certaines soient intemporelles en quelques sortes) par rapport à l’époque du comics original (après tout, Watchmen parle de son temps, c’est donc malin d’exploiter ça jusqu’au bout).

    A l’épisode 3, j’ai commencé à être dubitatif. Je trouvais que l’écriture se la pétait pas mal. Très poseuse pour ne pas dire grand chose. Puis, j’ai continué malgré tout, et oh boy, arrivé au 6 j’ai compris qu’on avait vraiment un OVNI en face de nous.

    Je ne suis pas totalement convaincu par la fin (je n’en dirait pas plus) bien que l’avant-dernier épisode et ce qu’il apporte soit relativement « osé » par rapport à l’histoire, j’ai trouvé la conclusion un peu faiblarde. Les problématiques sociales et politiques sont un peu reléguées au second plan, et même si elles transpirent tout du long, j’ai été un peu déçu de ce côté là. On pourra toujours me dire que ça rend la série encore moins manichéenne, mais bof.

    Les acteurs tuent tout, Regina King est une excellente lead (et ça fait plaisir de voir une femme afro-américaine en protagoniste, ça change définitivement de ce qu’on voit, et sur ce plan-là Watchmen réussit son pari sur tout les plans). Et Jeremy Irons est juste putain de jouissif, chaque fois qu’il apparaît, même si son intrigue est WTF à souhait, je prenais plaisir juste pour son jeu d’acteur immense.

    En cours de visionnage je me disais que c’était quand même assez confus si on n’avait pas lu le comics (ou au minimum vu le film, même si la série fait le choix de suivre la trame du comics, et donc sa fin originelle). A revoir des extraits par-ci par-là, j’ai au final l’impression que, même si ça aide beaucoup, et qu’on perd quelque chose à ne pas l’avoir lu, ça peut se suivre sans, en fait.

    De façon générale, j’avais l’impression après ce premier visionnage qu’il s’agissait d’un produit imparfait mais certainement osé, imprévisible et original sur de nombreux aspects. Donc j’applaudissais l’effort de Lindelof malgré un résultat parfois bancal.

    Mais à revoir des épisodes ou des extraits je me rends finalement compte que l’écriture est quand même assez solide et bien contenue, beaucoup de set up/pay off parfois un peu grossiers ou prévisibles mais qui rendent la structure narrative des plus solides – à la limite de l’anti-LOST, tellement on finit par avoir réponse au moindre détail.

    Sans doute la série prendra-t-elle du galon dans quelques années. Certainement pas exempte de défauts et de bizarreries dispensables (mais contient aussi plein de bizarreries bienvenues, juste pour le lol, genre Lube Man – et je trouve ça cool d’ajouter ça sans ressentir le besoin de se justifier). Mais vraiment dans la veine de ce que nous propose HBO habituellement: des séries originales, hors des carcans habituels, redéfinissant leur genres. A voir si vous aimez le WTF, et surtout, si vous aimez Watchmen. Au moins par curiosité, c’est à regarder.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #123725

    Mélusine
    • Pas Trouillard
    • Posts : 513

    Mais pourquoi, pourquoi j’ai encore regardé la série « les rivières pourpres », les bases des histoires sont généralement très intéressantes, mais alors  les scenarii ne tiennent pas la route.

    Le départ de chaque épisode, un meutre mystérieux … et le commissaire, vieux briscard et un peu bourru, arrive pour faire le boulot que la police locale est incapable de réaliser; accompagné de sa collègue qui est là pour se mettre en danger 2 épisodes sur 3. et là nous avons une succession d’ineptie en série (oui je me répète).

    Pour exemple, sans dévoiler quoique ce soit de l’histoire, nous avons un homme de ménage qui passe la serpillière sur les grilles d’évacuation le long d’une piscine/spa alors qu’il y a des curistes dans l’eau, fallait bien qu’il fasse quelque chose! C’est un mini détail qui reflète le n’importe quoi de cette série.

    C’est la dernière fois que je me le dis je ne regarde plus cette daube! d’ailleurs si quelqu’un peut m’expliquer cette expression parce qu’une daube c’est bon au moins.

    #123764

    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2340

    d’ailleurs si quelqu’un peut m’expliquer cette expression parce qu’une daube c’est bon au moins

    HS : il semblerait que ce soit une convergence de deux mots d’origines différentes. La daube au sens culinaire vient du vieil italien « dobba », qui signifier « marinade ». « Daube » au sens de « chose de mauvaise qualité » vient du verbe « dauber qque chose », qui signifie « rouer de coups », puis « dénigrer ». L’origine précise de ce verbe reste obscure (source : Wikipédia et ATILF).

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #123783

    DNDM
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1827

    Carnival Row sur Amazon est à réserver à ceux qui aiment le steampunk féérique. Tout ne marche pas bien, et c’est un peu prévisible mais j’ai trouvé ça agréable d’avoir une œuvre développée pour le format et non une adaptation. A voir sur une saison 2 s’ils arrivent à transformer l’essai car l’univers est très vivant, certains seconds rôles sont sympathiques (et j’aime bien Orlando Bloom), bref. C’était pas la série du siècle mais en voyant la manière dont c’était filmé, je me dis que les réalisateurs qui ont filmé Game of Thrones auraient du coller des bandes noires et prendre de la distance par rapport à leur cadre, ç’aurait eu une autre gueule.

    Dans un autre registre, Carnival Row sur Amazon est à réserver à ceux qui aiment le steampunk féérique.

    Voila je me suis arrêté la haha. En effet, le sujet est assez téléphoné, l’alchimie des acteurs n’est pas toujours au rendez-vous (humhum) mais j’ai beaucoup aimé l’univers et je me suis laissé tranquillement happer par celui-ci. Le scénario n’est pas l’idée du siècle mais comme tu le dis pour une fois que ce n’est pas une adaptation. Je suis donc contente qu’il y ait une seconde saison pour voir si l’essai sera marqué.

    Vu aussi Carnival Row, et je crois que j’ai franchement aimé. L’esthétique (décor, maquillages, costumes) est assez géniale, l’univers bien développé, les acteurs loin d’être mauvais. Le scénario n’est pas forcément « prévisible » au sens où l’on voit tout venir de loin – mais c’est monté de façon à ce que ce ne soit pas très compliqué pour le spectateur d’avoir un ou deux (ou parfois douze) coups d’avance sur les personnages. Ca reste néanmoins très agréable à regarder, dans tous les sens du terme.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #123892

    Mélusine
    • Pas Trouillard
    • Posts : 513

    Merci lapin rouge, maintenant je sais que daube ça peut être autre chose qu’un plat.

    #123923

    O’Cahan
    • Pas Trouillard
    • Posts : 642

    Parade’s End (2012)

    Mini-série de la BBC, Parade’s End suit l’histoire de Christopher Tietjens (Benedict Cumberbatch) au début des années 1910, homme ultra-traditionnel d’Angleterre, droit, engoncé dans ses valeurs, qui, suite à une partie de jambe en l’air avec la sulfureuse et tentatrice Sylvia qui en tombe enceinte, décide de l’assumer en l’épousant, même si cela va à l’encontre de ses valeurs. Son mariage étant plus que désastreux, il tombe amoureux d’une jeune suffragette, Valentine Wannop. Malgré sa droiture, de nombreuses rumeurs mettent à mal la réputation de Christopher & il laisse derrière lui femme et enfant (et maîtresse) pour combattre dans les tranchées.

    J’ai trouvé cette série vraiment formidable, à la fois par la profondeur des personnages, leurs difficultés relationnelles (c’est peu dire). Les acteurs sont très bons : Rebecca Hall est fantastique dans le rôle de la femme vénéneuse à la « Cersei ». Benedict Cumberbatch joue merveilleusement bien aussi. J’ai beaucoup aimé le fait que les histoires de cœur entre dans une intrigue plus globale, d’un changement de société, de valeurs, de la guerre. Que les personnages soient entraînés contre leur gré, qu’ils se crient des mots de haine et d’amour, qu’ils se livrent tout en retenue (les Anglais ) et parfois moins.

    On aurait envie de secouer Christopher, de lui hurler de mettre de côté sa retenue et ses valeurs pour qu’il se rue sur ce qu’il veut vraiment. Quant à Sylvia, si les premiers épisodes nous la font apparaître comme une réelle garce, la mini-série aura bien le temps d’atténuer cette vision monolithique du personnage, bien qu’elle reste toujours désagréable et provocante, au mieux. Et dans tout ça, la jolie Valentine paraît avoir toutes les qualités dont ne disposent pas Sylvia.

    Je conseille vraiment cette série, que je trouve pour le coup bien plus intéressante que Downton Abbey, que ce soit du point de vue du contenu, de l’approche scénaristique ou même de la longueur. Du coup, c’est parfois un peu rapide, surtout au début, mais la série sait se poser quand elle doit le faire.

     

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #124395

    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2207

    Je viens de terminer Unbelievable, l’histoire d’une jeune femme (Marie) qui s’est faite agresser sexuellement mais dont personne ne croit. On suit l’enquête, trois ans plus tard, de deux inspectrices dont les agressions ressemblent à celle de Marie. C’est assez saisissant comme série (surtout qu’elle se base sur des faits réels).

    J’ai également vu Grégory, le documentaire sur l’affaire Grégory, et… ça me laisse sans voix. ‘-‘ C’est très intéressant (surtout quand on aime bien les faits divers comme le monstre que je suis ). En regardant, j’étais à la fois triste, en colère et admiratif des parents de Grégory…

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #124401

    Sans-Visage
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 322

    J’ai regardé aussi Unbelievable, et j’ai beaucoup apprécié, même si c’est très dur. J’ai été révoltée, en colère, en mode facepalm, surtout par rapport aux premiers flics. Mais mention spéciale à la psy et ses mots déculpabilisants. Enfin, ce n’est pas trop tôt, me suis-je dit !

    #124483

    Liloo75
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 959

    J’ai commencé à regarder Westworld, une série d’anticipation, sur OCS.

    L’action se situe dans un parc d’attraction géant, de style far west, où des humains viennent s’amuser à jouer les cowboys du XIXème siècle. Le créateur du parc (génial Anthony Hopkins) veut en faire toujours plus pour épater ses hôtes (les humains). Ceux-ci rencontrent des robots humanoïdes plus vrais que nature (fabriqués en 3 D et ressemblant à s’y méprendre à des hommes). Ils peuvent tuer les « robots » autant de fois qu’ils veulent (en revanche, les robots ne peuvent pas s’en prendre aux humains).

    Et les robots sont reprogrammés et remis en service après chaque « mort ». Ils sont censés avoir tout oublié de leur jeu de rôle pour lequel ils ont été précédemment programmés.

    Jusqu’au jour où…

    Les question de l’identité, de : qu’est-ce qui détermine le fait que l’on est un être humain? Est-ce que l’on peut prendre le contrôle de sa vie? Peut-on changer de vie? sont abordées intelligemment.

    je n’ai vu que les premiers épisodes, mais je pense que cela vaut la peine de poursuivre…

     

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #124484

    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 6831

    On en parle en détails (spoilers) sur le topic dédié (la liste épinglée des sujets est ton amie). Perso, pas fan.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #124485

    DNDM
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1827

    Excellente série. Il y a un sujet Westworld, si ça t’intéresse. (fil ouvert au début de la saison 2, attention aux spoilers)

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer – Les mots sont du vent": https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #124507

    Liloo75
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 959

    Merci 😊. Je vais attendre un peu avant d’aller lire les commentaires sur le sujet.

    Je veux éviter de me divulgacher l’histoire 😉

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #124544

    Pandémie
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1877

    Dans le genre série pas trop prenantes ni exigeantes et donc idéales pour être vues en faisant autre chose genre le repassage ou un jeu sur mobile (vie ma vie de rêve), j’ai regardé Perdus dans l’espace saison 1 sur Netflix. La famille Robinson (échoués sur une planète) est très sympathique et bien castée et on s’y attache. Mais le scénario est un peu plat ou facile et le côté « science » de science-fiction un peu expédié. Gros bémol, la série s’est sentie obligée de mettre une vraiment grosse méchante de chez méchante pas très crédible, alors qu’il y avait déjà bien assez à faire avec le monde à coloniser. Autre série du même genre (pas du genre SF, du genre sympa qui vole pas très haut), The Rookie saison 2 ou les aventures de Castle qui a largué Beckett pour entrer dans la police de LA. Bon en vrai, c’est juste Nathan Fillon qui fait du Nathan Fillon et qui incarne un type qui décide à 40 balais de se reconvertir en agent de police. Pas du tout crédible niveau « police », elle tourne autour de l’équipe assez stéréotypée mais sympathique qui gravite autour du personnage de Fillon. Je suis bon client et dans la cible sans doute.

    #124581

    O’Cahan
    • Pas Trouillard
    • Posts : 642

    J’ai vu les deux premiers épisodes de The Outsider, une série HBO adaptée du roman éponyme de Stephen King. Le pitch est assez intéressant : le corps d’un enfant est retrouvé, il a été violé et assassiné. Tout accuse un homme (les témoins, les preuves scientifiques, les enregistrements), excepté une chose : cet homme n’était indubitablement pas à l’endroit du crime à ce moment-là.

    Les acteurs sont très bons, le scénario pour l’instant est flawless avec un usage éclairé des flash-backs. L’atmosphère est bien mené, car il y a un très bon équilibre entre les éléments inexplicables et cartésiens, et le point central du récit qui est le grand mystère, qui ressemble presque à du surnaturel (?). Une série dont j’ai hâte de voir la suite.

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #128646

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4618

    J’ai terminé la seconde saison de Sex Education. Comme la première saison, j’ai beaucoup apprécié cette comédie légère et mignonne. C’est plein de bienveillance et ça aborde frontalement des thèmes pas si faciles (typiquement, la réaction de Aimee à un cas de harcèlement dans un bus est poignante). Une chouette série ado. La fin est assez assez frustrante, dans le sens où l’on sent vraiment les grosses ficelles pour tourner en rond et créer des enjeux pour une saison 3 (alors que bon, ma foi, y a pas forcément besoin de bcp de drama pour rendre la série sympathoche, on suit avec plaisir la série sans avoir besoin de gros drama à répétition).

    ~~ Always ~~

    #128816

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3565

    The Dark Crystal : Age of Resistance (déjà cité par Crys et Grendel) Ca faisait longtemps que j’avais envie de le voir, c’est fait. Il a fallu un petit temps de réadaptation, mais dès l’épisode 2 ou 3, ça a coulé tout seul. Visuellement, c’est magnifique et toujours très original (le film de 1982 avait jeté de bonnes bases). On peut être un peu rebuté par le format marionnettes qui oblige à faire des concessions sur ce que les auteurs peuvent montrer, mais globalement, le rendu esthétique est magnifique.

    Les méchants Skeksès sont épouvantables de décadence, d’indécence et de déloyauté. Ca en fait des « méchants très méchants » mais c’est tellement réussi. Et dans le genre mesquin et retors, le Chambellan offre un beau numéro. Les autres personnages sont bien attachants et assez variés. Le côté « racisme de fantasy » est toujours un peu présent, mais largement atténué par rapport au film original, ce qui est un bon point pour moi. Et l’esprit du film original est bien respecté : des héros vaillants et vertueux, des méchants qui trahissent tout le monde tout le temps, des histoires d’amour tragiques, des réflexions sur la mort ou le sacrifice … Bref, globalement, c’est bien sympa. ^^ Vivement une saison 2 !

    #128817

    Crys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 832

    Ah je suis bien content que ça t’aie plu, Eridan (c’est effectivement ma série préférée de 2019 je crois) 🙂
    Et sinon je rejoins Nymphadora sur Sex Education. Les personnages sont toujours bien écrits en saison 2, même si l’intrigue Otis/Maeve est clairement la plus faible et pleine de clichés. Tous les autres en revanche, je les aime toujours autant (mon top 3 est Aimee/Jackson/Adam et juste derrière Jean). La série parle encore une fois de plein de sujets, c’est à la fois super chouette et un peu casse-gueule, car à force de vouloir parler de tout, elle risque de finir par avoir des personnages incohérents. A voir donc sur une saison 3 (qui j’espère sera la dernière ou avant-dernière). En tout cas, tous les jeunes de 14-15 ans que j’avais pendant les vacances dans les structures d’accueil informels regardaient et ça donnait lieu à plein de conversations hyper intéressantes donc l’essai est transformé pour ce qui est d’éclater des tabous !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois par  Crys.
    #129263

    Kervana
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 22

    J’ai commencé the 100, une histoire post apocalyptique. Après une attaque nucléaire, les derniers humains restants se sont rassemblés sur « l’arche », une station spatiale mais après des années, la station arrive à bout de ses ressources et ils décident d’envoyer 100 personnes sur Terre afin de savoir si celle ci est à nouveau viable. Bref, ça me disait bien mais au bout de quelques épisodes, je ne supportai déjà plus une des héroïnes, Clarke et j’ai trouvé le tout trop teen movie. J’ai envie de savoir comment ça va se goupiller en espérant que ça s’améliore mais j’ai de plus en plus de mal à tenir.

30 sujets de 271 à 300 (sur un total de 352)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.