Share This Post

Accueil - Actualités / La Garde de Nuit

Retour sur les Imaginales (14-17 octobre 2021)

Retour sur les Imaginales (14-17 octobre 2021)

Après un an et demi sans Imaginales pour cause de Covid-19, une édition spéciale du festival a pu être organisée le week-end dernier à Epinal (Vosges). La Garde de Nuit y était invitée, on vous raconte !

Les Imaginales, un rendez-vous des littératures de l’imaginaire

Depuis presque 20 ans, le festival des Imaginales se tient à Epinal, dans les Vosges, et vise à rassembler les acteurs des littératures de l’imaginaire (fantasy, science-fiction, fantasy, etc..) : auteurs et autrices, illustrateurs/illustratrices, éditeurs/éditrices, associations, journalistes, universitaires, animateurs/animatrices d’émissions ou de podcast, etc. Nous vous en parlions déjà lors de notre toute première participation en 2019.

Cette édition s’est déroulée sous le signe du coronavirus : déplacée en octobre (plutôt qu’en mai), et étalée à travers le centre-ville (et non concentrée dans le parc du Cours), elle a tout de même pu avoir lieu. Et si beaucoup de choses ont été chamboulées de ce fait, le programme était bien rempli.

À la Chipotte, le stand de la Gazette du Sorcier et le nôtre

Un stand, 12 000 corbeaux errants, une bibliothèque et de belles rencontres

Nous étions pour notre part à la place de la Chipotte, sympathique petite place à côté d’un Magic Mirror (l’un des lieux qui accueillait les conférences et tables-rondes) et d’un petit bar qui nous a servi de QG officieux pour la recharge en caféine. Nous avons eu de la chance pour ce week-end : du froid, mais pas une seule goutte de pluie, et des rayons de soleil qui venaient nous visiter une bonne partie de la journée.

Notre stand-bibliothèque !

Attention, chaud devant !

La Garde de Nuit commence à accumuler une bibliothèque bien représentative de l’œuvre de George R.R. Martin que nous pouvons exposer sur le stand : les cinq tomes de la saga (en français), l’Encyclopédie (en anglais), les aventures de Dunk et l’Œuf et son adaptation graphique, mais aussi des recueils de nouvelles, du Wild Cards, Rêve de Fèvre, les Mystères du Trône de Fer, etc. Le tout décoré de notre barral bienveillant et de ses peluches, de superbes blasons cousus par Thistle (avec le tout nouveau blason Targaryen !!), un trône de fer fraichement imprimé, et des œufs de dragons punaisés. Merci en particulier à Thistle et Rémi pour la plupart de ces décors (et pour conserver bien au chaud la bibliothèque de la Garde).

Quand la Garde croise la Gazette… (bon, on a perdu..)

Comme pour l’édition de 2019, nous étions à côté de la Gazette du Sorcier et de leurs forts sympathiques membres avec qui on a refait le monde et poursuivi les supers discussions sur l’attribution des maisons et des personnages (by the way, on a beaucoup de Serdaigle chez nos corbeaux errants… c’est louche !).

Bien entendu, ce festival ne serait rien sans ses visiteurs, qui, s’ils sont moins nombreux qu’en 2019 à être passés sur le stand, sont toujours aussi adorables, intéressants, et avec qui ce fut un plaisir d’échanger autour de George R.R. Martin et de son univers, de la saison 8 ratée. Merci à toutes celles et ceux qui sont venus à notre rencontre !!

Mention spéciale à Virginie Salobir, autrice dont c’était les premières Imaginales et qui est longuement passée discuter avec nous ; ainsi qu’à Jean-Laurent Del Socorro (auteur très plébiscité sur le forum), Nicolas Allard et Anne Besson que nous avions interviewés en 2019, et qui sont très gentiment passés nous voir sur le stand (plein de cœurs) !

Avec Nicolas Allard (à droite), avant la table-ronde « Game of Thrones, une nouvelle frontière de la fantasy ? »

Jeux-concours : pour tester vos connaissances

Nous avions organisé sur le stand un petit jeu-concours à base de mots croisés et de blasons pour tenter de gagner l’un des lots proposés et offerts par les édition Pygmalion (et que nous remercions) : les deux tomes de Feu et Sang, et les deux volumes des Mystères du Trône de Fer.

Parallèlement, nous avions organisé un concours en ligne pour tenter de remporter les Actes du colloque Imaginales 2020 consacrés à Game of Thrones (et auquel moi-même et DNDM avons contribué). C’est Amarei qui est l’heureuse gagnante ! (bravo ! et bonne lecture). Pour ceux qui nous avaient suivi, le colloque s’était tenu sur zoom en mai 2020, et nous avions alors fait des comptes-rendus de toutes les interventions. Les actes (date de sortie officielle : 20 octobre 2021) regroupent ces interventions, ainsi que des articles inédits (pour en discuter, c’est par ici).

Le « Qui est qui ? »

Des conférences à foison !

Le programme des tables rondes et conférences étaient bien chargé, et nos corbeaux errants ont pu assister à plusieurs d’entre elles : « Pourquoi la fantasy aime-t-elle autant les royaumes et les empires ?« (où nous avons justement rencontré Virginie Salobir) ; « Actes odieux, propos discriminants, stéréotypes sexués : l’écrivain a-t-il une responsabilité vis-à-vis de ses lecteurs ? » et « Accueillir, écouter, protéger… Pour en finir avec le sexisme dans l’édition ! » (sujets à propos desquels nous discutons sur le forum) ; « Moyen âge et la fantasy », avec entre autres Justine Breton et Lucie Malbos, que nous avons rencontrées ensuite (#teasing).

Notons deux tables rondes particulières :

  • « Game of Thrones, une nouvelle frontière de la fantasy ? », avec Nicolas Allard, Anne Besson, Emmanuel Chastellière, Estelle Faye, modérée par Victor Battagion. Un enregistrement de cette table-ronde est disponible sur le site d’ActuSF.
  • Et celle à laquelle La Garde de Nuit a participé : « Les communautés de fans et leur rôle en fantasy », avec Nymphadora et Yunyuns, Marjolaine Martin et Alix Houiller de la Gazette du sorcier, Lionel Davoust, modéré par Silène Edgar. Un sujet vraiment passionnant, et aux questionnements multiples (qu’est-ce qu’une communauté ? quelle reconnaissance ont-elles aujourd’hui ? quel rapport entretiennent-elles avec les auteurs/autrices ? Quelle place pour la fan-fiction ? Quelle place pour les adaptations de l’œuvre littéraire d’origine ? etc…), et que nous poursuivrons peut-être sous une autre forme (#teasing-bis).

« Les communautés en fantasy », très belle table-ronde avec des têtes connues !

Une pile à lire à rallonge, des interviews en préparation

Qui dit Imaginales dit une carte bleue en grand danger : cela n’a pas loupé, nous sommes revenus avec une pile bien conséquente à lire (on vous en donnera des nouvelles, promis !).
Autres points forts de ces quelques jours : les interviews que nous avons pu mener avec autrice, universitaires, éditeurs, dans la droite lignée de celles que nous avions faites en 2019. Et le cru 2021 promet d’être tout aussi passionnant (#teasing-ter) ! Merci à celles et ceux qui se sont très volontiers prêtés au jeu ^__^.

Merciiiiiiiiii !

Les Imaginales est un salon que nous apprécions beaucoup, pour son ambiance, pour son contenu, pour toutes ces rencontres. Merci aux organisateurs, et merci à toutes celles et ceux que nous avons croisés tout au long de ces quatre jours.
Si tout se passe bien d’un point de vue sanitaire, nous devrions très rapidement revenir à Epinal ! La prochaine édition se déroulera du 19 au 22 mai 2022 !

Galerie photo

Des photos, des photos ! Vous pouvez cliquer dessus pour agrandir.


Frères et sœurs de La Garde de Nuit aux Imaginales 2021 (il nous manque Yoda :'( )
On se dit à la prochaine !!

Leave a Reply