Galazza Galare

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Galazza Galare
Identité
V.O. Galazza Galare
Apparence
Yeux verts vifs
Cheveux blancs
Statut
Rang membre de la famille Galare
membre du conseil de Meereen (ADWD)
Titre Grâce Verte
Naissance vers 220
Blasons
Galazza Galare est une Grâce de Meereen

Née vers l'an 220[N 1], Galazza Galare, est la Grâce Verte, la plus grande prêtresse de Meereen, ainsi qu'une membre de la puissante famille Galare[1]. C'est une femme âgée, mais fière, aux cheveux blancs et aux yeux verts vifs, habituellement vêtue de robes vertes conformément à son titre. C'est une femme influente de la noblesse et du clergé meereeniens[2]. Grazdan zo Galare[1], Qezza et Grazhar[2] sont ses cousins.

Dans ADWD

Galazza Galare est l'une des premières à rallier la reine Daenerys Targaryen après sa conquête de Meereen afin de la conseiller. Cette femme de foi prêche pour la paix, le respect mutuel et l'obéissance à la loi. Elle conseille à Daenerys de porter une tenue ghiscari, un tokar, afin de mieux se faire accepter des habitants de la ville. Comme les autres conseillers de la reine, elle est favorable à la réouverture des arènes de combat, car elle pense que cela plaît aux dieux[3]. Elle tente d'expliquer à Daenerys ce qui, historiquement, a fait de son peuple des esclavagistes : Meereen, de même que Yunkaï et Astapor, ne possède plus de ressources commerciales, le cuivre ayant perdu de sa valeur et les cèdres qui couvraient jadis les collines ayant été brulés lors de la chute de l'empire ghiscari. De ce fait, la seule ressource que pouvaient vendre les Meereeniens devint l'esclave[3].

Avec Reznak, elle conseille avec insistance à Daenerys d'épouser un Meereenien de haut rang pour favoriser l'acceptation de son pouvoir par les grandes familles de la cité[1] et donner naissance au fils « de la harpie et du dragon ». Elle cite Hizdahr zo Loraq comme le meilleur parti, ce qui amène la reine à le recevoir[2]. Accompagnée de trois Grâces Bleues (dont Ezzara) et de Ver Gris, elle vient informer la souveraine de l'arrivée d'un fugitif agonisant, montant une jument pâle. L'homme annonce la destruction d'Astapor et meurt de la caquesangue au Temple des Grâces[4]. Accompagnée de Reznak, elle négocie avec la reine l'organisation de ses noces, les deux Meereeniens prônant le respect des rites matrimoniaux locaux, mais devant céder devant le refus de la reine de les suivre dans leurs aspects humiliants à son égard[5]. Non sans courage, elle évoque en pleine audience publique l'arrogance de Daario Naharis (sans toutefois le nommer), mais la reine refuse de l'entendre davantage[6]. Elle voit favorablement l'éloignement de Skahaz mo Kandaq après le mariage de la reine, car, comme elle l'explique à celle-ci, le Crâne-ras a autrefois été opposé à Hizdahr dans une affaire où du sang a été versé[7]. Entourée des Grâces, elle assiste à la réouverture de l'arène de Daznak[8].

Après la disparition de Daenerys, Galazza Galare reste présente au conseil du roi Hizdahr[9]. Ser Barristan Selmy, après avoir déposé le roi, lui demande de se rendre en émissaire auprès des Yunkaïis (contre l'avis de Skahaz), afin de négocier la libération de leurs otages Jhogo, Daario Naharis et Héro, contre une forte rançon (sur la suggestion de Missandei, il a demandé à la Grâce Verte de formuler cette proposition devant les chefs mercenaires, afin de susciter des dissensions entre eux et leurs employeurs, peu intéressés par l'or). Elle commence par refuser, suggérant d'envoyer plutôt Hizdahr, mais ser Barristan ne cède pas, et elle obéit. Elle revient avec la réponse de Yunkaï : seul le sang de dragon pourra faire revenir la paix et les otages à Meereen. Elle conseille également à Barristan Selmy de libérer Hizdahr zo Loraq et de lui rendre le trône, ce que Barristan refuse. Persuadée que Daenerys est morte, elle dit redouter la reprise des hostilités. Skahaz les interrompt alors, pour leur apprendre que les grands trébuchets yunkaïis ont commencé à lancer des cadavres sur la ville[10].

Notes et références

Notes

  1. Ser Barristan Selmy estime qu'elle doit avoir environ vingt ans de plus que lui, soit près de quatre-vingt ans (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 71, La Main de la reine).

Références