La Cité de pierre

De La Garde de Nuit
Révision datée du 5 août 2019 à 17:59 par Nymphadora (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
La Cité de pierre
Informations
V.O. The Stone City
Type Nouvelle
Genre Science-fiction
Éditions
Miniusa.png New Voices in Science Fiction - 1977
Minifrance.png Les Rois des sables - 2007
Minifrance.png R.R.Étrospective - 2017

La Cité de pierre est une nouvelle écrite par George R. R. Martin et parue pour la première fois en 1977 dans l'anthologie New Voices in Science Fiction. Elle fut nommée en 1978 aux prix Locus (dans la catégorie Best Short Fiction) et Nebula (dans la catégorie Novelette).

La Cité de pierre se déroule dans l'univers des 1000 Mondes, l'univers de science-fiction créé par George R. R. Martin.

En France, elle fait partie du recueil Les Rois des sables, et est également présente dans l'ouvrage R.R.Étrospective.

Genèse de l’œuvre

Si la nouvelle n'a été publiée qu'en 1977 dans New Voices in Science Fiction, une anthologie en livre cartonné, son origine remonte à la convention de Toronto (Torcon) en 1973. Cette convention remettait le prix Campbell (du nom du prestigieux rédacteur en chef mort en 1971) récompensant le meilleur nouvel auteur des deux dernières années suite à un vote des fans pour départager les finalistes. George R. R. Martin fut ravi d'avoir été nommé (avec Lisa Tuttle, George Alex Effinger, Ruth Berman et Jerry Pournelle) mais c'est Jerry Pournelle qui remporta le prix, et Effinger une plaque commémorative car son nombre de voix était proche du vainqueur. Pendant ces soirées, George R. R. Martin évoqua l'idée d'une anthologie Campbell auprès de deux éditeurs qui apprécièrent l'idée et le chargèrent de réunir les textes. George R. R. Martin n'ayant jamais fait cela, il lui fallut du temps : un an pour vendre New Voices et deux pour recevoir les textes des finalistes du prix Campbell. Il dut aussi écrire un texte pour ce recueil et voulut proposer quelque chose de nouveau. Ce fut donc La Cité de pierre. Cette nouvelle est au centre de son histoire du futur tout en mêlant des aspects proches de Kafka ou Lovecraft pour exprimer qu'en s'éloignant de notre planète, la logique et la physique deviennent différentes de ce que l'on connaît. Pour George R. R. Martin, ce texte est celui qui traduit le mieux son état d'esprit d'enfant quand il était étendu dans l'herbe et regardait les étoiles et l'immensité de l'espace pendant les nuits d'été. [1]

Synopsis

Michael Holt, un humain originaire de la planète Ymir, est coincé sur Gris Repos une planète éloignée. Aux prises avec la bureaucratie des Dan'la, il survit de rapines en attendant un vaisseau pour partir, tandis que son ami Jeff Sunderland tente depuis des mois de cartographier une immense cité de pierre qui aurait été bâtie par d'anciennes civilisations anciennes qui peuplaient la planète.

Autour de l’œuvre

La nouvelle se situe sur une planète très éloignée dans l'univers des 1000 Mondes, et beaucoup de peuples (Damoosh, Cresh, Nor T'Alush, Linkellars…), et de planètes (Cédris, Avalon, Jamison, Prométhée, Rhiannon, Huul la dorée…) sont nommés.

Notes et références

  1. R.R.Étrospective : La clarté des étoiles lointaines.