Larmes de Lys

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Tears of Lys

Les larmes de Lys sont un poison rare et coûteux originaire de Lys[1] et qui fait partie de la pharmacopée des mestres[2]. La substance, liquide, est incolore, insipide et inodore[1]. Diluée dans la boisson, elle entraîne des maux de ventre et une mort douloureuse en quelques jours. Corrosives, les larmes de Lys semblent ronger les organes digestifs[3][4].

Les larmes de Lys dans la saga

Dans l'histoire

Pour se venger du mépris et du désintérêt de son épouse, Rhaena Targaryen, à son égard, Androw Farman empoisonne les favorites de celle-ci au moyen de larmes de Lys à Peyredragon au cours de l'Année de l'Étranger. Cassella Staunton, septa Maryam, Alayne Royce, Sam Castelfoyer, et Lianna Velaryon font partie des victimes. Les morts successives de ces jeunes femmes sont d'abord pris pour une maladie, ce qui conduit au blocus de l'île de Peyredragon. Le soupçon d'empoisonnement est suggéré pour la première fois par Rego Draz, Grand Argentier du roi Jaehaerys Ier Targaryen. Mise au courant par corbeau messager, Rhaena Targaryen confronte son époux, qui, après avoir avoué ses crimes, se donne la mort[5].

Dans AGOT

D'après Varys, les larmes de Lys ont servi à assassiner lord Jon Arryn[1]. Lorsque le roi Robert Baratheon déclare à son Conseil restreint qu'il souhaite la mort de la princesse Daenerys Targaryen dont il vient d'apprendre la grossesse, Varys suggère l'empoisonnement avec les larmes de Lys, ce qui lui vaut un regard soupçonneux de mestre Pycelle[6].

Dans ACOK

Mestre Pycelle possède des doses de larmes de Lys[2][7].

Dans ASOS

Mestre Pycelle, lorsqu'il témoigne à charge lors du procès de Tyrion, affirme que ce dernier lui a dérobé, entre autres, des flacons de larmes de Lys[8].

Dans AFFC

La Gamine abandonnée, prêtre du dieu Multiface à Braavos apprend à la jeune Arya Stark l'usage des poisons, parmi lesquels figurent les larmes de Lys[4].

Notes et références