Robert Coing

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Robert Quince)
Aller à : navigation, rechercher
Robert Coing
Identité
V.O. Robert Quince
Apparence
Poids obèse
Statut
Rang chevalier
Titre gouverneur de Peyredragon (130)
Décès 130 (Peyredragon)
Blasons
Ser Robert était partisan des Noirs

Robert Coing[N 1] était un chevalier de la garnison de Peyredragon, dont il devint le gouverneur au nom de la reine des Sept Couronnes Rhaenyra Targaryen au cours de la Danse des Dragons. Il était vieux et obèse, mais aimable et compétent[1]. Il mourut au cours de la chute de Peyredragon en l'an 130[2].

Histoire[modifier]

Après la chute de Port-Réal en l'an 130, la reine Rhaenyra Targaryen siège à la capitale et nomme un de ses fidèles partisans, ser Robert Coing, gouverneur de Peyredragon. Sa garnison est composée essentiellement d'hommes jugés peu utiles pour la guerre, ceux qui sont trop vieux, trop jeunes, blessés, lâches ou peu loyaux[2]. Lady Baela Targaryen, fille du prince Daemon Targaryen, lui est également confiée comme pupille. La jeune fille étant très attirée par les garçons, ser Robert se montre vigilant et ferme : lorsqu'un marmiton est surpris à la caresser, ser Robert condamne la main coupable à l'amputation. Seule l'intercession éplorée de Baela permet d'épargner le jeune homme. Soucieux qu'elle ne cède son pucelage auprès du premier venu, ser Robert écrit au prince Daemon pour lui conseiller de la marier au plus tôt.

Lorsque ser Robert Coing apprend que le dragon sauvage Gris Spectre a été tué, il attribue par erreur sa mort au Cannibale, et ne pousse pas davantage l'enquête. Malgré l'insistance des pêcheurs de l'île, ser Robert n'envoie pas ses hommes chasser le Cannibale, préférant interdire la pêche sur la côte est de Montdragon, territoire de chasse du Cannibale. Intrépide, Baela Targaryen propose de chevaucher son propre dragon Danselune pour débusquer le Cannibale, mais ser Robert Coing s'y oppose. Il donne des ordres pour l'empêcher de quitter le château et doit même la consigner dans ses appartements après une tentative d'évasion[1].

La même année, les ennemis de la reine complotent la chute de Peyredragon. Ser Robert Coing est surpris au lit par un groupe mené par ser Alfred Balaie. Il n'a pas le temps de se lever que son rival[N 2] lui transperce le ventre d'un coup de lance, frappant si fort que le fer de lance traverse le chevalier et son lit pour se planter dans le plancher.

Lorsque Rhaenyra Targaryen et son escorte fuient à Peyredragon après le soulèvement de Port-Réal et le sac de Fossedragon, ser Alfred mène une troupe de quarante soldats venu les accueillir au port. La reine demande alors pourquoi ser Robert lui-même n'est pas là, et ser Alfred lui répond qu'elle le verra au château. Rhaenyra découvre avec horreur son corps calciné, uniquement reconnaissable par sa taille, pendu depuis les murs de la forteresse[2] .

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ce personnage garde son nom original en vo, Robert Quince, dans la traduction de la nouvelle La Princesse et la Reine du recueil Dangerous Women.
  2. Le bouffon nain Champignon, qui les connaissait bien, prétend que ser Alfred Balaie détestait ser Robert Coing et lui reprochait d'être devenu gouverneur à sa place (cf. Feu et Sang : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra).

Références[modifier]

  1. 1,0 et 1,1 Feu et Sang : La Mort des Dragons – Le triomphe de Rhaenyra.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Feu et Sang : La Mort des Dragons – La chute de Rhaenyra.