[Auteur] David Bry

  • Ce sujet contient 9 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Yoda Bor, le il y a 1 semaine et 5 jours.
10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Auteur
    Messages
  • #93983
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6727

    Un nouveau topic aujourd’hui, pour vous parler d’un joli livre que je viens de finir et que j’ai beaucoup aimé.

    Que passe l’hiver raconte le parcours de Stig, jeune seigneur du clan Feyren, qui va vivre son premier « solstice » : une cérémonie rituelle chaque clan se rend sur le Wegg, le domaine du roi de l’Hiver, afin de renouveler son serment et son allégeance. Mais au lieu des fêtes et joyeusetés auxquels il s’attendait, Stig découvre qu’il se trame de drôles de choses dans l’ombre.

    C’est assez compliqué de résumer les choses de façon sommaire sans trop en dire, et clairement, ne vous arrêtez pas à mon résumé peu vendeur ^^ Le livre nous offre un joli récit de Fantasy initiatique qui peut paraître assez classique, mais qui est avant tout bercé par une atmosphère fascinante. Le monde de Stig est poétique et onirique (et pour le coup, l’illustration de couverture est parfaitement en phase avec le récit. Si l’illustration vous parle, il y a des chances pour que l’histoire vous parle également^^). On y retrouve une dimension tragique envoûtante, et une réflexion sur la notion de destin en filigrane qui est bien menée. Le tout dans un huis clos où les événements s’enchaînent et vous accrochent.

    L’univers proposé par l’auteur rappelle les contes nordiques, pleine de dieux tristes et de magies oubliées, et l’écriture amène une atmosphère pleine d’étrangeté, un peu cotonneuse comme la Clairière de l’Hiver qu’elle décrit, tantôt froide et sombre, tantôt poétique et touchante. En parallèle des errances de Stig, on assiste à la fin possible d’un monde, et c’est terriblement bien rendu. J’ai réellement adoré la plume de l’auteur (et il n’a pas volé son statut de coup de cœur Imaginales 2019, parce que vraiment, c’est rare une telle poésie – d’ailleurs signalons au passage, comme son nom ne l’indique pas forcément, mais l’auteur est français).

    Si l’on avait un léger point noir à signaler, ça serait probablement sur la construction de personnages assez convenus. Il y a un côté écriture « jeunesse » qui se fait sentir dans les personnages qui sont parfois caricaturaux. Mais la construction de l’ambiance m’a tellement charmée que je mettrais ça au second plan. Je recommande chaudement !

    En toute transparence : L’éditeur m’a envoyé le livre en disant « n’hésitez pas à en parler sur la Garde de Nuit »… et c’est ce que je fais. Faut croire qu’on est en train de devenir influenceurs :p Cette transmission n’a fait l’objet d’aucune transaction financière. L’avis publié ici est émis en toute indépendance, si je n’avais pas aimé je ne me serais pas privée de le dire… mais vraiment j’ai beaucoup aimé ^^

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 mois et 2 semaines par Nymphadora.

    ~~ Always ~~

    #118949
    Symedelic
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 21

    Fini hier soir et…c’est vraiment un très beau récit. Pour être honnête j’ai mis beaucoup de temps à rentrer dedans (2 semaines pour lire la première moitié d’un bouquin de 300 pages…), mais mes conditions de lectures n’étaient pas idéales (lire quelques pages par ci par là dans le métro pour un livre contemplatif, ça le fait pas !) et l’autre moitié en une soirée, quand l’action a commencé à démarrer.

    Effectivement, belle poésie, l’intrigue en fait on s’en fout un peu, ce qui ressort de ce livre c’est cette immense mélancolie dans la neige, cette atmosphère étouffante, et une fin qu’on pourrait qualifier de douce-amère ? 🙂

    Bref, non ça n’est pas le huis-clos de Winterfell, mais c’est une belle lecture, surtout avec le froid qui est venu. Une lecture d’hiver quoi.

     

    #169485
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6727

    Suite à nos multiples achats Imaginales, dans la mesure où David Bry apparaît dans bien des piles à lire (et a remporté le prix jeunesse 2022 pour Brisaine, et prix des lycéens 2022 pour la princesse au visage de nuit), je modifie le titre du sujet pour inclure ses autres œuvres 🙂

    D’ailleurs, des avis traînent sur ses livres :
    Le garçon et la ville qui ne souriait plus par Jon, par Yoda, et par moi
    – La princesse au visage de nuit : mon avis
    – Les héritiers de Brisaine : mon avis

    ~~ Always ~~

    #169620
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 868

    Je suis enfin venue à bout de Que passe l’hiver.
    Je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé avec ce livre mais j’ai mis un temps fou à le lire (même si j’ai intercalé d’autres lectures au milieu, je l’ai quand même commencé mi avril pour le finir seulement maintenant).
    Le résumé avait pourtant tout pour me plaire. J’aime par dessus tout les histoires qui se déroulent à des moments où l’Histoire bascule, et j’aime quand il y a des enquêtes et du mystère.
    L’atmosphère était chouette, la poésie aussi, la mélancolie qui se dégage de l’ensemble est vraiment prenante.
    Et pourtant … Je me suis trainée. J’ai trouvé qu’il y avait énormément de répétitions, surtout dans la première moitié du roman, mais dans le fond c’est pas le genre de trucs qui m’arrêtent alors je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé mais vraiment j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire (et j’ai eu du mal à donner un âge aux personnages qui donnent parfois l’impression d’avoir 14 ans alors que même les plus jeunes ont largement 20 ans).
    Ca passe plus vite dans la deuxième moitié, mais je ressors surtout avec le sentiment que j’aurai du plus aimer ce livre que je ne l’ai vraiment aimé, sans trop savoir pourquoi.

    Arys du Rouvre 💜

    #170073
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2749

    J’ai lu Le Chant des Géants de David Bry. En réalité, je l’ai dévoré.

    Dès le début, le lecteur est invité à s’installer confortablement, à prendre une boisson et à écouter le conteur. Nous sommes d’emblée partie prenante dans l’histoire.

    J’ai eu une petite inquiétude au début au sujet des personnages. Le héros, Bran, est un jeune garçon aux boucles blondes, doué pour la musique et qui préfère s’amuser plutôt que de s’occuper des affaires du royaume. Je craignais que les personnages ne soient stéréotypés. Mais non, j’ai été rapidement emportée par cette aventure, qui nous parle de destins, d’amour, de haine et se soif de pouvoir. De thèmes universels.

    Mais David Bry sait aussi nous raconter l’importance des rêves. Ceux des Géants, mais également ceux des hommes et des femmes mortels. Et que ce sont nos rêves qui façonnent nos vies.

    C’est un livre très poétique, qui m’a touchée. Il y a aussi un côté Shakespearien à cette histoire. Je ne vous en dit pas plus sur la trame, parce que je l’ai lu sans savoir où l’auteur me menait, et que j’ai adoré ce voyage sur l’île d’Oestant.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #175581
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1829

    De mon pack des Imaginales j’ai lu Que passe l’hiver, de David Bry.

    [attention, cet avis n’est pas recommandé si vous comptez lire ce livre]

    J’avais entendu le plus grand bien de ce bouquin, « coup de cœur » des Imaginales 2019, que pas mal de frères et sœurs de la Garde avaient lu.

    Le style d’écriture de l’auteur est original, mêlant conjugaison au présent, au passé et une forme de narration par point de vue du personnage mais pas tout à fait ; ça se lit très bien et très facilement. L’univers décrit est plutôt sympathique et l’auteur a mis un point d’honneur à nous faire ressentir l’ambiance de l’événement, qui est très présente et très bien décrite.

    Bref, tout est parfait ?

    Eh bien malheureusement non, très loin de là. L’auteur a fait des choix de narrations que je n’arrive pas à expliquer, écrivant un polar en donnant tous les 7-8 chapitres le PoV des coupables qui expliquent leur plan. Cela ne fait absolument aucun sens pour moi, et j’ai de la peine à comprendre comment est-ce que le livre a pu passer les phases de relecture et d’édition sous cette forme. Toutes les manigances des « méchants » nous sont révélées au fur et à mesure, de manière brute, sans aucun mystère, ce qui coupe donc court à toute interrogation que pourrait se poser le lecteur. Toutes les envies d’enquête, de réflexion, de recherche et de recoupement d’indices nous sont coupées sous le pied sans aucune délicatesse ni élégance, juste de manière brute et grossière. J’ai poursuivi ma lecture jusqu’au bout dans l’espoir d’un twist de l’auteur, qui nous ferait une surprise en nous prenant à contrepied pour nous montrer que tous ces chapitres n’étaient que des fausses pistes (ce qui n’aurait pas vraiment été très élégant de sa part non plus), mais non, ce sont bel et bien des chapitres de « spoil » pur et dur.

    Bref, l’histoire, l’intrigue, perd donc toute sa saveur. Tout ce qui fait l’intérêt d’un polar disparaît, pour ne laisser que le (très bon) travail d’ambiance.

    Dommage.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #175852
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 400

    C’est marrant, parce que moi j’avais vraiment beaucoup aimé ce livre, mais à aucun moment je ne l’aurais rapproché d’un polar ; pour moi on était dans une pure tragédie, au sens antique, avec tout qui se déroule sous nos yeux, sans qu’on ne puisse changer la fin qu’on voit arriver. J’avais trouvé ça horrible et magnifique. Mais peut-être que du coup tout dépend de comment on voit le livre, et donc de ce qu’on en attend ^^

    #175853
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1829

    Je suis certainement biaisé par le fait que j’ai lu pas mal de policiers et que c’est un style que j’aime beaucoup (quand il est bien fait ! J’ai lu beaucoup de policiers que j’ai trouvé mal faits), mais on a quand même dans ce livre dès le tout début : un meurtre, une victime, un enquêteur, des suspects, des mobiles, des témoins, une recherche du mode opératoire…

    Même si dans sa globalité, comme tu le dis, le livre s’éloigne un peu de ce style, les premiers chapitres nous plongent quand même en plein dans un roman policier.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #179375
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 868

    La Princesse au visage de nuit

    L’histoire d’un jeune homme qui revient dans son village d’enfance pour y enterrer ses parents décédés dans un accident de voiture mystérieux et avec qui il n’avait plus du tout de contact.

    Je me suis régalée. Il y a des choses qui marchent moins bien, un récit qui tourne parfois à la collection des horreurs assez invraisemblables pour un seul village et des personnages secondaires dont j’ai eu du mal à comprendre l’intérêt.
    Mais j’ai beaucoup aimé l’histoire, l’enquête, ce compte à rebours et la tension qui monte. On voyage entre le présent et le passé, on essaie nous aussi de comprendre ce qu’il s’est passé et où tout ça va nous mener.
    C’était ultra chouette et je l’ai lu très vite, ça me réconcilie un peu avec David Bry dont je n’avais pas beaucoup aimé Que passe l’hiver.

    Arys du Rouvre 💜

    #179728
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 868

    Le chant des géants

    Une île rêvée par des géants sur laquelle différents clans se battent, se déchirent et se réconcilient, avec au centre de l’intrigue deux frères aux relents shakespeariens.

    Un joli livre, épique, mélancolique, guerrier et rêveur, qui regarde allégrement du côté du conte.
    Tout à fait dans la veine de Que passe l’hiver (avec un petit clin d’œil même 😉 ), en plus adulte. Je pense que si comme moi vous avez eu du mal avec Que passe l’hiver, ça ne va pas le faire non plus. Et en effet, j’ai eu parfois du mal même si le fait que les personnages soient plus adultes fonctionnent déjà un peu mieux (mais quel âge ont-ils? ).
    Je reconnais à cet auteur énormément de qualité et notamment de savoir bien poser ses récits et d’appuyer joliment sur le pouvoir des rêves et de l’imagination, mais j’ai l’impression de ne pas trop accrocher à ses histoire fantasy alors que ses autre œuvres marchent mieux avec moi.

    Arys du Rouvre 💜

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 10)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.