[Saison 1] Episode 3

Alors, cet épisode 3 ?

You must be logged in to participate.
  • Cet épisode est fabuleux, j'en rêve la nuit !
  • J'ai vraiment bien aimé, sans trouver tout exceptionnel.
  • Bof... C'est pas nul, mais c'est pas génial.
  • C'est nul, j'en ai presque regretté la saison 8 de GoT !
  • C'est ici qu'on vote pour The Rings of Power ?
  • Ce sujet contient 69 réponses, 38 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Nymphadora, le il y a 2 semaines.
30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 70)
  • Auteur
    Messages
  • #178120
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4310

    Ce sujet est destiné à parler de l’épisode 3 de House of the Dragon dès sa diffusion mondiale en VO, VOSTFR et VF aux alentours de 3h du matin lundi!

    Fuyez les spoilers si vous ne souhaitez rien savoir avant de l’avoir vu.

    Petit point sur les règles:

    • Il est interdit de mettre des liens ou de diffuser des informations obtenues par des moyens illicites, notamment des liens vers des sites de streaming.
    • Il n’y a pas lieu de mettre des balises spoilers concernant l’épisode. Celui qui ouvre un sujet sur l’épisode doit s’attendre à ce qu’on parle du contenu de l’épisode.
    • Il est interdit de parler des livres non publiés en français, même sous balises spoilers. Mais dans ce topic, il est par contre autorisé de parler des livres parus en français sans mettre de balise.
    • Un second sujet est disponible pour ceux qui n’auraient pas lu Feu et Sang afin de ne pas les spoiler sur le futur de la série. Merci de penser à eux !

    Faites par contre s’il-vous plait preuve de bon sens dans ce domaine, ne balancez pas tout de go toutes les infos inédites, ne mettez pas une info ultra spoilante en tête de message (surtout si vous êtes le premier sujet d’une nouvelle page que quelqu’un pourrait ouvrir par accident), etc…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 4 semaines et 1 jour par Lapin rouge. Raison: Ajout sondage

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

    #178122
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1838

    J’ai globalement bien aimé l’épisode, la mise en scène m’a notamment surpris en bien, c’est la première fois dans ces 3 épisodes que je parviens à déceler des plans vraiment audacieux avec beaucoup d’intention derrière (pas que la mise en scène n’était pas bien avant! Mais ici, avec ce troisième épisode, on va un peu plus loin). A l’exception de deux scènes, je dirais: l’intro, qui ne m’a pas tant emballée visuellement (cela dit après la saison 8 de GoT ça fait plaisir de revoir des scènes de nuit visuellement LISIBLES); et le tout début du conseil de guerre aux Degrés, avant l’arrivée de l’émissaire il y a des changements d’axe vraiment très bizarres (mais après l’arrivée de l’émissaire, le focus sur Daemon est au contraire visuellement somptueux, donc ça rattrape). Sur la fin, quelques plans ça et là qui avaient de l’idée mais ne ressortent pas super bien auraient mérité d’être étalonnés différemment ou moins numérisés.

    Je n’ai pas grand chose à dire sur le contenu en lui-même, j’apprécie beaucoup le développement de Rhaenyra, Viserys et Daemon, ça me fait également plaisir qu’on continue à mettre le doigt sur le fait que tout ce que Rhaenyra souhaite et demande, c’est retrouver sa vie d’avant, et l’amour de sa famille, même si cette vie idéale n’a sans doute jamais réellement existé. Je trouve son mal-être et mal/manque d’amour très en phase avec le traumatisme qu’elle a vécu et le deuil qui continuera toujours de faire un peu son effet. Ce développement compense les nombreux retours depuis l’épisode 1 comme quoi elle serait « pourrie gâtée » : oui, elle l’est un peu, et c’est sûr qu’elle n’a pas tant à se plaindre en termes de mode de vie, mais ses privilèges ne valent pas grand-chose pour elle si elle ne reçoit jamais d’amour sincère – et vu les difficultés de Viserys à l’exprimer, cet amour, voire les erreurs, j’ai quand même pas mal d’empathie pour Rhaenyra et sa situation. Et d’empathie pour Viserys également, d’ailleurs, j’apprécie que on nous montre les deux faces de ce problème de communication (voire trois, avec Daemon, mais on pourrait presque le mettre du même côté que Rhaenyra tant leur situations émotionnelles sont similaires).

    Mention spéciale à la scène avec Rhaenyra et le cerf. Elle délaisse le besoin d’être reconnue par les autres car elle parvient à trouver cette assurance en elle-même. Et c’est plutôt génial comme façon de le symboliser.

    Hâte de voir la suite. J’attends globalement encore un effet « whaou », pour l’instant ce sont de très bons épisodes mais ils continuent de construire, et même si la fin de l’épisode était explosive et riche en action, il manque encore quelque chose de vraiment mémorable je trouve.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #178151
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2490

    J’attends globalement encore un effet « whaou », pour l’instant ce sont de très bons épisodes mais ils continuent de construire, et même si la fin de l’épisode était explosive et riche en action, il manque encore quelque chose de vraiment mémorable je trouve.

    Idem. C’est sympa mais y’a pas l’effet « Grosse baffe dans les dents » de la saison 1 de GoT.

    Sinon, cet épisode m’a vraiment paru coupé en 2: deux scènes, deux intrigues assez peu reliée entre elles qui se succèdent.

    Des choses sympas: le début de la relation Rhaenyra – Criston Cole, Rhaenyra qui se défoule sur le sanglier, la maison Fort qui arrive en force (petit frisson en voyant Larys, j’attends tellement de ce personnage…).

    Des détails moins sympas: le carrosse royal est toujours aussi moche (on a l’impression d’un coffre-fort ambulant, là…), et le design de Caraxes tout en longueur rend ses mouvements au sol et en vol assez ridicules, je trouve.

    Et finalement, Craghas n’aura même pas eu une seule ligne de dialogue. XD

    Et il n’a même pas droit à un combat final non plus.

    A y réfléchir, c’est vraiment ce qui me gène dans cette série: son rythme, qui pousse à faire de grosses ellipses et ne laisse pas le temps de s’attacher aux persos.

    J’avais envie de plus de Craghas, de savoir comment ce type fait pour tenir tête à la maison la plus riche de Westeros et à 2 dragons pendant 3 ans. Là on me demande d’accepter ça comme un fait, et on me sort le dragon de Laenor sans prévenir.

    J’avais envie de plus de Laena, de Laenor, de Fort, de la scène du premier accouchement d’Alicent, de la révélation du sexe de l’enfant, de Otto qui magouille en coulisses pour le faire nommer Aegon et de Rhaenyra qui fait la tronche en apprenant cela… Maus la série n’a pas le temps de traiter tout cela, donc du coup on zappe des moments importants, et je trouve ça dommage.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #178155
    Krill
    • Frère Juré
    • Posts : 57

    J’ai trouvé l’épisode très bon en soit. Mais ce que je trouve encore meilleur c’est la façon dont les épisodes s’articulent en étapes chapitrées et espacées d’une plus grande histoire, tout en portant en chacun d’eux une problématique propre. C’est moins une écriture dans le flow que la plupart des séries, GoT incluse, c’est aussi un procédé plus périlleux, mais très bien maîtrisé. On voit les personnages tenter, tomber, se relever et apprendre avec des marqueurs concrets ou symboliques clairs sur leur chemin. Le tout avec de la nuance au sein de chacun, Rhaenyra, Daemon, Viserys en tête, mais aussi Alicent, Corlys… Il n’y a ni gentil ni méchant, juste des porteurs de problématiques avec lesquels ont peut entrer en résonance.

     

    Concernant la réalisation, je trouve qu’on est toujours sur du bien+, sans être renversé, mais en mangeant à notre faim. Les plans les plus beaux et dynamiques sont parfois gâchés par des effets numériques un peu boiteux. Pas de quoi briser l’immersion non plus, mais pas de quoi donner la note parfaite sur ce point précis. En revanche, l’interprétation comme la musique continuent de m’emballer, générique exclus.

     

    Ravi sinon de voir les fils Fort et Tyland ! J’espère vraiment que le récit ira jusqu’à l’heure du Loup. Et très satisfait de l’arrivée de Laenor (et de Vaemond), même si il manquait un brin d’exposition (mais pas de caractérisation).

    #178161
    Sooyemds
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 29

    Episode visionné. J’ai énormément apprécié la partie sur la cour du roi. De nouveaux visages qui commencent à s’inscrire dans le paysage, comme les deux fils Fort. J’adore toujours autant Viserys qui est très humain. Toute cette partie de chasse m’a beaucoup plu. Rhaenyra qui se fait courtiser ouvertement, sa dispute publique avec le roi, Criston Cole qui se montre charmant. Alicent qui est toujours du bon côté de la force et essaye d’aider le Roi avec sa fille, c’est beau. Hormis le sanglier et les deux cerfs dont je n’ai pas aimé le rendu, j’ai adoré.

    La partie sur les degrés de pierres par contre… La missive du roi qui n’est pas annoncé par une vigile et qui arrive au bon moment (grâce aux téléporteurs sans doute, personne n’a dû les voir arriver) et la bataille. Marrant que toute l’armée de la Triarchie sorte pour tuer un seul homme, dragonnier de son état. J’ai beaucoup aimé le conseil de guerre et la réaction de Daemon. Mais les batailles gagnées parce que les adversaires deviennent subitement bêtes, ce n’est pas ma tasse de thé.

    J’avais envie de plus de Laena, de Laenor, de Fort, de la scène du premier accouchement d’Alicent, de la révélation du sexe de l’enfant, de Otto qui magouille en coulisses pour le faire nommer Aegon et de Rhaenyra qui fait la tronche en apprenant cela

      Je suis également du même avis. J’ai un peu de mal à comprendre cette ellipse pour certaines raisons que tu as évoqué. Néanmoins, on comprend quand même que Rhaenyra n’a pas du être beaucoup jouasse durant ces 2 années, qu’elle n’a toujours pas digéré la « trahison » de son amie et de son père et qu’elle n’a pas du tout envie de connaitre son demi-frère, le potentiel héritier.

    #178166
    Elros Tar-Minyatur
    • Frère Juré
    • Posts : 90

    Un bon épisode, dans la lignée des précédents. L’ellipse de 2 ans m’a un peu chagriné, pour les même raisons qu’évoquées plus haut, mais je ne pense pas que ça perturbe grandement la compréhension globale pour un non-lecteur.

    Par contre, on repassera pour un Craghas « méchant attitré de la saison 1″^^ la scène finale d’ailleurs me laisse un peu sur ma faim : pendant 2 ans les Velaryon et Daemon sont en galère, et il suffisait d’y aller tout seul et à pied ? Je veux bien que Daemon soit en mode « bordel, y a pas moyen qu’on dise que j’ai besoin de mon grand-frère pour m’en sortir », mais quand même, c’est gros !

    J’ai aussi l’impression qu’ils nous présentent un Laenor plus guerrier que la version papier, pourquoi pas. Introduction des Fort, on verra ce que ça donne.

    Niveau perso, on droit à une Rheaenyra toujours en colère (ce qui est compréhensible), un Viserys toujours plus humain (j’aime vraiment beaucoup ce qu’ils en font, notamment ses répliques sur le bonheur qu’il souhaite à sa fille), un Otto toujours aussi calculateur. Les autres sont quand même plus en retrait. Même si on a quelques répliques de Alicent qui me laisse penser qu’elle commence à être un peu calculatrice aussi (« les accouchements, c’est pas ce qu’on croit, c’est facile en fait » … rappelle toi que tu parles à Rhaenyra dont la mère est morte en couches quand même).

    #178167
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2746

    L’épisode 3 commence un peu comme le 2 : Viserys reçoit de mauvaises nouvelles (Daemon et Corlys pourraient perdre la guerre dans les Degrés de Pierre, face à Craghas Drahar) mais il ne veut pas en parler parce que c’est l’anniversaire de son fils Aegon. Deux ans, déjà !

    Viserys n’aime pas les conflits, on l’aura compris.

    Toute la cour se rend à une chasse royale dans le Bois-au-Roi. Hum, cela me rappelle une autre chasse et un certain Robert. D’autant plus que sa majesté se met à boire de façon immodérée. Mais la comparaion s’arrête là.

    Nous découvrons que Viserys n’aime pas la chasse. Ce qui le rend malheureux, c’est sa relation compliquée avec sa fille. Qui elle aussi souffre de cette situation.

    J’ai éprouvé de la compassion pour ce père et cette fille qui n’arrivent pas à communiquer.

    D’autant plus que l’on s’aperçoit que Viserys aime sa fille. Et qu’il ne compte pas la remplacer dans son titre d’héritière. La façon dont il remet à sa place Jason Lannister m’a bien plue. Si les seigneurs de Westeros pensaient que Viserys allait désigner un nouvel héritier, ils se sont fichus le doigt dans l’œil. Lyonel Fort est également sur le point de se prendre une volée de bois vert, mais il a l’intelligence de ne pas proposer son fils comme consort pour la princesse.

    Viserys a plus de caractère que ce que ses seigneurs s’imaginent.

    Rhaenyra a du répondant elle aussi. Lorsqu’elle se fait attaquer par un sanglier, après que ser Criston ait blessé la bête, c’est elle qui l’achève. Avec la drague en acier valyrien…

    On sent un rapprochement entre Rhaenyra et Criston. J’attends la suite avec impatience 😉

    L’apparition du cerf blanc je l’ai interprété comme un signe du destin. C’est elle qui est reconnue comme future reine par les dieux.

    Cette première partie était très réussie de mon point de vue.

    J’ai moins aimé les scènes aux Degrés de Pierre. Tout va trop vite. Daemon (toujours magistral Matt Smith) se jette dans la gueule du gaveur de crabes rien que pour éviter que la victoire puisse échoir à l’intervention des troupes envoyées par Viserys.

    Je m’attendais à tout moment à voir surgir Caraxes venu sauver son dragonnier.

    Daemon résiste à une pluie de flèches (il faut dire qu’ils tirent comme des stormtroopers ces hommes de la Triarchie).

    Et il est sauvé par Laenor Velaryon et son dragon.

    J’aurais aimé assister au combat entre Daemon et le prince lépreux. Mais non, la scène est éludée. Dommage.

    PS : j’ai toujours rien compris au générique, heureusement qu’il y a une note de blog sur le sujet 😄

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines et 1 jour par Liloo75.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines et 1 jour par Liloo75. Raison: Orthographe

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #178168
    DroZo
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1551

    Je trouve que pour le moment cette série a un faux-rythme à la The Crown. Si je fais le bilan de l’épisode j’ai un peu l’impression que rien ne s’est passé. La guerre contre le Gaveur de Crabe teasé en fin d’épisode 2 est déjà terminée, et ce sans réelle conséquence apparente pour les personnages. Rhaenyra a encore des doutes sur le fait qu’elle sera reine et ça lui est encore confirmé que si. Viserys n’évoluas pas, et Otto essaye encore de placer son hêritier sur le trône. Ça devient déjà répétitif.

    Pire que cela : alors que la saison 1 de GoT, une fois lancée avait un effet boule de neige qui dévale la pente de plus en plus vite et de plus en plus fort, cette saison 1 de HotD désamorce tout ses conflits en un seul épisode. J’ai même l’impression qu’au lieu d’avoir une montée en puissance, la réconciliation promise entre Viserys et Daemon ne fait que la décroître. À l’heure actuelle le summum du conflit c’est Rhaenyra qui fait la gueule à Alicent. Niveau horizon épique on a vu mieux. C’est là que je me demande si adapter The Rogue Prince en une seule saison était si pertinent que ça, et si il n’aurait pas été plus judicieux de le coupet en deux afin de créer plus d’enjeux sur le long terme.

    Après, ces interrogations mis à part, l’épisode est plutôt plaisant. La bataille contre le Gaveur est épique comme il faut, avec un Daemon vraiment badass. Je pardonne facilement le manque de cohérence tactique (comment ils font les pirates pour se nourrir alors qu’ils sont assiégés et que les Velaryon crèvent de faim ? Pourquoi les dragons n’arrivent-ils pas à transformer les cavernes en four crématoire Harrenhal-style ?) au vue de déroulement homérique de la séquence. Et dans la scène de chasse les relations entre pas mal de personnages évoluent bien et j’ai rit à plusieurs blagues. Les personnages sont toujours aussi attachants et bien interprétés, et la réal est toujours au top. On sent aussi que la musique de Ramin Djawadi est de plus en plus identifiable par rapport à GoT, c’est cool.

    Je garde quand même une inquiétude pour la suite, celle qu’au final, à force d’être trop centré sur la maison Targaryen et négliger le reste, on en vienne à perdre le rapport d’échelle qui rendait la guerre démesurée dans GoT. Dans GoT on avait tout autant le point de vue de réfugiés et de soldats lambdas via Arya que celui des généraux qui jouent avec la vie de dizaines de milliers d’hommes comme Daenerys, Robb ou Tyrion. Si on perd le point de vue des petites gens, j’ai peur que cette histoire ne devienne au final que celle d’une famille qui s’entretue et non celle de dragonnier dont les rivalités ont des conséquences effroyables sur des milliers de civils qui réagissent en allant se sacrifier pour mettre fin aux dragons. J’ai peur qu’en ne se concentrant que sur les Targaryen on en vienne à limiter les enjeux.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #178170
    Elros Tar-Minyatur
    • Frère Juré
    • Posts : 90

    cette saison 1 de HotD désamorce tout ses conflits en un seul épisode.

     

    En y repensant, c’est vrai qu’avec la fin de cet épisode 3, il n’y a aucune action en suspens ! Le gaveur de crabes est vaincu ; Rhaenyra est confirmée en tant qu’héritière ; bref, un gros blanc pour l’épisode 4. Etrange comme choix de mise en scène.

    #178172
    dracaufeux
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 124

    J’ai bien aimé cet épisode, il est pas exceptionnel en soi mais c’est toujours sympa de regarder HotD.  

    Concernant Caraxès, je trouve le dragon (et ses flammes) magnifique, toutefois j’ai eu un peu de mal à accepter la manière dont il s’envole ( lors bataille nocturne) j’ai trouvé ça un peu mécanique et artificiel, dans le sens c’était pas très gracieux. Au sol ça allait, j’avais bien cet impression de « grandeur »/ »longueur ». 

    Sur la musique, je ne sais pas si quelqu’un l’a dit mais elle est assez discrète. Il n’y a pas de thème particulièrement marquant, à l’exception du thème de Rhaenyra (remix de celui de Daenerys qui est à mon sens très beau) qu’on avait déjà entendu dans l’épisode 2 lorsqu’elle est à Peyredragon. Comme ce n’est que l’épisode 3, j’attends.

    Par contre petite question : on est d’accord y a pas un troisième Lannister dans cet épisode ? Y a les jumeaux Jason et Tyland plus un autre au cheveux bouclés ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 semaines et 1 jour par dracaufeux.
    #178174
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2490

    Je trouve que pour le moment cette série a un faux-rythme à la The Crown.

    Il me semble me souvenir que c’est une influence revendiquée par les différentes personnes aux manettes de la série (ou juste GrrM qui a évoqué ça dans une note de blog vite fait? Je ne sais plus).

    Le problème, pour moi, c’est que ce qui marche pour une série historique ne fonctionne pas vraiment sur une histoire d’imagination. Dans une série historique, quand tout le monde connait vaguement l’histoire, la narration s’attache aux personnages et à leur façon ‘agir sans se soucier de jouer avec des simili-révélations. La question « Qu’est-ce qui va se passer? » est remplacée par « Voyons comment ça c’est passé, enfin plus ou moins ». Là, j’ai peur que la série reste dans ce faux-rythme tout du long, sans trop savoir comment arbitrer entre les cliffhangers et la mise en scène d’une histoire dont les grandes lignes sont connues.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #178177
    DJC
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 260

    Je suis à la fois heureux que l’épisode ait fait le focus sur 2 événements (chasse et pêche..) pour bien prendre le temps de détailler les personnages, leurs évolutions et leurs liens (petite pensée pour Robert au passage !), et d’un autre côté je ne peux pas m’empêcher comme beaucoup d’entre vous de dire que d’autres aspects intéressants auraient pu être exploités (la naissance de l’héritier ellipsée, ou le duel final hors champs, par exemple).

    Avec la fin de cet arc « Craghas », on dirait un peu un épisode mid-season.. recentrage à venir sur l’intrigue familiale ?

    #178179
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 167

    S’il n’y avait eu que les évènements du Bois-du-Roi j’aurai perçu un épisode comme un sans faute. Déjà j’ai adoré l’introduction de nouveaux personnages ce qui donne une épaisseur à l’univers dont la série commençait à manquer. La psychologie des personnages est toujours une réussite, notamment Viserys qui semble enfin se laisser pousser une volonté, tout en semblant plus pathétique que jamais. J’aime également beaucoup le fait qu’il semble enfin prendre réellement le partie de sa fille (même si le paterne « brouille sur le sujet de la place de Rhaenyra, discussion de réconciliation, re-brouille sur une connerie de Viserys » commence à être répétitif). Le personnage de Criston Cole commence également à prendre de l’importance. Petit point plus mitigé concernant Otto, qui me semble maintenant réduit à son rôle d’intrigant sans subtilité.

    Pour les scènes dans les Degrés de Pierre par contre, c’est plus difficile, malgré la bonne introduction de Vaemond et Laenor qui marque les esprits pour sa première vraie apparition. Cela tiens surtout à la réalisation, qui fait presque brouillonne par moment (j’ai noté une magnifique téléportation de Corlys lorsqu’il rabroue son frère), mais aussi par des choix d’écriture discutables. La bataille n’a que très peu de sens (comment les archers peuvent ne pas réussir à tuer Daemon dans cette situation, pourquoi toutes les troupes de la Triarchies sortent de leur cachettes pour un seul homme, comment l’armée de Corlys arrive-t-elle sur la plage sans être vue…). Et surtout, le traitement de Craghas. Certes le personnage est très bien iconisé, mais là c’est un pétard mouillé. Pas une réplique, pas de motivations ni d’origine, et il regarde son armée se faire anéantir sans rien faire d’autre qu’aller se cacher dans sa grotte. Et comble de l’insulte une mort hors champs, sans tambours ni trompettes.

    Bon de toute façon, niveau tambours et trompettes je suis déçu. Déjà que Djawadi était en mode « service minimum », mais là j’ai trouvé que plusieurs scènes manquait cruellement de musique. C’est fou car c’était l’un des points dont je doutait le moins à l’origine (même au pire moment de Game of Thrones, la bande originale était là). Donc je commence à appréhender très fort sur ce point.

    Bref même si l’épisode reste très bon, mêlant intrigue de cours et conflit ouvert, étendant l’univers tout en développant les personnage, des défauts commencent à s’enraciner dans son déroulé, avec notamment un rythme qui désamorce beaucoup d’effets (la naissance d’Aegon, la guerre contre la Triarchie) et un petit manque de grandiose (je veux dire on a deux scènes de dragons qui crame une armée ennemis et on cherche encore l’effet « whaou »). Bref j’espère que tout ces défauts sont dut à une mise en place laborieuse (il faut reconnaître que la Danse des Dragons n’est pas l’intrigue la plus simple à introduire) et que la série va bientôt enfin prendre pleinement son envol.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #178183
    Aurore
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2185

    J’apprécie que Laenor nous soit présenté comme un guerrier en premier lieu et un dragonnier ensuite ; au moins on ne devrait pas tomber dans le travers des séries à 3 sols de l’homosexuel maniéré-mauviette (ça existe encore).

    La rencontre avec le cerf blanc tombait bien, je me montais un peu la tête en me disant que Rhaenyra allait l’apprivoiser et le ramener avec elle au camp… Par contre, Viserys qui tue le cerf pas blanc, j’ai trouvé ça un peu grotesque. Je sais que dans une chasse royale les piqueurs et autres veneurs courent le cerf jusqu’à l’épuiser et le roi rejoint ensuite la chasse pour les derniers kilomètres de la bête. Mais là… devoir achever une bête déjà entravée et Viserys qui visiblement n’a pas du tout envie de le faire (ou ne sait pas le faire correctement ?) ; les applaudissements des témoins me paraissent presque ironiques.

    Daemon qui fonce dans toute une armée. Bon, on sait, c’est Daemon. De là à dézinguer une moitié d’armée avant d’être arrêté, c’est p’êt un peu abusif, on n’est pas dans un blockbuster.

    Par contre, contrairement à d’autres posts que j’ai pu lire, je ne regrette pas l’absence d’effet « whaou » (même si la scène avec les troupes du gaveur de crabes qui se font cramer en cercle était un clin d’œil à celle où Daenerys sauve la Suicide Squad encerclée par des zombies). Je trouve que cet épisode nous montre bien, au contraire, que les dragons sont une arme puissante mais pas une arme absolue, et que même une armée avec des dragonniers peut être tenue en échec.

    #178194
    Accalmie
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 229

    Je suis le seul a trouvé que l’arc des degrés de pierre est un raté. On ne voit rien. Pas une bataille à l’écran alors que l’on attendait ça avec le trailer de l’épisode 3. Et que dire du personnage de Craghas Drahar. Pas un seul dialogue et une mort hors caméra. Tout ça pour ça. Quel dommage.

     

    #178197
    Ralek
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 44

    Je viens de voir l’épisode… En ayant lu le livre,  je ne trouve pas si déconnant les sauts temporels: 6 mois entre l’épisode 1 et 2, et plus de 2 ans entre le 2 et 3. Tous ça pour arriver probablement à la mort de Viserys à la fin de la saison? ou le premier conseil des noirs. Bon, à cette vitesse dans le prochain épisode, il y Aegon et Aemond ados… Bref je m’égare…
    Concernant l’épisode.
    Viserys: On le sent vraiment tiraillé, pour chaque décision qu’il prend, il va satisfaire certains et froisser d’autre (il le dit d’ailleur). C’est vraiment une position pas enviable du tout. C’est bien porté à l’écran je trouve. 

    Rhaenyra: Bon, elle, on l’a compris. Elle est fachée, elle boude, elle se rebelle… On se sent qu’elle est au bord de l’explosion. La pauvre. La scène du cerf blanc m’a agréablement surpris. Je pensais que les deux allaient étriper la bête puis apporter la tête au roi. *deception*

    Daemon: Mon avis perso concerant les Degrés de Pierre. C’était pas tant Craghas le vrai problème (pas besoin donc de s’attarder sur le personnage) mais plutôt le lien entre Daemon (et les Velaryon) et son frère. Quand ce dernier décide enfin de l’aider, Daemon qui va se rebeller (par orgueil ?) pour se dire à son frère plus tard… « Tu vois moi? ma couronne, bah je l’ai pris par ma sueur… je l’ai mérité! MOI ».

    Les petits plus que j’ai aimé l’introduction des nouveaux personnages:
    – Voir les Fort! Ceci dit, quand je les ai vu, j’avais l’impression qu’ils étaient 3 frères et non 2 frères et un père. L’acteur qui joue Lyonel n’a pas l’air si vieux par rapport aux deux autres. Bienvenu à l’écran Pied-Bot!
    – Les jumeaux Lannister: On a les visages!
    – Vaemond, Laenor et Fumée-des-mers. Pas contre, Laenor qui crie Dracarys sur son dragon, ça fait un peu un jeune ado sur un manège à sensation forte.

    PS: Dans la bataille, on voit bien les 2 dragons. Fumée-des-mers et Caraxès (?). Comment ce dernier peut-il combattre sans son dragonnier, qui est entrain de tailler en deux Craghas? 

     


    #178199
    DroZo
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1551

    PS: Dans la bataille, on voit bien les 2 dragons. Fumée-des-mers et Caraxès (?). Comment ce dernier peut-il combattre sans son dragonnier, qui est entrain de tailler en deux Craghas?

    Dans Game of Thrones, on a déjà vu plusieurs fois Drogon, Rhaegal et Viserion combattre sans qu’un dragonnier soit sur leur dos. Ça doit donc être possible.

    « La drosophile est un petit animal avec un cycle de vie court et de nombreux mutants sont disponibles. Son génome compact a été un des premiers génomes à être séquencé entièrement. »

    I’m a X-Flies 😎

    #178202
    Ralek
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 44

    Dans Game of Thrones, on a déjà vu plusieurs fois Drogon, Rhaegal et Viserion combattre sans qu’un dragonnier soit sur leur dos. Ça doit donc être possible.

    Ah oui, c’est vrai. C’est un peu capilotracté tout de même.

    Par contre, ça manque vraiment d’humour et de légèreté cette série. Je ne sais pas pourquoi, je m’attendais par exemple à une blague sur un Baratheon quand Viserys achève le cerf…

    #178203
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1838

    Daemon: Mon avis perso concerant les Degrés de Pierre. C’était pas tant Craghas le vrai problème (pas besoin donc de s’attarder sur le personnage) mais plutôt le lien entre Daemon (et les Velaryon) et son frère. Quand ce dernier décide enfin de l’aider, Daemon qui va se rebeller (par orgueil ?) pour se dire à son frère plus tard… « Tu vois moi? ma couronne, bah je l’ai pris par ma sueur… je l’ai mérité! MOI ».

    Je suis d’accord. Rien ne laissait penser, à mon sens, que Drahar durerait plus d’un épisode. Il était là pour mettre un visage sur une situation. Créer un sentiment d’inquiétude vis à vis de la situation dans les Degrés. ça n’a jamais été à propos de lui et j’ai l’impression que beaucoup ont voulu projeter pas mal sur lui car ils avaient des éléments du bouquin. En tant que spectateur non-lecteur je ne me suis personnellement jamais attendu à quelqu’un qui aie tant d’importance.

    Je vois quelques critiques sur la musique que je ne comprends pas. Au contraire, cet épisode s’émancipe plus en plus de la recette GoT et propose beaucoup de nouveaux morceaux. Notamment les choeurs pour accompagner la prise d’initiative de Daemon à la fin, j’ai trouvé ce morceau sublime.

    Mais là… devoir achever une bête déjà entravée et Viserys qui visiblement n’a pas du tout envie de le faire (ou ne sait pas le faire correctement ?) ; les applaudissements des témoins me paraissent presque ironiques.

    Cela me semblait justement tout le but de la scène. C’est cringe au possible et on sent qu’il dégage une image de souverain faible.

    A l’inverse, Rhaenyra trouve le cerf blanc, mais décide de l’épargner. Elle n’a pas besoin de le ramener en trophée (alors que ça aurait été une manoeuvre digne de Daemon) car elle ne nécessite plus la validation des autres. Elle est certaine de sa place grâce à ce signe quasi-divin, elle se sait héritière, mais en plus de ça, elle ne va plus attendre que les seigneurs de Westeros l’admettent. A la place, elle revient avec ses fringues tâchées de sang, la tête haute, avec Cole et le sanglier qu’ils ont tué. Cette image seule parvient à attirer les regards et en mettre beaucoup bouche bée dans l’assemblée autour d’elle. Cela aurait été moins frappant sans toute cette sous-intrigue autour du cerf, et les échecs constants (de par ses propres choix ou sa malchance) de Viserys.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #178205
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2568

    Perso, je trouve toujours que la série joue parfaitement son rôle. Ok, ça va vite par-rapport au livres, mais c’est le support qui veut ça. Déjà que beaucoup de spectateurs trouvent ça lent par-rapport à l’original… Donc les ellipses sont compréhensibles, les enjeux aussi, on devine les changements qui se sont opérés en coulisses. Il y a quelques choix discutables, notamment une énième bataille peu crédible bien que spectaculaire, un antagoniste vite apparu, vite disparu ou des personnages un peu kleenex et stéréotypés comme le Lannister goujat. Mais  je ressens un réel amour du travail bien fait et des livres, on verra dans la continuité. Je pressens un nouveau saut temporel dans le prochain épisode.

    Mais si cela reste sur ce ton là pendant 4 saisons, ça m’ira mieux que la longue agonie de GoT.

    #178210
    Syra46
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Par contre, ça manque vraiment d’humour et de légèreté cette série. Je ne sais pas pourquoi, je m’attendais par exemple à une blague sur un Baratheon quand Viserys achève le cerf…

    Non, je ne suis pas d’accord ! Il y avait une scène très drôle au début : le soldat attaché qui crie « Sauvez-moi » et vlan ! un dragon sur la gueule^^  J’ai ri !!!

    A la fin, quand Daemon court, j’ai pensé : au moins, il court mieux que Rickon^^ Je suis la seule à y avoir pensé ?

    Je suis con, j’ai vraiment pensé que Daemon se rendait, je me suis même demandé ce qu’allait devenir son épée. J’étais là, mais il n’a pas pris l’épée en acier Valyrien, c’est pas possible !

    J’ai oublié qui était la femme à qui parle Rhaenyra sous la tente. Et je ne me souviens plus si elle est importante pour la suite.

    Au début de l’épisode, je pensais que Otto n’allait plus marquer de points au racluromètre avant un bon moment. Qu’avec Allicent reine, il pouvait être tranquille. Et à ce moment-là, il propose de marier Rhaenyra et Aegon !!!!!!!!!!

    Par contre, Viserys mérite des points en moins pour son éclat de rire à la proposition.

     

     

    #178211
    Accalmie
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 229

    Par contre, vous pensez que l’on peut avoir une nouvelle version de Castral Roc?

    Je demande ça car entre la description de Jason Lannister et le Castral Roc de la saison 8 de GOT, il y a un monde d’écart.

    #178212
    Céleste
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 407

    Je crois que c’est mon épisode préféré jusqu’à maintenant. Il y a plein de choses qui font écho chez moi à F&S.

    Je ne sais pas si c’est juste moi, mais cette Rhaenyra m’évoque tantôt Rhaenys (sœur d’Aegon), tantôt Rhaena (fille ainée d’Aenys). Au moins Rhaenyra a récupéré un œuf 😀
    Après une Alicent blanchie de toute intention d’intrigante, on décharge Otto dans cet épisode. J’ai trouvé ça très intéressant que Lord Hightower fasse pression sur son frère pour que son petit-neveu devienne roi :D. Ça rappelle un peu Lord Tyrell de la saga, mais surtout ça me rappelle des discussions que j’ai pu avoir sur le forum au sujet de cette famille intrigante qu’est la Maison Hightower (#eridan).

    Couplé à cela, un Lannister qui dit très ouvertement qu’il veut un dragon (le vrai et le figuré) à Castral Roc. Et oui c’est une arme bien trop puissante dans F&S, c’est mieux si on arrive à en obtenir, et si on ne peut pas, vaut mieux que personne en ait…
    Cette discussion, sur qui a la plus grosse tour entre les Lannisters et les Hightower, est vraiment chouette parce qu’elle rappelle que certains familles sont en compétition pour devenir la deuxième Maison des Sept Couronnes. Je ne sais plus à quelle période c’est explicité dans F&S, mais il me semble que c’était lorsque les Barathéon l’était, et il me semble bien que les Lannister étaient déjà cités comme étant très ambitieux.

    Autrement, je prends un grand plaisir à aimer Criston Cole et Alicent dans cet épisode, parce que ça risque de changer très fort 😀

    J’ai beaucoup aimé la partie sur la Triarchie, ça amorce un rapprochement entre Daemon et les Velaryon et puis Westeros devra encore dealer avec ce front durant la Danse, ça a du sens également à un autre niveau de lecture car ils se considèrent comme héritier de Valyria. L’introduction était superbe, j’ai eu l’impression que le dragon de Daemon réagissait en symbiose, comme s’ils avaient fusionné, un peu comme dans les mangas à mechas.

    La fin était un poil too much pour moi, introduire l’aide de Viserys pour créer du show essentiellement, bon ok aussi pour montrer un côté de la personnalité de Daemon, je ne suis pas fan parce que ça casse un peu l’aura de Daemon et diminue sa victoire, même le super plan est celui de Laenor au final :D. Mais bon c’est du détail ^^

    Cet épisode sentait très fort F&S, du coup j’ai beaucoup aimé 😀

     

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #178213
    petitegriffe
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 15

    Ma première impression après avoir vu l’épisode, c’est nul ce saut dans le temps de 2 ans. Je voulais voir le mariage, les tensions qu’il provoque, la fête, la naissance du premier héritier avec le suspense (fille ou garçon).

    Là, ça tourne en rond depuis 2 ans, ça rumine depuis 2 ans et la naissance d’Aegon, sur mon père va t’il me déshériter, tous les bannerets parlent dans mon dos, mon mari voulez vous donner à notre fils la préférence car mon père me saoule et me fout une pression de dingue et nous on arrive comme l’éternel retardataire qui débarque toujours après l’évènement et on peine à lui raconter tout ce qu’il a loupé.

    J’ai la sensation d’avoir un épisode qui manque entre les deux.

    Encore plus marquant avec la guerre dans les Degrés de pierre. On rame depuis 2 ans, on est au bord de la défaite. Pouf à peine commencé, pouf fini.

    Le fameux gaveur de crabes qui devait être un antagoniste de folie, couic après 2 minutes de frime. Nous n’avons même pas droit au combat entre Daemon et lui.

    Un épisode qui me laisse sur ma faim.

    #178221
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1829

    La scène du sanglier mais… la scène du sanglier !!! MDR ! Je ne peux même pas parler de cet épisode tellement cette scène m’a sorti de mon visionnage xD. Ils n’ont vraiment pas une seule personne qui est sortie une seule fois de New-York dans toute l’équipe de prod sérieux ? Je n’arrive pas à me sortir le ridicule de cette scène de la tête. J’ai rarement vu quelque chose d’aussi ridicule. Mais sérieusement, regardez un chihuahua se battre contre une peluche et vous aurez une meilleure idée de comment les animaux se défendent qu’en regardant cette scène. MDR. Mais quelle honte. Comment est-ce qu’ils ont pu sortir ça ?? Horrible, ça m’a détruit tout l’épisode.

    PS : pour ceux qui se demandent, dans la vraie vie Criston Cole perd au moins un mollet, Rhaenyra a le visage ouvert en deux et le sanglier s’enfuie sans même une égratignure.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #178222
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2746

    A la fin, quand Daemon court, j’ai pensé : au moins, il court mieux que Rickon^^ Je suis la seule à y avoir pensé ?

    Je suis con, j’ai vraiment pensé que Daemon se rendait, je me suis même demandé ce qu’allait devenir son épée. J’étais là, mais il n’a pas pris l’épée en acier Valyrien, c’est pas possible !

    J’ai oublié qui était la femme à qui parle Rhaenyra sous la tente. Et je ne me souviens plus si elle est importante pour la suite.

    Ah ! J’avoue, moi aussi j’ai pensé à Rickon. Mais Daemon ne pouvait pas mourir, et les archers sont si peu doués qu’ils tirent plus de flèches sur leurs propres hommes que sur leur cible.

    Lorsqu’il se rend, j’attendais les Velaryon avec impatience : mais quand est-ce qu’ils vont sortir du bois des rochers ?

    La femme qui parle à Rhaenyra sous la tente (celle qui est utile au royaume en mangeant du gâteau ? 😄) est une Redwyne. Je ne pense pas qu’elle joue un rôle important. Elle est trop âgée pour être celle qui se présente au Bal de la Jouvencelle. Dans HotD les vieux barbons peuvent être fiancés à de très jeunes filles, mais pas l’inverse 🙃

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #178235
    Sayaris
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 10

    C’est dur d’être à fond derrière Rhaenyra quand elle agit comme ça. Après 2 ans, elle agit toujours comme une ado. Je ne comprends pas, elle a été élevée à la Cour, maintenant elle doit comprendre un minimum son fonctionnement. Mais non, elle reproche à tout le monde de ne pas la vouloir comme future reine mais en même temps, elle ne fait rien pour les convaincre qu’elle est apte à être reine. Comment elle veut régner, si elle ne fait pas un minimum d’effort pour connaître les gens, ce n’est pas en restant dans son coin que les choses vont changer.

    Sinon la dernière bataille était quelque peu bizarre stratégiquement. Pourquoi toute une armée sortirait pour tuer un seul homme et comment ils ont pu louper les renforts? A un moment, je me suis demandée s’ils avaient fait un crossover avec The Rings of Power et si Daemon était en fait un elfe de 3000 ans.

    C’est chouette de voir de nouveaux personnages car après tout, cet univers n’est rien sans ses intrigues entre les différentes Maisons.

    #178256
    Grendel
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2057

    Je suis mitigé sur cet épisode… je trouve qu’il a un réel problème de rythme… Pas tant pour moi, car je pourrais regarder les discussions et intrigues pendant des heures. Mais mon père, plus profane, a commencé à s’endormir à un moment… c’est pas bon signe !

    Il y a bien sur des choses que j’ai beaucoup aimées, et assez étonnamment, c’est principalement le jeu d’acteur de Viserys et la progression du personnage, de ses doutes.

    petit frisson en voyant Larys, j’attends tellement de ce personnage…

    Mais tellement ! J’ai adoré ce personnage dans les bouquins. Et de voir ce mec boiteux, on peut l’identifier au premier coup d’oeil… j’ai adoré !

    Mention spéciale aux Fort, globalement, que j’apprécie beaucoup.

    le design de Caraxes tout en longueur rend ses mouvements au sol et en vol assez ridicules

    J’ai un ressenti différent, pour ma part, sur ce visuel. J’aime beaucoup cet aspect « ver volant », que je ne qualifierai pas de ridicule, mais de non conventionnel. J’aime que les dragons soient si différents les uns des autres !

    J’avais envie de plus de Craghas, de savoir comment ce type fait pour tenir tête à la maison la plus riche de Westeros et à 2 dragons pendant 3 ans. Là on me demande d’accepter ça comme un fait, et on me sort le dragon de Laenor sans prévenir.

    Je suis partagé aussi… Craghas est bien amené, la sauce monte au fil du précédent épisode… je trouve que ça fait un peu pssssshit du coup… c’est dommage d’en apprendre si peu sur ce personnage si mystérieux !

    Concernant Laenor… en trois ans il passe de

         à       en trois ans ?

    Viserys n’évoluas pas

    Bah il perd deux doigts quand même !

    La scène du sanglier

    Je suis d’accord… elle semble là pour rythmer un minimum le cœur mou de cet épisode, et n’apporte pas grand chose à part du ridicule. J’aurais préféré une ellipse sur ce combat là, et voir celui entre Daemon et Craghar !

    Spoiler:
    #178260
    Akn
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 16

    Un très bon épisode même si un ton en dessous le 2 pour moi dû à une scène que j’évoquerai à la fin.

    Commençons par l’ellipse de 2 ans. c’est quelque chose qui me faisait peur au tout début de la série pour les non lecteurs (sachant que la première saison ferait 28 ans). J’avais peur que ça deviennent incompréhensible pour les non lecteurs et qu’ils aient du mal à s’attacher aux personnages. Je trouve que c’est vraiment clair et oui on s’attache aux persos. Alors oui, on passe à côté de plein de choses qui aurait été intéressant sans aucun doute, mais passer 2 saisons sur les prémices de la danse des dragons, je ne suis pas certains que ça aurait été une bonne idée. (pour garder le spectateur). Donc il faut faire des choix !

    J’ai adoré le personnage de Viserys dans l’épisode, joué à merveille par Patty Considine : Les doutes qu’il a, le fait d’essayer d’être apprécier de tout le monde (quitte à paraître faible), de défendre sa fille en tant qu’héritière. Dans les livres, j’ai pas de souvenir marquants du perso. Et depuis le début de la série, c’est un sans faute pour moi.

    J’ai aimé le passage avant la bataille finale lorsque Daemon lit la lettre de son frère, on sent quand même qu’il est touché que son frère veuillent finalement l’aider avant de massacrer le soldat (bizarre dit comme ça). bref je l’ai ressenti comme ça, un peu comme les deux premiers épisodes où d’un côté, il a son côté arrogant et impulsif, mais de l’autre, il aime quand même son frère et il est heureux (?) que ça soit réciproque du côté de son frère. (même si c’est Alicent qui convainc Viserys).

    Par contre, la scène finale m’a un peu dérangé. Daemon ok, c’est du lourd mais en mode deus ex, non non et non !!!!! ça m’a un peu gâché la fin de l’épisode… Vraiment…

    Et pour finir, ça ne m’a pas gêné du tout que le méchant de l’épisode dont j’ai déjà oublié le nom soit déjà mort. ça permet de faire évoluer l’histoire et certains personnage mais on n’allait pas passer la moitié de la saison dessus.

    #178264
    Babar des Bois
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4310

    Globalement, j’ai bien aimé l’épisode. Plus spécifiquement les trois premiers quarts d’heure, mais pas du tout les dernières 10 minutes,  j’y reviendrai (c’est con, l’épisode se finit la dessus..).

    L’épisode 2 étaient encadré par la menace de Craghas, et comme Crys, j’avais bien aimé l’antagonistation du personnage par rapport à Daemon. Comme pour l’épisode 2, à la scène de guerre succède une scène de célébration, illustrant l’insouciance persistante du roi et de sa Cour.

    J’ai vraiment beaucoup aimé la scène de chasse, ses récits parallèles, ses symbolismes (bon, moins les effets spéciaux sur les bestioles, en particulier sur le cerf blanc).
    Amusée aussi parce que je pense que cette scène est je pense une façon de soigner le petit cœur de George. Voici ce que George disait à propos de la scène de la chasse de Robert en épisode 1 :

    George R. R. Martin : Là où le budget nous a vraiment fait défaut, c’est la scène que j’aime le moins sur les huit saisons de la série, quand le roi Robert part à la chasse. On voit quatre types à pied dans les bois, avec une lance à la main, et Robert qui emmerde Renly. Dans le roman, Robert part à la chasse, on apprend qu’il a été éventré par un sanglier, ses hommes le ramènent, et il meurt. Je n’ai jamais écrit [une scène de chasse]. Mais je sais à quoi ressemble une chasse royale. Le cortège comprend au moins une centaine de personnes, il y a des tentes, des chasseurs, des chiens, des cors qui résonnent. Voilà comment un roi chasse ! Il ne se contente pas de marcher dans la forêt avec trois copains en espérant croiser un sanglier. Mais, à ce stade, on ne pouvait s’offrir ni les chevaux, ni les chiens, ni les tentes. (James Hibberd, Le Feu ne tue pas un Dragon)

    Bon on est toujours pas sur une scène « médiévale » – d’autant que le réal joue avec l’anachronisme du carlin pour accompagner l’aristo anglaise Lannister bien pédante – mais on est beaucoup plus sur une évocation et un débalement de richesse/force de la royauté à destination des nobles que ce que nous avait présenté GoT (lisez cet article de Werther au passage).

    Parmi les points que j’ai vraiment aimés :

    • Le design de Caraxès
    • Les costumes, qu’ils sont beaux ! (oui, j’ai coché 6 fois la case du BingHotD)
    • Paddy Considine et son Viserys. Ahalala, qu’est-ce qu’il m’a déchiré le cœur sur cet épisode-là. Le parallèle avec le cerf prisonnier qu’il rate une première fois, sa solitude extrême qu’il ne parvient pas à oublier avec l’alcool (cette scène T_T), le zoom sur sa main blessée à laquelle il manque deux doigts (le pouvoir le meurtri littéralement)…
    • Alicent, enfin. Je l’avais trouvé effacée jusqu’à présent. Elle l’est toujours un peu, toujours soumise à l’obéissance à son père (quoi qu’elle ne fait pas – encore – ce qu’il lui demande). Mais on commence à voir s’affirmer ce rôle de conseillère esquissé dans l’épisode d’avant.
    • Rhaenyra qui souffre de solitude elle aussi (c’est notamment marqué dans la construction des plans lorsqu’ils sont dans le carosse : Viserys, Alicent et Aegon d’un côté, Rhaenyra seule de l’autre), qui est pleine de colère et de rancune, qui tente de s’échapper des règles et devoirs qu’on lui impose, qui se rebelle a l’idée d’être une simple marchandise politique (à rebours de la Daenerys de saison 1). Le fait qu’elle ramène un sanglier – involontairement certes – alors que la Cour est partie chercher un cerf, j’y vois un petit soulignage de son côté « je veux casser les codes ». J’ai aussi aimé la voir expurger cette colère par la violence : ça lui donne une dimension plus complexe et ambivalente que simplement « jeune femme écrasée par les hommes et la politique ». Je crains toujours toutefois qu’ils nous la fassent suivre le chemin de Daenerys (le parallèle avec leurs visages éclaboussés de sang est là)
    • Le jeu de Matt Smith : sur la dernière séquence, il n’a aucun dialogue, aucune phrase. Et pourtant il occupe tellement l’écran, et la séquence dit beaucoup de son perso. (Le parallèle est aussi là avec Craghas qui communique tout en signe)
    • La façon dont ils introduisent et arrivent à placer les personnages secondaire est bien faite à mes yeux. Mention spéciale à l’introduction d’Harwin Fort, dont on a eu le CV, mais très bien intégré à l’épisode. Dans le même genre d’idée, le rappel du nouveau statut d’Alicent, reine, était bienvenu.
    • Une petite phrase d’Otto, qui vient complexifier son personnage : il parle des « lois divines » qui empêcheraient Rhaenyra d’accéder au trône. En plus de tisser un lien avec le lore (Villevieille = siège de la Foi), je trouve que ça lui ajoute une dimension, et que ça permet de ne pas le réduire uniquement à une ambition et une soif de pouvoir personnelle. Qu’il a hein, pas de doutes là-dessus. Mais tout comme il était sincèrement convaincu que Daemon était la pire des choses qui pourrait arriver aux Sept Couronnes, il est aussi possible qu’il croit sincèrement que la religion empêche une femme de monter sur le trône (j’attends de voir sa tête quand Daemon et Rhaenyra se marieront huhu)

    Les points que j’ai trouvé un peu mif-mouf :

    • Le changement d’acteur pour Laenor (même si j’ai beaucoup aimé la façon dont ils nous le caractérisent), c’était très grand écart quand même xD
    • Daemon qui sort couvert de sang. Il s’est roulé dans le cadavre de Craghas ou quoi ? Alors ouais, parallèle avec Rhaenyra toussa, m’enfin !
    • La relation Rhaenyra/Alicent, qui manque de force. Très forte en épisode 1, très effacée en épisode 2 et 3. J’aurais aimé qu’on s’attarde vraiment là-dessus
    • Le cerf blanc qui apparait devant Rhaenyra, quand même too much
    • Un peu comme DNDM, j’aurais bien aimé qu’on s’attarde aussi sur les conséquences immédiates, sur les personnages, du mariage Alicent/Viserys. La série a dû faire des choix, ca se comprend.
    • Les dialogues Criston-Rhaenyra. Autant j’ai bien aimé la relation, autant j’ai trouvé un peu artificiel leur dialogue

    Les points que j’ai pas aimés :

    • Comme plusieurs ici : toute la séquence après la lecture de la lettre de Viserys à Daemon (alors que sur ce point, j’avais beaucoup aimé l’ambivalence du personnage, très justement souligné dans la super chronique de Corondar)
    • Gendry Daemon qui rame
    • Le plot armor de Daemon, franchement.. – j’ai eu un ptit espoir quand il s’est pris une flèche dans la jambe, mais comme il se tape un ptit sprint après
    • Les orientaux : en gros, ils ont pris tout ce qui faisait oriental (les turbans, le casque conique, le casque phrygien, les boucliers ronds, les cimeterres) pour mélanger – du coup exit les trois cités libres, aucune distinction ne sera faite – et hop, un ennemi. Un ennemi réduit à ce simple rôle, sans aucune motivation, sans aucune ligne de dialogue, hormis les ordres pour les archers. Un ennemi qui était futé au début de l’épisode et arrivait à résister au dragon en exploitant le terrain (bien aimé qu’on montre que finalement, avoir des dragons ça ne fait pas tout), mais qui devient bien couillon pour tomber dans le piège pas ouf de Daemon. Au moins, la traitrise est pas de leur côté, c’est à noter. Je n’ai pas eu de soucis avec la deshumanisation de Craghar (masque, maladie et blessure, aucune ligne de texte), je trouve au contraire que ça peut donner quelque chose d’intéressant, une sorte de reflet du côté bestial et en souffrance de Daemon. Mais quel dommage que les autres mercenaires n’aient pas eu plus de nuance ! Un simple plan d’une ou deux minutes, les montrant en train de jouer, de rire ou d’avoir peur – comme les Velaryon par exemple – ça aurait suffit à nuancer le tableau, et ça aurait en plus pu permettre de souligner un propos cher à Martin : la guerre, c’est horrible.
    • La rapidité du truc. 3 ans de guerre, pour finalement régler ça en deux coups de cuillère à pot parce que Daemon est vexé ? Facilité scénaristique bien grossière.
    • La mort de Craghas en hors champs T_T. Après nous avoir teasé le duel entre Daemon et Craghas à la fin de l’épisode 2 ? Alors il y a de belles images d’entrée de la grotte à mettre en parallèle, et je me doutais bien que Craghas ne serait là que pour un seul épisode (on en avait bien discuté lors du dernier twitch). Mais ça a été expédié encore plus rapidement que ce que je pensais, j’ai trouvé ça bien frustrant quand même.

    Tiens, petite question pour savoir si c’est moi qui surinterprete ou pas, mais la scène d’ouverture avec la crucifixion du soldat Velaryon m’a fait penser à une évocation biblique, et c’est pas le premier que je trouve à la série. Entre l’affiche promo de Rhaenyra-passion du Christ, la symbolique associée au cerf blanc (le cerf blanc est une figure récurrente dans l’iconographie médiévales et les récits arthuriens, et le motif est largement repris en fantasy – Harry Potter ; on l’a même chez Martin), et la thématique du « Prince Promis », je me dis qu’ils sont peut-être en train de nous faire un truc

    Par contre, vous pensez que l’on peut avoir une nouvelle version de Castral Roc?

    Je pense il se la pète juste

    Idem. C’est sympa mais y’a pas l’effet « Grosse baffe dans les dents » de la saison 1 de GoT.

    J’avoue que je ne l’attends pas du tout. Le récit d’origine ne s’y prête pas vraiment, et ils nous ont bien annoncé une série « drame familial » (dont en plus on connait plus ou moins la fin si on a lu Feu et Sang ou qu’on se rappelle de ce qu’ils disent dans GoT, pour moi on rentre pas mal dans le cadre d’une série historique comme tu la définis)

    tantôt Rhaena (fille ainée d’Aenys).

    Je trouve qu’ils jouent pas mal dessus depuis l’épisode 1 oui !

    Je ne comprends pas, elle a été élevée à la Cour, maintenant elle doit comprendre un minimum son fonctionnement. Mais non, elle reproche à tout le monde de ne pas la vouloir comme future reine mais en même temps, elle ne fait rien pour les convaincre qu’elle est apte à être reine. Comment elle veut régner, si elle ne fait pas un minimum d’effort pour connaître les gens, ce n’est pas en restant dans son coin que les choses vont changer.

    C’est vrai que j’avais tiqué aussi. Je me suis dit que c’était pour renforcer le fossé qui s’elargissait entre Alicent, qui avait réussi à creuser son trou, alors que Rhaenyra se sent en décalage depuis le début. J’ai l’impression que Rhaenyra a de manière générale plus une soif de reconnaissance de son père qu’une soif de pouvoir (donc elle ne fait pas trop d’effort pour se créer des soutiens)

    #hihihi
    Co-autrice de "Les Mystères du Trône de Fer II - La clarté de l'histoire, la brume des légendes" (inspirations historiques de George R.R. Martin)

30 sujets de 1 à 30 (sur un total de 70)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.