Vos derniers films

Ce sujet a 223 réponses, 50 participants et a été mis à jour par  Corondar, il y a 6 heures et 19 minutes.

14 sujets de 211 à 224 (sur un total de 224)
  • Auteur
    Messages
  • #76541

    Jaqen
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2324

    J’ai vu the Dirt, une demi-biographie du groupe Motley Crue et j’ai adoré!  On y voit vraiment le trio Sexe, drogue et Rock and roll!   Pour ceux que ça intéresse, l’acteur qui joue Mick Mars est Iwan Rheon notre Ramsay Bolton de la série!  Je n’avais pas trop d’attentes pour ce film de Netflix étant donné que j’ai lu le livre à sa sortie!  Souvent, les films ne sont pas à la hauteur mais ce film vaut le coup d’oeil pour les amateurs du genre!  On y voit les drames personnels de ces stars et une scène au début du film avec un Ozzy Osborne plus grand que nature m’a tellement fait rire….vous savez quand Sharon a le dos tournée!  Je vais certainement revisionnée ce film!

    #76555

    Aerolys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 965

    J’en ai entendu parler (via @amysilk ).^^

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois par  Aerolys.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #76866

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2529

    Ma vie avec John F. Donovan : Un jeune acteur revient sur la correspondance qu’il a entretenue avec une star de la télévision américaine en plein questionnement. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en allant voir ce film : je ne suis pas familière du cinéma de Xavier Dolan, la tronche de Kit Harrington ne me revient pas… Bah j’en ressors mitigée : le propos était joliment mené (une critique d’Hollywood qui détruit ses vedettes qui ne peuvent pas vivre leur vie et leurs amours) mais c’était un peu mou. Certains personnages ne servent pas à grand chose (l’agent de John, son frère, sa meilleure amie…) et l’enfant surdoué qui parle comme un adulte finit par agacer, c’est difficile de trouver une crédibilité dans cette histoire d’amitié entre un adulte et un mioche surdoué de 8ans… mais d’un autre côté, il y a quelques scènes pleines de charme, et le propos est touchant. Donc ça sera un mouaif ^^

    Mon bébé : La réalisatrice de LOL nous entraîne dans le quotidien d’une mère complice de ses trois enfants dont la dernière fille quitte le nid familial. Une comédie sympatoche, et touchante par moments. C’est pas le film du siècle mais pour un dimanche après midi ça se regarde ^^

    ~~ Always ~~

    #76960

    Jon
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 121

    Globalement le même avis que Nympha sur les deux derniers films 😀
    J’ai trouvé Mon Bébé très mignon et touchant (et très drôle par moments aussi) ; et je suis sorti un peu mitigé de Ma vie avec John F. Donovan, à cause principalement de la fin que j’ai trouvée un peu longue et dénuée d’enjeux…

    #78895

    Amy Silk
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 166

    Je suis ravie de voir qu’il y a d’autres fans du Crüe par ici, le film The Dirt était vraiment pas mal. Moi aussi j’avais un peu peur qua ça soit trop soft ou pas assez fidèle au livre que j’ai lu il y a quelques années et relu justa avant la sortie du film. En plus les films sur le rock c’est toujours plutôt moyen, c’est rare d’en trouver des vraiment bien. Mais ça allait, forcément ils ont du faire des coupures mais je trouve qu’ils ont quand même bien réussi à retranscrire l’ambiance du Sunsetstrip des 80’s et de la vie des membres du groupe. Un truc que j’appréhendais aussi c’était le rôle de Mick Mars justement. Ce mec dans la vraie vie est super discret et même dans le livre il s’épanche pas trop. Lui aussi a vécu des trucs de fous mais qui sont beaucoup moins sulfureux que les trois autres.

    Et pourtant, avec la scène d’Ozzy que j’attendais avec impatience, les scènes de Mick ont été mes préférées, elles sont vraiment hillarantes !

    Bref j’ai vraiment adoré ce film et en plus j’ai passé une soirée vraiment géniale lorsque je l’ai regardé (vous même vous savez les Torchères ^^).

    Can't stay at home, can't stay at school. Old folks say 'You poor little fool'. Down the streets I'm the girl nextdoor. I'm the fox you've been waiting for. Stone age love and strange sounds too. Come on, baby, let me get to you. Bad nights causing teenage blues. Get down ladies, you've got nothin' to lose. - Cherry Bomb - The Runaways

    #78962

    Aerolys
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 965

    Je viens de revoir La Folle Histoire de Max et Léon du Palamshow. J’ai beaucoup aimé (et ri) mais, je pense que le fait que je sois très sensible à l’humour du Palmashow y est pour beaucoup (j’ai vu que le film avait reçu des critiques très variables).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #80524

    Amarei
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 157

    J’ai vu Simetierre. J’ai pas aimé 🙁

    Ils en ont fait un film d’horreur très banal, on a droit à tous les clichés possibles : l’ampoule qui clignote, la porte de placard mal fermée où quelque chose est peut-être caché, de la brume, du tonnerre qui gronde au loin, des bruits inquiétants et des descentes à la cave … Rien d’innovant. Les personnages manquent de profondeurs et dans l’ensemble ça ne fonctionne que très moyennement : si certains passages sont assez réussis,  je me suis ennuyé pendant un bon moment et la fin m’a franchement laissé sur ma faim.

    Et ce n’est pas non plus fidèle au livre. Vraiment pas.

    Je vais maintenant tâché de l’oublier ce qui ne devrait pas être très difficile.

    “Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux.” JR.

    #80608

    O’Cahan
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 448

    Je rejoins Amarei, n’allez pas voir Simetierre. Ou alors prenez-le au millième degré.

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #80617

    Earthtone
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 8

    Alors j’ai vu très récemment

     

    The Highwaymen (de John Lee Hancock)

    C’est un film Netflix (donc a priori pas dispo en salle en France) racontant l’histoire des 2 Texas Rangers (enfin ils ne l’étaient plus à ce moment là mais bref) qui coincèrent Bonnie & Clyde.

    Alors déjà, le parti pris est intéressant puisque les 2 tourtereaux qui ont tant inspiré la culture populaire (comme on dit) sont omniprésent dans l’intrigue mais quasiment absent à l’écran. Ce qui permet de les faire interpréter par de jeunes acteurs un peu fades (pas sûr que dans 50 ans, ils aient l’occasion de se planter de fiche dans une cérémonie des Oscars mais qui sait…).

    Non le gros du temps est réservé aux poids lourds achetés à pris d’or par Netflix, Kevin Costner et Woody Harrelson. Bon, on ne peut pas dire qu’ils crèvent l’écran, surtout le 1er. La réal est très convenue, mais sans réelle fausse note.

    Bref, c’est un film dans la moyenne haute, qui se regarde sans déplaisir mais qui ne va laisser un souvenir impérissable. Ce qui finalement, n’est déjà pas si mal et doit totalement convenir à Netflix (qui a quand même pas mal de merdes génériques dans son pipeline).

     

    Miles Ahead (de et avec Don Cheadle)

    Bon, c’est un film que je voulais voir depuis longtemps, mais que je craignais en même temps (et c’est pour cela que je ne l’ai pas vu, vous me suivez ?). J’adore Miles Davis, et ce film prend des libertés avec la vie de Miles.

    On suit Miles à la fin de son hiatus (durant environ 5 ans, à la fin des 70’s il n’a plus enregistré ni fait de concert). Columbia veut promouvoir le futur album et lui envoie dans les pattes un journaliste de Rolling Stone mag (joué par McGregor). Placés tout au long, des flash back de sa relation avec sa 1ere épouse (Frances Taylor puis Davis, danseuse professionnelle).

    Miles Davis ayant eu une carrière (et une vie) très riche et étant un génie qui a accompagné quasiment tous les mouvements du Jazz, il est plutôt judicieux d’avoir sélectionné plutôt que de se lancer dans l’hagiographie. Techniquement, et en résumant fortement, on suit sa période avec Gil Evans puis le 2nd quartet (périodes souvent considérées comme son top) ainsi que son retour avec un jazz très funk au début des années 80.

    Alors la réalisation est très particulière, il y a plein d’effets, on saute dans les époques. Pour le coup, ça sort du lot et c’est assez rythmé. Le scénario prend des libertés puisqu’on suit une course poursuite en Miles Davis et des producteurs véreux.

    C’est vraiment original et dans le fond j’ai bien aimé. Mais ce qui m’ennuie un peu, c’est que finalement, ce n’était pas vraiment une biographie. Plus une fan fiction incluant des éléments réels peut être.

    On voit bien tous les démons qui lui ont rongé une partie de sa vie, moins son génie peut être (sûrement plus compliqué à transmettre). Cheadle est très convaincant dans le rôle.

    Dans le fond, c’était pas mal. Pas de quoi hurler comme certains l’avaient fait. Rien de génial non plus. Rien que pour la bande son (forcément) géniale, je dirais que ça vaut le coup.

     

     

    Voilà, c’était Earthtone qui poste ici en 2019 !! Il a vu de la lumière, il est entré. Rendez-vous demain ou en 2020.

    #81068

    Aspics des sables
    • Frère Juré
    • Posts : 92

    Récemment, j’ai revu « Un air de famille« , ben, j’aime toujours autant ! Non seulement les dialogues sont magnifiquement bien écrits (et terriblement drôles) mais, en plus, ce film permet de percevoir que, dans les familles, il peut y avoir des différends, des incompréhensions, des problèmes de communication, ça ne veut pas dire qu’on ne s’aime pas, ça n’empêche pas de se revoir, ça permet même parfois de grandir, d’évoluer comme c’est le cas pour Henry, Betty et Philippe.


    By Elia Mervi

    #81205

    Earthtone
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 8
    Les oiseaux de Passage
    Film colombien, sur les débuts du trafic de drogue (marijuana en l’occurrence) de la Colombie vers les Etats-Unis.
    Le film se concentre sur des clans Wayuu (peuple du Guajira) qui tout le long vont osciller entre la modernité (l’argent des trafics est investis dans des propriétés assez luxueuses par exemple) et les traditions ancestrales. Et avec tout ça, vont apparaître cartel, vrais gangsters plus violents, …
    C’est vraiment bien, assez rythmé. La narration se découpe en 5 chants qui font à chaque fois avancer l’histoire de quelques années (on couvre une vingtaine d’années sur l’ensemble) mais c’est fluide, il n’y a vraiment aucun soucis pour se repérer. Cela pourrait peut être, être un tout petit peu plus court mais rien de bien méchant (j’étais un peu fatigué aussi).
    Le film a un peu d’anglais, pas mal d’espagnol et surtout du wayuu (oui c’est aussi la langue de ce peuple) pas toujours sous-titré là où j’étais. Et il débute par une longue scène d’un rite initiatique, je vous avoue que sur ces 1eres minutes, je me demandais presque ce que je foutais dans la salle. 😀
    Mais vraiment, je vous le conseille si vous avez l’occasion.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 jours et 6 heures par  Earthtone.
    #81217

    Aspics des sables
    • Frère Juré
    • Posts : 92

    Je continue à redécouvrir les films que j’ai aimé. Ce soir, j’ai donc revu Le Festin de Babette avec Stéphane Audran. C’est un film qui ne paie pas de mine, au point qu’on peut passer à côté, mais qui est juste magnifique en particulier au niveau de l’humain. Je trouve très beau cette manière dont le plaisir de la table va délier les langues et ainsi permettre à ces personnes âgées de se dire tout ce qu’ils ne se sont jamais dit. C’est un très joli cadeau que leur offre Babette en leur faisant un tel festin, c’est beaucoup de reconnaissance envers eux et d’amour aussi.


    By Elia Mervi

    #81222

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 200

    A noter la mort récente de la grande actrice  suédoise Bibi Andersson ( Persona, Les Sept Sceaux) qui jouait dans ce film ( La première en partant de la droite sur la photo).

    #82048

    Corondar
    • Pas Trouillard
    • Posts : 724

    Avengers Endgame 

    Grosse déception. Une impression de soufflé qui retombe après Infinity War, que j’avais beaucoup aimé. Ça va être difficile d’en parler sans spoiler salement, du coup vous ouvrirez les balises à vos risques et périls…

    Pour rester général sans rien divulguer (divulgacher comme disent nos amis Québécois) : niveau scénario ils se sont clairement pas foulés (j’ai lu des théories de fans plus intéressantes que l’option retenue par les scénaristes), le tout est beaucoup trop long (3h02, générique inclus, alors que rien ne justifie à mon sens cette durée vu ce qu’on voit à l’image), trop de clins d’œil à la culture pop (qui tournent parfois au plagiat) et trop d’humour tue l’humour (ce travers marvelien atteint des sommets ici).

    Restent tout de même quelques jolies scènes (mais rien de mieux ou différent que le précédent opus à mon sens), et deux ou trois belles conclusions pour certains personnages.

    Pour la suite, vous êtes prévenus, je balance…

    Spoiler:
    Gros point noir : le scénario. On se vautre dans la facilité. Ant Man revient parce qu’un rat actionne accidentellement une machine poussiéreuse non utilisée depuis 5 ans. On retiendra que Thanos perdra à cause de ce rat…

    Ant Man qui, une fois revenu, suppose que la dimension de l’infiniment petit permet le voyage dans le temps. Comment ? Pourquoi ? On ne sait pas. Tony Stark qui dit face à cette idée que le voyage dans le temps c’est impossible car trop compliqué, pour le soir même résoudre l’équation du voyage temporel avec une facilité déconcertante.

    Et tout se déroule ainsi, dans un océan de facilités et de déconnades gratuites. Les parties voyages temporels m’ont plutôt ennuyé : trop de clins d’œil appuyés et de fan service. Il faut vraiment attendre les 40 dernières minutes pour que l’encéphalogramme montre des signes d’activité. Mais honnêtement, la bataille finale fait très redite de la bataille finale de l’opus précédent.

    Plus généralement je pense que le budget a plus servi à payer les cachets des acteurs que pour les effets spéciaux (que j’ai trouvé en deçà du précédent volet). Il y a bien quelques scènes sympas, quelques scènes drôles et quelques scènes émouvantes (les fins de 3 des Avengers m’ont ému), mais sur 3h02, clairement trop peu.

    Un sentiment tenace demeure depuis la fin du film : tout ça pour ça ? Et oui, tout ça pour ça.

    Information importante : pour nous faire croire que c’est vraiment la fin de la partie, il n’y a aucune scène post -générique (ni même à l’intérieur du générique). Ce serait vaguement crédible si Spiderman far from home ne sortait pas cet été les gars.

    Il serait peut-être temps que les films de super-héros enterrent leur âge d’or, comme les péplums et les westerns en leur temps…

     

    Edit : par contre, il y a un énorme parallèle dans le film avec une thématique développée dans l’épisode 2 de la saison 8 de GOT. A mon avis c’est purement accidentel, mais c’est assez notable.

    Spoiler:
    Thanos développe à la fin la même idée que Bran développe pour le plan du Roi de la Nuit. Thanos propose en effet d’effacer les souvenirs de l’humanité pour remodeler le monde.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 heures et 9 minutes par  Corondar.
14 sujets de 211 à 224 (sur un total de 224)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.