Bran Stark

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Brandon Stark
Image by Amok©

Identité
V.O. Brandon Stark
Surnom Bran
Apparence
Cheveux auburn
Statut
Rang Noble
Naissance 290 (Winterfell)
Famille
Père Eddard Stark
Mère Catelyn Stark
Blasons
Brandon fait partie de la maison Stark

Né en l'an 290[N 1], Brandon Stark ['brændən stɑ:ɹk] ou Bran [bræn][1] est le quatrième enfant légitime de lord Eddard Stark et de son épouse, lady Catelyn Tully. Tout le monde l'appelle Bran afin de ne pas le confondre avec le frère décédé de lord Eddard Stark en l'honneur duquel il a été prénommé. Il partage les caractéristiques physiques des Tully de Vivesaigues, ses cheveux sont auburn, son teint, clair et son aspect, jovial[2]. C'est un jeune garçon espiègle, doux et aimable[3]. Il est également fier, courageux et fait preuve d'un grand sens de l'honneur[4][5]. Très intelligent, ses capacités d'apprentissage sont considérables[6]. Volontiers rêveur, Bran aime les histoires de magie, de monstres et de chevaliers, il souhaite d'ailleurs en devenir un comme ses héros : Aemon Chevalier-Dragon, ser Erryk et ser Arryk, le Taureau Blanc Gerold Hightower, ser Arthur Dayne l'Épée du Matin, ou ser Barristan Selmy, le seul encore en vie[7]. Bran, très agile, passe une bonne part de son temps à escalader les murs de Winterfell, son père le compare d'ailleurs à un écureuil[N 2][8]. Il n'apprécie guère le pupille et otage de son père, Theon Greyjoy[4].

Avant AGOT

Bran, à l'instar des autres enfants de la maisonnée, se délecte des contes de Vieille Nan. Il est particulièrement féru de ses histoires les plus sinistres et violentes‎[9]. Il apprécie notamment beaucoup celle d'Aerion le Flamboyant[10]. Lors d'une visite de son oncle Benjen Stark, Premier Patrouilleur de la Garde de Nuit, à Winterfell, Bran l'interroge à propos des sombres récits concernant Fort Nox. Benjen, très évasif, ne confirme ni n'infirme les racontars au sujet de la forteresse[11]. Petit garçon à l'imaginaire débordant, Bran est effrayé depuis toujours par l'arbre-cœur du bois sacré de Winterfell. Selon lui, les arbres ne devraient pas avoir d'yeux, ni de feuilles en forme de mains. Il a toutefois toujours aimé ce lieu qui lui procure une certaine sérénité[6].

Bran adorant l'escalade, sa mère, lady Catelyn, aime à lui répéter qu'il a su grimper avant de savoir marcher, ce qui n'empêche pas cette dernière d'être terrorisée par la perspective d'une chute de son fils. Alors qu'elle lui fait promettre de ne plus tenter d'ascension, Bran parvient à honorer son serment une quinzaine de jours. N'y tenant plus, il profite une nuit du sommeil de la maisonnée pour s'échapper par une fenêtre. Se sentant coupable, Bran confesse sa désobéissance. Lord Eddard le punit en lui enjoignant de passer la nuit dans le bois-sacré et le retrouve le lendemain endormi dans les branches du plus haut pin. Tout à la fois furieux et amusé, lord Stark conseille à son fils de dissimuler ses activités à sa mère. Cette dernière, pas dupe, cherche de nouveaux alliés en charge de dissuader son fils. Vieille Nan a ainsi pour mission de lui raconter une histoire destinée à l'effrayer et mestre Luwin de lui faire peur en lançant un mannequin de glaise du haut des remparts, Bran devant constater l'ampleur des dégâts. Aucun de ces stratagèmes n'obtient le résultat escompté et les gardes de son père, chargés de lui donner la chasse dès qu'ils l'aperçoivent sur les toits, sont incapables de le rattraper[7].

Admiratif de ses aînés, Bran est souvent désireux de se joindre à eux[12]. Il accompagne notamment ses frères lors des parties de pêche organisées par Jory Cassel[4]. Il a également pour coutume d'aller jouer dans les cryptes de Winterfell avec ses frères et sœurs. Il reçoit, à l'instar, de Jon et Robb, les enseignements de mestre Luwin, il se montre féru d'histoire et semble un élève attentif[13]. Il est particulièrement intéressé par les récits concernant sa maison[14].

Dans AGOT

Bran assiste, en tant que futur porte-bannière de son aîné Robb, à l'exécution d'un déserteur de la Garde de Nuit, Gared, par son père, lord Eddard Stark. Lord Eddard estime en effet que ses fils se doivent d'être initiés à leurs futures obligations de seigneur, parmi lesquelles, rendre la justice. Il assiste à la découverte de cinq loups-garous près du cadavre de leur mère éventrée par un andouiller. Il est reconnaissant à son demi-frère, Jon Snow, qui sauve les cinq louveteaux de la mort en arguant que le loup-garou est l'emblème des Stark et que, par conséquent, leur découverte est certainement un signe des anciens dieux, un louveteau devant être attribué à chaque enfant de la maison[15]. Dans la cour de Winterfell, Bran affronte, à l'entraînement, le prince Tommen Baratheon venu accompagner, à l'instar de toute la cour de Port-Réal, le roi Robert Baratheon dans le Nord. Ce dernier est, en effet, venu solliciter lord Eddard afin qu'il devienne sa nouvelle Main. Bran défait sans peine son adversaire peu agile sous l’œil de sa fratrie et de ser Rodrik Cassel[16].

La chute

Lors du dernier jour du séjour du roi Robert Baratheon à Winterfell, et alors que ce dernier est parti chasser avec Eddard Stark et un grand nombre de membres de sa suite, Bran escalade la grande tour de la forteresse. Il surprend une conversation entre la reine et son frère, ser Jaime. Tous deux sont nus, et leurs actes sont sans équivoque. Au moment de passer à l’acte, Cersei voit Bran et Jaime le pousse alors dans le vide pour qu'il ne puisse rien raconter de ce qu'il a vu[7]. Bran survit miraculeusement mais reste plongé dans l'inconscience. Seuls les hurlements de son loup, resté sous sa fenêtre, semblent maintenir en lui la vie[17][18]. Catelyn reste à son chevet alors que ses filles et son seigneur partent pour Port-Réal. Juste après leur départ, un feu prend dans la bibliothèque. Pendant que Robb part l’éteindre, un agresseur profite de la confusion pour tenter d'assassiner Bran avec un poignard en acier valyrien et en os de dragon, mais Catelyn s’interpose. Elle n’est sauvée que par l’intervention du loup-garou de Bran. Celui-ci gardera le jeune garçon pendant qu’elle ira enquêter à Port-Réal[19].

Dans son coma, Bran rêve qu'il tombe encore et encore depuis le ciel. Il voit les montagnes, Winterfell, avec son frère qui s'entraîne avec une vraie épée, et mestre Luwin qui scrute le ciel. Dans le bois sacré, le barral, sentant son regard, lève des yeux pensifs vers lui. Puis il voit sa mère sur un bateau, et ensuite son père et ses sœurs dans le Sud. Des ombres les entourent : l'une a le mufle d’un chien, l'autre une armure d’or et la plus grande porte une armure de pierre, mais dont le heaume ouvert ne révèle que ténèbres et sang noir. Il voit aussi l’Est, jusqu'à Asshaï-lès-l'Ombre, « où les dragons s'éveillèrent au soleil levant ». Et pour finir, il voit le Nord avec le Mur et Jon, mais aussi au-delà, le Grand Nord, puis derrière le rideau de lumière du bout du monde, au cœur de l'hiver. Ce qu'il y voit l'effraie, et une corneille lui dit qu'à présent il sait pourquoi il ne doit pas mourir : parce que « l'hiver vient ». Bran regarde la corneille, et voit qu'elle a trois yeux, et que celui du milieu est plein d'un terrible savoir. Le sol s’approche de plus en plus. « Mourir ou voler », lui dit encore la corneille. Enfin, il déploie ses ailes invisibles et vole. La corneille lui picore le milieu du front avant qu’il ne se réveille. Sa première action en se réveillant est de trouver un nom pour son loup-garou : Été[20].

L'apprentissage de l'infirmité

Bran doit alors se confronter à la dure réalité : la chute l'a rendu impotent (son père estime même qu'il est devenu impuissant, et qu'il n'aura jamais d'enfants[21]). Ses rêves de devenir chevalier sont anéantis. Il ne se souvient plus de rien de ce qui a précédé sa chute (mais le nom de « Lannister » soulève désormais en lui une terreur inexpliquée[4][22], et il revoit en rêve un « homme doré » le poussant dans le vide[22]). Il se morfond, avec les histoires de Vieille Nan pour seules distractions. Un jour, arrive Tyrion Lannister, de retour du Mur, où il a accompagné Jon. A la demande de ce dernier, il tente d'aider Bran en donnant à mestre Luwin les indications nécessaires pour fabriquer une selle spéciale et lui permettre ainsi de monter de nouveau[23].

Lors de sa première excursion avec sa nouvelle monture, Danseuse, à l’extérieur de Winterfell, dans le Bois-aux-Loups, Bran apprend de Robb l'embuscade des Lannister à Port-Réal contre les Stark, la mort de Jory Cassel et le coma de leur père. Theon Greyjoy est partisan de lever le ban du Nord, mais mestre Luwin est plus prudent. Bran est laissé un moment seul, Robb étant parti à la poursuite de Vent Gris et d'Été, et Theon Greyjoy étant resté en arrière. Un groupe de déserteurs de la Garde de Nuit et de sauvageons arrive alors et le menace. Quand Robb revient avec les loups-garous, Bran est pris en otage. C’est Theon Greyjoy qui le sauve d'une flèche bien placée. Tous les assaillants sont morts, sauf une sauvageonne, Osha, qui est faite prisonnière[4].

Le Stark de Winterfell

Lorsque Robb convoque le ban et que tous les seigneurs du Nord arrivent avec leurs armées, Bran, qui utilise désormais les services de Hodor pour ses déplacements (là où Danseuse ne peut le porter), va se réfugier dans le bois sacré. Il y prie pour Robb, qui va partir vers le Sud, comme avant lui son grand-père, lord Rickard, son oncle Brandon, son père, sa mère, sans qu'aucun n'en soit jamais revenu… Bran prie aussi pour Rickon, rendu à la fois furieux et abattu par l'annonce du départ de Robb. Il y est rejoint par Osha (condamnée à travailler aux cuisines), venue également prier, et qui lui parle des anciens dieux qui écoutent et voient grâce aux barrals et de la menace d'au-delà du Mur. Avec le départ de Robb et des armées du Nord pour le Conflans, Bran devient le « Stark de Winterfell »[6].

Il rêve à nouveau de la corneille à trois yeux qui lui demande de la suivre dans les cryptes. Là, il rencontre son père qui semble triste pour Jon. De jour, il s’y rend avec Mestre Luwin et Osha. Ils y trouvent Rickon qui lui aussi a vu Ned en rêve à la place de sa tombe. La nouvelle de la mort de lord Eddard survient le même jour…[13]

Dans ACOK

Rêves de loup

Lors de l’arrivée à Winterfell de Grand Walder et Petit Walder, les Frey pupilles de lady Catelyn Stark, Bran assume son rôle de châtelain et d'hôte à la satisfaction de mestre Luwin. Il n'apprécie cependant guère ses invités : il leur en veut d'occuper l'ancienne chambre de Jon, et surtout, d'avoir provoqué la relégation d'Été et de Broussaille dans le bois sacré : le loup-garou de Rickon a en effet mordu Petit Walder lors d'un jeu. Ces relations ne s'arrangent pas par la suite, les « Walder » prenant pour cible de leur méchanceté Hodor, au point que mestre Luwin doit les rabrouer[22]. Le soir de l'arrivée des Frey, regardant le château dormir sous la lune, Bran joint ses hurlements à ceux des loups, qui semblent lui répondre. Réveillé, mestre Luwin, après l'avoir réprimandé, lui fait boire une boisson pour dormir sans rêves, mais Bran rêve tout de même, des rêves dans lesquels il rejoint l'esprit d'Été et rôde avec son frère dans le bois sacré[24]. C'est le premier de ses « rêves de loup ». Dès qu'il a un moment, Bran file au bois sacré retrouver Été. Là, il trouve souvent aussi Osha, qui l'interroge sur ses « rêves de loup ». Il rechigne à en parler, car ces rêves n'ont rien d'agréables, mais ils sont récurrents[22], comme ses « rêves de corneille ». Les habitants de Winterfell savent qu'il se réveille souvent en pleine nuit, hurlant et en sueur, mais il préfère penser que, en les ignorant, ces rêves disparaîtront[25].

Les Paludiers

Jouer au prince ennuie Bran, mais il s'applique à apprendre et écouter, et ses remarques sont parfois source de réflexions pour mestre Luwin et ser Rodrik Cassel, comme lors de la fête des moissons, quand les vassaux des Stark se pressent à Winterfell pour obtenir la main de lady Donella Corbois, récemment veuve. C'est lors du grand banquet clôturant la fête qu'arrivent Meera et Jojen Reed, les enfants de Howland Reed, le seigneur de Griseaux, du peuple des Paludiers. Ils viennent jurer fidélité et renouveler l’ancien serment de la maison Reed aux rois du Nord. Bran est tout de suite attiré vers eux. Le soir même, il rêve du bois sacré où il voit Meera et Jojen aller caresser les loups-garous[26].

Bran et les Reed deviennent très proches, et Jojen révèle qu’il a le don de vervue et que Bran doit quitter Winterfell. Il a rêvé d’un loup ailé que rivaient à la terre des chaînes de pierre grise. Une corneille essayait de picorer au travers des chaînes, mais leur pierre était trop dure, et elle s’y ébréchait vainement le bec. Jojen pense que la corneille veut apprendre à Bran à ouvrir son troisième œil, et que par cet œil il pourrait découvrir la vraie nature des gens, le passé et l'avenir, et toutes les régions du monde. Mais Bran ne veut pas en entendre parler, encouragé en cela par les leçons rationalistes de mestre Luwin[25].

Quelques jours plus tard, Jojen annonce à Bran qu’il a rêvé que la mer léchait l’enceinte de Winterfell, et que des vagues noires écraseraient les portes et les tours et submergeraient les murs pour noyer le château. Il a également vu beaucoup de morts noyés : Panse-à-bière, le septon Chayle et Mikken entre autres. Bran est paniqué et lui raconte alors ses rêves. Il en fait de deux sortes : des « rêves de loup » où il occupe le corps d’Été et des rêves avec la corneille qui l’enjoint de voler. Jojen lui apprend qu’il est un zoman. Les jours suivants, Bran tente de convaincre ceux que Jojen a vu morts des risques de leur trépas prochain, mais sans beaucoup de succès. C'est alors que Jojen lui déclare avoir fait un nouveau rêve, dans lequel il a vu Bran et Rickon morts aux pieds de Schlingue (le valet de Ramsay Snow que ser Rodrik Cassel vient de ramener prisonnier à Winterfell) qui leur écorchait le visage avec son épée[27].

Errances

Alors que ser Rodrik Cassel est parti depuis huit jours avec ses hommes (sauf une poignée, dont Panse-à-bière, pour lui éviter tout risque de noyade) pour secourir Quart-Torrhen assiégé par le terrible chef fer-né Dagmer Gueule-en-deux, Bran, endormi et plongé dans un rêve de loup, entend par les oreilles d'Été des hommes escalader discrètement les remparts. Il tente de faire grimper son loup-garou à un vigier pour qu'il puisse donner l'alerte, mais l'animal chute et Bran se réveille. En effet, le château est rapidement investi par une petite troupe menée par Theon Greyjoy. Panse-à-bière est tué, et Bran doit ordonner la capitulation de Winterfell pour protéger ses gens. Mikken refuse malgré tout de se soumettre et est exécuté. Seuls Schlingue, libéré de sa geôle, et Osha jurent allégeance au prince Theon[5].

Mais, une nuit, Bran, Rickon, les Reed et les deux loups-garous disparaissent avec Osha et Hodor. Parti à leur poursuite[28], Theon revient avec deux corps qu'il dit être ceux des Stark ; il fait ficher leurs têtes noircies de goudron aux remparts[29]. Mais c'est une ruse que Schlingue lui a suggéré pour masquer son échec. En réalité, seuls les loups-garous sont à l'extérieur ; les autres fugitifs se sont cachés dans les cryptes du château. Là, le troisième œil de Bran s'ouvre enfin : il peut entrer à volonté dans l'esprit d'Été, à tel point que Jojen s'en alarme et lui recommande de ne pas s'y adonner trop longtemps. C'est lors d'un de ces rêves que Bran constate que Winterfell est incendié, jonché de cadavres et déserté. Le petit groupe quitte alors les cryptes, non sans s'être armé grâce aux épées ornant les sépultures des anciens seigneurs de Winterfell (Bran prenant celle de son oncle Brandon). Ils retrouvent dehors Été et Broussaille, errant dans un Winterfell dévasté, ainsi que mestre Luwin, agonisant dans le bois sacré. Ce dernier leur apprend que Schlingue, le bâtard Bolton, a triomphé des troupes fidèles de ser Rodrik Cassel et des pillards fer-nés, et mis le château à sac. Il conseille à Osha de ne pas laisser les deux princes Stark ensemble, avant de mourir. Osha décide alors de partir avec Rickon par la porte de l'Est et de prendre un temps la route Royale, Bran, Jojen, Meera et Hodor prenant la direction du nord[14].

Dans ASOS

Bran, Hodor et Jojen et Meera Reed trouvent refuge dans les caves d'une antique tour de guet en ruine que Bran surnomme tour Éparse. Là, Jojen tente d'inculquer à Bran comment ne pas se laisser dominer par l'esprit d'Été lors de ses rêves de loup. Mais le jeune infirme est trop enivré par le plaisir de courir le Bois-aux-Loups. Il en vient à ressentir les reproches de Jojen comme injustes, alors qu'il est son vassal. Mais Jojen lui explique qu'il a d'énormes dons latents, et que lui-même n'en sait pas assez pour l'aider à les développer et à les maîtriser. Il lui conseille d'aller chercher la corneille à trois yeux au-delà du Mur. Bran hésite, mais il finit par prendre conscience que son unique moyen pour ne pas rester un infirme, est de suivre ce conseil[30].

Évitant la route Royale, les fugitifs progressent difficilement à travers les montagnes au nord-ouest de Winterfell. Ils ne rencontrent personne, même si Bran sait par les yeux d'Été que des hommes des clans des montagnes du Nord les ont repérés. Mais seul un homme, appartenant sans doute au clan Lideuil, échange quelques mots avec eux en partageant une nuit avec eux à l'abri d'une grotte, avant de disparaître au matin en leur laissant quelques provisions. Pour rompre la monotonie du voyage, Meera raconte à Bran la légende du chevalier d'Aubier rieur. Jojen a l'air étonné qu'Eddard ne la lui ait jamais contée[8].

Ils arrivent sans encombre jusqu’au Neufdon, à Reine-Couronne. Jojen sentant un orage arriver, ils décident de se réfugier dans la tour au milieu du lac. Arrive un groupe d'hommes armés, qui s'abrite dans les ruines du village. L’orage éclate, et Hodor, paniqué, se met à hurler, risquant de les faire repérer par les inconnus. Bran arrive à le calmer en entrant brièvement dans son esprit. Il rejoint ensuite Été, resté dans les bois pour chasser le daim, et qui s'approche furtivement du mystérieux groupe[31]. Bran reconnaît alors son demi-frère Jon Snow, en fâcheuse posture au milieu de sauvageons hostiles. Été attaque alors par surprise, égorgeant plusieurs sauvageons et permettant à Jon de s'enfuir[32], mais le loup-garou doit finir par reculer devant le nombre et tenter de s'enfuir. Il est alors frappé par une flèche, et la douleur oblige Bran à quitter son esprit[11].

Ils continuent ensuite leur chemin jusqu’à Fort Nox, château de la Garde de Nuit abandonné depuis deux cents ans et cadre d’un grand nombre de contes effroyables. Bran est un peu horrifié par ce qu’il a fait par l’intermédiaire d’Été mais Fort Nox lui fait oublier tout ça. Il pense au Rat Coq, à Hache-en-Folie, aux soixante-dix-neuf sentinelles. Un barral squelettique et sans face a poussé dans la cuisine. Dans la nuit, un bruit se fait entendre venant du puit. Meera réussit à capturer l’intrus dans son filet. Il s’agit en fait de Samwell Tarly. Il vient de la part de Mains-froides. Il est passé par la porte Noire que seul un frère juré de la Garde peut ouvrir. Mains-froides a sauvé Sam ainsi que Vère et son enfant mais ne peut pas passer le Mur à cause des sortilèges, mais il est au courant de la présence de Bran et veut le voir. Sam gagne la confiance de celui-ci en caressant Été et ils se dirigent vers la porte Noire. En passant, la lèvre supérieure de la porte touche le crâne de Bran. Une goutte d’eau s’en détache, chaude et salée. Bran et ses compagnons passent la porte, les voilà de l'autre coté du Mur.

Dans ADWD

Au-delà du Mur

Bran et ses compagnons continuent de suivre Mains-froides à travers la forêt hantée pendant plusieurs jours. Les provisions s'épuisent, et le froid et la neige rendent de plus en plus difficile la progression, même pour Hodor. Un jour, leur guide, sentant qu'ils sont suivis, leur ordonne alors de rejoindre sans lui un petit village de pêcheurs abandonné, près d'un lac pris par les glaces, pendant qu'il s'occupe d'arrêter leurs ennemis. Après son départ, Bran doit entrer dans l'esprit d'Été pour trouver le village grâce au flair du loup-garou. Une fois à l'abri des murs d'une cabane, il retourne dans l'esprit de son animal en train de chasser. Été découvre les cadavres d'un groupe de membres de la Garde de Nuit (comptant parmi eux un manchot) en train de se faire dévorer par trois loups. Il vainc en combat le chef de la meute, un vieux loup borgne en qui Bran reconnaît un autre zoman[N 3]. Revenu dans son corps, Bran constate que Mains-froides les a retrouvés  ; interrogé par Meera et Bran, qui le soupçonnent de n'être qu'un monstrueux cadavre animé, il refuse de dévoiler son visage, ni d'expliquer pourquoi il a tué des frères de la Garde, et explique qu'il les mène vers la corneille à trois yeux, le dernier des vervoyants. Cependant, Jojen estime qu'ils n'ont pas d'autre choix que de continuer à suivre le patrouilleur à présent[33].

Après plusieurs semaines d'une lente progression, alors qu'ils sont affamés et transis, ils arrivent enfin au pied d'une colline escarpée, où Mains-froides leur montre l'entrée des grottes où ils seront à l'abri. Alors qu'ils montent péniblement la pente, ils sont attaqués par plusieurs spectres. Bran est d'abord sauvé par Été, puis il entre dans l'esprit d'Hodor et le fait combattre les spectres à coups d'épée. Mais c'est l'intervention d'une petite femme, surgissant des grottes avec une torche avec laquelle elle enflamme plusieurs spectres, qui leur permet de se réfugier dans la caverne, auprès du feu. La petite femme s'avère être une enfant de la forêt ; à Bran qui s'en inquiète, elle explique que Mains-froides ne peut pénétrer les grottes, mais qu'il a déjà été tué par les spectres il y a bien longtemps. Puis elle les guide dans le dédale des grottes, jusqu'au plus profond, où ils sont mis en présence de la corneille à trois yeux, un pâle seigneur quasi cadavérique, vêtu de noir et siégeant, rêveur, sur un trône de racines de barral, qui le pénètrent de part en part. Révélant qu'il a vu la naissance du père de Bran, puis la sienne, qu'il a partagé sa vie et ses rêves, il reconnaît qu'il ne pourra pas lui rendre ses jambes, mais qu'il pourra lui apprendre à voler[34].

L'apprentissage

Bran commence alors son apprentissage de vervoyant avec lord Brynden Rivers, la corneille à trois yeux, sous la colline où il vit avec les derniers enfants de la forêt, à l’abri des spectres. « Ceux qui chantent la chanson de la terre » ont fabriqué un trône pour Bran à l’image de celui de la corneille à trois yeux, en bois de barral et entrelacé de racines vivantes. Bran s’entraîne d'abord à entrer dans l’esprit des corbeaux, afin de voler, comme le lui a promis la corneille à son arrivée. Même si c'est plus difficile que d'entrer dans l'esprit de son loup, il est surpris de voir que cela lui est assez aisé, car ces corbeaux ont déjà pris l'habitude d'être habités par d'autres esprit depuis bien des années. S’insérer dans le corps de Hodor est devenu plus facile également, ce qui lui permet explorer secrètement les grottes sous la colline avec ses compagnons Jojen Reed et Meera. Il y découvre notamment à quel point le peuple des « chanteurs » est sur le déclin et ne tardera pas à disparaître pour totalement laisser la place aux hommes. Afin d’éveiller ses pouvoirs de vervoyant, lord Brynden demande à Bran d’avaler une pâte blanche veinée de rouge, faite à partir de germes de barral écrasés, puis de libérer son esprit pour entrer, non dans un corps cette fois, mais dans l’arbre-cœur par ses racines. Bran se retrouve alors dans le barral du bois sacré de Winterfell, et voit par ses yeux plusieurs scènes du passé : son père priant pour que Robb et Jon grandissent tels des frères, et pour obtenir le pardon de son épouse, une fille ressemblant à Arya se battant à coups de branche avec un garçon plus jeune qu'elle, une femme enceinte demandant que son fils la venge, une jeune fille embrassant un chevalier d'une taille peu commune, un jeune homme taillant trois flèches en bois de barral, plusieurs de ses ancêtres, et enfin un sacrifice humain par égorgement[35].

À Winterfell, Theon Greyjoy, qui cherche un réconfort dans le bois sacré et y implore les anciens dieux de mourir au combat et non sous les tortures de Ramsay Bolton, croit reconnaître les traits de Bran dans ceux du barral, et entend les feuilles de l'arbre murmurer son propre nom, puis celui de Bran[36].

Dans la série télévisée

Icone serieTV.png Bran Stark est interprété par l'acteur Isaac Hempstead-Wright dans la série télévisée adaptée du Trône de fer.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Bran passe de sept à huit ans en l'an 298.
  2. D'après Vieille Nan, Bran tiendrait ce goût de l'escalade d'une de ses arrière-grand-mères paternelles, Arya Flint (cf. A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran).
  3. Il s'agit de Varamyr (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 01, Prologue).

Références

  1. Interview audio de George R. R. Martin par Fast Forward.
  2. A Game of Thrones, Chapitre 08, Arya.
  3. A Game of Thrones, Chapitre 07, Catelyn.
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3 et 4,4 A Game of Thrones, Chapitre 38, Bran.
  5. 5,0 et 5,1 A Clash of Kings, Chapitre 47, Bran.
  6. 6,0, 6,1 et 6,2 A Game of Thrones, Chapitre 54, Bran.
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 A Game of Thrones, Chapitre 09, Bran.
  8. 8,0 et 8,1 A Storm of Swords, Chapitre 25, Bran.
  9. A Clash of Kings, Chapitre 03, Sansa.
  10. A Clash of Kings, Chapitre 07, Jon.
  11. 11,0 et 11,1 A Storm of Swords, Chapitre 57, Bran.
  12. A Game of Thrones, Chapitre 20, Jon.
  13. 13,0 et 13,1 A Game of Thrones, Chapitre 67, Bran.
  14. 14,0 et 14,1 A Clash of Kings, Chapitre 70, Bran.
  15. A Game of Thrones, Chapitre 02, Bran.
  16. A Game of Thrones, Chapitre 08, Arya.
  17. A Game of Thrones, Chapitre 10, Tyrion.
  18. A Game of Thrones, Chapitre 11, Jon.
  19. A Game of Thrones, Chapitre 15, Catelyn.
  20. A Game of Thrones, Chapitre 18, Bran.
  21. A Game of Thrones, Chapitre 26, Eddard.
  22. 22,0, 22,1, 22,2 et 22,3 A Clash of Kings, Chapitre 17, Bran.
  23. A Game of Thrones, Chapitre 25, Bran.
  24. A Clash of Kings, Chapitre 05, Bran.
  25. 25,0 et 25,1 A Clash of Kings, Chapitre 29, Bran.
  26. A Clash of Kings, Chapitre 22, Bran.
  27. A Clash of Kings, Chapitre 36, Bran.
  28. A Clash of Kings, Chapitre 51, Theon.
  29. A Clash of Kings, Chapitre 56, Catelyn.
  30. A Storm of Swords, Chapitre 10, Bran.
  31. A Storm of Swords, Chapitre 41, Bran.
  32. A Storm of Swords, Chapitre 42, Jon.
  33. A Dance with Dragons, Chapitre 05, Bran
  34. A Dance with Dragons, Chapitre 14, Bran
  35. A Dance with Dragons, Chapitre 35, Bran
  36. A Dance with Dragons, Chapitre 47, Un fantôme à Winterfell.