La Dent d'Or

De La Garde de Nuit
(Redirigé depuis Dent d'Or)
Aller à : navigation, rechercher
La Dent d'Or
Informations
V.O. Golden Tooth
Nature forteresse
Localisation
Mm ladentdor.jpg

Blasons
La Dent d'Or est le fief de la maison Lefford

La Dent d'Or est le siège de la maison Lefford situé dans les montagnes des terres de l'Ouest. Son nom provient d'anciennes mines d'or qui sont à l'origine de la richesse de l'Ouest et de la maison Lannister[1]. Par ailleurs, c'est un passage stratégique entre l'Ouest et le Conflans puisque la forteresse garde l'accès d'un col qui peut être emprunté par la route reliant Vivesaigues à Castral Roc[2][3].

Histoire

Après l'arrivée des Andals, le roi du Roc Cerion Lannister étendit les frontières de son royaume jusqu'à la Dent d'Or[4].

En l'an 51, La Dent d'Or accueille brièvement la reine Rhaena Targaryen et sa suite, qui ont été chassés de Belle Île[5].

Durant la première rébellion Feunoyr, ser Quentyn Boule, soutien de Daemon Feunoyr, tua lord Lefford et mit en déroute Damon Lannister près de Port-Lannis et de la Dent d'Or[6].

La Dent d'Or dans la saga

Dans AGOT

Au début de la guerre des Cinq Rois, le col de la Dent d'Or est investi par l'armée Tully, commandée par lord Vance et ser Clement Piper. Cette armée est attaquée et défaite par les forces de ser Jaime Lannister lors de la bataille de la Dent d'Or[7] Le passage est désormais contrôlé par les Lannister, qui y stationnent une garnison[2].

Après la défaite que les Lannister subissent lors de la bataille des Camps, ser Forley Prestre parvient à se replier à la Dent d'Or avec ce qu'il reste de l'armée de ser Jaime (soit environ deux mille lances et autant d'archers)[8].

Dans ACOK

Grâce à Vent Gris, qui trouve un sentier de chèvre contournant la forteresse, les troupes du roi du Nord Robb Stark, venues de Vivesaigues, parviennent à entrer dans les terres de l'Ouest sans passer par la Dent d'Or[3]. Elles peuvent ensuite attaquer par surprise l'armée de ser Stafford Lannister au village de Croixbœuf[2].

Notes et références