Guerre des Cinq Rois : la première campagne du Conflans

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Cet article retrace la première campagne du Conflans de la guerre des Cinq Rois, opposant les deux armées Lannister, commandées respectivement par lord Tywin et ser Jaime, aux troupes royales envoyées par lord Eddard Stark sous les ordres de lord Béric Dondarrion, et à l'ost Tully, commandé par ser Edmure, bientôt renforcé par le ban du Nord, commandé par Robb Stark. Les opérations se déroulent dans le Conflans.

Les opérations précédant cette campagne sont traitées dans l'article : Guerre des Cinq Rois : contexte initial et déclenchement.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois.

Conquêtes Lannister[modifier]

La stratégie Lannister[modifier]

Après l'arrestation de Tyrion Lannister par lady Catelyn Stark à l'auberge du carrefour, les tensions entre Castral Roc et Vivesaigues s'exacerbent. Répondant à la convocation du ban de l'Ouest, ser Edmure Tully masse ses forces au col de la Dent d'Or ; des pillages exercés par ser Gregor Clegane le long du cours de la Néra l'ont toutefois contraint à disperser ses troupes pour assurer la protection de ses vassaux. Alors que lord Eddard Stark dépêche de Port-Réal un maigre contingent sous le commandement de lord Béric Dondarrion pour rendre justice et exécuter ser Gregor, deux armées Lannister assaillent le Conflans. Ser Jaime Lannister, qui commande la première, défait les seigneurs riverains à la Dent d'Or puis écrase l'armée de ser Edmure aux portes de Vivesaigues qu'il assiège ensuite. Parallèlement, lord Tywin Lannister prend la tête de la principale armée Lannister, environ vingt mille hommes[N 1][1], qui va contourner le verrou de la Dent d'Or par le sud, au Gué-Cabot. Là, il piège les forces de lord Béric avant d'opérer un mouvement tournant par la route Royale qui lui permet de s'emparer de nombreuses places fortes, dont Harrenhal. Il se dirige ensuite vers le Trident et le cours de la Verfurque, position stratégique entre le Conflans, le Val d'Arryn et le Nord.

Les batailles[modifier]

Bilan[modifier]

La première phase des opérations militaires se termine donc par une nette domination Lannister. Cela est compréhensible, car ils ont à la fois l'initiative, des ressources probablement plus importantes, et des chefs (Tywin et Jaime) expérimentés et audacieux. En face, les Tully sont isolés (n'ayant pu s'allier au Val d'Arryn), et leur chef, Edmure, n'est pas à la hauteur.

Arrivée de l'armée Stark[modifier]

Mais c'est alors qu'arrive enfin le ban du Nord, fort d'environ vingt mille hommes[N 2][5][6], et commandé par le jeune Robb Stark. Informé des défaites Tully alors qu'il campe à Moat Cailin, Robb conçoit un plan audacieux : passé le Neck, il envoie son infanterie, sous les ordres de lord Roose Bolton, vers le sud par la route Royale, afin d'y attirer l'armée de lord Tywin. Pendant ce temps, avec la cavalerie (environ cinq mille cavaliers[N 2]), il passe la Verfurque aux Jumeaux (grâce à un accord passé avec lord Walder Frey, qui au passage renforce l'armée du Nord de quatre mille recrues Frey[6]) pour galoper au secours de Vivesaigues et couper la retraite de lord Tywin[2].

Apprenant l'arrivée de l'armée du Nord par la route Royale, lord Tywin, alors près du gué des Rubis, ne flaire pas le piège. Sous-estimant Robb Stark, il ordonne à ser Addam Marpheux, qui dirige sa cavalerie, d'opérer une retraite vers le sud pour y attirer ce qu'il croit être l'armée Stark, et se précipite à sa rencontre[1].

Les batailles[modifier]

  • La bataille de la Verfurque : l'armée de lord Tywin écrase l'infanterie Stark menée par Roose Bolton. À la fin de la bataille, lord Tywin comprend qu'il a été joué quand il apprend des prisonniers que Robb Stark est en route pour Vivesaigues[7]. Il fait faire demi-tour à ses troupes et tente de rejoindre Vivesaigues à marches forcées, suivi de loin par le reste des forces de lord Bolton[8].

Bilan[modifier]

Apprenant la nouvelle de ces deux défaites alors qu'il est revenu à l'auberge du carrefour, lord Tywin est également informé du couronnement de lord Renly Baratheon, et de son mariage avec Margaery Tyrell à Hautjardin. Pour lui, la situation militaire est la suivante : il est coupé de ses bases de l'Ouest par les forces de Robb Stark et des Tully à Vivesaigues. Les restes de l'armée Bolton sont au nord, mais ne représentent pas une menace sérieuse et immédiate. À l'est, dans le Val, les Arryn sont menaçants, mais pour le moment sans réaction. Enfin, au sud, Port-Réal est sous la menace des armées de lord Renly et des Tyrell, sans oublier lord Stannis Baratheon, rassemblant ses forces à Peyredragon. Ne pouvant espérer traiter avec le jeune lord Stark[N 3], il décide d'en finir d'abord avec lui, avant de se retourner vers le sud. Alors que la reine Cersei, craignant une attaque imminente de lord Renly, lui demande de venir protéger Port-Réal, il va se réfugier dans Harrenhal, envoyant devant lui les troupes des sers Gregor Clegane et Amory Lorch, et les mercenaires de Varshé Hèvre (trois cents cavaliers chacun environ), avec pour mission de dévaster les terres entre la Verfurque et l'Œildieu[8].

Pendant ce temps, à Vivesaigues, Robb Stark a été proclamé roi du Nord et du Conflans par les bannerets Stark et Tully[10]. Quant à lord Bolton, il se positionne au gué des Rubis, d'où il contrôle la route Royale et le carrefour stratégique entre Vivesaigues et le Val d'Arryn[11].

Conclusion de la campagne[modifier]

La première campagne du Conflans se termine nettement à l'avantage de l'alliance Stark-Tully : leur forces sont en position centrale et menacent les terres de l'Ouest. Lord Tywin a perdu l'initiative et se retrouve isolé et en position périlleuse. Mais le Conflans a durement souffert des opérations militaires.

La guerre des Cinq Rois entre alors dans une nouvelle phase : après Robb Stark et Renly Baratheon, c'est en effet au tour de Stannis Baratheon de défier ouvertement le roi Joffrey en proclamant ses prétentions au Trône de Fer[12].

Pour la suite :

Icone loupe.png Voir article détaillé : Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. C'est l'effectif estimé par Tyrion et Chella (cf. A Game of Thrones, Chapitre 57, Tyrion).
  2. On peut estimer que son armée compte trois fois plus de fantassins que de cavaliers, c'est en tout cas le ratio que mestre Luwin donne à Winterfell (cf. A Game of Thrones, Chapitre 54, Bran).
  3. Du fait de la capture par ce dernier de ser Jaime Lannister et de l'exécution de lord Eddard Stark sur l'ordre du roi Joffrey (Cf. A Game of Thrones, Chapitre 66, Arya et A Game of Thrones, Chapitre 70, Tyrion).

Références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
La guerre des Cinq Rois
Voir l'article principal

Articles généraux

Contexte initial et déclenchement La première campagne du Conflans Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

Dans AGOT Dans ACOK Dans ASOS Dans AFFC Dans ADWD
Bataille de la Dent d'Or Bataille de Croixbœuf Bataille de Sombreval Bataille des îles Bouclier Reddition de Corneilla
Bataille du Gué-Cabot Batailles des gués de la Ruffurque Bataille du gué des Rubis Prise de Peyredragon Bataille de Motte-la-Forêt
Bataille de Vivesaigues Prise d'Harrenhal Les Noces Pourpres Prise de Vivesaigues Prise de la Griffonnière
Bataille de la Verfurque Prise de Winterfell Bataille du Mur
Bataille du Bois-aux-Murmures Bataille de la Néra
Bataille des Camps Bataille de Winterfell
Prise de Falaise