Daemon Feunoyr

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Daemon Feunoyr
Image by Amok (c)

Identité
V.O. Daemon Waters
Daemon Blackfyre
Surnoms Le Prétendant
Le Roi qui portait l'épée
Le Dragon Noir
Apparence
Yeux violet profond
Cheveux longs, or argenté
Statut
Rang Grand Bâtard
chevalier fieffé
Rebelle
prétendant au trône
Titre roi des Sept Couronnes (revendiqué)
Épée Feunoyr
Naissance 170 (Port-Réal)
Décès 196 (bataille du champ d'Herberouge)
Famille
Père Aegon IV Targaryen
Mère Daena Targaryen
Épouse Rohanne de Tyrosh
Enfants Aegon Feunoyr (184)
Aemon Feunoyr (184)
Daemon Feunoyr (189)
Haegon Feunoyr
Aenys Feunoyr
Calla Feunoyr
deux autres fils et au moins une autre fille
Blasons
Daemon était un bâtard de la maison Targaryen Daemon est le fondateur de la maison Feunoyr
Prétendant Feunoyr au Trône de Fer
◄ aucun Daemon II Feunoyr

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


Né en l'an 170[N 1], Daemon Feunoyr, surnommé le Prétendant, le Roi qui portait l'épée ou encore le Dragon Noir par ses partisans, était l'aîné des Grands Bâtards d'Aegon IV Targaryen et le seul qu'il eut de sa cousine Daena Targaryen. De sang purement targaryen, Daemon était d'une beauté presque inhumaine avec des yeux violet profond et des cheveux couleur or argenté qu'il portait longs. Toujours rasé, Daemon avait un corps de guerrier : de larges épaules, des bras musclés et un ventre plat. Sa puissance et sa beauté physique, renforcées par un charme indéniable, rappelaient aux yeux de ses partisans le Conquérant lui-même. Marié à Rohanne de Tyrosh, il eut sept fils et plusieurs filles[1].

Daemon est resté célèbre pour être entré en rébellion contre son demi-frère Daeron II Targaryen, sous l'impulsion probable d'Aegor Rivers et de Quentyn Boule, et pour avoir fondé la lignée Feunoyr. Cette dernière continua la lutte depuis l'Orient pendant plusieurs générations avant que le dernier héritier mâle, Maelys le Monstrueux, ne soit tué par ser Barristan Selmy à la bataille des Degrés de Pierre[2][3].

Jeunesse[modifier]

La princesse Daena Targaryen est l'épouse répudiée du roi Baelor Ier Targaryen, qui la fait enfermer avec ses deux sœurs dans le bâtiment du Donjon Rouge connu sous le nom de la « Crypte aux Vierges ». Elle parvient à y tomber enceinte et à accoucher d'un fils qu'elle nomme Daemon, mais se refuse à donner le nom du père[N 2][4]. Le jeune Daemon Waters grandit comme écuyer au Donjon Rouge[N 3] et ce n'est qu'en 182, lors d'une mêlée qui l'oppose à plusieurs écuyers, que l'identité de son géniteur est révélée. En effet, Daemon sort vainqueur de l'affrontement sous les yeux du roi Aegon IV Targaryen qui le reconnaît comme son fils et lui remet Feunoyr, l'épée en acier valyrien de la maison Targaryen portée par la plupart des rois de la lignée[4]. Cet acte porte en germe la future rébellion Feunoyr, certains considérant qu'Aegon IV a ainsi souhaité désigner son héritier[5]. En l'an 184[6], Daemon est, comme les autres bâtards d'Aegon IV, légitimé par celui-ci avant sa mort[2]. C'est toutefois son demi-frère légitime Daeron II Targaryen, bien plus âgé[N 4], qui accède au Trône[6].

Le prétendant[modifier]

Dans un premier temps, Daemon semble s'accommoder de l'accession au trône de son demi-frère légitime. Lors de son mariage avec Rohanne de Tyrosh en l'an 184 (mariage arrangé par son père avant sa mort), il reçoit du roi un fief près de la Néra, avec le droit d'y ériger un château[7]. Mais peu à peu, il cristallise autour de lui les mécontentements engendrés par le règne de Daeron II Targaryen[8]. Diplomate et conciliant, le roi est souvent entouré de mestres et de Dorniens lettrés venus à la Cour à la suite de son épouse Mariah Martell, s’éloignant ainsi des standards de la culture guerrière des Sept Couronnes et contrastant avec le guerrier charismatique qu'est Daemon[9], qui conçoit une aigreur croissante vis-à-vis de son statut de bâtard[8].

Lors du tournoi donné à l'occasion du mariage du prince Maron Martell de Dorne et de la princesse Daenerys Targaryen en l'an 187, Daemon est défait dans la dernière joute par son neveu, le prince Baelor Targaryen[7]. Ce mariage politique, organisé par Daeron II, permet d’asseoir l'autorité de la couronne sur Dorne et empêche son demi-frère bâtard, que certains jugent plus légitime que lui, d'épouser sa sœur, les deux étant amoureux l'un de l'autre. Cette union provoque une rupture définitive entre les deux demi-frères[10], et est considérée comme la cause directe de la rébellion de Daemon[11].

En l'an 196, entouré de personnalités prestigieuses comme ser Aegor Rivers ou ser Quentyn Boule[8], et soutenu par de nombreuses maisons influentes, Daemon se prépare à se déclarer roi et à contester la légitimité du roi Daeron II. D'après mestre Merion dans Le Dragon Noir et le Rouge, la trahison parvint au roi grâce au maître des chuchoteurs Brynden Rivers, qui envoie alors la Garde Royale arrêter le félon. Daemon, averti par ser Quentyn, parvint à s'échapper du Donjon Rouge. Cette tentative d'arrestation sera utilisée par certains partisans Feunoyr pour justifier la guerre à la Couronne, déclarant que Daeron n'aurait agit que par peur et sans preuves. D'autres affirmeront que le roi Daeron ne serait que le bâtard d'Aemon Targaryen, frère d'Aegon IV[7].

Daemon prend alors pour emblème les armes des Targaryen inversées, un dragon noir sur champ rouge. Il porte une armure de plate richement ornée de rouge et de noir et arbore un heaume flanqué de deux ailes de dragon[4]. La guerre civile qui s'ensuit, appelée la « première rébellion Feunoyr », coupe le royaume en deux entre les partisans du « dragon rouge » Targaryen et ceux du « dragon noir » Feunoyr. Le conflit connaît son point culminant en l'an 196 lors de la bataille du champ d'Herberouge, où Daemon, après avoir mené la charge et vaincu le chevalier de la Garde Royale ser Gwayne Corbray, est tué d'une flèche tirée par son demi-frère Freuxsanglant. Ses deux fils aînés, Aegon et Aemon, trouvent eux aussi la mort sur le champ de bataille, alors que ses autres enfants connaissent l'exil dans les cités libres sous la protection de son demi-frère bâtard Aegor Rivers[9].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Première rébellion Feunoyr.

Postérité[modifier]

La lignée Feunoyr, appuyée par la Compagnie Dorée, compagnie mercenaire fondée par Aegor Rivers, poursuit la lutte plusieurs décennies durant, menaçant sporadiquement la dynastie targaryenne[2].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellions Feunoyr.

Par ailleurs, le souvenir de Daemon Feunoyr attise les braises de la rébellion plusieurs années après sa mort, tant au sein de maison nobles qui avaient suivi sa bannière[9] qu'au sein du peuple lui-même. Ainsi, le lieu de sa mort devient l'objet de pèlerinages pour les nostalgiques du dragon noir[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Daemon Feunoyr est d'ailleurs probablement né à la toute fin de l'an 170. En effet, son oncle maternel Baelor I Targaryen, alors sur le trône, fit un jeûne de quarante jours pour expier sa naissance, ce qui le tua au début de l'an 171.
  2. Ce qui lui vaut le surnom de Daena la Rebelle.
  3. Cela semble suggéré par le fait qu'il ait été formé aux armes par ser Quentyn Boule (cf. L'Œuf de Dragon).
  4. Le fils aîné de Daeron II Targaryen, le prince Baelor Targaryen, était né la même année que Daemon, ce qui implique que Daeron est plus âgé d'une quinzaine d'années.

Références[modifier]