Bataille des Camps

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille des Camps
V.O. Battle of the Camps
Informations
Guerre Guerre des Cinq Rois (première campagne du Conflans)
Date début 299
Lieu Vivesaigues
Belligérants
Belligérants Blason-perso-robbStark-2014-v01-48px.png
Stark
Blason-perso-baratheonJof-2014-v01-48px.png

Lannister
Vassaux et alliés Tully Omble Frey Brax Prestre
Forces en présence
Armées Armée du Nord Armée de l'Ouest
Commandants Robb Stark
Brynden Tully
Tytos Nerbosc
Andros Brax
Forley Prestre
Origine des armées Nord, Conflans Terres de l'Ouest, 1 compagnie de mercenaires de Tyrosh
Effectifs > 6 000 hommes ~ 16 000 hommes
SoldatInfoBox.png Garnison de Vivesaigues ~ 15 000 hommes
CavalierInfoBox1.png 4 000 Nordiens
1 000 Frey
300 Tully
1 000 Mallister, Karstark et autres
~ 700 cavaliers
Conclusion
Pertes Andros Brax
Résultat Victoire de Robb Stark, levée du siège de Vivesaigues, libération d'Edmure Tully et destruction de l'armée de Jaime Lannister.

La bataille des Camps[N 1][1]) se déroule en l'an 298 et est la sixième bataille de la guerre des Cinq Rois.

Icone loupe.png Voir article détaillé : Guerre des Cinq Rois : la première campagne du Conflans.

Contexte[modifier]

Á la suite de la bataille du Bois-aux-Murmures, le tout nouveau lord Robb Stark ne laisse pas retomber l'effet de surprise et attaque les troupes Lannister assiégeant Vivesaigues.

Les armées[modifier]

L'armée Lannister : effectifs et disposition[modifier]

L'armée Lannister comptait environ dix-huit mille hommes, mais environ deux mille ont disparu dans la bataille du Bois-aux-Murmures. Les seize mille restant sont répartis en trois camps, fortifiés par des pieux de bois :

L'armée Lannister ne s'attend à aucune menace venant de l'extérieur, à part quelques embuscades isolées menées par les hommes de ser Marq Piper. La défaite du Bois-aux-Murmures n'est pas encore connue, et les éclaireurs n'ont rien détecté d'anormal[1].

L'armée Stark : effectifs et disposition[modifier]

Les mêmes effectifs qu'à la bataille du Bois-aux-Murmures, moins les pertes[N 2][2] :

  • la cavalerie de l'armée du Nord (environ quatre mille hommes) ;
  • la cavalerie des Jumeaux (un millier) ;
  • les troupes de lord Jason Mallister (quelques centaines) ;
  • des soldats, chevaliers errants et petits seigneurs ayant fui après la défaite d'Edmure Tully et s'étant regroupés sous la bannière du « Jeune Loup ».

Robb Stark a divisé son armée en deux corps. Le premier, qui comprend les éclaireurs de ser Brynden Tully, est chargé de mener la première attaque sur le camp Nord. Le second, comprenant les Mallister et les Omble et placé sous son commandement direct, attaquera ensuite le camp Ouest[1].

La bataille[modifier]

À la nuit tombée, comme prévu, les éclaireurs de ser Brynden Tully éliminent silencieusement les sentinelles gardant le camp Nord, puis les troupes Stark déferlent sur le camp, incendiant et massacrant tout. Voyant cela depuis le camp Ouest, lord Andros Brax ordonne à ses hommes de passer la Culbute sur des radeaux. Mais, depuis les tours de Vivesaigues, les machines de guerre Tully bombardent la flottille, et de nombreux radeaux sont coulés, dont celui de lord Brax, qui se noie. Les rescapés sont accueillis sur la rive par les épées des Stark.

C'est alors que lord Robb Stark déclenche l'assaut principal sur le camp Ouest, avec les troupes du Lard-Jon Omble (qui détruit les machines de siège des Lannister) et de lord Jason Mallister. Les Lannister forment un mur de boucliers, mais ils sont pris à revers par une sortie des assiégés menés par lord Tytos Nerbosc, qui disloque la ligne et libère les prisonniers, dont ser Edmure Tully.

Devant ce carnage, ser Forley Prestre, commandant du camp Sud, décide de replier ses troupes en bon ordre vers la Dent d'Or, sauf la compagnie de mercenaires tyroshis, qui choisit ce moment pour déserter et changer de camp[1].

Conséquences[modifier]

Avec la bataille du Bois-aux-Murmures, cette victoire Stark consacre la réussite de la stratégie de Robb Stark et Brynden Tully : Vivesaigues est dégagé, et l'armée de lord Tywin est isolée en plein Conflans, coupée de ses bases des terres de l'Ouest. La capture de ser Jaime Lannister est en outre une prise de choix. Devant cette situation (encore compliquée par les évènements de Port-Réal et de Hautjardin (voir Les premières batailles de la Guerre des Cinq Rois), lord Tywin décide de replier ses troupes sur Harrenhal, non sans poursuivre la dévastation des terres avoisinantes[1].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ce nom vient des trois camps dressés par l'armée Lannister assiègeant Vivesaigues, disposition rendue indispensable par la position de la forteresse au confluent de deux rivières (cf. A Game of Thrones, Chapitre 70, Tyrion).
  2. Estimées par Theon Greyjoy au dixième des pertes Lannister, donc pas plus de deux cents hommes (cf. A Game of Thrones, Chapitre 64, Catelyn).

Références[modifier]

Iconesword.png
Iconesword.png
La guerre des Cinq Rois
Voir l'article principal

Articles généraux

Contexte initial et déclenchement La première campagne du Conflans Du siège d'Accalmie à la bataille de la Néra Campagne du prétendu Aegon Targaryen à Westeros

Dans AGOT Dans ACOK Dans ASOS Dans AFFC Dans ADWD
Bataille de la Dent d'Or Bataille de Croixbœuf Bataille de Sombreval Bataille des îles Bouclier Reddition de Corneilla
Bataille du Gué-Cabot Batailles des gués de la Ruffurque Bataille du gué des Rubis Prise de Peyredragon Bataille de Motte-la-Forêt
Bataille de Vivesaigues Prise d'Harrenhal Les Noces Pourpres Prise de Vivesaigues Prise de la Griffonnière
Bataille de la Verfurque Prise de Winterfell Bataille du Mur
Bataille du Bois-aux-Murmures Bataille de la Néra
Bataille des Camps Bataille de Winterfell
Prise de Falaise