Nymeria Martell

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Nymeria Martell
Identité
V.O. Nymeria Martell
Statut
Rang noble
Titres princesse de Ny Sar
princesse de Dorne
Famille
Époux Mors Martell
lord Uller
Davos Dayne
Enfants quatre filles
un garçon
Blasons
La Reine Nymeria fait partie de la maison Martell
Princesse de Ny Sar
◄ Inconnu Aucun
Princesse de Dorne
Aucune Inconnue ►

Icone homonymie.pngPour les articles homonymes, voir cette page d'homonymie.


La princesse Nymeria était la princesse de Ny Sar, ancienne cité du Rhoynar située au confluent de la Rhoyne et de la Noyne. Suite à une guerre désastreuse contre les Possessions[1], elle fit partir son peuple à bord de dix mille navires à destination de Dorne, la plus méridionale des Sept Couronnes, où elle prit lord Mors Martell pour mari. Le jour de leur mariage, Nyméria brûla ses vaisseaux afin que son peuple comprenne qu'il n'était plus question de revenir en arrière. Avec son aide, lord Martell vainquit ses rivaux et unifia la principauté dornienne[1].

La princesse Nyméria est très présente dans la culture dornienne. Elle fait l'objet d'au moins deux ouvrages littéraires, Amours de la reine Nyméria et Dix Mille Navires[2] et de chansons, célèbres dans toutes les Sept Couronnes[3]. Elle a également donné son nom à une étoile[1].

Histoire

Dix mille navires

La princesse Nymeria était princesse de la cité rhoynar de Ny Sar. Elle possédait un colossal palais de marbre rose et vert dont les coupoles et tours en ruines se dressent toujours à la confluence de la Rhoyne et de la Noyne[4].

Suite à l'expansion des colonies valyriennes, une succession de guerres sanglantes - les guerres rhoynaises - opposèrent le peuple rhoynar aux Possessions. Le point culminant de ces guerres fut atteint lorsque la cité de Sarhoy fut entièrement détruite lors de la seconde guerre des Épices. En conséquence, le prince Garin de Chroyane appela à l'unité du peuple rhoynar. Seule la princesse Nymeria fit entendre son désaccord, estimant que la guerre était vouée à l'échec. Tous les Rhoynars en âge de se battre répondirent néanmoins à l'appel de Garin et lancèrent une attaque contre Volantis. La guerre se termina en une lourde défaite, des dizaine de milliers de guerriers rhoynars périrent brûlés ou se jetèrent dans la Rhoyne pour échapper aux flammes des dragons valyriens et finirent noyés. Les survivants furent massacrés ou réduits en esclavage.

Apprenant le sort réservé à Garin et son peuple, la princesse Nymeria décida de réunir son peuple, composé essentiellement de femmes et d'enfants, et de fuir vers des horizons meilleurs. Dix mille navires, formant une flotte hétéroclite faite de toutes les embarcations disponibles sur la Rhoyne, prirent la mer depuis le port de Sarhoy dévasté. À peine un navire sur dix était en état de naviguer, et le voyage fut long et terrible. Plus d'une centaine de navires coula dés la première tempête, et autant firent demi-tour et furent arraisonnés par des esclavagistes au large de Volantis.

Ce qui restait de la flotte fit une première étape sur les îles du Basilic afin de se ravitailler. Les rois pirates de la Montagne Hurlante, de la Serre et de l'île de la Hache s'allièrent pour l'attaquer. Après avoir brûlé quarante navires et capturé des centaines d'esclaves, les corsaires proposèrent à Nymeria de rester avec son peuple sur l'île aux Crapauds à condition de leur abandonner sa flotte et de leur livrer tous les ans trente jeunes filles et garçons, ce qu'elle n'accepta pas ; elle reprit donc la mer.

Nymeria s'installa ensuite à Sothoryos, dans la cité en ruine de Zamettar, tandis que son peuple se dispersa pour coloniser le continent. Ils vécurent là durant une année, mais le climat oppressant et les insectes causèrent des maladies à répétition. Les plus jeunes et les plus vieux y étaient particulièrement vulnérables. Des raids esclavagistes et des attaques de goules firent également de nombreuses victimes. Finalement, après que la population de Yéen ait mystérieusement disparu en l'espace d'une nuit, Nymeria ordonna à son peuple de reprendre la mer.

Le voyage dura encore trois années. La flotte fit étape à Naath, où ils furent très bien accueillis par son peuple pacifique. Une épidémie mortelle les força cependant à reprendre la mer encore une fois. Ils cherchèrent par la suite à s'installer sur un îlot des îles d’Été situé à l'est de Walano, bientôt connu comme l'île des Femmes, mais le sol y était peu fertile et beaucoup moururent à cause de la famine qui s'ensuivit, les forçant à partir encore.

Une partie de la flotte, lassée par le voyage, décida de suivre une prophétesse, Druselka, qui affirmait avoir entendu la Rivière Mère les rappeler. Ils furent cependant massacrés ou emmenés en esclavage une fois arrivés sur les rives de la Rhoyne.

Finalement, une petite partie des dix milles navires initiaux fit voile pour Dorne. Ils débarquèrent (non sans quelques nouvelles pertes dues à des naufrages) près de l'embouchure de la Sang-vert, non loin de Lancehélion, siège de la maison Martell[5].

Dorne

La plupart des habitants de Dorne ne vit pas d'un bon œil le débarquement des Rhoynars sur leurs terres arides. Au contraire, lord Mors Martell y vit une opportunité et, si l'on en croit les chansons, il tomba éperdument amoureux de la princesse Nymeria qu'il épousa, augmentant ainsi considérablement la taille de son ost et la richesse de ses terres. Le peuple rhoynar était en effet non seulement un peuple guerrier, mais il apportait aussi avec lui ses nombreux et talentueux forgerons (sans parler des sorcières de la Rhoyne qui connaissaient des sorts permettant d'irriguer des zones arides).

Afin de célébrer l'union de son peuple avec la famille Martell et afin de faire comprendre aux Rhoynars qu'il n'était plus question de revenir en arrière, Nymeria brûla ses navires et nomma Mors Martell prince de Dorne selon la coutume rhoynaire.

Des années de guerres de conquête s'ensuivirent. Dorne était à l'époque divisée en petits royaumes mineurs, et pas moins de six rois furent vaincus et envoyés au Mur par Nymeria et son prince[N 1]. L'opposition la plus forte fut rencontrée de la part du roi Yorick V Ferboys, et durant neuf ans, d'innombrables batailles opposèrent les forces Martell et ses alliés (parmi lesquels la maison Poulet, la maison Toland, la maison Dayne et la maison Uller) aux forces Ferboys et à ses bannerets (notamment la maison Jordayne, la maison Wyl, la maison Noirmont et la maison Qorgyle). Mors Martell fut tué par Yorick Ferboys lors de la troisième bataille des Osseux et par la suite, Nymeria assuma seule le commandement de l'ost Martell. Il fallut encore deux ans avant que Yorick Ferboys ne ploie le genou face à elle. Elle gouverna ensuite Dorne unifiée depuis Lancehélion.

Nymeria demeura la souveraine incontestée de Dorne durant près de vingt-sept ans, jusqu'à sa mort. Elle se remaria deux fois, avec le vieux lord Uller, puis avec ser Davos Dayne, l'Épée du Matin. Ses époux n'avaient que le statut de consorts et conseillers. Durant son règne, elle survécut à une douzaine de tentatives d'assassinats, écrasa deux rebellions et repoussa deux tentatives d'invasions par le roi de l'Orage Durran III Durrandon et une du roi du Bief Greydon Jardinier.

Après sa mort, sa fille aînée issu de son mariage avec Mors Martell lui succéda, passant ainsi devant son fils ainé issu, quant à lui, de son union avec Davos Dayne, en application des coutumes rhoynaires que les Dorniens avaient adoptées[5].

Nymeria Martell dans la saga

Dans AGOT

Arya Stark nomme sa louve Nymeria d'après cette reine légendaire.

Notes et références

Notes

Références