Astronomie

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

Dans un monde où la durée des cycles saisonniers varie énormément, l'astronomie occupe une place très importante. Les habitants de Westeros, et plus particulièrement les mestres de Villevieille, se sont reportés sur l'étude des astres pour marquer le passage du temps à l'échelle humaine[1]. Dans la correspondance entre les métaux et les domaines de connaissance des mestres, c'est le bronze qui représente l'astronomie. Les rudiments de cette science font partie de l'éducation des jeunes nobles[2].

Le soleil

On sait que la longueur des jours est corrélée aux saisons puisqu'ils sont plus courts en période hivernale. Ce sont les mesures effectuées par l'ensemble des mestres des Sept Couronnes qui permettent au Conclave de la Citadelle d'annoncer le début de l'hiver. La planète semble donc bien en rotation sur elle-même, mais l'inclinaison de son axe de rotation ne semble pas stable au cours de sa révolution autour du soleil.

Chez les prêtres rouges, le soleil est associé à R'hllor (qui en est le créateur[3]), et leurs prières visent à implorer son retour au crépuscule et à le célébrer à l'aube. Les Dothrakis, quant à eux, voient dans le soleil une divinité mineure, époux de la lune[4].

La lune

La lune est associée plusieurs fois aux cycles menstruels des femmes, le « sang de lune »[5]. Si l'on suppose que le cycle menstruel est de la même durée que dans notre monde, il est probable que la lune ait une révolution autour de la planète d'une durée assez similaire à celle que nous connaissons (environ 27,3 jours donnant un cycle apparent de 29,5 jours). Le calendrier en usage dans les Sept Couronnes semble posséder des mois lunaires, la durée des étés étant comptabilisée en années, lunes et jours[6].

Icone loupe.png Voir article détaillé : mesure du temps.

Certaines croyances de l'Orient semblent indiquer qu'il y avait autrefois une deuxième lune dans le ciel, mais que celle-ci se serait brisée en donnant naissance aux dragons. Les Dothrakis, quant à eux, voient en la lune une divinité mineure, épouse du soleil[4].

Les étoiles

Ces astres nocturnes sont regroupés en constellations qui peuvent être identifiées sous des appellations différentes selon les cultures des différents peuples[2]. Les mestres de la Citadelle établissent des cartes du ciel étoilé pour leurs recherches et leurs études[7]. La connaissance des étoiles permet de diriger les bateaux en l'absence de repère en pleine mer[8]. Les Dothrakis croient pour leur part que les étoiles sont les âmes des défunts, leur éclat étant un reflet de leurs exploits lors de leur vie[9][10]. Pour les prêtres rouges, R'hllor en est le créateur[3].

Les douze Maisons

On ne connaît a priori pas le nom de ces douze constellations qui semblent se répartir sur un équateur stellaire. Les saisons ou la longueur des jours n'étant pas des repères fiables, elles sont peut-être utilisées pour marquer le passage des années et de la révolution complète de la planète autour du soleil. Chaque « maison » est dotée d'un « gouverneur », en désignant l'étoile principale[2].

Les sept Marcheurs

Ces sept astres associés à la religion des Sept semblent errer au sein des autres constellations, d'où leur dénomination de « marcheurs ». Il est possible qu'il s'agisse en fait de planètes appartenant au système solaire de ce monde.

Les constellations

Un certain nombre de constellations est connu mais il est difficile de savoir si elles se rattachent aux douze Maisons :

Comètes et étoiles filantes

Blason de la maison Dayne
Blason personnel de ser Duncan le Grand

Avant AGOT

La présence de comètes et d'étoiles filantes est attestée par les armoiries de certaines maisons ou de certains personnages. Ainsi, le blason de la maison Dayne arbore une comète argentée et Aube, l'épée ancestrale de la maison, aurait été forgée à partir des restes d'une roche tombée du ciel[16] ; de même, le nom de leur demeure est les Météores. Les armes de ser Duncan le Grand sont ornées d'une étoile filante qu'il a aperçue peu avant de participer au tournoi de Cendregué[17].

La religion de R'hllor des prêtres rouges est liée à des prophéties sur le retour d'Azor Ahai, annoncé par une « étoile sanglante »[18]. Le prince Rhaegar Targaryen semble avoir fait siennes ces prophéties, puis les avoir interprétées pour son fils dont la conception aurait été accompagnée d'une étoile filante aperçue au-dessus de Port-Réal[19].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Azor Ahai.

Dans AGOT

La comète rouge qui apparaît au début de la guerre des Cinq Rois est interprétée de différentes manières par les forces en présence.

Icone loupe.png Voir article détaillé : comète rouge.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Cette formation semble correspondre à l'équivalent de la Voie lactée dans le monde du Trône de Fer.

Références