Maison Wyl

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Maison Wyl
Une vipère noire mordant un talon sur champ jaune

Une vipère noire mordant un talon sur champ jaune
Informations
V.O. House Wyl
Demeure Wyl
Rang incertain[N 1]
Vassale de maison Martell

La maison Wyl[1] réside à Wyl, une forteresse située près du col des Osseux.

Histoire

À une époque inconnue, les Wyl, menés par Wylla de Wyl s'allient à la maison Ferboys pour combattre le roi de l'Orage Durran le Jeune[2].

Après l'arrivée des Rhoynars à Dorne, les Wyl soutiennent les rois de la maison Ferboys contre la princesse Nymeria Martell et son consort, Mors Ier[3].

Lors de la première guerre Dornienne menée par Aegon le Conquérant, les Wyl résistent comme les autres Dorniens à l'invasion. Lord Orys Baratheon et ses chevaliers orageois tombent dans une embuscade près du fleuve Wyl. La plupart d'entre eux sont exécutés, seuls lord Orys et une douzaine de seigneurs sont épargnés pour être rançonnés[4]. Avant de les libérer contre leur poids en or en l'an 7, lord Wyl de Wyl, surnommé l'Amant des Veuves, les ampute de leur main d'épée pour qu'ils ne puissent plus prendre les armes contre Dorne[5]. En représailles de ce forfait, le roi des Sept Couronnes Aegon Ier Targaryen monte son dragon Balerion et incendie les châteaux et les forts de la maison Wyl, mais ceux-ci survivent en se réfugiant dans les montagnes. Cinq ans plus tard, lord Wyl de Wyl mène les Dorniens qui profitent du mariage de Jon Cafferen et d'Alys du Rouvre pour s'introduire dans le château, tuer les invités, castrer le marié, avant de violer et de vendre comme esclaves l'épouse et ses dames de compagnie[4].

En l'an 37, la maison suit probablement son seigneur, lord Walter Wyl, fils du Wyl de Wyl, qui se bat aux côtés du premier roi Vautour. Walter Wyl est capturé par Orys Baratheon, qui se venge sur lui de l'amputation que lui avait fait subir son père[6].

Lors de la conquête de Dorne par Daeron Ier Targaryen en l'an 161, les Wyl capturent le cousin du roi, Aemon Chevalier-Dragon de la Garde Royale. Lord Wyl l'encage nu en plein soleil au-dessus d'une fosse remplie de vipères. Le nouveau roi, Baelor Ier, qui ramène des otages dorniens dans leur pays, passe par le château de Wyl, où il ne parvient pas à obtenir la libération de son cousin, mais il promet de revenir. Après avoir scellé la paix avec le prince de Dorne, Baelor retourne aux Osseux. Cette fois, lord Wyl accepte de libérer son captif, à condition que Baelor traverse la fosse pour le sortir lui-même de sa cage. Baelor s'exécute et parvient à ses fins, avant de tomber dans le coma sous l'effet du venin des reptiles. C'est sans doute après ces événements que les Wyl adoptent leur blason actuel[7].

Généalogie

Anciens membres

Les Wyl dans la saga

Dans AFFC

Les Wyl aident le prince Doran Martell à retarder l'arrivée à Lancehélion de ser Balon Swann, envoyé par la reine Cersei Lannister auprès de sa fille Myrcella. Ils parviennent à le retenir huit jours sous prétexte de chasses à courre et au vol[8].

Dans ADWD

Plusieurs membres de la maison sont présents à Lancehélion pour le banquet qui marque la remise par ser Balon Swann du crâne de ser Gregor Clegane au prince Doran Martell. Ils se font remarquer en ne buvant ostensiblement pas au toast en l'honneur du roi Tommen Baratheon[9].

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Au temps d'Aegon le Conquérant et jusqu'au règne de Baelor Ier Targaryen, le chef de la maison Wyl porte le titre de lord, ce qui signifie que la maison est noble (cf. Les origines de la saga). Toutefois, la saga ne donne aucun indice sur leur statut.

Références

  1. Appendices ACOK.
  2. Les origines de la saga, La maison Durrandon.
  3. Les origines de la saga, Les dix mille navires.
  4. 4,0 et 4,1 Fire and Blood : Le règne du Dragon. Les guerres du roi Aegon Ier.
  5. Les origines de la saga, Dorne contre les Dragons.
  6. Les origines de la saga, La maison Baratheon.
  7. Les origines de la saga, Baelor Ier.
  8. A Feast for Crows, Chapitre 41, La princesse en la Tour.
  9. A Dance with Dragons, Chapitre 39, L'observateur.