Prince en Guenilles

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Prince en Guenilles
Identité
V.O. Tattered Prince
Apparence
Cheveux argentés
Statut
Rang noble
mercenaire
Titre commandant des Erre-au-Vent
Naissance 239 (Pentos)
Blasons
Le Prince en Guenilles a fait partie des Puînés Le prince en Guenilles dirige les Erre-au-Vent

Né en l'an 239[N 1], le « Prince en Guenilles[N 2] » est le commandant actuel de la compagnie mercenaire des Erre-au-Vent. Originaire de Pentos, il a plus de soixante ans, mais a encore fière allure, et s'exprime d'un ton léger, malgré son regard triste. Il parle un haut valyrien classique. Ses cheveux et sa cotte de maille sont argentés. Son manteau est un assemblage de tissus de toutes les couleurs, délavées par le soleil. Son gigantesque palefroi gris porte sur la croupe des morceaux de surcots arborés par ses ennemis abattus. Sa tente est un grand pavillon de toile à voile grise, pouvant réunir une vingtaine de personnes, qu'il appelle son « château de toile »[1]. Il méprise Barbesang, le chef de la Compagnie du Chat, qui le lui rend bien[2].

Avant AGOT[modifier]

En l'an 262[3], âgé de vingt-trois ans, le Prince en Guenilles est choisi par les magistrats de Pentos pour être leur nouveau prince, après une longue sécheresse et quelques heures après avoir tranché la gorge du précédent en sacrifice. Mais, se gardant d'accepter, il prend la fuite pour les Terres Disputées. Il s'engage ensuite successivement chez les Puînés, les Rondaches de Fer et les Hommes de la Pucelle. Vers l'an 270, il fonde les Erre-au-Vent avec cinq compagnons, tous morts depuis. Devenu le seul commandant, le Prince prend pour seconds Caggo et Denzo D'han[1].

Dans ADWD[modifier]

Les Erre-au-Vent sont engagés par Yunkaï pour se battre contre Astapor et Meereen[4][5], sous les ordres du général Yurkhaz zo Yunzak.

Tout juste débarqués de Volantis, ils participent au siège d'Astapor qui voit les forces de Yunkaï triompher de celles d'Astapor grâce notamment à la charge des Erre-au-Vent menés par le Prince en Guenilles. Sur la route vers Yunkaï, ce dernier reçoit l'ordre de chasser et de rabattre les survivants affamés et malades d'Astapor vers Meereen. Le Prince constitue la moitié de ses effectifs en une cinquantaine de patrouilles de vingt hommes. L'une de ces patrouilles est entièrement constituée de Ouestriens (dont Meris, placée à leur tête), à qui il donne une mission secrète : déserter et passer sous les ordres de la reine Daenerys[1]. Seule Meris connait la raison de ce ralliement : proposer à la reine le renfort de la compagnie entière, si elle accepte de prendre Pentos et de la remettre au Prince, lorsqu'elle marchera sur les Sept Couronnes[6].

Lors du siège de Meereen, le Prince en Guenilles participe à un banquet donné par Yezzan zo Qaggaz en l'honneur de Yurkhaz zo Yunzak, au cours duquel il assiste au spectacle comique donné par Yollo et Sol[7]. Il fait partie de la délégation yunkaïie dirigée par Yurkhaz zo Yunzak et envoyée à Meereen pour y signer la paix avec la reine Daenerys. Peu après, Meris, qui a été capturée avec tous ses hommes du fait de la trahison des Dorniens, lui est renvoyée par la reine[8], qui ne répond toutefois pas à l'offre que Meris lui a transmise[6]. Il assiste incognito à la réouverture de l'arène de Daznak et à l'envol de Daenerys sur le dos de Drogon. Il rencontre en secret le prince de Dorne, Quentyn Martell, et accepte de l'aider dans son plan pour voler les dragons, réclamant à nouveau Pentos en paiement de ses services[9]. Tous deux consignent leur accord par écrit[10]. Il rencontre une deuxième fois le prince peu de temps avant leur tentative et lui remet des déguisements de Bêtes d'Airain et le mot de passe de ceux-ci. À l'aube où a lieu la tentative, il se tient à proximité de la Grande Pyramide de Meereen avec cinquante hommes, prêt à faire sortir le dragon enchaîné[11], qui doit être conduit jusqu'aux quais, où le Prince a affrété un navire[10].

Cependant, le plan échoue, Quentyn étant mortellement brûlé par Rhaegal alors qu'il tentait de monter Viserion, et ser Barristan Selmy, en tant que Main de la reine Daenerys, fait mettre au cachot ser Gerris Boisleau et ser Archibald Ferboys. Il leur propose de les libérer avec les autres Erre-au-Vent encore prisonniers, s'ils informent le Prince en Guenilles que Meereen est prête à accepter son prix s'il lui livre les otages détenus par Yunkaï. Ser Archibald accepte[10].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Il a vingt-trois ans en l'an 262, bien qu'il passe pour en avoir plus de soixante-cinq en l'an 300 (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 26, Les Erre-au-Vent).
  2. Son vrai nom n'est pas connu.

Références[modifier]