[ASOIAF] Harrenhal

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Eridan, il y a 4 mois.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #90539

    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2423

    Ca fait longtemps que je me dis qu’il nous faudrait une discussion générale à propos de Harrenhal, car le château est à mon sens un personnage à part entière de la saga … Et vu tout ce qui s’y passe et tout ce qui est rattaché, je me dis que certains d’entre nous ont peut-être des remarques intéressantes à propos de ce château.

    Bon, perso, je vais commencer par un truc complètement secondaire (et assez sordide, désolé), mais j’ai relevé un truc qui m’a paru un peu bizarre … au début, j’ai pris ça pour une incohérence d’écriture de GRRM … et en fait, je pense que c’est parfaitement voulu :

    Après avoir pris Harrenhal, grâce à un cuisinier qui lui a ouvert une poterne (amusant, c’est déjà ce qui était arrivé à Gargon Qoherys 260 ans plus tôt), Gregor Clegane fait exécuter tout ce qui reste de la maisonnée de lady Whent, à l’exception de trois personnes. Lorsque Jaime passe par Harrenhal dans AFFC, il nous donne la liste des trois personnes qui ont été épargnées :

    Des gens de lady Whent, il en restait seulement trois – le cuistot qui avait ouvert la porte de la poterne à ser Gregor, un armurier cassé en deux nommé Ben Poucenoir, et la fille appelée Pia qui était loin d’être aussi mignonne que la dernière fois où Jaime l’avait vue.

    A Feast for Crows, Chapitre 28, Jaime.

    Pourquoi ces trois-là ? Pia est malheureusement victime une fois de plus de la guerre : après avoir été abusée par les hommes de Bolton, elle est abusée par Clegane et ses hommes … Et c’est pour cette raison qu’elle survit. Le cuisinier a rendu service à Clegane et en plus, il est utile, notamment parce que Clegane l’oblige à cuisiner les membres de Varshé Hèvre, qu’il donne ensuite comme nourriture à ses différents captifs. Quant à Ben Poucenoir, le gars est un forgeron, un armurier … Par conséquent, en période de guerre, son savoir-faire est utile, d’autant qu’il a énormément d’expérience (comme on l’apprend dans les chapitre d’ACOK, où Arya est à Harrenhal). D’après ce qu’en dit Gendry, Poucenoir est tellement vieux qu’il servait déjà à Harrenhal à l’époque des Lothston (ça semble assez douteux, mais Gendry y croit). Pas étonnant que les hommes de Clegane l’ait laissé en vie, donc …

    … Si seulement ! A-t-on jamais vu Gregor Clegane ou ses hommes pousser la réflexion aussi loin. Quand on relit attentivement le dernier chapitre d’Arya d’ASOS, voilà ce qu’on découvre :

    « Et, comme ça, Gregor a pris Harrenhal ? fit [Sandor].
    — L’a pas beaucoup foulé à prendre, répondit Polliver. Les reîtres se sont ensauvés dès qu’y-z-ont su qu’on arrivait, nous, tous ou presque, quoi. Un cuistot nous a ouvert une poterne pour se venger qu’Hèvre y avait coupé le pied. » Il gloussa. « On se l’est gardé pour la cuistance, avec deux garces comme chaufferettes, et on a passé tout le reste au fil de l’épée.
    — Tout le reste ? ne put s’empêcher de demander [Arya].
    — Enfin…, Ser s’est gardé Hèvre pour tuer le temps.

    A Storm of Swords, Chapitre 75, Arya.

    L’insistance d’Arya n’est pas anodine : GRRM veut marquer qu’il n’y a bien que trois personnes (en plus de Varshé Hèvre), qui ont été épargnées. Cette correspondance d’un chapitre à l’autre dans le nombre de survivants est voulue … Mais visiblement, ils n’ont pas tous survécu pour les raisons qu’on pouvait croire à l’origine. Ce ne sont probablement pas ses talents d’armurier qui ont valu sa survie à Ben Poucenoir.

    Voila … Désolé d’avoir brisé votre innocence.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.