Vos dernières séries

  • Ce sujet contient 452 réponses, 74 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Crys, le il y a 2 jours et 13 heures.
30 sujets de 421 à 450 (sur un total de 453)
  • Auteur
    Messages
  • #157651
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5784

    Prenez un teen drama fantastique (genre Teen Wolf and co), ajoutez-y une pincée de mythologie nordique, un zeste de Greta Thunberg, et écrivez le tout en norvégien : ça vous donnera Ragnarök. Le plot est tout bête : Le jeune Magne se découvre les pouvoirs de Thor alors qu’il emménage dans la ville de Edda. Mais il se dégage de cette série un certain charme addictif. Ce n’est pas très bon, mais cette petite touche de militantisme pro-environnement anti-capital dans une série ado qui reprend tous les codes habituels a un côté frais. Les décors également, qui nous amènent en Norvège, loin des campus américains et de leurs caisses rutilantes, de leurs cheerleaders et de leurs quaterbacks, mais reprennent quand même les codes du genre, ça m’a dépaysée et attachée. Bref, Ragnarök, c’est pas une bonne série… mais c’est attachant comme petit bonbon. Si vous vous ennuyez sous les orages, ça peut vous accrocher.

    ~~ Always ~~

    #157745
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1116

    Bon, ben ça m’arrive pas souvent, mais je viens parler d’un abandon : Sweet Tooth sur Netflix. Encore une série bien nivelée par le milieu. C’est joli, mais c’est à peu près tout. Pourtant j’aime Will Forte (McGruuuubeeeer !), j’aime plutôt bien Nonso Anonzie (Xaro Xoan Daxos dans la saison 2 de GoT), j’aime plutôt bien la nature et le post-apo. Mais je sais pas si c’est parce que le programme est trop familial pour moi ou parce qu’il est trop calibré à tous les niveaux, mais c’est d’une prévisibilité assez navrante. J’ai juste bien aimé voir l’impact de la crise Covid sur les choix de scénario pour développer le matériau de base du comics (que j’ai pas lu, mais c’est franchement palpable). Mais bon, ça suffit pas. Au bout de 3 épisodes, je passe mon tour, je m’ennuie ferme devant ce gamin tête à claque qui découvre que le monde c’est moche dans des paysages trop beaux…

    #157781
    Ser Damien Florent
    • Pas Trouillard
    • Posts : 550

    Avec Lady Florent, nous avons dévoré en 2 soirées les huit épisodes de la mini série SAFE, sur Netflix.

    Tom, un chirurgien de talent, tente come il peut de maintenir sa famille a flot après le décès de sa femme. Sa fille ainée lui en veut d’avoir été absent au moment où sa mère a poussé son dernier souffle. Sa fille ainée, justement, disparait un soir pendant une soirée étudiante alors que son petit copain est retrouvé noyé dans la piscine de la propriété où a eu la lieu la fête. Qu’est ce que c’est donc qu’il s’est passé ?

    Vu le rythme de visionnage, inutile de dire que nous avons fortement apprécié. La série à été créée sous l’égide d’un certain Harlan Coben, célèbre romancier policier dont les succès ne se compte plus. Lady Florent, fidèle lectrice, y  a retrouvé la structure des romans, dans l’avancée de l’intrigue et la manière dont les différents protagonistes passent de victimes a désignés coupable et inversement.

    L’interprétation est solide est convaincante, il faut dire les têtes d’affiches sont reconnues. Le casting est en effet emmené par Micheal C Hall (Six Feet Under, Dexter), Amanda Abbington (Sherlock), Audrey Fleurot (Kaamelott, Intouchable, un village français) ou encore Hannah Arterton, petite sœur de Gemma, plutôt convaincante son rôle de jeune flic.

    Pour faire simple, je recommande !

    You're gonna carry that weight

    #157789
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2237

    Bon, ben ça m’arrive pas souvent, mais je viens parler d’un abandon : Sweet Tooth sur Netflix. Encore une série bien nivelée par le milieu. C’est joli, mais c’est à peu près tout. Pourtant j’aime Will Forte (McGruuuubeeeer !), j’aime plutôt bien Nonso Anonzie (Xaro Xoan Daxos dans la saison 2 de GoT), j’aime plutôt bien la nature et le post-apo. Mais je sais pas si c’est parce que le programme est trop familial pour moi ou parce qu’il est trop calibré à tous les niveaux, mais c’est d’une prévisibilité assez navrante. J’ai juste bien aimé voir l’impact de la crise Covid sur les choix de scénario pour développer le matériau de base du comics (que j’ai pas lu, mais c’est franchement palpable). Mais bon, ça suffit pas. Au bout de 3 épisodes, je passe mon tour, je m’ennuie ferme devant ce gamin tête à claque qui découvre que le monde c’est moche dans des paysages trop beaux…

    Pas vu la série ni lu le comic, mais de ce que vois sur les réseaux sociaux et forums, la série télé est une trahison totale des comics / n’a quasi rien à voir avec eux, en fait. Apparemment ceux-ci sont bien meilleurs.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #157793
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2742

    Pas vu la série ni lu le comic, mais de ce que vois sur les réseaux sociaux et forums, la série télé est une trahison totale des comics / n’a quasi rien à voir avec eux, en fait. Apparemment ceux-ci sont bien meilleurs.

    Raison de plus pour que je m’attaque aux comics.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #158151
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8185

    Hippocrate, saison 2

    Pas trop de changements avec la saison 1 dans mon appréciation. C’est pas mal fait mais franchement si vous avez vu Urgences (oui, je sais, ça date), y a pas grand chose de novateur non plus. A part que ça se passe en France. Surtout que là, on se retrouve dans un service d’urgences pendant quelques jours un peu tendus. Nouveau au casting : Bouli Lanners que j’ai beaucoup apprécié car je l’avais toujours vu dans des rôles déjantés. Ca fait du bien que ça change.

    Néanmoins, c’est pas non plus inoubliable

    Spoiler:
    Le final fait la jonction avec le début de la pandémie, c’est bien pensé car ça fait bizarre tous ces gens sans masques pour une saison qui sort courant 2021

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #158155
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1116
    Spoiler:
    Le final fait la jonction avec le début de la pandémie, c’est bien pensé car ça fait bizarre tous ces gens sans masques pour une saison qui sort courant 2021
    Spoiler:
    C’est marrant, moi j’ai trouvé ça tout pourri XD Je trouve qu’on sent que c’est une idée à la dernière minute rajoutée. Y a quelques scènes qu’ils ont retourné en amont pour « essayer » de faire monter le truc (non on a plus de masques, mince !) mais du coup j’ai trouvé que narrativement ça faisait cheveux sur la soupe après le message de l’interne qui s’est suicidé et que ça cassait toute la mise en place de cette intrigue-là. J’aurais préféré avoir un truc qui monte sur une saison 3 pour le Covid, plutôt que de traiter ça viteuf à la fin. C’est super hétérogène avec le reste de la saison puis bon, ça rebricole les liens viteuf. Bref, j’ai plutôt bien aimé le reste, mais là….
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois et 3 semaines par Crys.
    #158878
    O’Cahan
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 750

    Trois petites pépites dispos sur Arte qui valent vraiment le coup d’œil :

    • Hamishim (2019): une cinquantenaire israélienne, veuve et mère de trois enfants, tente de vendre un scénario sur les femmes de son âge (mise en abîme). Outre la représentation d’une société israélienne peu connue, on a les tranches de vie d’une femme ménopausée – ce qui est vraiment appréciable. Le personnage principal est attachant et l’actrice vraiment charmante. On y évoque la sexualité et la séduction quand on est une femme de cinquante ans, Auschwitz, le TDAH, comment s’occuper d’un père malade en EHPAD. C’est très court, piquant, plein d’autodérision.
    • Detectorists (2014) : deux amis chercheurs de métaux, Andy (Mackenzie Crook. Le maigre de Pirate des Caraïbes, vous vous souvenez ?) et Lance passent leur temps à chercher des trésors dans la campagne anglaise. Après leurs escapades, ils vont souvent au pub avec leurs amis du club de la ville, tout en essayant de déjouer les plans de leurs ennemis préférés : les chercheurs de la ville voisine qu’ils surnomment « Simon and Garfunkel ». C’est une série qui ne paye pas de mine au premier abord, mais on se trouve irrésistiblement entraîner dans leurs aventures du quotidien, à ces gentils loosers bizarres. C’est une série pleine d’empathie – le regard de Mackenzie Crook !!, de finesse, d’humour, de bonnes ondes.
    • Betipul (2005) : une autre série israélienne que je recommande chaudement (je n’ai pas encore fini la première saison) qui a été récemment adaptée en France sous le titre En Thérapie. On suit cinq patients, eux-mêmes suivis par le charismatique Reouven Dagan, qui lui-même va se faire suivre par l’incroyable Guila (le psy, Reouven, perd pied peu à peu). La réalisation est vraiment sobre, voire laide, mais tout se joue dans les dialogues qui sont vraiment de très très haut niveau. Les acteurs sont tous formidables : la névrosée Naama est hypnotique, l’imbu Yadin est paradoxalement touchant (pilote de ligne qui se pointe à la première séance pour dire qu’il ne regrette pas d’avoir envoyé une bombe sur des enfants palestiniens, ahem), la suicidaire Ayala vous transperce du regard & le couple Michael/Orna est tristement réaliste.  J’avais jeté un œil à la version française, mais j’avais été absolument rebutée après avoir « goûté » la version originale israélienne. Pépite !

     

    J’attends aussi avec impatience Mr Corman série de et avec Joseph Gordon-Levitt sur un instit’ en proie à de nombreuses angoisses suite au sacrifice de sa carrière musicale.

    please mind the gap between your brain and the platform

    #159200
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2742

    J’ai terminé la saison 1 de The sinner. J’ai été vite pris dans l’intrigue. On suit l’histoire d’une femme accusée, à raison, d’un meurtre. Mais la victime et la meurtrière ne se connaissaient pas et cette dernière ne sait pas pourquoi elle a commis ce crime. L’inspecteur en charge de l’enquête veut découvrir les raisons qui ont poussés la meurtrière à agir ainsi. Comme d’hab, j’explique mal mais la série reste très prenante. ^^

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #159450
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8185

    Comme Liloo75 et O’Cahan, j’ai vu Mare of Easttown. Le fond n’est pas ultra original mais l’intrigue est bien menée, ça remplit largement sa mission. Au début ça m’a fait penser à du Broadchurch (qui n’a sans doute rien inventé) mais en moins joli (on n’est pas en bord de falaise) et en plus américain, quoi… Et finalement pas tout à fait. Le fait qu’on sache le nombre d’épisodes m’a fait tout de même dire que l’intrigue n’est pas finie, malgré les apparences (ou sinon ils allaient faire du remplissage…)

    Très étonné de voir Guy Pearce en rôle secondaire et Gordon Clapp en rôle tertiaire (pour ceux qui ont vu NYPD Blue, il y a déjà fort longtemps)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #159550
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5784

    Je me suis mise à Love Victor suite aux conseils de @corondar. Et que c’est mignon <3 ! Les premiers épisodes ont eu un goût de too much me faisant dire « ooh je suis beaucoup trop vieille pour ça », mais la série trouve un rythme de croisière très agréable, et aborde des sujets pas si facile avec simplicité, tendresse, et des personnages adorables. Une série qui fait du bien, et qui a mérite d’exister dans le monde des séries : on s’évite les teen drama à la Riverdale ou Elite, et on montre les difficultés d’apprendre à grandir, gay, hétéro, bi ou ce qu’on veut, avec beaucoup de « mignonitude ».
    (Et je suis bien d’accord avec Coco sur le cliff de fin, mamamia !)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par Nymphadora.

    ~~ Always ~~

    #159616
    Corondar
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1295

     (Et je suis bien d’accord avec Coco sur le cliff de fin, mamamia !)

     

    Ne nous plaignons pas : au moins la série a été renouvelée pour une troisième saison .

    Love, Victor renouvelée pour une saison 3

    Ça aurait pu être pire, elle aurait pu être annulée et on serait resté sur ce cliff sans réponse .

    #159620
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 511

    Si vous avez aimé Love Victor (et je vous comprends totalement), il y a Young Royals disponible sur Netflix qui est toute aussi sympathique 🙂

    #159752
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1116

    Bon, depuis hier soir je suis orphelin. J’ai terminé Galavant et il n’y aura pas de saison 3. Ce n’est pas vraiment une surprise, la série s’est arrêtée en 2016, mais allez savoir pourquoi, j’ai tourné autour de ces 18 épisodes pendant 5 ans avant de m’y mettre. Sur le papier, il y avait tout pour me plaire : format 20 minutes, détournements des contes traditionnels, comédie musicale. Je redoutais sans doute un peu trop d’aimer et de me retrouver dans la situation actuelle. Alors le voyage, même si la destination semble à jamais perdue, en vaut-il la chandelle ? Eh bien c’est un grand oui !

    Si vous êtes sensible à la comédie musicale (sur sa facette très Broadway), si vous avez aimé Aladdin, La Belle et la Bête, La Petite Sirène et tous les autres Disney musiqués dans les années 90-200 par Alan Menken ben… c’est Alan Menken à la musique, et c’est plutôt brillant et catchy (le thème principal vous restera en tête longtemps, il a un sacré goût de reviens-y). Il est ici avec son vieux comparse Dan Fogelman au showrunning, le gars derrière Raiponce (et ça s’entend dans certaines chansons). D’autant que ces messieurs n’hésitent pas à pasticher des classiques (West Side StoryLes Misérables). Donc si vous êtes allergiques à tout ça, fuyez. Sauf si la promesse d’une intrigue à la Princess Bride peut vous accrocher.

    Le scénario de base tient sur un post-it : Galavant, le plus grand héros du royaume, se prend un vent en essayant de sauver sa promise d’un mariage forcé avec le roi local. Mais une princesse va essayer de le remettre en selle pour sauver ses parents et son royaume. Et je n’en dis pas plus. Les personnages sont plutôt croustillants, à contre-courant, brillamment interprétés (Timothy Omundson, qui interprète le roi Richard, a mon amour pour l’éternité <3). On n’est jamais vraiment dans la surprise, mais ça prend quand même des chemins moins convenus que ce qui pourrait apparaître de prime-abord.

    Côté guests, ça se bouscule au portillon toutes références confondues : Kylie Minogue, Rutger Hauer, Ricky Gervais, Hugh Bonneville (Daddy de Downton Abbey), Weird Al Yankovic, Nick Frost, pour ne citer qu’eux. Et tout le monde a l’air de bien se marrer.

    Enfin, c’est toujours intéressant à mon sens, de voir l’influence de notre saga chérie ressurgir dans ce type de programme. Outre les références évidentes (y a pas un panneau de lieu qui n’évoque pas Winterfell ou The Red Keep), on nage dans la rencontre improbable entre les séquences flashbacks de Once Upon a Time et Game of Thrones, entre le conte de fée, les trahisons politiques et des . L’interprétation de Madalena par Mallory Jansen n’est d’ailleurs pas sans évoquer la Cersei de Lena Headey. A tel point que le final de la saison 2 me semble être une curieuse anticipation de la saison 8, d’autant que c’est tourné dans des décors familiers des amateurs de GoT, au Maroc, là où l’intrigue de Daenerys nous a mené. Mais j’ai la sensation que les showrunners, s’ils aiment la série, connaissent bien la saga papier aussi. Le parcours d’Isabella en saison 2 m’a énormément évoqué l’arc de Sansa dans les livres, entre autres.

    Donc pas de saison 3 (même si les intrigues se referment déjà en fin de saison 2), tant pis, même si je rêverai longtemps d’un petit revival (après tout, il y a une ellipse naturelle à créer) pour conclure tout ça, surtout avec quelque chose qui s’inscrirait dans le post-Metoo, vu que la série était déjà en train de peindre des personnages féminins à contre-courant.

    Bref, je recommande chaudement… à condition que vous soyez un spectateur non-francophone, car pour l’instant, la série est inédite chez nous, ce qui veut dire se cogner la VO sans sous-titres (même si vu que c’est sur le catalogue Disney +, ça devrait pas tarder) 😉

    Et pour ceux qui se demandent à quoi ça ressemble, je vous mets l’ouverture de la série :

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par Crys.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois et 2 semaines par Crys.
    #159889
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2742

    J’ai terminé la saison 1 de The sinner. J’ai été vite pris dans l’intrigue.

    Du coup, je me suis maté les deux dernières saisons. Je les trouve plus aboutis que la première (j’ai trouvé la deuxième saison meilleure que la première et la troisième meilleure que la deuxième).

    Je ne sais pas s’ils prévoient une quatrième saison mais je ne dis pas non. 😀

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #160281
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8185

    Miracle Workers: Oregon Trail est la 3e saison de la série. Cette fois ci on est au XIXe aux États-Unis avec un groupe de pionniers qui suite la piste de l’Oregon pour quitter la pauvreté et espérer un meilleur avenir. Je parlais un peu de la saison 2 ici (et Crys un peu au-dessus). Ca reste une petite série de 20 minutes qui est un peu fantasque sur plein de points et ça fait du bien. Ce que j’aime beaucoup ici (on n’en est qu’au 9e épisode), c’est que ça parle énormément de nous. Sous les personnages caricaturaux (je trouve que le casting est une brochette formidable, surtout que suivant les saisons ils n’ont pas du tout la même place), on brocarde un peu notre société : le saloon devenu un lieu « safe », les électeurs nuls qui votent pour un gars toxique, le rapport aux Amérindiens, les communautés religieuses, les fans d’Instragram…
    Sans avoir l’air d’y toucher, ça tape souvent juste si on sait prendre un peu de perspective. Et au premier degré, c’est un petit divertissement sympa avec des gens qui ont l’air de s’amuser. En plus de l’écriture et du jeu, le format « anthologie » est beaucoup dans ce succès car ça permet de diversifier chaque saison

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par R.Graymarch.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #162227
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 320

    Je viens de finir la troisième saison de Sex Education, et c’était un bijou, honnêtement, tout le monde devrait voir cette série 🙂
    Non seulement les thèmes abordés sont toujours très intéressants, mais ils sont aussi toujours bien traités ; les personnages sont tous adorables, ont tous du temps d’écran, une vraie trame complète et développée… (Ce qui est déjà une grosse performance sachant qu’il n’y a que huit épisodes et qu’il doit bien y avoir une dizaine de personnages « importants »).
    J’avais quelques doutes au départ sur les nouveaux personnages, Cal et Hope en tête, et j’ai eu un moment de WTF pendant le « cacagate » en France, mais au final, j’ai adoré cette saison, toute pleine de mignonnerie partout tout le temps, mais sans mièvrerie (et avec des moments toujours horribles également, et cette tendance un peu sadique à entrelacer les scènes affreuses et les scènes géniales, ce qui joue avec mes nerfs : « Mais qu’est-ce que je suis censé ressentir là moi ?! » x) )

    #163190
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2347

    Bon ben un tas de séries vu depuis la dernière fois:

    The Boys saison 2: toujours très irrévérencieuse, moi qui adore l’humour noir, je suis servi avec une véritable féminazi (fallait oser même si le résultat mouaif) . Elle s’attaque toujours à l’establishment US et tape désormais tout autant sur la gauche avec un clone d’AOC. C’est par contre moins innovant, certains gag sont lourds (genre la baleine après le dauphin de la saison 1) et certains personnages sont inintéressants, genre les amours contrariés des gamins.

    Maid: Minisérie de 10 épisodes sur une jeune femme qui se bat pour juste vivre dignement avec sa fille. Très émouvant sans sombrer dans le pathos, avec de belles performances d’actrices. Un coup de cœur et un coup au cœur.

    Lucifer saison 6: Pourquoi je m »inflige encore ça, on dirait le syndrome de Stockholme.

    Squid Game: Le phénomène qu’il fallait voir. Extrêmement cheap, mise en scène, jeu d’acteur, scénario souvent incohérent… Vraiment une série B (mon dieu la partie avec les VIP). Mais l’idée de base est excellente, on est accroché par le concept, on découvre quelques pans de la société coréenne, c’est coloré, … MAis je n’ai pas pour autant compris pourquoi ça avait pareillement pris (pour faire le mouton, comme moi?)

    My Name: autre série coréenne entre gangster et policier. Une jeune fille perd son père, qui est dans la mafia. Elle va infiltrer la police pour enquêter et trouver le responsable. Belle BO et jeune héroïne qui tabasse, littéralement. Un bon moment malgré un scénario un peu convenu.

    The Expanse: On a déjà un topic là-dessus, je ne vais pas m’attarder.

    The Man in the High Castle: Belle réalisation, acteurs pas mal, scénario intelligent. Mais j’ai trouvé cela relativement froid et impersonnel, peinant à décoller et j’ai beaucoup de mal avec les univers parallèles et autres paradoxes.

    #163192
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2237

    Squid Game: Le phénomène qu’il fallait voir. Extrêmement cheap, mise en scène, jeu d’acteur, scénario souvent incohérent… Vraiment une série B (mon dieu la partie avec les VIP). Mais l’idée de base est excellente, on est accroché par le concept, on découvre quelques pans de la société coréenne, c’est coloré, … MAis je n’ai pas pour autant compris pourquoi ça avait pareillement pris (pour faire le mouton, comme moi?)

    J’avais vu passer une info comme quoi l’algorithme de Netfix y serait pour beaucoup. La série Alice in Wonderland (je crois) avait eu son succès sur la plateforme quelques semaines ou mois plus tôt, et en se basant là-dessus / en extrapolant des données à partir de là l’algo a recommandé en masse Squid Game.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #163193
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1719

    The Boys saison 2: toujours très irrévérencieuse, moi qui adore l’humour noir, je suis servi avec une véritable féminazi (fallait oser même si le résultat mouaif) . Elle s’attaque toujours à l’establishment US et tape désormais tout autant sur la gauche avec un clone d’AOC. C’est par contre moins innovant, certains gag sont lourds (genre la baleine après le dauphin de la saison 1) et certains personnages sont inintéressants, genre les amours contrariés des gamins.

    Ouais, cette S2 est malgré quelques trucs encore bien sentis (ce que disent au fond les arcs de Stormfront et de Maeve) un cran en-dessous, la vraisemblance ayant globalement pris un coup sur le nez depuis la fin de la S1, les sous-intrigues avec Lamplighter font du remplissage, je suis perplexe devant la direction prise avec le Deep et A-Train malgré d’excellentes interprétations, et juste déçu par le traitement de Becca. Quant au « clone d’AOC », je trouve d’hyper mauvais goût la fin de la saison, et ça me laisse franchement dubitatif sur ce qu’il restera comme vision du monde de la série au final, si tout ce qu’elle laisse en alternative à ce qu’elle critiquait jusque-là, c’est en fait la black ops de la CIA qu’on suit. C’était et reste quand même une incroyable démonstration de la capacité des capitalisme et impérialisme étasuniens à assimiler les discours critiques et à se faire du blé dessus, cette série… Un peu dans le même genre « déconstruction des superhéros de DC/Marvel, pour en fait parler de tout autre chose » par Amazon également, Invincible m’a mis une grosse claque – et je lis que c’est (aussi, parce que lire The Boys, c’était beurk) une bonne mise à jour de son comics.

    Lucifer saison 6: Pourquoi je m »inflige encore ça, on dirait le syndrome de Stockholme.

    #FreePandémie 😀

    The Expanse: On a déjà un topic là-dessus, je ne vais pas m’attarder.

    Faut toujours que je lance l’épisode 2. ^^’

    Sinon j’ai vu passé des mentions à la S3 de Sex Education, qui montre des signes de fatigue mais reste réjouissante, & Sweet Tooth, effectivement un peu mignonne mais surtout médiocre (Aditya & Rani en particulier me sont antipathiques au possible). Netflix a aussi adapté Locke & Key, qui avait ses problèmes en S1 mais se laissait regarder. Des adelphes ont maté la S2 sortie depuis ?

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #163258
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5784

    Netflix a aussi adapté Locke & Key, qui avait ses problèmes en S1 mais se laissait regarder. Des adelphes ont maté la S2 sortie depuis ?

    Pas moi, mais c’est sur ma pile à regarder (de même que la nouvelle saison de Sex Education ^^)

    De mon côté, j’ai regardé récemment Dollhouse. Je ne l’avais encore jamais vue, et malgré les polémiques autour de Whedon qui brisent mon cœur de fan de Buffy, j’étais curieuse de la série. Et je dois dire que j’ai vraiment aimé. Le synopsis : des hommes et des femmes sont programmés pour remplir des missions spécifiques (généralement des missions « romantiques » : on fait d’eux la personne idéale du client qui va passer quelques heures avec eux). Après chaque mission, leurs souvenirs sont effacés : ce sont des poupées vides, que l’on remplit à chaque fois d’une nouvelle personnalité. L’intrigue est donc hyper dérangeante en soit : traffic humain et viol, prostitution… ça met très très mal à l’aise (et c’est voulu^^ en tous cas moi je l’ai compris comme une dénonciation^^). Puis, la série part dans une direction très inattendue, et l’on se rend compte que la saison 1 était une introduction à une saison 2 d’une ampleur folle, qui m’a bluffée. Bien avant Westworld, on est sur des problématiques proches et assez fascinantes. Ca a un peu vieilli, il y a des incohérences assez majeures par moment, mais un énorme potentiel, et dans l’ensemble, j’en sors en ayant vraiment beaucoup aimé.

    ~~ Always ~~

    #163259
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2237

    j’ai regardé récemment Dollhouse. (…) Puis, la série part dans une direction très inattendue, et l’on se rend compte que la saison 1 était une introduction à une saison 2 d’une ampleur folle, qui m’a bluffée. Bien avant Westworld, on est sur des problématiques proches et assez fascinantes. Ca a un peu vieilli, il y a des incohérences assez majeures par moment, mais un énorme potentiel, et dans l’ensemble, j’en sors en ayant vraiment beaucoup aimé.

    Ha j’avais beaucoup aimé aussi à l’époque. Si je ne dis pas de bêtises, la différence de ton entre saison 1 et saison 2 s’explique parce que:

    • la saison 1 n’a pas marché suffisamment, du coup la Fox (qui produisait la série) a décidé de l’annuler
    • mais comme Whedon avait déjà l’expérience de Firefly (série annulée au bout d’une saison par la Fox, sans lui laisser le temps de faire la fin , qu’il a du faire sans la Fox avec le film Serenity), il avait cette fois-ci négocié un truc avec la Fox en amont, du genre « pas d’annulation à la sauvage, dans tous les cas vous me laissez le temps de raconter la fin ».
    • Et du coup y’a cet espèce de gigantesque saut entre la saison 1 et la saison 2, qui surprend mais finalement passe très bien, si mes souvenirs sont bon, et qui en fait redonne un gros coup de fouet à la série

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #163264
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8185

    J’ai cordialement détesté Dollhouse. Sur le papier, je me disais « pourquoi pas ? » mais le reboot de personnalité à chaque épisode me donnait un sentiment de « surplace bof ». Je sais que c’est en partie à la volonté du diffuseur (pourquoi continuer à bosser avec celui qui a saboté Firefly ??). Cela change au bout d’un moment avec des souvenirs qui ne s’effacent pas tous mais c’était trop tard pour moi.

    La série parle sans vraiment le dire d’une forme de prostitution et j’ai trouvé que le flou à ce sujet ne la grandissait pas vraiment.

    Je dois dire que je n’apprécie que fort peu l’actrice principale, or elle est tout le temps là, donc ça n’a pas aidé.

    Mon seul point positif se trouve dans le dernier épisode de chaque saison. Felicia Day prend le relais dans une ambiance quasi post apo (je crois) et j’ai adoré. J’aurais tellement aimé que la série développe cet axe là (avec cette actrice) autrement qu’en « bonus de fin de saison ».

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #163265
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5784

    le reboot de personnalité à chaque épisode me donnait un sentiment de « surplace bof ». Je sais que c’est en partie à la volonté du diffuseur (pourquoi continuer à bosser avec celui qui a saboté Firefly ??). Cela change au bout d’un moment avec des souvenirs qui ne s’effacent pas tous mais c’était trop tard pour moi.

    Pour le coup le binge watching aide : vu que je savais déjà que le premiers épisodes étaient des standalone sur volonté de la chaîne mais qu’après ça se feuilletonisait, j’ai juste attendu façon introduction un peu longue ^^ (après pour moi il n’y a aucun flou : on parle viol et prostitution, la série dit pas les mots mais est largement explicite sur le message)

    ~~ Always ~~

    #163267
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 511

    Y a pas de flou sur la prostitution, c’est clairement assumé.
    J’avais beaucoup aimé les deux épisodes finaux de chaque saison, le 1er plus que le deuxième parce que je trouvais cette fin très amère assez jolie mais un peu gâchée par cette deuxième fin justement.

    Gros coup de cœur pour Sierra et Victor (Enver Gjokaj et Dichen Lachman <3 ), Topher était chou tout plein tout en ayant une morale plus que douteuse et il y avait Tahmoh Penikett torse nu.

    #163279
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5784

    Pour fêter la mise en ligne en grande pompe de la Roue du Temps (qui à son topic dédié par là), on fait le panorama des prochaines séries « à la mode geek » (bon j’en ai probablement zappé parce qu’il y en a des tonnes… mais y en a déjà un petit paquet xD) :

    Panorama des prochaines séries qui vont tenter de ravir le cœur des fans de Game of Thrones

    ~~ Always ~~

    #163392
    O’Cahan
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 750

    Vous parliez de Joss Whedon, j’ai regardé The Nevers et c’était pas mal du tout. J’ai adoré la performance de Laura Donnelly (son visage me disait quelque chose, on a pu la voir dans un petit second rôle d’Outlander) & enthousiasmé par le reste du casting très féminin. Maintenant faudrait ptet qu’on ait la suite.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines et 4 jours par O'Cahan.

    please mind the gap between your brain and the platform

    #163394
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1719

    Vu aussi mais avais trouvé ça assez mal branlé, malgré un casting de qualité en effet, le duo Ann Skelly-Laura Donnelly – rappelant furieusement Krysten Ritter en Jessica Jones – en tête. C’est juste brouillon, voire bâclé. Les personnages et les intrigues sont trop nombreux, et ne respirent guère tous l’originalité ; notre duo d’héroïnes engoncées dans des romances het d’un ennui tragique, alors qu’il y a une alchimie rare entre elles ; on passe plus de temps avec un flic à moustache violent / gay refoulé, et son Littlefinger du pauvre d’ex qu’avec les Touché-es ; des persos apparaissent, et changent de camp, en un rien de temps ; et la mise en scène casse pas 3 pattes à un Rolly Canardière en plus de ne pas nous épargner la touche HBO. Les effets visuels sont au top, mais si c’est pour bailler devant, l’intérêt se perd vite.

    C’est vraiment dommage, parce qu’il y a des traces du côté « X-Women à l’époque victorienne » qui rendait le pitch de la série si enthousiasmant. Le casting y croit clairement, le dernier ép. avec Claudia Black envoie grave ; si ça doit continuer, va toutefois falloir se retrousser les manches et tailler dans le gras pour laisser paraître les bons morceaux, qui furent là perdus dans les clichés, digressions & superficialités.

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #163396
    O’Cahan
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 750

    La série a effectivement des défauts, pour moi c’était côté scénario que ça péchait, un poil rattrapé par ce dernier épisode. J’ai l’impression qu’il y avait trop d’idées pour le nombre d’épisodes … ? Autant pour la romance avec le docteur, je comprends ton point de vue ; autant celle d’Augie et Penance, je l’ai trouvée touchante. Je pense que la série trouve son intérêt dans les acteurs qui sont tous très bons et malgré tout, ça se regarde bien.

    please mind the gap between your brain and the platform

    #163431
    Armin
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 18

    Terminé il y a peu, Only Murders in the building sur Disney +.  Après un mystérieux suicide dans leur immeuble new-yorkais, 3 voisins, amateurs de podcast type true crime, décident de monter leur propre podcast et d’enquêter sur l’affaire.

    J’ai passé un excellent moment et les 10 épisodes de 30mn sont passés bien vite avec leur lots de personnages excentriques, de rebondissements et twists plutôt biens amenés.

    Le trio (joué par Steve Martin, Martin Short, Selena Gomez) jouit d’une excellent alchimie, et le cliffhanger de fin de saison me réjouit autant qu’il m’intrigue.

    Bref, si vous aimez les whodunit qui ne se prennent pas au sérieux, je vous recommande vraiment cette série.

30 sujets de 421 à 450 (sur un total de 453)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.