Vos dernières séries

Ce sujet a 189 réponses, 48 participants et a été mis à jour par  Corondar, il y a 4 jours et 2 heures.

30 sujets de 121 à 150 (sur un total de 190)
  • Auteur
    Messages
  • #59529

    Rosie132
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1390

     Rosie132 wrote:

    Ça va bien ces temps-ci pour Richard Madden (le regretté Robb Stark). Après Cendrillon, Birdsong, Black Mirror et autres films et séries, j’ai terminé cette semaine la série britannique Bodyguard, sans grande conviction, je l’avoue. Je l’ai regardé juste pour lui car il y tient le rôle principal.

    Je ne savais pas qu’il jouait dans Black Mirror, mais, soit je n’ai pas vu l’épisode (j’en suis qu’à la moitié de la saison 4), soit je ne m’en souviens plus. J’ai regardé le premier épisode de Bodyguard la semaine dernière et j’ai trouvé ça très sympa.  

    Tu m’as mis la puce à l’oreille, Aerolys, je suis allée vérifier et voici le lien de l’article qui en parle. Il s’agit plutôt de Philip K. Dick’s Electric Dreams. C’est ce titre et cette photo qui m’ont probablement fait croire qu’il avait joué dans Black Mirror.

    http://biiinge.konbini.com/series/electric-dreams-critique-pilote/

    Electric Dreams ou la rencontre de Black Mirror avec l’univers de Philip K. Dick

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 2 semaines par  Rosie132.
    #59688

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1141

    J’ai lu ton avis sur Six Feet Under, Gray. Du coup, je suis motivé pour regarder la série (enfin, je l’étais déjà mais, je le suis davantage (et je vais attendre ma semaine de congé pour commencer la saison 1)).

    @rosie132 , en effet, ça peut porter à confusion.

    Sinon, j’ai terminé Témoin indésirable. C’est une série réalisée par la BBC (avec la participation de la BBC).

    J’avais beaucoup aimé l’adaptation de Dix petits nègres de ma BBC et, c’est encore le cas pour Témoin indésirable (même si j’ai une préférence pour la première).

    Après, j’ai aussi adoré Le crime de L’Orient Express (mais là, on quitte les séries ).

    Un jour, je lirais du Agatha Christie ! Un jour…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 1 semaine par  Aerolys.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #59704

    Ser Hackedall
    • Frère Juré
    • Posts : 77

    Allez, je ne crois pas jamais avoir donné une opinion sur ce sujet depuis la renaissance post longue nuit. Et ben alors figurez-vous que je vais vous conseiller, si vous avez un peu de temps quand même because faudrait pas laisser à penser que ce conseil puisse être aussi pertinent que celui portant sur « 6 Feet Under », de jeter un œil sur une netflixienne série polonaise. « 1983 » que ça s’appelle. C’est une uchronie pas inintéressante et j’ai été carrément étonné par la qualité de la réalisation et complétement bluffé par la photo (peu probable, si vous voulez mon cynique avis sur les cérémonies auto célébratrices mais qui ne perdent pas le nord du « Business as usual », que le chef op obtienne une quelconque récompense hors Pologne, mais sur ce que j’ai maté jusqu’à présent de la prod sérielle en 2018 je ne trouve pas que ce serait un scandale). On avait, de ci de là, pas mal glosé, lors de sa parution, sur « Dark », la tout autant netflixienne bien que teutonne pour le coup, série qui proposait des « paradoxes » temporels. Et ben je trouve que « 1983 » c’est nettement meilleur et ce à tout point de vue.

    #60521

    Obsidienne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 367

    Pas d’autres accro à « La Vérité sur l’affaire Harry Quebert » ?

    Dix épisodes, je ne sais pas si on peut considérer ça comme une série… J’apprécie énormément le fait de pouvoir échafauder tout plein de théories au fil des épisodes qui nous distillent bien lentement comme il faut les infos. sur le passé des personnages.. !

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #60530

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1141

    Pas d’autres accro à « La Vérité sur l’affaire Harry Quebert » ?

    Je regarde moi aussi. ^^

    J’attendais de regarder la série en entier avant de poster sur ce topic. J’ai vu les six premiers épisodes pour le moment et, j’adore ! ^^

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #60552

    Obsidienne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 367

    Une théorie, Aerolys ?

     

    "Vé ! " (Frédéric Mistral, 1830-1914)
    " Ouinshinshoin, ouinshinshishoin " ( Donald Duck, 1934)

    #60558

    DNDM
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1059

    @Obsidienne @aerolys:

    Si vous voulez discuter plus en détails d’une série précise, d’autant plus une série en cours, mieux vaut ouvrir un topic spécifique, sinon vous risquez de spoiler tout le monde ici, ou d’entamer une discussion qui sera percluse de balises spoiler et entrecoupée de posts parlants d’autres séries. Merci!

    Ici, bientôt, des liens vers des théories pour vous expliquer que Douceur va finir sur le trône de Fer et que le seul vrai conflit du Trône de Fer se joue entre Thomas Hobbes et Jean-Jacques Rousseau.
    Présentation & Pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #60565

    Aerolys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1141

    Je ne comptais pas exposer ma ou mes théories sur ce topic. ^^ Du coup, je t’en parle en mp @obsidienne (et on avisera après si on fait un topic dédié à la série ou non).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #65603

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4042

    Quelqu’un a jeté un coup d’oeil sur The ABC murders, mini série de la BBC reprenant ABC contre Poirot ? Vu que j’avais été très favorablement impressionné par And there, there was none (Les Dix Petits Nègres) il y a 2-3 ans, je me dis que ça peut valoir le coup. Même si le texte de base est moins intéressant de ce que je m’en souviens

    Sinon, pour passer du côté français, j’ai jeté un coup d’oeil à Hippocrate de Thomas Lilti (qui a fait le film du même nom.. d’ailleurs, son meilleur des trois réalisés à ce jour). On y suit, dans un hôpital parisien, une équipe d’internes en médecine interne, livrés à eux mêmes car tous les médecins titulaires sont en quarantaine médicale. 8 épisodes de 50 minutes et ça tient la route sans être exceptionnel. Disons que le milieu médical en série c’est pas super nouveau (enfin, dans le système français, un peu plus). J’ai un peu tiqué sur quelques facilités mais en fait certaines sont là pour, petit à petit, créer quelque chose qui s’impose de plus en plus au fil des épisodes, ce qui est pas mal trouvé.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #65608

    Crys
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 438

    Wep, dans les dernières séries regardées, y a les deux adaptations d’Agatha Christie qui datent des six derniers mois.

    D’un côté, Ordeal by Innocence (Témoin indésirable), avec Bill Nighy (entre autres, puisqu’on y retrouve Crystal Clarke, le mari de Mary de Downton Abbey, et le gars qui tient le rôle de Scorpius Malefoy au théâtre), que j’ai plutôt bien aimé. Pour ceux qui ne connaissent pas le sujet, une femme est assassinée la veille de Noël et son fils adoptif est accusé du meurtre. Dix-huit mois plus tard, alors que le père de famille s’apprête à se remarier, un témoin se pointe à la maison pour annoncer qu’il peut confirmer l’alibi du fils, entre temps mort en prison. Le déroulé est assez classique mais la formule marche bien. Sara Phelps, qui était déjà scénariste sur les Dix petits nègres reprend le côté anxiogène de cette grande maison vide, mais avec d’autres personnages et ça marche pas mal. A noter que la série avait été prévue pour Noël dernier, mais un des acteurs ayant été accusé d’agression sexuelle, ils ont opté pour la méthode Ridley Scott et ont dégagé le gars du montage en en engageant un autre. De fait, elle est sortie fin août.

    Et puis, il y a The ABC Murders. Toujours la même scénariste, et même si on sent le changement de réalisateur, on sait tout de suite qu’on est dans la continuité des deux autres en termes de mise en scène. Ici, on retrouve Hercule Poirot, campé par Malkovich (qui a bien grossi), ce que j’ai trouvé bien au début mais un brin ennuyeux sur la fin. A ses côtés, il y a l’inspecteur Crome, aka Ron chez Harry Potter, et dans les personnages on retrouve quelques têtes qu’on est content de voir (Mimi Geignarde de cette même saga, le père de Broadchurch ou encore Gibbs de chez Pirates des Caraïbes). L’intrigue consiste à suivre des assassinats dans l’Angleterre de 1933, dont le point commun est que les victimes et les villes où sont commises le crime commencent par la même lettre (le tout dans l’ordre alphabétique). Et tout cela est d’autant plus mystérieux que le meurtrier semble connaître le passé de Poirot… Inhin !

    Voilà, les deux sont de bonnes qualité mais restent en-dessous des Dix petits nègres, mais en même temps, les textes n’ont pas la même puissance. Mais ça reste de très bon moment de télévision britannique 🙂

    #65662

    Jaqen
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2469

    J’adore liste noire!  Mais quel personnage ce Red!  Une série aux intrigues bien ficelées et particulièrement accrocheuse!  J’ai découvert cette série la semaine dernière et je m’en lasse pas!

    #65664

    O’Cahan
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 461

    Il Miracolo (2018)

    Sans mauvais jeu de mots, cette série tient du miracle ! Diffusée sur Arte (les huit épisodes sont disponibles jusqu’au 22 février !!), la série part de la découverte d’une statue de la Vierge. Cette statue pleure du sang, indéfiniment. De là, tous les personnages à son contact vont être troublés: le Premier Ministre italien (quel acteur ), le prêtre dépravé chargé d’étudier le « miracle », la laborantine chargée de l’analyser. La réalisation est incroyable, rien à redire, presque parfaite. Une musique minimaliste qui colle parfaitement à l’ambiance mystico-crépusculaire, des personnages à l’écriture finement ciselée. C’est, je crois, l’une des premières séries italiennes que je regarde & quelle découverte. Le créateur est un romancier, et d’après ce que j’ai compris, il voyait la série un peu comme un roman, et ça se voit assez bien dans la « narration » et l’entrelacement des intrigues. C’est du très très beau travail. La série se montre à la fois fine, sans tomber dans le facile, et garde une aura mystérieuse pendant tout son visionnage.

    Le premier épisode est par ici ! : https://www.arte.tv/fr/videos/074493-001-A/il-miracolo-1-8/

    "For someone who was never meant for this world, I must confess I'm suddenly having a hard time leaving it. Of course, they say every atom in our bodies was once part of a star. Maybe I'm not leaving... maybe I'm going home."

    #65794

    Nymphadora
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2750

    Pour en revenir à The ABC Murders (les grands esprits se rencontrent, je l’ai justement visionnée ce week-end) j’avoue avoir été déçue : à mes yeux, on est loin de la réussite des Dix petits nègres. Effectivement le matériel de base est en dessous, mais même au delà de ça : c’était sombre (un choix assumé pour signifier le côté crépusculaire du récit qui se place assez tard dans la vie d’Hercule Poirot), morne, looong, rempli de plans en mode « je fais un gros plan pour montrer que je suis un artiste » à tel point que ça frôlait le ridicule… J’ai franchement pas été emportée :/

    Par contre, au rayon mini-série british qui m’a happée, Bodyguard, dont parlait Rosie récemment, avec Richard Madden était hyper efficace. 6 épisodes où on est en haleine. L’intrigue est parfois peu crédible et fait lever les yeux au ciel, mais la tension est là et ne vous lâche pas.

    ~~ Always ~~

    #65798

    Crys
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 438

    Ah ben The Bodyguard tiens, j’ai oublié de le mettre dans le top/flop des séries 2018. Sur le coup j’ai trouvé ça hyper efficace, mais ça reste vraiment pas en tête, même si la première scène est vraiment hyper cool (contrairement à la résolution vraiment… voilà !).

    Et pour The ABC Murders, je plussoie sur le côté longuet de certaines séquences et les gros plans qui en font un peu trop. Mais comme les Dix petits nègres et Ordeal By Innocence m’ont bien plu je vais aller jeter un œil à l’adaptation d’Une place à prendre de Rowling par la même scénariste/productrice et celle de Great Expectations de Dickens.

    #66972

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4042

    Merci pour vos retours. J’ai vu The ABC Murders et c’est en effet très en dessous de And then, there was none. Je serai encore plus sévère en disant que même hors comparaison, ce n’est pas terrible. Changer le fond du livre, ajouter des trucs, pourquoi pas ? Mais pour ça, franchement, j’ai comme un doute.
    Ensuite, le format pâtit de sa durée : 3 fois 1 heure, c’est trop long et il y a du remplissage (à coup de longs plans muets et musicaux… Oh tiens, le Trio pour piano et cordes no 2 de Schubert, encore). Alors que pourtant le premier épisode avance vite dans les meurtres. Et puis tout ça est très affecté, assez poseur, et pour moi complètement vain. Le matériau de base était correct sans plus mais ce que j’en ai vu sur l’écran ne m’a pas du tout plu.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 4 mois par  R.Graymarch.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #67516

    R.Graymarch
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4042

    Et donc pour « finir », Ordeal By Innocence qui est quand même vachement mieux (ou moins pire) que celui que j’évoquais au-dessus. Je ne connais pas le livre donc n’ai pas pu comparer (mais de ce que j’ai lu, le script change énormément de choses). L’ambiance est là, les pièces se mettent en place. La fin parait correcte même si un peu too much. A priori, la déception doit être plus grande si on connait le livre. Néanmoins, ça se laisse voir sans déplaisir mais ça doit vite s’oublier.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    Venez jouer avec nous à Chanson d'Encre et de Sang https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/ces-presentation-du-jeu/
    DOH. Fondateur de la #TeamLoyalistsForeverUntilNow. Le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #69186

    Crys
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 438

    Cette fin n’était finalement qu’un début, puisque dans la foulée, j’ai regardé deux autres mini-séries orchestrées par Sarah Phelps. D’un côté, De grandes espérances avec Gillian Anderson, Ray Winstone, David Suchet (on reste dans le sujet ou pas ?) et Mark Addy, adaptation très classique du roman de Dickens que je n’ai pas lu. C’est dans la veine des adaptations de la BBC, réalisé par Brian Kirk, à qui on doit les épisodes 3 à 5 de la saison 1 de GOT et d’autres des Tudors, donc quelqu’un qui a l’habitude de mettre en scène des dialogues de couloir. Assez peu d’inventivité visuelle donc, mais des acteurs sympas et un téléfilm, qui sans trop de moyens, arrive à convaincre. Et comme je ne connaissais pas l’histoire, c’était l’occasion de découvrir de « Misérables » britannique (je ne sais plus où j’ai lu ça, mais bon). Pour le coup, on retrouve Sarah Phelps en fan de Dickens (elle a bossé sur une adaptation d’Oliver Twist, et une série The Dickensians où tous les personnages de Dickens vivent dans la même rue en proie à de mystérieuses disparitions), et toujours amoureuse des relations sociales entre personnages, surtout lorsqu’il s’agit de conflits.

    De l’autre côté, quelque chose d’un peu plus étonnant, produit avec HBO et la BBC, puisqu’il s’agit de l’adaptation d’Une place à prendre de JK Rowling. La réalisation est là bien plus intéressante et moderne. Quant au sujet, il s’agit une fois de plus d’une histoire recentrée sur quelques habitants d’un village en proie à un conflit social. En résumé, le président du conseil paroissial (incarné par Michael Gambon) souhaite que le centre social où viennent les habitants des quartiers populaires à côté de son mignon petit village, soit transformé en établissement thermal. Non pour que les gens s’y prélassent, mais surtout pour que la « racaille » cesse de venir devant chez lui. Et le seul à lui tenir tête dans ce microcosme un peu étouffant, est un quadragénaire qui meurt de rupture d’anévrisme. S’ensuit donc un récit social autour des personnages qui souhaitent prendre sa place ou simplement qui gravitent atour de l’affaire. C’était frais et très sympathique, même si assez pessimiste quant à la nature humaine. Bref, pas un moment super, mais un bon moment. 🙂

    #70850

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 762

    Personne pour parler de la saison 3 de True detective ? Étonnant…

    Comme tout le monde j’avais adoré la première saison et (pas du tout comme tout le monde ) j’avais bien aimé la saison 2.

    On sent clairement que les scénaristes ont été traumatisés par les critiques de la saison 2 (qui, à mon sens, reprochaient beaucoup un style trop éloigné de la saison 1, même si je cherche encore à comprendre pourquoi cette saison 2 s’est à ce point fait descendre en flamme…), puisqu’ils reviennent clairement aux sources avec une construction et une intrigue très proches de la saison 1.

    Un peu trop sans doute, car du coup le tout a un aspect un peu trop ressemblant avec la saison 1 je trouve. Néanmoins, la saison est jusqu’à présent (la diffusion sur OCS se fait en parallèle avec la diffusion US : un épisode par semaine, on en est au 5e sur 8 épisodes) de plutôt bonne facture. Le casting est impeccable (Mahershala Ali et Stephen Dorff, entre autres), l’histoire (racontée sur des périodes différentes, comme en saison 1) ménage son lot de rebondissements et de questions. Ce qui me chiffonne un peu plus, c’est que contrairement aux deux saisons précédentes, je trouve que ça manque de cachet ou de style. La réalisation est très lambda à mon sens. Bref, une saison agréable à suivre, mais pas à la hauteur des deux précédentes. Après, les gens qui ont vomi la saison 2 vont peut-être préférer celle là ?

    #73228

    usul
    • Frère Juré
    • Posts : 61

    vu récemment

    KINGDOM sur Netflix : tres bon, le jeu des acteurs chinois est un peu  plus européen donc moins choquant pour nous. Du zombie apocalypse en Chine médéviale

    Sex Education : tres bon aussi. Gilian ANDERSON est juste PAR-FAITE en Scully sexologue décalée de la réalité . JAmes PUREFOY ave un bouc, lol

    The Rookie : bon, NAthan FILLON en bleusail du LAPD qui va en chier est crédible et les histoires ne sont ni  Castlisées ni Fireflylisées

     

    #noonesinglikeChrisAnyMore
    Les soldats vivent .... et ne savent pas pourquoi.

    #73246

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 762

    Personne pour parler de la saison 3 de True detective ? Étonnant… Comme tout le monde j’avais adoré la première saison et (pas du tout comme tout le monde ) j’avais bien aimé la saison 2. On sent clairement que les scénaristes ont été traumatisés par les critiques de la saison 2 (qui, à mon sens, reprochaient beaucoup un style trop éloigné de la saison 1, même si je cherche encore à comprendre pourquoi cette saison 2 s’est à ce point fait descendre en flamme…), puisqu’ils reviennent clairement aux sources avec une construction et une intrigue très proches de la saison 1. Un peu trop sans doute, car du coup le tout a un aspect un peu trop ressemblant avec la saison 1 je trouve. Néanmoins, la saison est jusqu’à présent (la diffusion sur OCS se fait en parallèle avec la diffusion US : un épisode par semaine, on en est au 5e sur 8 épisodes) de plutôt bonne facture. Le casting est impeccable (Mahershala Ali et Stephen Dorff, entre autres), l’histoire (racontée sur des périodes différentes, comme en saison 1) ménage son lot de rebondissements et de questions. Ce qui me chiffonne un peu plus, c’est que contrairement aux deux saisons précédentes, je trouve que ça manque de cachet ou de style. La réalisation est très lambda à mon sens. Bref, une saison agréable à suivre, mais pas à la hauteur des deux précédentes. Après, les gens qui ont vomi la saison 2 vont peut-être préférer celle là ?

    Je m’autocite puisque j’ai fini la saison. Les 2-3 derniers épisodes m’ont un peu surpris.

    Spoiler:
    Comme les saisons précédentes, la série s’intéresse plus aux tourments intérieurs des personnages qu’à leurs enquêtes. Cette saison pousse la mise en abîme très loin : l’affaire est accessoire, seules les pertes de mémoire du personnage principale importent, et ce sont elles qui déterminent la mise en image, la chronologie et l’épilogue.

    Je reste sur mon sentiment : une excellente saison, mais la moins bonne des trois. Les acteurs sont tous très bons.

     

    Sinon, j’ai un immense coup de cœur pour la dernière série de chez Netflix, Umbrella academy.

    Apparemment c’est tiré d’une BD, que je ne connaissais pas. Maintenant que j’ai littéralement avalé les 10 premiers épisodes de cette saison 1, je vais me faire une joie de la lire.

    43 enfants sont nés le même jour de 1988 de par le monde, suite à 43 grossesses spontanées et instantanées : le matin même, les 43 mères n’étaient pas enceintes. Un milliardaire excentrique parvient à adopter (acheter pour être honnête) 7 de ces enfants. Il les élève dans une académie qu’il crée de toute pièce pour en faire des super-héros puisque 6 de ces 7 enfants développent des super pouvoirs.

    En 2019, suite à la mort de ce père adoptif hors norme, les 7 enfants (qui ne se sont plus vus depuis longtemps) se retrouvent. Ils vont devoir démêler un écheveau d’événements pouvant conduire à la fin du monde.

    J’ai été happé par cette série. J’ai tout adoré : les personnages, la réalisation, la BO tabasse méchamment (j’ai shazamé plusieurs fois à chaque épisode), les acteurs sont au top. L »histoire reste assez classique (voire déjà vue sur certains éléments), mais est diablement efficace, et sait ouvrir des tas d’horizons pour la suite tout en maintenant l’intérêt et la curiosité. Bref un gros coup de cœur, j’ai apprécié chacun des membres de cette académie, mais mention spéciale à numéro 5 et Klaus.

     

    #73276

    Jon
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 138

    Je n’ai pas encore fini Umbrella Academy, c’est une de mes séries en cours, et si je suis globalement d’accord avec Corondar (en particulier sur la BO <3 ), je dois cependant avouer que personnellement je trouve N°5 particulièrement insupportable ^^' En particulier, il a je trouve ce défaut absurde mais classique dans les séries de très très peu communiquer (#Supernatural), et c'est une des ficelles scénaristiques qui m'agacent le plus en ce moment ^^

    #73279

    Crys
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 438

    Des séances de rattrapage plus que de découvertes actuelles en série pour ma part. D’un côté, les Malcolm que j’ai enfin vu dans l’ordre et qui sont excellents au moins jusqu’à la saison 5.  Avec le départ du showrunner, ça pêche un peu sur les deux dernières. On sent notamment que tout le monde n’interprète pas les personnages de la même façon sur le plan scénaristique. Les passions artistiques de Hal et la véritable évolution de Francis passent ainsi à la trappe avec Otto et Gretchen, c’est dommage, mais ça reste plaisant à suivre jusqu’au bout. Le dernier épisode, que je n’avais jamais vu, arrive même à faire vibrer une petite émotion inattendue.

    Et puis dans la foulée, j’ai enfin vu Breaking Bad (Bryan Cranston est mon nouveau héros). Je vais pas ajouter de superlatifs à ceux qui couronnent déjà le succès de cette série, mais c’est vraiment à voir et ça vaut le coup de s’accrocher au-delà de la première saison qui se termine vraiment bizarrement (grève des scénaristes bonjour !). La saison 2 est à mes yeux la meilleure en termes d’écriture et de réalisation (un peu punk, je trouve), et si les saisons 3 et 4 sont pas désagréables, j’ai pas trop accroché avec l’intrigue de Gustavo Fring. Heureusement, la saison 5 est vraiment géniale et les 8 derniers épisodes sont juste le meilleur moment de télévision de ma vie je crois.

    Bref, on est revenu à la saison 2 de The Handmaid’s Tale derrière et comment dire… En termes d’écriture, c’est pas bien brillant. Je me fais un peu chier mais je crois que je vais essayer de voir les trois derniers épisodes quand même…

    #73284

    Biatchdeluxe
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 267

    vu récemment KINGDOM sur Netflix : tres bon, le jeu des acteurs chinois est un peu plus européen donc moins choquant pour nous. Du zombie apocalypse en Chine médéviale

     

    C’est pendant la féodalité Coréenne et non Chinoise 🙂

    Noir ou rouge, un dragon reste un dragon.

    #73348

    Corondar
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 762

    Je n’ai pas encore fini Umbrella Academy, c’est une de mes séries en cours, et si je suis globalement d’accord avec Corondar (en particulier sur la BO <3 ), je dois cependant avouer que personnellement je trouve N°5 particulièrement insupportable ^^’ En particulier, il a je trouve ce défaut absurde mais classique dans les séries de très très peu communiquer (#Supernatural), et c’est une des ficelles scénaristiques qui m’agacent le plus en ce moment ^^

    Je suis d’accord pour la ficelle scénaristique, mais pour le coup ça cadre parfaitement avec la psychologie de numéro 5 (un solitaire depuis des décennies qui n’a confiance qu’en lui même pour accomplir sa mission).

    Je soulignais surtout la performance du jeune acteur : évoluer dans un casting d’adultes c’est pas forcément simple, et il s’en tire à merveille en jouant très bien sa partition. Il apporte beaucoup de badasserie et de décontraction à son personnage je trouve…

    #74058

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 250

    Je vous conseille vivement le visionnage de la série tiré du célèbre roman d’Umberto Eco et du film Le nom de la Rose.  C’est une coproduction anglo-germano-italienne. C’est une grande série tirée par la fine fleur des acteurs italiens et allemands et avec comme vedette principale John Turturro que je n’avais pas vu depuis longtemps aussi bon.  Ce qui fait la différence selon moi avec les oeuvres précédentes , c’est qu’elle explicite beaucoup de zone d’ombre non élucidée, et en particulier le contexte politico-religieux de l’époque. Nous sommes en pleine guerre entre le Saint-Empire Romain Germanique et la papauté. L’Eglise est en pleine traque des dernières grandes hérésies de l’époque ( Le dulcénisme et le catharisme) et les franciscains sont à deux doigts d’aller rejoindre celles-ci sur les bûchers. Par l’intermédiaire des souvenirs d’Urbino et de Salvatore, nous avons une fascinante découverte du Dulcénisme et un portrait de leurs leaders : Fra Dulcino et Margarita ( Anna dans la série). Cette hérésie, pour résumé, est un dérivé du franciscanisme obédience Joachim de Flore mélangé à du Catharisme et d’utopie égalitariste. Elle sévit dans le Nord de l’Italie entre 1300 et 1308 avant de s’achever tragiquement à la bataille de Monte Biella dans le val de Suse. Elle perdurera dans la plaine du Pô jusqu’en 1325. La série d’ailleurs commence pendant l’époque où se joue la survie des Franciscains qui avaient été  l’inspirateur indirecte  de cette hérésie. Si vous voulez plus d’info sur ces événements  mal connus , lisez Dante. Il en fait un résumé précis et presque admiratif de ce drame dans LA DIVINE COMEDIE.

    Dans cette série, nous assistons à des confrontations entre les gentils ( Allemands, italiens et Anglo-saxons) et les méchants ( Français avec Tchéky Karyo et Catalans), les Franciscains (Baskerville ) et Dominicains (Bernardo Gui), Les Catholiques et les hérésies ( Dulcénistes et  Cathares aussi représentée par la jeune fille dont tombe amoureux Ardso) . On voit bien aussi le hiatus entre les dulcénistes épris de liberté individuelle et sexuelle d’une part et la frustration sexuelle et l’hypocrisie représentée par les moines de l’abbaye).

    C’est vraiment, je le redis passionnant avec en plus une émotion qui est peut-être plus présente que dans le film de Jean-Jacques Annaud. C’est sur Amazone Prime mais cela devrait finir sur France Télévision ou plus sûrement Arte dans pas longtemps car c’est une production européenne.

    #74062

    Jon
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 138

    Je suis d’accord pour la ficelle scénaristique, mais pour le coup ça cadre parfaitement avec la psychologie de numéro 5 (un solitaire depuis des décennies qui n’a confiance qu’en lui même pour accomplir sa mission).

    Je soulignais surtout la performance du jeune acteur : évoluer dans un casting d’adultes c’est pas forcément simple, et il s’en tire à merveille en jouant très bien sa partition. Il apporte beaucoup de badasserie et de décontraction à son personnage je trouve…

    Certes, mais il n’est pas le seul à (ab)user de cette ficelle :p
    Cela dit, j’ai depuis fini la saison, et j’avoue avoir beaucoup apprécié, je confirme mon avis 🙂 (Et ok pour la performance d’acteur de n°5 !)
    Evidemment, maintenant, il va falloir attendre un an pour la suite… 9_9

    J’ai du coup commencé une autre série Netflix du moment : Sex Education ; je n’ai vu encore que les deux premiers épisodes, mais j’accroche complètement, c’est assez barré, assez drôle, les personnages sont attachants… 😀

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par  Nymphadora.
    #74125

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 250

    Rectificatif pour la série, c’est sur OCS.

    #74168

    Biatchdeluxe
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 267

    En attendant la nouvelle saison de Got

    Avec ma compagne on se refait :

    -Orange in the new black
    -Gossip Girl
    -Scrubs

    là on vient de finir Lost !

    Bon c’est pas très fantaisiste comme series, mais c’est tellement bien <3

    Noir ou rouge, un dragon reste un dragon.

    #74193

    euzkadi de dorne
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 250

    Rectificatif pour la série, c’est sur OCS. Ah oui j’allais oublier. Il faut noter le jeu d’acteur remarquable de Ruppert Everett ( Bernardo Gui) et d’Emerson dans celui de l’abbé.

    #74379

    Crys
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 438

    J’ai du coup commencé une autre série Netflix du moment : Sex Education ; je n’ai vu encore que les deux premiers épisodes, mais j’accroche complètement, c’est assez barré, assez drôle, les personnages sont attachants… 😀

    Plutôt d’accord avec cet avis (en plus de celui donné plus haut). Y a le mec qui joue Beorn et James Purefoy donc je suis content de les voir. Et tous ces ados sont plutôt mignons, même si j’avoue que j’ai mis trois épisodes à comprendre que ça se passait en Angleterre et non aux US (genre il a fallut qu’un personnage dise « Y a pas de président chez nous »). Par contre je me demande comment tu peux en faire mille saisons, mais j’imagine que si j’avais découvert la saison 1 de Scrubs à sa diffusion je me serai posé la même question…

30 sujets de 121 à 150 (sur un total de 190)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.