Vos dernières séries

  • Ce sujet contient 494 réponses, 80 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Syra46, le il y a 6 jours et 9 heures.
15 sujets de 481 à 495 (sur un total de 495)
  • Auteur
    Messages
  • #177623
    Mélusine
    • Pas Trouillard
    • Posts : 531

    (le duel de magie entre Merlin et Madame Mim est mieux).

    J’avais la même référence en voyant le duel.😁

    Je n’ai pas encore tout vu, mais tous les épisodes ne se valent pas et l’épisode 6 est long, un épisode entier pour raconter si peu.

    #177641
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2817

    J’ai regardé The Fall, série qui date un peu, où Gillian Anderson en commissaire à Belfast traque Jamie Dorman père de famille tueur en série. C’est finement écrit et joué.

    J’ai vu The Fall il y a quelques années. C’est le genre de série où tu ne parviens pas à haïr le meurtrier. Nous savons qui est le coupable dès le début, un peu comme dans Colombo. Mais la comparaison s’arrête là. Le tueur en série a quelque chose attachant, il s’occupe de ses enfants en bon père de famille, mais la nuit venue, il devient un prédateur.

    Gillian Anderson qui joue le commissaire, détaché spécialement pour enquêter sur les meurtres, va s’attacher peu à peu à l’homme qu’elle traque. Et nous aussi.

    Les acteurs sont excellents, ce qui contribue à rendre l’histoire crédible, malgré quelques coïncidences un peu faciles.

    Il faudra que je trouve le temps de vous parler de La chronique des Bridgerton, que j’ai dévorée fin mai, début juin. Une saga familiale qui parle de bonnes manières dans l’Angleterre de la Régence, d’enjeux de pouvoir et d’amour !

    Les femmes y sont à l’honneur indéniablement.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 mois par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #177751
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2615

    Je viens de commencer aussi, genre les 4 premiers épisodes pour l’instant. Je n’ai pas lu le comics mais mon mari si et il dit que c’est assez fidèle même si beaucoup de personnages sont joué par des femmes alors qu’ils étaient masculins dans les comics (Constantine, Lucifer, Lucienne…). Je trouvais qu’il y avait beaucoup de femmes avant qu’il me le dise, du coup, ça doit être une décision marketing.

    C’est surtout la volonté de rendre des risques artistiques, Désir est joué par Mason Alexander Park., non-binaire. Je trouve que cela marche bien, le personnage principal a aussi un physique particulier qui marche super bien. Moins convaincu par Gwendolyne « Brienne » Christie en Lucifer.

    La série a aussi livré un épisode bonus en deux parties très onirique (avec des chats en personnages principaux), c’est super cool et spoiler, les chats rêvent bien de contrôler le monde.

    Une série qui vaut vraiment la peine.

    #177842
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Moins convaincu par Gwendolyne « Brienne » Christie en Lucifer.

    Pas que je ne sois pas d’accord, mais j’avoue à la première apparition, toute de blanc vêtue et avec ses petites boucles blondes angéliques, ça m’a fait sourire (et on voit bien que Lucifer ETAIT un ange). Par contre, même si j’adore l’actrice, entendre Morphéus dire que c’est le plus bel être qui existe, je suis sceptique. Ou alors, ils essayent de nous dire que les standards des Infinis sont différents mais bon, on voit Dana (je crois que c’est son nom) juste après et elle, c’est une beauté exotique mais surtout une très belle femme. Donc je sais pas trop.

    Je n’ai vu qu’un épisode de plus depuis, le 5e. Il est trash celui-ci. Mais contente que toute la saison tourne pas autour de Morphéus qui court après son rubis. Visuellement très cool à la fin aussi. J’attends la suite avec impatience, vu qu’à la fin de l’épisode, on aperçoit je suppose un autre Infini.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #179052
    Wylla
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 168

    Je viens de terminer le visionnage de la saison 1 de Becoming Elizabeth – encore une série historique centrée sur les Tudor, mais il faut dire qu’il y a matière à raconter.

    La série relate les jeunes années d’Elizabeth après la mort d’Henri VIII et avant son accession au trône. C’est personnellement une période de sa vie que je ne connaissais pas et que je n’avais encore jamais vue développée à l’écran. J’ai mis quelques épisodes à accrocher à la série, la première partie est un peu lente à mon goût et la façon de filmer très « dynamique » façon caméra à l’épaule – et assez inattendue pour une série historique – m’a dérangée. Puis la série monte soudainement en puissance et devient très prenante, les acteurs se révèlent eux aussi, et moi j’attends désormais impatiemment la saison 2.

    Outre la grande qualité du jeu des acteurs, j’ai aimé la sobriété de la série, totalement dépourvue du côté Hollywood « glamour, sexe, violence et compagnie » qu’on peut retrouver dans certaines séries centrées sur cette époque. Exit les vues numériques, les scènes de sexe tapageuses et le sensationnalisme. Ici on est vraiment plongés dans l’intimité des personnages (à la psychologie complexe, joie) et on a l’impression de cheminer à leurs côtés dans les décors, somme toute assez simples, mais qui n’en semblent que plus pittoresques et authentiques. Finalement, je me demande si la façon de filmer qui me dérangeait au début ne contribue pas à cette immersion qui, personnellement, m’a impressionnée. Ah, et, très important, les costumes sont magnifiques, avec un grande attention portée aux détails et, j’ai l’impression, une volonté d’être fidèle à la mode de l’époque. Les tenues d’Elizabeth sont particulièrement waouh.

    Pour revenir sur l’excellent casting on retrouve notamment notre chère Lyanna Mormont, la petite Bella Ramsey, dont l’avenir professionnel semble des plus prometteurs mais aussi Tom Cullen, que les fans de Downton Abbey auront découvert dans le rôle du très oubliable Tony Gillingham. Il est ici bluffant dans le rôle de Thomas Seymour, oncle du jeune roi Edward. Mention spéciale également à Romola Garaï qui incarne à la perfection Mary, soeur aînée d’Elizabeth.

    Deux petites choses qui me laissent perplexes :                                                                                                                                                                          -En v.o j’ai eu l’impression que les acteurs employaient beaucoup « fucking ». Alors, je me fais peut-être des idées sur le langage de l’époque mais dans la bouche de jeunes nobles et particulièrement de princesses comme Mary et Elizabeth, ça m’a fait bizarre.

    -Je ne fais pas partie des gens qui ont vu un message féministe lourdingue dans HoD mais dans Becoming Elizabeth je l’ai bien repéré et je trouve que ça manque parfois vraiment de subtilité. La présence du message en question ne me dérange évidemment pas, mais quand les personnages féminins semblent à deux doigts de théoriser dessus ça me sort quand même un peu de la série.

    En bref, Becoming Elizabeth ne deviendra pas forcément une de mes séries préférées, mais ça fait plaisir de tomber sur une bonne série historique.

    Si vous l’avez vue je suis curieuse d’avoir votre avis 🙂

     

     

    Comme beaucoup d’entre vous j’ai également regardé Sandman que j’ai beaucoup aimé.  J’y ai retrouvé ce que j’aime beaucoup chez Neil Gaiman : une sorte de poésie détraquée, de grâce bizarre. Il arrive à mêler un mysticisme presque écrasant à une fragilité, une sensibilité très intime. Bref je digresse et  j’en parle très mal (lisez L’Océan au bout du chemin, tout est dedans).

    Pour en revenir à Sandman, l’intrigue est assez décousue mais ça ne m’a absolument pas dérangée tant j’ai pris plaisir à me promener dans cet univers au côté des personnages. J’ai d’ailleurs trouvé le casting assez exceptionnel. La série est parfois sur le fil et pourrait notamment sombrer dans le kitsch avec les décors numériques à gogo mais elle n’y tombe pas (à mon goût). Je pense que son côté décalé l’aide peut-être de ce côté-là, dans la mesure où je serais peut-être plus regardante avec une série qui se prendrait plus au sérieux. Il y a de très belle scènes esthétiquement parlant, je pense notamment à celles de l’emprisonnement de Morpheus.

    Bizarrement je n’attends pas spécialement la suite, j’ai passé un très bon moment et ça me suffit presque. Peut-être parce que je ne sais pas trop où ça nous amènera,

    Spoiler:
    l’idée d’un affrontement entre les Endless ne m’emballe pas plus que ça

    . Je ne sais pas si la série s’en sortirait aussi bien avec une « narration linéaire à enjeux » que dans ce côté « balade fragmentée ». Neil Gaiman est novelliste et ça se sent dans la narration je trouve.

    Quoiqu’il en soit j’ai totalement accroché à cette saison 1. Juste un petit bémol sur l’épisode du restaurant qui était en décalage avec le reste et que j’ai trouvé un peu creux. Je n’ai pas lu le comic mais il paraît que c’est une excellente adaptation et ça c’est chouette.

    Le seul problème maintenant c’est que j’ai encore plus envie d’avoir un corvidé de compagnie.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 2 semaines par Wylla.
    #179110
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1872

    Fini Archive 81 ! Petite série d’horreur found footage basée sur un podcast dans le même style, très typé horreur cosmique (podcast que je n’ai pas vu mais qui est jugé bien meilleur par une grande partie des spectateurs). Apparemment la série prend quand même pas mal de libertés. Je ne vais pas vous raconter l’histoire, le principe de base est simple mais ça devient vite touffu donc je ne saurais plus comment le présenter, allez lire un synopsis ce sera mieux.

    C’était très imparfait et malheureusement la conclusion est assez décevante mais y’a plein de bonnes idées, et surtout une mise en scène très travaillée (pour du Netflix, j’étais très, très agréablement surpris). On regrettera juste les dialogues parfois peu convaincants (le jeux des acteurs est limite suffisamment excellent pour qu’ils n’aient pas besoin de parler à certains moments donc c’est très dommage de leur forcer des dialogues d’exposition ou peu subtils); quelques incohérences ou invraisemblances (assez commun dans tout média horrifique & found footage); une tournure de scénario qui part un peu en vrille et vers des rivages assez (comprendre: trop) classiques malgré un début prometteur.

    Et au passage, le straightwashing de l’héroïne, que j’ai appris à postériori, et qui est vraiment con en fait.
    DE PLUS son hétérosexualité n’est exploitée pour l’histoire que genre, 5 minutes, alors que garder sa relation lesbienne avec celle qui devient sa  »  »  » meilleure amie  »  »  » dans la série aurait eu beaucoup plus de sens vis à vis de l’histoire qu’on nous raconte… au-delà du fait que le principe même de la rendre hétéro, ben, c’est assez pathétique.

    Comme dit plus haut je reste content de l’avoir découvert pour de bons moments de tension et d’horreur slow burn (on a quasi pas de jumpscares), deux têtes d’affiches excellentes (Mamoudou Athie et Dina Shihabi), une mise en scène audacieuse, et quelques idées intéressantes au niveau de la narration, notamment dans l’exploitation du format found footage.

    Ah, et spoilers:

    Spoiler:
    Autant l’entité pseudo démoniaque / horreur cosmique machintruc squetuveux, au début il est un peu flippant, mais ça devient vite « agrougrou » quoi.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #180636
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6951

    The White Lotus, série anthologique (ça tombe bien, le lotus est une fleur) un peu caustique de six épisodes pour la saison 1.

    La série se passe dans un hôtel de luxe à Hawaï où des clients viennent d’arriver.

    La série commence par une accroche très forte et assez maline (même si à la fin… enfin regardez). Au début, j’ai trouvé ça hyper caricatural. Certes, ça aide pour faire une série un peu caustique (faut gratter quand même) mais je trouvais un peu trop. Et finalement, au fil des épisodes, j’ai trouvé que c’est bien écrit pour lier les intrigues et les rebondissements (trop nombreux pour être crédibles… d’ailleurs je trouve la musique un peu angoissante et crispante, y a que moi ?) du coup, ça m’a plutôt plu (sans sauter au plafond pour autant). Y a trop de « beaux gens » comme souvent dans les séries. Au final, y a des trajectoires de vie assez touchantes, d’autres vraiment risibles et une critique de la société sur des problématiques actuelles mais pas si évidente à décrypter (ils se moquent des deux camps ? Ou pas). Y a un article où on liste les livres qui sont « lus » dans la série^^

    Ca se laisse voir.

    Mon avis rejoint assez celui de Gray : ça se laisse bien voir, et cette satire grinçante de « rich white people » est assez bien sentie parfois, en se moquant de tout le monde. Il m’a manqué, je pense, un personnage auquel m’attacher vraiment, qui ne soit pas une carricature lui-même et puisse être mes « yeux » sur ce monde : il y a des personnages moins antipathiques que d’autres, certains touchants dans leur médiocrité… mais in fine ils sont tous gratinés. Et si je comprends le parti-pris (se moquer de tout le monde, et donc aussi appuyer chez les spectateurs là où ça fait mal, parce que lui aussi est risible par certains aspects, n’en doutons point), bah du coup ça rend la série pas forcément agréable à regarder. C’est intelligent, comme une bonne pièce intello, mais au delà de ça… bon… L’objet est un peu snob quoi xD

    En revanche moi j’ai adoré le travail sur la musique (et le générique wahou) : une surface lisse et jolie, pour en fait te mettre des éléments discordants, un peu comme toute cette galerie de personnages lisses et beaux en surface, mais assez laids dés que tu creuses.

    ~~ Always ~~

    #180638
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    Et même que dans le casting il y a Sydney Sweeney et Lukas Gage d’Euphoria La saison 2, avec (en partie) un nouveau casting et une nouvelle destination démarre fin octobre.

    Aussi sur OCS, j’ai regardé la saison 2 de L’Opéra, série française sur L’Opéra de Paris et c’est formidable. Les acteurs/actrices, danseurs/danseuses, les costumes, les décors, la musique, tout me plait. Je ne connais pas du tout le domaine et j’ai eu grand plaisir à plonger dedans. Je crois comprendre que c’est bien documenté et assez réaliste. Pour cette saison 2, j’ai particulièrement apprécié l’intrigue autour du personnage d’Anne Taillandier, jouée par Anne Alvaro. Cela m’a rappelé des mauvais souvenirs du conservatoire, j’ai trouvé cela très réaliste et bien retranscrit à l’écran.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #180664
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2817

    Aussi sur OCS, j’ai regardé la saison 2 de L’Opéra, série française sur L’Opéra de Paris et c’est formidable. Les acteurs/actrices, danseurs/danseuses, les costumes, les décors, la musique, tout me plait. Je ne connais pas du tout le domaine et j’ai eu grand plaisir à plonger dedans. Je crois comprendre que c’est bien documenté et assez réaliste. Pour cette saison 2, j’ai particulièrement apprécié l’intrigue autour du personnage d’Anne Taillandier, jouée par Anne Alvaro. Cela m’a rappelé des mauvais souvenirs du conservatoire, j’ai trouvé cela très réaliste et bien retranscrit à l’écran.

    +1

    J’ai découvert la saison 1 de la série L’Opéra en 2021. J’ai été bluffée par les performances des acteurs et des actrices. Au début, je pensais qu’ils étaient tous danseurs professionnels pour avoir un si bon niveau. En réalité, la plupart d’entre eux ont fait de la danse classique dans leur enfance, et ont repris des cours avant le tournage. J’ai beaucoup aimé cette immersion dans un monde qui m’est inconnu, mais que je trouve fascinant. On comprend que la danse demande de nombreux sacrifices. L’on voit aussi que c’est un milieu très conservateur, qu’il est difficile de faire évoluer.

    Je suis avec plaisir la saison 2, cette année. L’arrivée d’une ancienne prof de danse, jouée par Anne Alvaro, jette un peu le trouble sur la petite vie bien réglée de l’opéra. Je n’en dis pas plus pour ne rien spoiler, mais on ne peut pas rester indifférent devant ce personnage. On y découvre d’autres aspects de la vie des danseurs, avec notamment les concours internationaux, qui peuvent déclencher des vocations ou engendrer des déceptions.

    Un seul bémol. Il y a dans cette saison 2 un « événement » qui ne me paraît pas très crédible.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 4 semaines par Liloo75.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #182687
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1872

    J’ai un an de retard dessus mais Arcane fut une surprise exceptionnelle. Animation magnifique, l’OST aussi. Tout les personnages sont attachants et l’histoire n’est jamais ennuyeuse même quand elle navigue sur des rivages classiques. C’est un vrai bijou.

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #182690
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6951

    J’ai un an de retard dessus mais Arcane fut une surprise exceptionnelle. Animation magnifique, l’OST aussi. Tout les personnages sont attachants et l’histoire n’est jamais ennuyeuse même quand elle navigue sur des rivages classiques. C’est un vrai bijou.

    On a tout un sujet dédié à la série si tu veux : https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/serie-animee-arcane/

    ~~ Always ~~

    #182715
    JN
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1872

    On a tout un sujet dédié à la série si tu veux : https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/serie-animee-arcane/

    Oh!! J’y jetterai un oeil, merci! ^w^

    « Edmond Dantès. Nice name. It’d look great in print, you know? Although ‘Le Comte de Monte-Cristo’ would make a better title for a novel. » - Dumas, Fate/strange fake

    #182954
    Alain Robbés-Pierret
    • Éplucheur avec un Économe
    • Posts : 32

    A mi-chemin d’Andor, la dernière série Star Wars en date, je dois dire que je suis plutôt convaincu.

    J’avais beaucoup aimé The Mandalorian pour son aspect un peu désuet sur un épisode = une petite aventure, assez référencée, qui collait bien aux aventures d’un chasseur de prime. La saison 2 était un peu moins dans cet esprit mais j’en garde un bon souvenir.

    Était venu ensuite Boba Fett et Obi-Wan, que j’avais trouvé vraiment très mauvaises (Boba Fett j’ai tenu un épisode, Obi-Wan j’ai forcé jusqu’au bout) et j’avais plus ou moins scellé le destin des prochaines séries Star Wars (qui doivent se compter au nombre de 14.578 en développement). Mais ayant apprécié Rogue One à l’époque (le seul des nouveaux films je pense) et les dernières bandes-annonce plus le format (12 épisodes) m’ont rendu curieux et j’ai lancé.

    Si le rythme est un peu mal maîtrisé au début, les trois premiers épisodes ressemblant à un gros épisode, la série paraît avoir trouvé son rythme et je dois dire que ce qu’ils me montrent me plaît. La rébellion sale, concrète, pragmatique qui se dessine, dans une approche assez inédite (en tout cas dans les films/séries, je ne suis pas un lecteur des BD/romans etc.) même si tirée de Rogue One, me charme. La série n’hésite pas à montrer aussi le corporatisme de l’Empire, sa bureaucratie et l’épisode 7 de ce point de vue est assez réjouissant. Je ne sais pas si la série osera aller plus loin sur le caractère terroriste des rebelles mais une scène de l’épisode 7 pose là aussi les bases de cela (ce qui en soit est déjà assez intéressant).

    La série montre quand même en quoi l’empire et ses éléments devenus parfois des clichés (Tie Fighter, Stormtrooper) peuvent devenir une vraie menace et non des simples jouets explosant ou mourant par milliers sans faire un seul point de dégât aux héros.

    J’espère que la série gardera ce ton jusqu’au bout. Après, ça reste une série Disney/Star Wars, pensée pour le grand public mais qui prend suffisamment le pas de côté pour justifier son existence. C’est un peu le seul intérêt que je vois aux séries qu’ils veulent faire, plutôt que de revenir sur un personnage mythique de la licence pour voir ce qu’il est devenu avant/entre/après la saga cinématographique…

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #182969
    Dohaeris07
    • Frère Juré
    • Posts : 73

    Oni : Légendes du tonnerre.

    Sur Netflix. C’est un projet qui a pris du temps mais avec raison car le résultat est là. J’ai vécu deux ans au Japon à Nagakute et Tokyo dans des maisons traditionnelles du médiéval Japonais. La nostalgie m’a prise au coeur, envahi par pleins de beaux souvenirs, les odeurs etc… Le Japon est une expérience viscéralement unique. C’est un conte dans lequel se trouve plusieurs personnages Légendaires du folklore traditionnel japonnais et qui raconte l’histoire d’Onari écrit par Mari Okada et réalisé par Daisuke.

    Synopsis : Dans l’univers peuplé de dieux et de monstres excentriques de la mythologie japonaise, Onari, la fille libre d’esprit de l’une de ces créatures, est déterminée à suivre les pas des plus grands héros, mais ses pouvoirs uniques restent un mystère. A-t-elle la carrure suffisante pour protéger son village paisible de la présence inquiétante des mystérieux Oni/humains qui menacent les dieux ?

    Une mini série réalisée en stop motion fraîche et légère. Une belle parenthèse enfantine dans ce monde de + en plus + violent !

     

    Ps: Arcane est une dinguerie ! Vivement la saison 2. Un magnifique chef d’œuvre purement français .

    Prochaine série, Barbarian saison II en attendant Les Origines du Sorceleur à Noël (24 décembre ). Franchement Netflix, comme ci on avait que ça à faire le jour de Noël ! The Witcher, la série comme les livres, se prêtent super bien à l’ambiance d’automne début d’hiver avec un feu dans l’âtre et un chocolat chaud écossais.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Dohaeris07.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Dohaeris07.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par Dohaeris07.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 mois et 1 semaine par R.Graymarch.
    #185098
    Syra46
    • Éplucheur de Navets
    • Posts : 22

    J’ai regardé 1899, la nouvelle série des créateurs de Dark. Avant de regarder, j’avais décidé que j’allais adorer. Donc, je n’ai pas « adoré » mais j’ai aimé. Si je dois comparer, je pense avoir moins aimé que la première saison de Dark. J’étais un peu moins investie.

    La première fois que j’ai vu Dark, j’étais perdue (en plus de l’histoire et de la multitude des personnages) parce que je n’avais aucun repère sur les acteurs. D’habitude, au début d’une nouvelle série, je peux situer quelques personnages en fonction des rôles précédents de leurs acteurs. Pour 1899, j’ai retrouvé ça. Il y a l’Etranger de Dark, le jeune de Rain et de Borgen 4, il y a « notre » Qyburn.

    J’ai aimé l’histoire. Au fil des épisodes, j’ai pu m’inventer une théorie(qui s’est révélée fausse à la fin^^). Et justement, c’est bien. Comme l’histoire est sans doute bien plus importante que ce que l’on voit dans cette saison, les auteurs peuvent nous apporter de vraies réponses à certaines questions. Et bien sûr nous laisser avec plein d’interrogations.

    J’ai aussi trouvé les décors stupéfiants. Par exemple, je ne suis jamais montée à bord d’un bateau de cette taille. Je n’ai donc en tête que les représentations télévisuelles. Et je l’ai trouvé immense, des corridors très larges, de grandes cabines, la salle de pilotage aussi immense, la 3e classe loin du misérabilisme que je m’imaginais, même si … bon !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 9 heures par Syra46.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 6 jours et 8 heures par R.Graymarch.
15 sujets de 481 à 495 (sur un total de 495)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.