Vos dernières séries

  • Ce sujet contient 567 réponses, 85 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par R.Graymarch, le il y a 6 jours et 2 heures.
30 sujets de 511 à 540 (sur un total de 568)
  • Auteur
    Messages
  • #187186
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    J’ai lâché l’affaire à la mi-saison. Ca vaut le coup de finir ?

    A mon avis, la suite est du même ton donc si ça ne t’a pas plu, il y a peu de chances que cela change.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #187246
    Altair
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 123

    Je viens de finir Andor, qui est une excellente surprise pour moi (et pour la plupart des commentateurs). C’est clairement la meilleure série Star Wars avec le Mandalorien – mais beaucoup plus sombre et politique que cette dernière.

    Et je viens de commencer The Last of Us, qui est juste un chef d’oeuvre à tous les niveaux! En plus les deux rôles principaux sont tenus de main de maître par nos amis Pedro Pascal/Oberyn et Bella Ramsey/Lyanna Mormont… que demander de plus ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 3 mois par R.Graymarch.
    #187423
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    J’aurais bien aimé aimer En place de Jean-Pascal Zadi et François Uzan mais c’est ultra décevant. Pas si loin de Tout simplement noir (2020), la série humoristique (6×30 minutes) parle de Stéphane Blé (Jean-Pascal Zadi), animateur social en banlieue qui est candidat à l’élection présidentielle. Y aurait tant de choses à dire mais ça passe à côté. Les faiblesses sont légion : c’est bourré de raccourcis pas du tout crédibles, les histoires personnelles sont pas intéressantes, pas développées ou les deux, on a l’impression que tout se passe dans une ville et pas dans un pays (les autres candidats sont quasi tous dans la ville ou pas loin), certaines scènes sont très gênantes et plus généralement tout est trop caricatural.

    A coté de ça, y a de bonnes punchlines, quelques bonnes trouvailles (Corinne Douanier, quel choix de nom excellent pour une candidate écolo radicale) et des discours enflammés (mais rares). Mais ça reste un coup d’épée dans l’eau : trop dilué (^^) pour que les vannes soient percutantes et trop court pour raconter quelque chose de construit et d’intéressant. Vous pouvez passer votre chemin, surtout si vous avez des attentes (pour voir quelques vannes, en revanche, pourquoi pas)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #187527
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 472

    En voulant faire mon bilan des séries (et films) de 2022 je me suis rendu compte que je ne traçais pas assez ce que je regardais, et ce que j’en pensais. Donc maintenant je note tout, et j’en profite pour faire ici mon bilan des séries terminées du mois de janvier 2023

    Dans les ++ :

    Les Sopranos Saison 4 : Oui bon on ne peut pas être parfait et avoir tout vu, je n’avais jamais regardé Les Sopranos (ni The Wire …) et je m’y suis mis l’été dernier pour les 3 premières saisons, grosse pause et puis j’ai repris ce mois-ci. J’aime tout, les personnages, leurs évolutions, les intrigues et puis cette ambiance new-jersey-éenne c’est fantastique ! Je n’attendrais pas longtemps avant de me lancer dans la saison 5.

    Abbott Elementary Saison 2 : Une sitcom dans un style mockumentary (bonjour The Office) très réussie et très drôle sur une école publique à Philadelphie. Je recommande à fond.

    RuPaul’s Drag Race All Stars Saison 7 : La saison de toutes les saisons, Jonjon en a parlé pendant le bilan séries, c’est une saison avec un casting composé de gagnantes des précédentes saisons (piochées dans les saisons « classiques » et les saisons « all stars ») et c’est un pur plaisir. Ambiance bienveillante et moins compétitive que dans d’autres saisons, niveau très élevé, cela a été un réel plaisir.

    Andor Saison 1 : Je dois admettre y être allé un peu à reculons car j’ai perdu à peu près tout intérêt pour Star Wars et puis finalement j’ai passé un très bon moment, c’est une très bonne série en tant que telle, même sans attache avec l’univers (je ne même plus si j’ai vu Rogue One alors bon …). Diego Luna, Fiona Shaw et Genevieve O’Reilly (entre autres) sont très bons, et le propos politique est très intéressant. Bravo Babar pour le lobbying.

    The Bear Saison 1 : Il m’a fallu quelques épisodes pour rentrer dedans, c’est parfois un peu déconcertant, cela n’arrête pas, c’est parfois stressant, mais c’est aussi rempli d’émotions et j’ai adoré cette première saison, les personnages m’ont beaucoup touché. La BO est top.

    Dans les + :

    Welcome To Chippendales : Une mini-série dans la lignée des « true crime » que l’on voit fleurir un peu partout, sur la création des Chippendales par Steve Banerjee, une figure assez … étonnante . La reconstitution d’époque est plutôt réussie, les interprètes sont OK, c’est pas toujours très fin mais c’est divertissant.

    Candy : Meurtre au Texas : Tout pareil, mini-série true crime inspirée d’une histoire vraie, sur Candy Montgomery (interprétée Jessica Biel, déjà vue dans un registre similaire dans la saison 1 de The Sinner) accusée d’avoir tué sa meilleure amie Betty Gore (jouée par Melanie Lynskey, bonjour Yellowjackets). 5 épisodes pour comprendre (ou pas) ce qu’il s’est passé et connaître le dénouement de cette affaire judiciaire. Les interprètes sont bonnes, cela se regarde bien. et pour la blague, en me renseignant un peu après avoir terminé la série, HBO va aussi sortir sa version fictionnelle de l’histoire, avec Elizabeth Olsen dans le rôle de Candy et Lily Rabe dans celui de Betty. Faudrait peut-être pas abuser non plus.

    Dans les – :

    Gossip Girl 2022 Saison 2 : C’est honnêtement pas terrible (d’ailleurs la série a été annulée), les intrigues peu intéressantes. Restent des moments divertissants (genre le Met Gala dans le dernier épisode de la saison 2).

    The Patient : Michael Scott a démissionné de Dunder Mifflin et travaille désormais comme psy, et il a pour patient Bill Weasley, qui a viré psychopathe. Cela aurait pu me plaire mais je ne suis pas rentré dans l’histoire, c’est lent et les personnages ne m’ont pas vraiment intéressé. Tant pis

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #187870
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2846

    J’ai regardé Lockwood and Co, une très bonne pioche sur Netflix. On suit Lucy Carlyle, une jeune femme avec des pouvoirs psychiques qui va faire la chasse aux fantômes dans un Londres dystopique. Il y a un côté Buffy contre les fantômes mâtiné de critique sociale. On a l’impression d’être sous Tatcher, entre le lixe et la crasse, tout à un prix, même le repos des défunts et des victimes, souvent de féminicide. La série n’échappe pas à quelques raccourcis scenaristiques et un peu de kitsch, et c’est plutôt youg adult, mais j’ai tout binge watché.

    J’ai regardé aussi Hunters sur Prime. Al Pacino au casting quand même, en chasseur de nazi juif empechant le 4ème Reich. Ca ose tout façon Inglorious Bastards mais sans le talent de Tarentino, c’est un peu mouais voir limite.

    Un dessin animé à voir avec ses enfants (disons dès 7-8 ans), Le Prince des Dragons, par un des auteurs d’Avatar, le dernier maître de l’air. Sur un continent en guerre froide entre humains et elfes, deux princes humains décident de sauver un œuf de dragon en compagnie d’une elfe assassin. C’est joli sans être hyper beau, sensible et assez fin. Mes enfants de 8 et 10 ans ont adoré et même moi j’ai rattrapé mon retard sur eux pour tout voir.

    Autre dessin animé mais à ne surtout pas mettre entre les mains des enfants, La légende de Vox Machina. Un groupe de mercenaires alcoolos, obsédés, violents et maladroits font forger leur légende parfois à l’insu de leur plein gré. C’est tiré d’une webserie de doubleurs de Dongeons et dragons si j’ai bien suivi, assez rigolo et divertissant sans non plus casser trois pattes à un canard en terme d’ambition et de scénario.

    #189118
    O’Cahan
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 771

    Grâce au nouvellement arrivé pass Warner, j’ai pu regarder en une soirée la série en 4 épisodes Olive Kitteridge (2014) que j’ai vraiment beaucoup aimée. On y retrouve Frances McDormand en prof de mathématiques absolument horrible et acariâtre & son mari Henry adorable et altruiste dans un petit bled du Maine. C’est à la fois une histoire de famille (qui pose jusqu’au dernier épisode de nombreuses questions vraiment sérieuses, sur les névroses, leurs transmissions), une histoire de paysages (ce Maine magnifique !), une histoire de vieillesse (point qui m’a beaucoup plu et qui est largement sous-exploité dans les séries) & c’est également une histoire profondément comique. Une série qui dénote vraiment dans le paysage audiovisuel et que je recommande particulièrement, c’est un petit chef d’œuvre.

    please mind the gap between your brain and the platform

    #189409
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4089

    Vu enfin la série Watchmen après tout le monde. Avis mitigé. Du côté des plus, l’interprétation, la musique, la manière intelligente de prolonger le comics (dont je suis un grand fan, mais je n’ai pas vu le film), tout en l’emmenant vers des thématiques plus contemporaines, des scènes spectaculaires (les massacres de Tulsa dans le premier épisode, la fête foraine dans l’épisode 5), et une construction narrative complexe, mais qui se suit. Ca fait beaucoup de positif, mais j’ai quand même l’impression que c’est parfois un peu trop malin, un peu trop content de soi. Et je ne suis pas sûr que toutes les portes ouvertes au cours de la narration soient refermées à la fin. En soi, ce n’est pas forcément grave, sauf quand cela révèle des facilités scénaristiques. Je n’ai pas disséqué toute la série en image par image pour étayer mon propos, donc ça reste une impression plus qu’une analyse.

    Vu aussi Esterno Notte, sur Arte, mini-série (6 x 1 h.) de Marco Bellocchio sur l’affaire Moro. Interprétation au top là encore. Bellocchio fait le choix d’une narration non chronologique (à part le premier et le dernier épisode) pour consacrer chaque épisode à un des protagonistes : le ministre de l’intérieur Cossiga, le pape Paul VI, le couple de brigadistes Adriana Faranda et Valerio Morucci, et l’épouse d’Aldo Moro, Eleonora Moro. C’est sombre, tortueux, pas toujours facile à suivre pour qui n’est pas familier de l’affaire, mais l’interprétation est excellente, la reconstitution de l’ambiance étouffante des années 70 italiennes convaincante, et les thématiques (la culpabilité, le sacrifice de la vie privée pour ses idéaux ou sa carrière, l’usage de la violence) intéressante. Ceci dit, la mise en scène m’a semblé un peu plate, et certains aspects du propos se discutent (les dirigeants de la Démocratie Chrétienne auraient délibérément sacrifié Moro pour ne pas sembler faibles face au terrorisme).

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #189526
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 472

    J’ai regardé La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, la première série de Xavier Dolan.

    Il s’agit de l’adaptation d’une pièce de théâtre de Michel Marc Bouchard, ce qui n’est pas très nouveau comme procédé pour Dolan puisque le film Tom à la ferme était déjà adapté d’une pièce du même dramaturge et Juste la fin du monde est une adaptation de la pièce du même titre du dramaturge français Jean-Luc Lagarce. Ici, par contre, le format choisi est original puisqu’il s’agit de la série, avec 5 épisodes d’à peu près 55 minutes.

    Cette série raconte, je ne veux pas trop en dire, les relations complexes voire conflictuelles d’une famille alors que la mère (jouée par Anne Dorval, est-on surpris ?) est sur le point de décéder. La fin proche de la mère va remettre au jour un évènement traumatique du passé et qui a complètement détruit cette famille et ceux qui les entouraient.

    Il y avait peu de suspense à si j’allais aimer ou non puisque le projet réunit plusieurs de mes passions à savoir : les séries, Xavier Dolan et l’accent québecois. Ca n’a pas raté, j’ai complètement adoré. La série parle des mensonges et de leurs poids, du traumatisme, des addictions, et puis plus généralement des relations familiales. On retrouve des thèmes chers au réal et déjà explorés dans ses précédents films mais le format permet ici de bien approfondir les choses. Les interprètes sont excellents, on en connaissait certains et j’en ai découvert d’autres (qui jouaient dans la pièce d’origine). La bande-son est évidemment superbe. Bref une réussite totale pour moi.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #189528
    Corondar
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1435

    Xavier Dolan . Sans doute mon réalisateur préféré désormais. Je n’ai pas encore regardé sa série, mais c’est prévu. Et tout comme Schrodi je suis sans doute déjà conquis avant même de l’avoir vue. J’ai hâte. Et puis y a Anne Dorval .

    #189838
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 703

    Je viens de finir la sixième et dernière saison de The Good Fight, et je suis tellement triste. Que va devenir tout ce talent ? J’espère qu’on aura droit à un autre spin-off, quelle tristesse sinon.

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #189860
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2948

    Wednesday (sur Netflix), une adaptation par Tim Burton plutôt teen drama de la Famille Adams, centrée sur le personnage de Mercredi, j’ai bien accroché, l’univers est super fun à suivre, du pur Tim Burton, l’intrigue est intéressante et je me suis laissé surprendre par quelques rebondissements et les interprètes sont bons ! Et même qu’il y a Gwendoline Christie

    Marrant, Wednesday n’a pas fait beaucoup parler ici. J’ai vu ça ces derniers jours. Sans être parfait, c’était franchement pas mal. Les quelques bémols que je peux avoir viennent du personnage de Wednesday en lui-même, qui par son concept même ne peut guère évoluer, ce qui au bout d’un moment met la série face à un choix impossible (faire changer Wednesday et donc tuer le personnage, ou ne pas la faire changer, mais quel intérêt de suivre un personnage qui n’évolue pas et qui, humainement parlant, s’avère détestable selon les critères de la plupart des gens?).

    Mais ceci dit, l’intrigue policière est sympa, l’ambiance DarkPoudlard très réussie, les personnages principaux et secondaires très bien foutus… Bref, un très bon divertissement.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #189866
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7947

    De mon côté, j’ai regardé This is going to hurt, créée par Adam Kay et basée sur le livre qu’il a écrit du même nom. Une belle série médicale qui nous montre la déchéance de l’hôpital public britannique. Ben Whishaw dans le premier rôle est absolument excellent, la série est touchante, prenante (dure aussi, surtout si vous n’avez pas l’habitude des séries médicales. Honnêtement, quand je vois les retours en mode « oh la la c’est choquant » je me dis quand même que Urgences faisait pareil y a 20 ans et que c’est quand même pas non plus si pire, mais bon, j’en ai regardé une cargaison, de séries médicales ^^). Enfin bref, ça se regarde vraiment très très bien, ça fait 7 épisodes et c’est très bien.

    ~~ Always ~~

    #190607
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    Salade grecque de Cédric Klapisch, la suite de L’Auberge espagnole (et cie) en 8 épisodes. Vingt-cinq ans après le premier film, on suit les aventures de Tom et Mia, les enfants de Xavier et Wendy, alors qu’ils sont  dans une histoire d’immeuble hérité à Athènes

    J’ai beaucoup aimé le premier film, idem pour le deuxième et beaucoup moins le troisième. Là, on a « la génération suivante » (même si on aperçoit aussi certains anciens). C’est beaucoup moins insouciant qu’avant au point que c’est un peu triste. Cela dit, je peux imaginer que les jeunes de 25 ans en 2022 soient plus inquiets que ceux de 1997. On est à Athènes, post crise économique et en pleine crise des réfugiés ou migrants. Ca craque un peu de partout et la coloc européenne prend une autre tournure. Klapisch filme très bien la ville : loin de la capitale pour touristes (même si histoire et tourisme jouent un grand rôle dans l’économie et l’activité locales), on est dans un décor crado, cabossé, taggé. Ca fait réel et c’est bien

    Moins bien les deux protagonistes qui sont un peu caricaturaux et tête à claques (le start-uppeur et l’altermondialiste). Je crois que Klapsich a voulu ajouter d’autres nouveaux thèmes, qui préoccupent sans doute la jeunesse de 2022) : la culture du viol, les questions de genre par exemple. Sans doute sincère, probablement un peu maladroit. En revanche on garde le côté généreux, bordélique, quête de soi et du grand amour. Au final, un peu mouaif. Ca se laisse voir mais c’est pas non plus ultra passionnant.

    Probablement aussi on perd la partie nostalgique/bande de potes du premier opus ce qui n’aide pas vraiment. A revoir dans 20 ans quand Xavier et Wendy seront réfugiés en Scandinavie pour contrer le changement climatique dans Omelette norvégienne (je déconne, enfin, rendez vous en 2043)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #190629
    Jaqen
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4199

    Wow!  Conrondar ta connaissance de Xavier Dolan, fils du grand Manuel Tadros m’épate tout comme la grande Anne Dorval!  Connais-tu Marc Labrèche?  C’est à découvrir!

    #190888
    Tizun Thane
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1286

    Je viens de finir la sixième et dernière saison de The Good Fight, et je suis tellement triste. Que va devenir tout ce talent ? J’espère qu’on aura droit à un autre spin-off, quelle tristesse sinon.

    Question idiote, mais on revoit Alicia Florrick et sa famille dans le spinoff? On sait ce qu’ils deviennent ou pas du tout ?

    Qu’est-ce que ça vaut par rapport à la série mère ?

    #190911
    Altair
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 123

    Je suis en train de regarder la 4eme (et dernière) saison de Succession… toujours aussi excellent, aussi bien au niveau de l’intrigue que la performance des acteurs. A ne pas rater!

    #191337
    Yoda Bor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1118

    Je viens de finir la sixième et dernière saison de The Good Fight, et je suis tellement triste. Que va devenir tout ce talent ? J’espère qu’on aura droit à un autre spin-off, quelle tristesse sinon.

    Je n’ai pas du tout suivi les deux séries mais visiblement il y a un nouveau spin off qui arrive

    Arys du Rouvre 💜

    #191471
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2846

    J’ai regardé plusieurs séries depuis février. Peu inspiré, j’ai suivi les tendances. Ce qui donne:

    The Night Agent. Série d’espionnage, enfin, de complot, très Netflix. Un jeune, et sexy, agent du FBI, est relégué au rôle de standardiste de nuit au sous-sol de la Maison Blanche où se trouve un téléphone d’urgence particulier. Ce qui va l’emmener dans une course poursuite pour sauver les USA et une jeune cheffe de start-up, sexy aussi. Très divertissant sur quelques épisodes même si peu crédible. Aurait dû s’arrêter là mais apparemment une saison 2 arrive.

    The Recruit. Créée par le même que The Rookie (pas foulé pour le titre) avec Nathan Fillion qui tient d’ailleurs un petit rôle. Un jeune juriste se retrouve à la CIA un peu par défaut, puis un peu apr défaut lié à une super espionne biélorusse. Ca se veut peu crédible et divertissant et ça marche. Surfe un peu sur l’irruption d’un troublion un peu comme sa lointaine cousine (un quarantenaire de cambrousse se reconvertit en flic de LA ici, un jeune avocat des bas quartiers là) mais à les mêmes défauts: peu réalistes et des triangles amoureux et sous-intrigues façon Grey’s Anatomy et ca va sûrement empirer si une saison 2 voit le jour.

    Inside Man (rien à voir avec le film). Écrit par Moffat (Doctor Who, Sherlock) et avec David Tennant et Stanley Tucci. 4 épisodes où un condamné à mort américain (Tucci) et un pasteur britannique (Tennant), se trouvent des points communs. Bien fait, absurde, tragi-comiquenmais pas non plus renversante.

    Shadow and Bones saison 2. Si la première saison avait su éviter les écueils du young adult cliché et de la niaiserie en proposant un univers sympa, cette saison 2 se vautre complètement. Tout est kitsch et risible, la quête principale est inutile, les moments tragiques surjoués, le compagnon de l’héroïne inepte, le méchant gâché. Dommage.

    #191839
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 472

    Elle est compliquée cette semaine, il y a eu la fin de la série Succession lundi, mercredi c’était Ted Lasso … Je ne peux que vous conseiller ces deux séries.

    La première, Succession, est dramatique, lorgne parfois vers la satire, nous montre en 4 saisons comment une famille peut survivre (ou non ?) à la tentation du pouvoir, de l’argent. C’est brillant, c’est parfois drôle, parfois gênant (tant de moments cringe, comme disent les jeunes, mais si savoureux), des personnages souvent détestables mais qui arrivent à nous toucher quand il le faut, et une dernière saison (la 4ème) vraiment à la hauteur, qui aura fait verser beaucoup de larmes, et qui vient achever le tout avec brio. Une très très grande série, portée par des actrices et acteurs vraiment géniaux.

    La deuxième, Ted Lasso, est moins sombre, et m’a emmené sur des terrains qui ne m’intéressaient pas (ceux de football). L’optimisme du personnage principal, Ted Lasso, joué par Jason Sudeikis, est contagieuse, et fait beaucoup de bien. Il y a tant de personnages que l’on ne peut qu’aimer, Rebecca (jouée par Hannah Waddingham, aka Septa Unella), Keeley , ROY KENT, Jamie Tartt. La série aborde des thèmes tellement importants, la bienveillance, la tolérance (ah si seulement le monde du football prenait des notes sur ce sujet), la santé mentale, la collectivité.

     

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #191840
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    J’ai vu aussi Ted Lasso saison 3 et n’ai pas vraiment changé d’avis par rapport aux précédentes. Je trouve que le concept s’essouffle beaucoup car on n’a plus la fraîcheur. Cela se regarde sans déplaisir mais c’est un peu… gentillet ? Le final est prévisible mais cohérent, c’est déjà ça de pris. Je trouve que c’est une bonne chose que cela s’arrête avant que ça ne s’enlise car je pense en garder le souvenir d’une série atypique, positive et qui remplit le contrat promis de façon honorable. Les aspects abordés me semblent assez standards (estime de soi, écoute, changement etc) avec des personnages sympas et un peu archétypaux. Mais comme j’imagine que des gens peu bienveillants vont rager de voir ça en série, je me dis que rien que le fait que ça existe est déjà un atout.

    (Ezor = Roy Kent, c’est connu)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #191865
    Céleste
    • Pas Trouillard
    • Posts : 703

    Je viens de finir la sixième et dernière saison de The Good Fight, et je suis tellement triste. Que va devenir tout ce talent ? J’espère qu’on aura droit à un autre spin-off, quelle tristesse sinon.

    Question idiote, mais on revoit Alicia Florrick et sa famille dans le spinoff? On sait ce qu’ils deviennent ou pas du tout ? Qu’est-ce que ça vaut par rapport à la série mère ?

    Je ne me souviens plus trop mais il me semble qu’on ne la revoit pas, mais qu’on parle d’elle et qu’on sait ce qu’elle devient.

    J’ai vu la série mère lors de sa diffusion du coup ça remonte ^^ et je n’avais pas tellement envie de voir le spin-off parce que j’étais contente que la série s’arrête même si je l’ai beaucoup aimée. Le personnage de Diane Lockart ne m’inspirait pas plus que ça. Quelle erreur ! Le personnage et l’actrice sont formidables dans ce spin-off.

    Je dirais qu’il est dans la continuité en terme de talent d’écriture et de réalisation avec une liberté de ton et de thème plus accentuée, je pense que c’est lié à la chaine mais je ne suis pas sure. Je trouve que The Good Fight est une série exceptionnelle, peut-être plus politique et engagée. Le format est différent, des saisons d’une dizaine d’épisode contrairement à la série mère qui en comptait une vingtaine.

    J’aurais pu continuer la série sans qu’elle ne s’arrête jamais je pense, alors que la série-mère, au bout d’un moment j’avais hâte qu’elle finisse. Tout cela est subjectif, certains n’ont pas aimé que la série soit un peu plus engagée par exemple.

    Je viens de finir la sixième et dernière saison de The Good Fight, et je suis tellement triste. Que va devenir tout ce talent ? J’espère qu’on aura droit à un autre spin-off, quelle tristesse sinon.

    Je n’ai pas du tout suivi les deux séries mais visiblement il y a un nouveau spin off qui arrive

    She’s back! #ELSBETH starring @carriepreston coming soon to CBS! 🗽 pic.twitter.com/oeKEWADjPh — CBS (@CBS) May 10, 2023

    <script async= » » src= »https://platform.twitter.com/widgets.js » charset= »utf-8″></script>

    Elsbeth Tascioni <3

    Je préfère le souffle du dragon à la bave de crapeau et la langue de vipère.

    #192749
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 472

    J’ai dévoré la première saison de la série From, diffusé en France sur Paramount+. Une saison 2 vient d’être diffusée aux Etats-Unis. La série commence par l’arrivée de la famille Matthews dans une petite ville dont on ne peut pas ressortir. Premier problème. Le deuxième c’est que, la nuit, … Bon vous le saurez trop vite mais je n’ai pas envie de trop en dire.

    Le résumé peut sembler très classique, cela m’a fait penser à du Stephen King à 100% (et pour l’anecdote, j’ai entendu pour la première fois parler de cette série grâce à un de ses tweets) mais contrairement à Dome par exemple (dont l’adaptation en série n’était vraiment pas géniale), on est vraiment entre le fantastique et l’horreur dans From. J’adore l’ambiance, il y a plein de mystères et j’avoue que cela me rappelle ce que j’aimais beaucoup dans Lost . Aussi, et c’est assez original je trouve, il n’y a pas trop le côté « le plus dangereux pour l’homme en fait c’est l’homme » qu’on commence à avoir vu et revu dans beaucoup de séries.

    Bref j’aime beaucoup et je vous conseille cette série (si vous n’avez pas trop peur d’avoir peur )

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #192793
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7947

    J’ai vu les deux saisons de Girls5Eva, une sitcom où l’on suit un ancien girl’s band qui a eu son quart d’heure de célébrité dans les années 90 qui fait un comeback des années plus tard. C’est produit par Tina Fey, et dans la veine de séries comme 30 Rock par exemple. J’ai trouvé ça assez réussi. Il faut s’accrocher pour les premiers épisodes (c’est souvent le cas pour ce genre de comédies, le temps que ça trouve son rythme et son humour) mais l’humour décalé, et les chansons absurdes (car oui, il y a des numéros musicaux) sont assez funs. Sans être LA comédie du siècle, ça se laisse bien regarder.

    ~~ Always ~~

    #193358
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7947

    Je me suis enfilé la mini-série Daisy Jones and the Six (adaptée du roman du même nom de Taylor Jenkins Reid, dont j’avais bien aimé Les Sept Maris d’Evelyn Hugo qui est également dans la même vibe : un pseudo biopic fantasmé – ici d’un groupe de musique, pour Evelyn, d’une star de ciné).

    En 10 épisodes, on suit l’histoire fictive d’un groupe de rock dont on sait dés le début qu’ils vont se séparer au sommet de leur gloire. C’est fait sous la forme d’un pseudo docu avec des interviews des artistes dans le futur et le parcours du groupe dans les années 70. En terme d’ambiance, c’est très cool : on retrouve un côté sex, drugs and rock-en-roll dans les années 70 (les costumes notamment sont trop stylés) et on a l’impression de vraiment assister à la naissance et la chute d’un vrai groupe. Les acteurs sont bons, la BO est très chouette. Et la fin permet de boucler l’histoire avec émotion, en remettant un autre regard sur tout le parcours qu’on a suivi (chose dont je suis généralement friande : une bonne fin, ça vous fait gagner beaucoup de point dans mon estime !). Après, il y a quand même des longueurs, surtout qu’on suit des personnages très toxiques : 10 épisodes c’est bien suffisant à suivre tout leur drama d’égocentrés persuadés d’être des artistes torturés xD Mais dans l’ensemble, j’ai bien aimé la série.

    ~~ Always ~~

    #193829
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    Bien longtemps après Schrödinger et Céleste, j’ai vu Severance (saison 1)

    Alors le début (la moitié des 9 épisodes ?) est très lent, ça prend son temps et on se demande un peu si on va en rester là. Car des bureaux quasi vides et de grands couloirs avec des portes (l’hôtel des Nonmourants^^) ainsi que des promesses maniérées de mystère, OK mais faut en donner un peu. Ca vient et la deuxième moitié est beaucoup plus enlevée (le dernier épisode est assez fou et s’arrête un peu brutalement tout de même) donc j’en sors avec un très bon souvenir, à condition que la suite ne trahisse pas nos espoirs

    Quelques points qui me posent souci cela dit

    Spoiler:

    Ou j’ai rien compris ou j’ai été dérangé par le fait que par moments, on a une technologie un peu vintage (autour de l’an 2000 ?) : téléphones portables à clapet, gros écrans, vieilles bagnoles. Mais on les voit aussi avec un smartphone et des recherches sur le net. Si le vieux était cantonné à Lumen (dans les bureaux) OK mais non. Du coup, je suis perplexe

    Je trouve aussi « un peu trop beau » le parcours du livre de Ricken qui arrive à Mark « chez Lumen », mais admettons.

    Dernier épisode, « on » mentionne un dispositif avec des diodes bleue et verte, et on a Helly avec une robe qui a une bande verte et une bleue qui se croisent.

    Quel talent, Dylan de rester dans cette position pendant tant de temps Cela dit, les trois avaient une mission à remplir et Irving la loupe complètement, non ? Déjà que pour les deux autres, c’est limite…

    La fin, c’est totalement moi en GN : passer l’info tant qu’on est en vie^^

    Gaufres pour tout le monde, allez !!

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #193960
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    Dix huit mois plus tard, 4e saison de The Marvelous Mrs Maisel qui reprend là où la saison 3 s’est arrêtée. Ca m’a fait comme retrouver une bande d’amis et c’était chouette. Car si la série est centrée sur Miriam, il y a aussi une belle galerie de personnages et chacun suit sa vie. C’est vrai pour ses parents, ses beaux parents, son ex mari, sa manageuse etc. D’ailleurs, l’ex-mari qu’on aurait plutôt tendance à ne pas aimer à la base est moins antipathique qu’on pourrait le souhaiter et a un « arc » intéressant.

    Seize mois plus tard, c’est la 5e et ultime saison. J’ai cité mon post précédent car c’est toujours mon ressenti (mais ça manque de Lenny, surtout que c’est un personnage historique). Le choix de la narration est plus ludique et on s’amuse à recoller les morceaux qu’on nous donne. Cette série n’est pas révolutionnaire mais elle est bien faite et est agréable, ce qui est déjà bien. Merci pour ces 5 saisons

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #194004
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    J’ai vu The Bear saison 1 (comme Schrö-dinger). L’histoire d’un chef de cuisine à New York qui suite à un drame familial retourne à Chicago pour s’occuper du restaurant de quartier familial. Je suis assez perplexe car il y a plein de qualités mais aussi plein de trous.

    Dans les qualités, c’est paraît-il très réaliste sur les dessous d’un restaurant (et ça ne donne pas du tout envie d’y travailler). Le premier épisode met la barre très haut car ça bouge, ça hurle dans tous les sens pour tenir les commandes. Le 7e est pas mal dans le genre aussi. Les personnages sont plutôt attachants (sauf Richard… on se demande à quoi il sert d’ailleurs) et le 2e personnage principal (Sydney) apporte une touche de fraîcheur, ainsi que Marcus le cinglé de pâtisserie.

    En défaut, ça manque de liant (dommage quand on parle de bouffe) : on a l’impression des fois qu’ils sont dans une situation affreuse et puis l’épisode suivant, on suppose qu’ils ont surmonté ça mais on ne sait pas comment, ou alors que ça n’est jamais arrivé. Au passage, il leur arrive toutes les tuiles possibles mais bon c’est une série ^^

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #194071
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    On ne va pas s’arrêter en si bon chemin

    The Bear saison 2

    Une saison un peu plus longue consacrée à la rénovation du restaurant. La série s’aventure dans des terrains un peu inconnus avec des focus sur un personnage en particulier ou un épisode double durée sur un événement du passé. Il se passe bien entendu trop de choses avec plein de gens qui ont beaucoup de soucis ou traumas mais ça reste vraiment bien écrit et amené. Certains épisodes donnent le tournis car ça fuse dans tous les sens (et ne donne vraiment pas envie de travailler dans ce milieu). Certains personnages se révèlent enfin, d’autres (notamment un mort avant le début de la série) sont présents et on comprend leur importance. Ca vaut bien un 2*, notamment pour le casting impeccable. La suite en spoiler mais ne lisez pas si vous n’avez pas vu

    Spoiler:
    L’épisode de Noël est d’une souffrance absolue quand même Si les réunions familiales vous énervent, je doute que ce soit indolore pour vous. J’ai adoré Marcus à Copenhague (et franchement une série juste sur lui qui apprend la pâtisserie, j’achète) : je trouve ça culotté que pour incarner ce mec qui passe son temps à inventer et qui est dans son monde, ils aient choisi un acteur noir au physique de poids lourd de boxe. Ca fonctionne super bien. L’épisode 7 est une merveille : c’est sans doute trop beau pour être vrai mais la perfection qu’on voit dans cet établissement de luxe c’est quelque chose. A ma modeste échelle, j’ai déjà eu l’expérience d’un restaurant haut de gamme où le serveur nous a fait un cadeau à la fin car ils avaient entendu quelque chose, et du coup, je me dis que ce point là n’est pas exagéré. Et puis bien entendu en fin d’épisode il y a une personne en guest : ça m’a fait plaisir de la revoir et en plus son rôle est primordial. Richie arrive enfin à trouver sa place, à cesser de se comporter comme un connard sans raison, et ça fait plaisir (il était temps).

    Carm a une histoire classique où son amour (Claire, super mimi) peut le détourner de son restaurant. Ou le sauver, enfin sauf s’il sabote le tout. Le dernier épisode est un point d’orgue assez magistral mais aussi un peu cliché dans ce qui se passe mal

    Une série assez atypique qui dépeint sans concession un milieu dur, ça ne va rien révolutionner mais ça apporte un peu de fraîcheur. En plus, vous apprendrez un mot de la langue des signes américaine !

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois et 2 semaines par R.Graymarch.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #194210
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9980

    Miracle Workers: End times. 4e saison de la série anthologique Miracle Workers (je parlais ici de la saison 3)

    Là, on est dans du post-apo, une ville dévastée dans un monde à la Mad Max. On a toujours le même casting qui fonctionne bien. C’est divertissant, rapide (20 minutes par épisode) mais ça reste très léger quand même.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    MJ par intérim de Les Prétendants d'Harrenhal (2024-), rejoignez-nous
    DOH : #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #194249
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 472

    The Bear saison 2 Une saison un peu plus longue consacrée à la rénovation du restaurant. La série s’aventure dans des terrains un peu inconnus avec des focus sur un personnage en particulier ou un épisode double durée sur un événement du passé. Il se passe bien entendu trop de choses avec plein de gens qui ont beaucoup de soucis ou traumas mais ça reste vraiment bien écrit et amené. Certains épisodes donnent le tournis car ça fuse dans tous les sens (et ne donne vraiment pas envie de travailler dans ce milieu). Certains personnages se révèlent enfin, d’autres (notamment un mort avant le début de la série) sont présents et on comprend leur importance. Ca vaut bien un 2*, notamment pour le casting impeccable. La suite en spoiler mais ne lisez pas si vous n’avez pas vu Spoiler: Une série assez atypique qui dépeint sans concession un milieu dur, ça ne va rien révolutionner mais ça apporte un peu de fraîcheur. En plus, vous apprendrez un mot de la langue des signes américaine !

    J’ai terminé la saison 2 hier et j’ai adoré. Je trouve aussi que c’est une série atypique, en me relançant dedans pour la deuxième saison je me suis un peu demandé ce que je regardais, comme en commençant la première saison. Et puis il y a des épisodes comme les épisodes dont je vais parler dans la balise spoiler et puis wow quoi. Une très belle et très bonne série.

    Spoiler:
    J’ai trouvé les épisodes 6,7 et 10 incroyables. J’ai enchaîné les 6 et 7 et quelle claque cela a été. Le 6 est très dur, très réaliste, cela crie partout, on essaye de sourire en se disant qu’au fond ils s’aiment mais il m’a quand même mis assez mal. Je ne savais pas que Jamie Lee Curtis était aussi bonne actrice. Et j’aime passionnément Sarah Paulson alors j’ai été ravi de la voir. Et puis on enchaîne avec le 7 qui est magnifique, j’en ai eu les larmes aux yeux par moments. Cela nous montre bien que ce n’est pas juste de la nourriture. Et puis l’épisode 10, la concrétisation, les réussites et puis les échecs. La scène entre Pete et Donna était très belle … et la discussion qui suit entre Pete et Nathalie également. Très émouvant. Hâte de voir la suite !

    Sans trop de rapport, je peux vous conseiller How to with John Wilson, une série documentaire HBO produite par Nathan Fielder (Nathan for you, The Rehearsal), où dans chaque épisode, John Wilson, caméra au poing, nous fait un tuto sur un thème précis. Par exemple, on retrouve dans la première saison (la troisième saison vient de se terminer et il y a 6 épisodes de ~30 minutes dans chacune) un épisode sur « How to make small talk » (comment faire du small talk [du bavardage un peu léger, je ne suis pas certain qu’il existe de traduction littérale de cette expressio]), un autre sur « How to improve your memory » (comment améliorer sa mémoire) ou encore « How To Cook the Perfect Risotto » (comment cuisiner le risotto parfait). Comme ça cela ne ressemble à pas grand chose mais c’est bourré d’inventivité, le thème de l’épisode est un prétexte pour partir en vadrouille dans New York avec une voix off passionnante, souvent hilarante et parfois touchante. Si cela vous intrigue, foncez.

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

30 sujets de 511 à 540 (sur un total de 568)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.