Bataille du Poing des Premiers Hommes

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Bataille du Poing des Premiers Hommes
V.O. Battle of the Fist of the First Men
Informations
Date An 299
Lieu Poing des Premiers Hommes
Belligérants
Belligérants Blason-gdn-2014-v01-48px.png
Garde de Nuit

Spectres
Forces en présence
Armées Corps expéditionnaire de la Garde de Nuit Spectres
Commandants Jeor Mormont
Origine des armées Châteaunoir et Tour Ombreuse Au-delà du Mur
Effectifs Près de 300 hommes
Conclusion
Pertes Près de 230 hommes
Résultat Victoire des Autres

La bataille du Poing des Premiers Hommes est le premier combat rangé livré par la Garde de Nuit depuis l'attaque de Raymun Barberouge, et sa première confrontation importante avec les spectres depuis près de huit mille ans.

Contexte[modifier]

Le lord Commandant de la Garde de Nuit, Jeor Mormont, mène une expédition au-delà du Mur afin de retrouver Benjen Stark et d'apprendre pourquoi les villages des sauvageons sont vides[1]. Il apprend grâce à Craster que Mance Rayder, roi d'au-delà du Mur, rassemble les forces des sauvageons dans les Crocgivre[2]. La Garde s'enfonce alors jusqu'au Poing des Premiers Hommes où elle établit un camp retranché[3].

Afin d'en savoir plus sur les intentions de leurs adversaires, lord Mormont envoie des éclaireurs dans les montagnes. Les seuls à revenir sont le groupe de Thoren Petibois, qui rapporte la nouvelle du mouvement des trente mille sauvageons le long de la Laiteuse, ce qui les amènera droit sur le Poing. Lord Mormont finit par décider de les harceler, et donne l'ordre de faire mouvement. Le soir même, trois sonneries de cor retentissent sur le camp…[4].

Les armées[modifier]

Armée de la Garde de Nuit[modifier]

Les troupes de la Garde de Nuit comptent deux cents hommes de Châteaunoir, sous le commandement de lord Jeor Mormont[5], et cent hommes de Tour Ombreuse sous le commandement de Qhorin Mimain[6] (mais ce dernier parti en reconnaissance vers le Col Museux, n'en est pas revenu). Elles sont commandées par lord Jeor Mormont, Thoren Petibois, Jarman Buckwell, ser Ottyn Wythers, ser Mallador Locke et Blane.

Spectres[modifier]

Les spectres sont principalement composée de sauvageons et de quelques frères de la Garde, mais aussi d'animaux, dont un ours des neiges[7].

La bataille[modifier]

Les combats se déroulent de nuit, par un froid mordant et sous des averses de neige. Les guetteurs de la Garde de Nuit sonnent trois fois du cor à l'approche des morts-vivants[4], qui assaillent alors le Poing des Premiers Hommes de tous les côtés, mais surtout par le sud, plus accessible. La Garde tente de les repousser, mais seules les flèches enflammées ont un certain effet. Les défenses sont rapidement submergées par les flots d'assaillants, des spectres créés à partir de sauvageons pour l'essentiel, mais aussi de quelques frères de la Garde, et même un ours des neiges. Thoren Petibois propose alors de lancer la réserve, constituée de cavaliers équipés de torches, mais lord Jeor Mormont préfère tenter une percée par le flanc sud. Cette percée culbute les morts-vivants et permet à une cinquantaine d'hommes (dont lord Mormont lui-même et Samwell) d'échapper au carnage[7].

Frères de la Garde tombés au Poing des Premiers Hommes, ou pendant la retraite[modifier]

Conséquences[modifier]

  • Le corps expéditionnaire de la Garde de Nuit perd environ deux cent cinquante hommes, affaiblissant des effectifs déjà déclinants. Sur la soixantaine d'hommes ayant pu fuir le champ de bataille[7], seuls quarante-quatre, dont douze blessés graves (et vingt-deux montures), parviennent à retraiter jusqu'au manoir de Craster. Quatre y succombent à leurs blessures[8].
  • Un Autre est détruit par un coup de dague en verredragon au cours de la retraite[7].
  • L'armée de sauvageons de Mance Rayder profite sans le savoir de cette attaque, qui lui permet de progresser vers le Mur sans rencontrer les Autres[9].
  • Le roi Stannis Baratheon et Mélisandre d'Asshaï ont une vision de cette bataille dans les flammes, ce qui les persuade que le combat suprême prédit par le dogme du culte de R'hllor est engagé[10].

Notes et références[modifier]