Marches de Dorne

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Marches de Dorne
Informations
V.O. the Dornish Marches
Nature piémonts
Localisation
Loc-Marches de Dorne.jpg

Les marches de Dorne, ou simplement les Marches[N 1], font partie des terres de l'Orage. Elles désignent la partie nord-est du piémont des montagnes Rouges et sont constituées de prairies, de plaines et de vastes landes, contrôlée par les vassaux de la maison Baratheon, notamment les seigneurs de la maison Caron qui portent le titre de sire des Marches[1]. Par ailleurs, le seigneur de la maison Tyrell de Hautjardin porte traditionnellement le titre de Défenseur des Marches[N 2][2]. Les habitants des marches de Dorne sont appelés les Marchiens[N 3][3].

Histoire

Les marches de Dorne ont été en en conflit avec les vassaux de la maison Martell de Dorne qui contrôlent les cols des montagnes Rouges depuis des temps immémoriaux[4].

Sous le règne de Daeron II Targaryen, époux de la princesse dornienne Mariah Martell, les seigneurs des Marches contestent sa politique de ralliement de la principauté de Dorne au royaume des Sept Couronnes. Ils appréhendent l'arrivée sur le trône de Fer du prince héritier Baelor, au physique typiquement dornien, et ils deviennent des partisans de Daemon Feunoyr[N 4][5].

Vers l'an 206, les seigneurs des Marches, dirigés par lord Caron, mettent fin à la rébellion du roi Vautour, un roitelet autoproclamé des montagnes Rouges qui avait fait sécession du Trône de Fer[6]. Le roi Vautour est capturé puis brûlé pour sa trahison envers la Couronne[7].

Culture

Les siècles de guerre entre Marchiens et Dorniens sont à l'origine de la profonde inimitié qui oppose encore ces deux populations[8][4]. Les Marchiens sont réputés pour leur talents de guerriers. Leurs archers (comme Fléchier la Trique ou Anguy), surtout, utilisent l'arc long avec une habileté redoutable.[9]. Les Marchiens apprécient les ballades d'au moins cent strophes[10].

Les seigneurs des Marches

Les seigneurs des maisons des marches de Dorne sont appelés les « seigneurs des Marches » ou « seigneurs marchiens »[11]. Ils sont considérés comme les plus féroces combattants des terres de l'Orage. Leurs châteaux sont parmi les mieux fortifiés des terres de l'Orage, et ils aiment à entendre les ballades et chansons composées sur les prouesses guerrières de leurs maisons. Celles-ci sont réputées pour compter au moins cent strophes et être rébarbatives pour tout auditeur extérieur à la région[10]. Si le seigneur de la maison Caron porte traditionnellement le titre de sire des Marches, les Caron n'ont cependant aucune suprématie sur les autres seigneurs marchiens[9].

Maisons des marches de Dorne

Les marches de Dorne dans la saga

Dans ACOK

Le prince de Dorne Doran Martell envoie des troupes sur les cols des montagnes Rouges, afin d'amener par cette menace certains des seigneurs des Marches alliés à lord Stannis à reconsidérer cette alliance, et de dissuader ce dernier de marcher sur Port-Réal[11].

Notes et références

Notes

  1. Elles semblent le pendant dans les terres de l'Orage des marches de l'Ouest dans le Bief. Au haut Moyen Âge les marches désignent des fiefs situés dans des zones frontalières auxquels un souverain attribue une fonction de défense particulière (cf. marche (juridiction) sur fr.wikipedia.org]), ce qui a longtemps été le cas de ces territoires en guerre contre Dorne avant ou après la Conquête, et jusqu'à l'intégration de la principauté au royaume des Sept Couronnes.
  2. Traduction de Defender of the Marches, ce titre n'étant mentionné que dans les appendices. Ce titre peut sembler contradictoire avec le fait que les Marches soient le fief de seigneurs vassaux des Baratheon d'Accalmie. Toutefois, il est possible que le titre de Défenseur des Marches soit lié au titre de gouverneur du Sud également porté par le seigneur de la maison Tyrell, Dorne n'ayant rejoint que tardivement le royaume des Sept Couronnes et ayant été sporadiquement en conflit avec ce dernier (cf. Appendices AGOT). Il est aussi possible que le titre n'évoque que les marches de l'Ouest, qui font partie du Bief.
  3. Marchers en version originale.
  4. Aucune maison marchienne ne figure cependant dans les rangs des rebelles lors de la première rébellion Feunoyr.

Références