Siège d'Accalmie

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Siège d'Accalmie
V.O. Siege of Storm's End
Informations
Guerre Rébellion de Robert Baratheon
Date début 282 à début 283
Lieu Accalmie
Belligérants
Belligérants Blason-baratheon-2014-v01-48px.png
Baratheon
Blason-tyrell-2014-v01-48px.png
Tyrell
Commandants Stannis Baratheon Mace Tyrell
Mathis Rowan
Paxter Redwyne
Origine des armées Terres de l'Orage Bief
Conclusion
Résultat Siège soutenu victorieusement par Stannis Baratheon

Le siège d'Accalmie est un événement marquant de la rébellion de Robert Baratheon du fait de sa durée, près d'un an, ainsi que du symbole fort que représentait la prise d'Accalmie, forteresse ancestrale de la maison Baratheon, par les loyalistes. Leur échec a mobilisé une partie des forces loyalistes loin du théâtre principal des opérations, et a fondé la réputation de ténacité de Stannis Baratheon qui commandait les assiégés[1].

Contexte

Le siège débute après le retour de lord Robert Baratheon dans les terres de l'Orage et ses trois victoires contre ses propres bannerets à Lestival. Suite à cette victoire, lord Robert porte ses forces contre Cendregué, laissant le commandement d'Accalmie et de sa maigre garnison à son jeune frère cadet Stannis qui n'a alors que dix-neuf ans. Cependant, Robert subit une défaite à Cendregué face à l'avant-garde de lord Mace Tyrell conduite par lord Randyll Tarly. Robert et son armée doivent se replier vers le Conflans et Pierremoûtier, poursuivis par les forces de lord Jon Connington, récemment nommé Main du Roi. Lord Tyrell fait alors mouvement vers Accalmie dont il entreprend le siège.

Le siège

La stratégie adoptée par lord [Mace Tyrell] consiste à affamer la place en maintenant un blocus terrestre et naval, ce dernier étant assuré par la flotte de lord Paxter Redwyne. En effet, et bien qu'elle ne soit défendue que par une maigre garnison, Accalmie est une puissante forteresse qui ne peut que difficilement être prise par un assaut frontal. Le siège va s'éterniser pendant près d'un an, et Accalmie ne tient que par la volonté de fer de Stannis Baratheon qui refuse de rendre la place, même lorsque les assiégés en sont réduits à manger leur chevaux, les chats et les chiens, puis les rats et le cuir de leurs bottes[2]. C'est à cette période que ser Gawen Wylde et trois de ses chevaliers tentent de fuir par une poterne. Après leur capture, Stannis envisage d'abord d'exaucer leur souhait, mais plutôt par l'intermédiaire d'une catapulte, avant que mestre Cressen ne l'en dissuade, la famine grandissant chez les assiégés interdisant de gaspiller de la bonne viande...[3].

Vers la fin du siège, le blocus maritime est forcé par Davos Mervault, célèbre contrebandier, qui réussit à se glisser une nuit entre les galères de la flotte des Redwyne, apportant une cargaison de poisson salé et d'oignons aux assiégés. Cette maigre nourriture permet aux assiégés de tenir jusqu'à l'arrivée de lord Eddard Stark[2] qui, suite au sac de Port-Réal, est chargé de mettre fin au conflit. La mort du roi Aerys II Targaryen ne laissant plus aucun espoir aux derniers loyalistes, lord Mace Tyrell et ses bannerets ploient le genou et sont réintégrés dans la paix du roi.

Notes et références

Iconesword.png
Iconesword.png
Rébellion de Robert Baratheon
Voir l'article principal
Premières batailles Renforcement de la rébellion Dénouement du conflit
Prise de Goëville Bataille de Cendregué Bataille du Trident
Batailles de Lestival Siège d'Accalmie Sac de Port-Réal
Bataille des Cloches Prise de Peyredragon