Tessario le Tigre

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : Tessario the Tiger ou Tessario the Thumb

Tessario était un mercenaire volantain et le capitaine des Doigts, la garde privée de la Main du Roi durant la régence d'Aegon III[1]. Il fut mis en cause dans deux des événements troublants de cette époque : la mort mystérieuse de Jaehaera Targaryen[1][2] et le siège secret de la Citadelle de Maegor. Il mourut en l'an 135, sous la torture[3].

C'était un rustre au langage ordurier. Son visage et son dos étaient tatoués de rayures tigrées, marque des soldats-esclaves de Volantis, ce qui lui valut le surnom de Tessario le Tigre ; toutefois, dans son dos, les Ouestriens l'appelait plus volontiers Tessario le Pouce, surnom moqueur inventé par le bouffon nain Champignon[1].

Histoire[modifier]

Au cours de la régence d'Aegon III Targaryen en l'an 133, lord Unwin Peake devient Main du Roi. Pour assurer sa sécurité, il s'attache à prix d'or les services d'une garde personnelle, les Doigts de la Main : dix épées-louées, placées sous le commandement de Tessario. Peu après, une querelle autour d'un cheval oppose Tessario à ser Robin Massey, un chevalier que le roi apprécie. Tessario le tue, transformant l'inimitié du roi à son égard en haine. Pour la Fête de Notre Père-d'En-Haut, Tessario et les Doigts doivent assister la Justice du Roi Victor Risley dans l'exécution des sentences proclamées par lord Peake ce jour-là.

Au vingt-deuxième jour de la neuvième lune de cette année, la jeune reine Jaehaera Targaryen meurt dans des circonstances mystérieuses et violentes. Malgré l'absence de preuve, la rumeur d'un assassinat se répand rapidement. Beaucoup y voient l'œuvre de la Main du Roi, Unwin Peake, dont le demi-frère bâtard, Mervyn Flowers, était de garde ce soir-là à la porte de la chambre de la reine. Dans son Témoignage, le bouffon nain Champignon prétend que ser Mervyn n'avait pas le tempérament pour agir lui-même, étant chevalier et frère juré de la Garde Royale. En revanche, il avance que Tessario le Tigre ou un des Doigts aurait pu entrer dans la chambre, en prétendant agir sur ordre de la Main.

La même année, Tessario aurait menacé et soudoyé Champignon pour qu'il colporte auprès du roi des calomnies sur les jeunes filles venues participer au bal du Jour de la Jouvencelle[1].

En l'an 134, lord Unwin Peake démissionne de ses fonctions de régent et de Main du Roi. Tessario et les Doigts demeurent néanmoins au service de son successeur, lord Thaddeus Rowan[4]. Au cours du Printemps lysien, Tessrio frappe une des prostituées de la Sirène. Il est banni du bordel par le propriétaire Roggerio Rogare, qu'il déteste depuis.

En l'an 135, il trahit la confiance de lord Rowan : lorsque celui-ci est arrêté en pleine salle du Conseil par ser Mervyn Flowers de la Garde Royale, Tessario ordonne aux Doigts de ne pas intervenir. S'ensuivent les événements du siège secret de la Citadelle de Maegor, au terme desquels lord George Graceford accuse Tessario d'avoir fait partie d'une conspiration contre le roi. Tessario tente de s'enfuir : dans une taverne des quais, près de la porte de la Rivière, il marchande le passage jusqu'à Port-Ibben à bord d'un baleinier ibbénien, mais il se fait arrêter. Il avoue avoir agi pour l'or, les filles et la vengeance : il aurait exigé la virilité de Roggerio Rogare et la propriété de la Sirène en échange de ses services. Cependant, lorsqu'on lui demande qui lui a fait toutes ces promesses, il refuse de répondre, se contentant de sourire. Les confesseurs le torturent. La douleur lui fait révéler les noms de Marston Waters, George Graceford et Mervyn Flowers. D'après le bouffon nain Champignon, il s'apprête à livrer un quatrième nom lorsqu'il succombe de ses blessures.

Par la suite, au cours des procès des personnes mises en cause dans les événements du siège secret, lady Cassandra Baratheon prétend avoir couché avec Tessario lorsque Mervyn Flowers le lui demandait, ce qui fait penser au régent William Gerblance qu'elle faisait sans doute partie de la récompense promise à Tessario[3]

Notes et références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Feu et Sang : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.
  2. Les origines de la saga, Aegon III.
  3. 3,0 et 3,1 Feu et Sang : Le Printemps lysien et la fin de la Régence.
  4. Feu et Sang : Sous les régents – Le voyage d'Alyn Poingdechêne.