Mort mystérieuse de Jaehaera Targaryen

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

La mort mystérieuse de Jaehaera Targaryen est un événement étrange qui se produisit durant la régence de son jeune époux, Aegon III, au vingt-deuxième jour de la neuvième lune de l'an 133[1].

Contexte[modifier]

La guerre de succession connue sous le nom de Danse des Dragons, qui a opposé les Verts et les Noirs, est finie depuis l'an 131. Afin de réconcilier les anciens belligérants, le roi Aegon III Targaryen, fils de Rhaenyra, a été marié à sa cousine, la princesse Jaehaera Targaryen, fille d'Aegon II. Toutefois, dès le début de la régence d'Aegon III, la succession incertaine du jeune roi pose problème et est source d'inquiétude pour ses régents : s'il devait mourir, le roi n'a en effet aucun héritier indiscutable.

Les prétentions de Jaehaera sont solides, plus encore que celles d'Aegon selon certains, mais ce n'est qu'une enfant douce et fragile, et la placer sur le Trône de Fer apparaît comme une folie. Les seules autres héritières possibles sont les demi-sœurs d'Aegon III, Baela et Rhaena, qui sont les seules Targaryen connues, qui plus est adorées du peuple. Toutefois, le conseil des régents ne s'entend pas sur le nom de l'héritière à désigner : Baela est l'aînée et possède donc un meilleur droit, mais sa nature farouche et ses actes pendant la Danse des Dragons la rendent impopulaire auprès d'une bonne partie de la noblesse, ce qui fait craindre une rébellion si elle devait être couronnée.

En l'absence d'un héritier mâle, la question de la succession reste pendante[2] ; en outre, le roi et la reine sont trop jeunes pour procréer. En l'an 133, la nouvelle Main du Roi Unwin Peake partage les inquiétudes des régents et refuse catégoriquement qu'une femme accède au Trône de Fer. Il s'inquiète d'autant plus que les demi-sœurs d'Aegon sont désormais mariées et commencent à enfanter. Lord Peake sait que si l'une d'elles a un fils, il prendra immédiatement la première place dans la ligne de succession. Rhaena a récemment fait une fausse couche, alors que Baela est enceinte de son époux, Alyn Velaryon, un adversaire politique d'Unwin Peake. La Main refuse l'idée que le Trône puisse passer au « rejeton d’une traînée et d’un bâtard »[3].

Déroulement[modifier]

Au vingt-deuxième jour de la neuvième lune de l'an 133, Jaehaera Targaryen tombe d'une fenêtre de la Citadelle de Maegor et s'empale sur les piques de fer de la douve sèche. Percée à la poitrine et au ventre, elle met une demi-heure à agoniser,et meurt après avoir été dégagée des piques. Les Port-Réalais s'affligent de son décès et les rumeurs vont bon train, même dans le Donjon Rouge, d'autant que cette mort est étrangement similaire à celle de sa mère, la reine Helaena Targaryen : certains pensent qu'elle s'est suicidée, car elle aurait été affligée par la fausse couche de Rhaena Targaryen, ou être jalouse de la grossesse de lady Baela Targaryen ou simplement malheureuse que son amour pour le roi Aegon III Targaryen ne soit pas partagé, d'après les rumeurs. Cependant, beaucoup d'autres évoquent la thèse de l'assassinat.

Plusieurs suspects sont évoqués à cette époque :

  • Le roi des Sept Couronnes Aegon III Targaryen : il aurait pu ordonner au chevalier de la Garde Royale qui gardait les appartements de la reine de la jeter par la fenêtre. La Garde Royale ne pouvait contester les ordres du roi. Aegon aurait pu se lasser des pleurs incessants de Jaehaera, ou, simplement, chercher à se venger du roi défunt Aegon II, père de Jaehaera, qui avait tué sa mère, en tuant sa fille. Aegon III n'est pas connu par le peuple, qui imagine avoir peut-être affaire à un nouveau Maegor le Cruel.
  • Lady Cassandra Baratheon : elle était une dame de compagnie de la reine. Elle avait perdu son titre d'héritière d'Accalmie du fait de la naissance de son frère et ses espoirs d'être reine après la mort d'Aegon II. Reléguée à un poste subalterne, elle supportait mal d'être au service d'une enfant simple d'esprit et pleurnicharde.
  • Une chambrière de la reine est accusée de lui avoir volé deux poupées et un collier de perles. Soumise à la question par le lord Confesseur, elle est déclarée innocente, mais a la main coupée pour le vol.
  • Un serviteur qui avait reçu des coups de fouet pour avoir renversé de la soupe sur la petite reine est accusé. Soumis à la question par le lord Confesseur, il est déclaré innocent, mais périt sous la torture.
  • Une septa est arrêtée par le Guet, pour avoir prêché contre la petite reine.

Des années plus tard, l'archimestre Gyldayn propose une autre explication, la seule plausible d'après lui : le coupable est la Main du Roi Unwin Peake. Voulant régler la question de la succession et écarter définitivement les Velaryon du trône, il aurait ourdi le plan de marier Aegon à une fille nubile, afin que le souverain procrée par lui-même un héritier au plus vite. Toutefois, tant que Jaehaera, une petite fille de dix ans, était son épouse, ce projet était impossible. Lord Unwin aurait donc manigancé la mort de Jaehaera, sans être inquiété lui-même, puisqu'il était absent du Donjon Rouge à l'heure de la mort. En revanche, son demi-frère bâtard, ser Mervyn Flowers, était le chevalier de la Garde Royale de faction dans les appartements de la reine à l'heure de sa mort. D'après Champignon, rien ne permet de penser que le chevalier aurait accompli cette horrible besogne, et s'il l'avait fait, il aurait choisi une mort moins douloureuse pour la reine. Champignon propose donc une autre explication : si Flowers n'a pas jeté la reine par la fenêtre, il aurait pu en revanche laisser passer Tessario le Tigre ou l'un des Doigts de la Main, si un de ces mercenaires au service d'Unwin Peake avait dit venir sur ordre de la Main[3].

Conséquences[modifier]

L'attitude de la Main du Roi Unwin Peake après la mort de Jaehaera confirme, d'après l'archimestre Gyldayn, les soupçons évoqués par Champignon : il laisse le roi Aegon III Targaryen porter le deuil de son épouse pendant sept jours, avant de lui annoncer qu'il fallait qu'il se remarie sous peu pour le bien du royaume. La Main a d'ores et déjà désigné sa propre fille, Myrielle, pour devenir sa nouvelle épouse. Cette décision unilatérale ne plaît ni au roi, ni aux autres régents, ni aux nobles, qui critiquent vivement ce choix, obligeant lord Unwin à revoir ses projets. Il annonce donc à la place la tenue d'un bal, qui aura lieu le Jour de la Jouvencelle et où le roi choisira lui-même sa nouvelle épouse. Au cours de ce bal, Aegon III rencontre celle qui deviendra sa femme et la mère de ses enfants : Daenaera Velaryon[3].

Notes et références[modifier]

  1. Les origines de la saga, Aegon II.
  2. Feu et Sang : Sous les régents – La Main encagoulée.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 Feu et Sang : Sous les régents – La guerre, la paix et les foires au bétail.