Challenge de lecture « En attendant l’hiver » (2021)

Forums Une escapade à la Môle – discussions diverses Le carrefour des autres mondes Autres œuvres littéraires Challenge de lecture « En attendant l’hiver » (2021)

  • Ce sujet contient 122 réponses, 11 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Nymphadora, le il y a 2 jours et 14 heures.
3 sujets de 121 à 123 (sur un total de 123)
  • Auteur
    Messages
  • #165284
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3435

    Je valide :

    • Menu Lannister / Jaime : un méchant qui devient gentil en cours de route
    • avec Waylander (cycle de Drenaï, tome 1) de David Gemmell

    (des personnages secondaires « méchants » deviennent gentils en cours de route)

    Ce roman, le troisième publié dans le Cycle de Drenaï, se déroule chronologiquement avant les deux précédents (Légende et Le Roi sur le Seuil). Waylander, guerrier et assassin, dont la famille a été tuée par une des hordes de soldats ravageant le pays, est un mercenaire qui a exécuté le roi. Désabusé, toujours fort mais se sentant vieillir, nous découvrons un homme qui n’attend plus rien. Mais au cours de ses pérégrinations, il va rencontrer diverses personnes qui le feront évoluer (évidemment, car Gemmell n’est pas un auteur pessimiste), et surtout il sera investi d’une mission cruciale pour que son peuple gagne cette guerre sanglante : s’emparer d’une mythique armure cachée dans une contrée ennemie.

    Parlons d’abord des bons éléments : un univers dangereux à souhait, installant un décor de Dark Fantasy qui ravira les amateurs du genre, des personnages sombres ou gris (au début de l’histoire), des descriptions et une atmosphère qui nous plongent dans un monde dévasté par des groupes de soldats devenus des meutes qui tuent, violent et pillent. David Gemmel sait rendre crédible ce monde où peu d’espoir est permis, dans une ambiance de déliquescence où la mort est omniprésente.

    Mais l’histoire elle-même est sans grand intérêt. Aucun enjeu ne ressort, et j’ai fini par être indifférente aux destins des personnages.

    J’avais été emballée par la dernière trilogie de l’auteur (Troie), et j’avais apprécié ses deux premiers romans (Légende et Le Roi sur le Seuil). Mais là, patatras ! Je ne suis jamais entrée dans l’histoire : la faute à une trame où rien n’est mis en valeur, une narration qui survole les actions, et une longue suite d’événements collés les uns aux autres sans qu’aucun ne marque le lecteur. La multitude de personnages secondaires ne sert pas le récit, car peu d’entre eux sont mémorables ; j’ai parfois eu l’impression d’un scénario de jeu de rôle où seule comptait la castagne à chaque étape. La castagne, parlons-en : les scènes de bataille entre les armées et les combats avec les monstres sont expédiés en peu de paragraphes, un comble pour ce type de roman !

    Quant au héros, Waylander — en charge d’une quête présentée comme essentielle pour vaincre l’ennemi — il entame son voyage pour trouver la mythique Armure de Bronze uniquement quand il le veut, c’est-à-dire très tard dans l’histoire. Et une fois que les « gentils » se sont emparés de l’objet tant convoité, celui-ci est exploité en deux phrases et son utilité s’arrête là. Euh ?

    J’ai lu la seconde moitié en diagonale : même la fin ne m’a pas enthousiasmée. J’espère que les romans suivants relèveront le niveau (et mon intérêt pour poursuivre la saga).

    #165388
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3435

    Je valide :

    • Menu Lannister / Cersei : une héroïne qui est en fait la méchante (enfin bon, si j’ai bien compris Immacolata, ce qui n’est pas certain)
    • avec Les agents de Dreamland, de Caitlin R. Kiernan

    Comment parler de cette novella ? De nos jours au fin fond des États-Unis, le Signaleur rencontre Immacolata Sexton dont on ne sait pas grand-chose, des morts sordides adviennent à plusieurs décennies d’écart, les participants d’un film de science-fiction des années 30 meurent peu après la sortie de ce même film, des champignons détruisent des corps, un livre de l’Antiquité recèle un mystère ; et surtout, surtout, ce texte nous offre une prose nébuleuse et décousue, comme s’il avait été écrit sous LSD.

    L’auteure nous décrit un univers fantastique qui s’enfonce peu à peu dans l’horreur, mais en multipliant des évocations sibyllines voire des allers-retours dans le temps au sein d’un même paragraphe, sans jamais donner les clefs de compréhension. Le passé et l’avenir s’entremêlent, ajoutant à la confusion : un nombre invraisemblable d’allusions à des événements sont listées sans qu’on perçoive le lien entre eux.

    Même si à la fin de l’histoire j’ai compris de quoi il en retourne, je suis hermétique à ce type de narration cryptique.

    Après avoir terminé cette novella, j’ai lu des critiques positives : j’en conclus donc qu’elle plaira aux amateurs du genre « lovecraftien ». Pour ma part je n’avais pas deviné, en choisissant ce livre, qu’il s’inscrivait dans cette tradition.

    #165401
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 5849

    Je valide au Menu Lannister Cersei : une héroïne qui est en fait la méchante, avec The Expanse, tome 5 : Les Jeux de Némésis, de James S. A. Corey.

    J’avais été un peu refroidie par le tome 4, et j’ai attendu quelques mois pour lire la suite. Mais il était temps de repartir pour les étoiles, et ce tome m’a beaucoup plu, il est bien au dessus du quatre (et c’est peut-être même mon favori depuis le début). Dans ce tome, l’équipage du Rossinante se sépare, et l’on va suivre chacun dans des trames narratives qui se rejoignent. On a donc enfin accès aux points de vue des autres membres, Naomi, Amos et Alex, et c’est pas trop tôt (notamment parce qu’Holden reste un héros bien plat à suivre, ses proches sont nettement plus amusants). On retrouve, avec cette narration en quatre fils qui se répondent, une forme de récit un peu différente pour chacun (on passe par exemple de l’enquête spatiale au post-apocalyptique en quelques pages, c’est plutôt fun). Le tout avec des enjeux énormes et une grosse maîtrise de l’intensité du récit. Les pages se tournent toutes seules, et les évènements du tome vont clairement marquer un pivot dans la saga, il se passe des trucs assez fous. Le rythme est haletant, mais on n’oublie pas pour autant les personnages pour l’action. Une vraie réussite.

    ~~ Always ~~

3 sujets de 121 à 123 (sur un total de 123)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.