Le cycle de la Tour de Garde (Claire Duvivier et Guillaume Chamanadjian)

Forums Une escapade à la Môle – discussions diverses Le carrefour des autres mondes Autres œuvres littéraires Le cycle de la Tour de Garde (Claire Duvivier et Guillaume Chamanadjian)

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #164139
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6951

    Saga à quatre mains, le cycle de la Tour de Garde entremêle deux trilogies dans un monde partagé : Capitale du sud par Guillaume Chamanadjian et Capitale du nord par Claire Duvivier. Les auteurs, en couple à la ville, écrivent deux intrigues qui se répondent mais sont indépendantes, et ont pour le moment chacun publié un tome. Les deux livres ont eu très bonne presse cette année, vous avez peut-être vu passer leurs noms dans des recommandations presse et pour des nominations de prix littéraires ^^.

    Claire Duvivier n’est d’ailleurs pas une inconnue pour ceux qui suivent cette section du forum : son précédent roman, Un long voyage, a été chaudement recommandé par Crys, par Feygirl, par Thistle, et par moi ^^ (et il a aussi remporté moult prix, dont le prix Elbakin).

    Bref, du coup, une saga prometteuse.

    Selon les auteurs, les deux trilogies pourront se lire indépendamment, mais ils conseillent de suivre l’ordre de parution et d’attaquer par le premier tome consacré à la capitale du Sud : Le sang de la cité.

    Donc j’ai attaqué par le début et je suis partie au Sud ^^ Et j’ai beaucoup aimé mon voyage.
    Nous sommes plongé à Gemina, une cité d’inspiration méridionale qui sent bon le raisin et qui rappelle les cités-états italiennes de la Renaissance, avec pleins de familles qui se disputent le pouvoir dans la cité. Nox, notre héros, a été recueilli dans des circonstances mystérieuses, par l’un des ducs de la cité qui a de grandes ambitions pour la ville. A travers ses yeux, nous allons découvrir la vie politique de la cité, mais aussi – et c’est ce qui m’a charmée – le quotidien de ses habitants, Nox étant commis pour une épicerie fine. On se balade au grés de ses livraisons dans les ruelles labyrinthiques de la cité, en découvrant les légendes de la ville, en buvant du vin, en jouant à la Tour de Garde (une sorte d’échecs) et en mangeant de bons petits plats ensoleillés. Bien sûr, Nox va ensuite se retrouver entrainé dans des intrigues politiques qui le dépasse, tel un pion politique qui peu à peu ouvre les yeux sur son rôle dans la stratégie de son duc (ce qui a un côté assez déroutant : nous sommes du coup plongés dans un livre où l’on ne comprend aucun tenant et aboutissant politique au début, et où l’on découvre les choses par bribes). Il va également découvrir des phénomènes mystérieux l’emmenant dans une cité miroir de la ville, lugubre, et dont le secret semble être connu de vieux rendus fous et inquiétants. Mais tout ceci est délivré par petites touches, avec plein de poésie.

    Si j’avais un reproche à faire, ça serait sur le style auquel il a fallu que je m’habitue : je l’ai trouvé au début légèrement ampoulé et emphatique. Mais une fois habituée, plus moyen de lâcher le bouquin.

    Au final, il ne se passe pas énormément de choses dans ce tome, très introductif (qui se conclue quand même sur un sacré feu d’artifice qui donne envie de lire la suite vite vite… mais comme la suite n’est pas publiée, il va falloir patienter xD ). Mais j’ai aimé cette fantasy bucolique, pleine de poésie et de bonne chère. Une sorte de pendant à Gagner la Guerre, pour les amateurs, en plus doux et plus authentique, où la cité est la vraie héroïne de l’histoire.

    ~~ Always ~~

    #164181
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 937

    J’ai beaucoup aimé Le Sang de la cité, j’ai eu un petit peu de mal à entrer dans le roman parce que la ville est grande et les jeux de pouvoir entre les différents clans embrouillent très facilement la situation politique, mais une fois fait, je me suis régalée.
    Nox est un personnage principal assez intéressant à suivre, et tout ce qui tourne autour de la stratégie pour gagner du pouvoir m’a beaucoup plu et toute l’histoire autour de la construction de ce canal est chouette.

    Le côté fantasy est très léger, mais bien présent et c’est la ville en elle-même qui m’a semblé être le point central du roman.
    Et puis le jeu de la Tour de Garde en lui-même m’intrigue vraiment et j’ai envie d’apprendre à y jouer !

    Arys du Rouvre 💜

    #164215
    Pandémie
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2615

    Ca a l’air pas mal du tout, et en plus, ils semblent avoir un rythme de publication un peu plus rapide qu’un certain auteur. Du coup, je vais attendre la suite.

     

    #164217
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6951

    ils semblent avoir un rythme de publication un peu plus rapide qu’un certain auteur.

    Oui D’après ce qu’ils m’ont dit quand je leur ai fait dédicacer mon bouquin aux Imaginales, leurs seconds tomes sont bouclés et prévus pour 2022, et ils bossent sur les tomes 3 prévus pour 2023.

    ~~ Always ~~

    #164222
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2590

    Du coup théoriquement la saga complète sera publiée en 2023?

    Rassurant. Ces bouquins me font très envie (surtout vu ce que vous en dites), mais le côté « double trilogie » me faisait un peu peur. Bon, j’attendrais probablement que tout soit sorti pour me lancer dedans, quand même.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #164225
    Crys
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1485

    J’avais beaucoup aimé « Un long voyage », donc je pense qu’à un moment ça va tomber sous le sens de passer à ceux-là. J’espère juste que le succès de ces ouvrages donnera envie à l’éditeur de faire un peu mieux niveau qualité d’impression de l’intérieur du bouquin, parce que parfois chez eux, je trouve que ça pêche !

    Bref, un peu comme DNDM, ma PAL est tellement pleine que ça attendra peut-être 2023 !

    #165957
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 937

    J’ai un petit peu moins accroché au premier tome de Capitale du Nord. Quand je dis un peu moins, c’est en comparaison à Capitale du Sud parce que sinon c’est quand même du très bon niveau.

    Mais Amalia est un personnage plus compliqué à aimer que Nox pour lequel j’avais eu un attachement immédiat et je suis moins rentrée dans la ville, qui m’a semblé plus froide que Gemina.
    Le style est aussi très différent et m’a parfois un peu gêné. On a là des personnages qui sont proches et qui se parlent entre eux en utilisant du plus que parfait jusque dans les dialogues, ça fait un peu artificiel.

    Au fur et à mesure de la lecture j’ai réussi à passer un peu au dessus et on se rend compte en fait qu’Amalia est un chouette personnage, qui porte la révolte en elle sans trop savoir comment l’exprimer.
    Il y a aussi cette société qui laisse passer beaucoup de choses (les naissances hors mariage, même chez les dirigeants de la cité, ne choquent personne) mais qui à côté porte une attention un brin malsaine au sang.

    Comme pour Le sang de la cité, le volet fantastique s’insinue très doucement et au travers d’un autre personnage qu’Amalia. C’est ultra intriguant, la Tour de Garde est toujours présente et en effet il n’y a aucune obligation de lire les deux sagas.
    Mais si vous souhaitez le faire, il vaut mieux lire dans l’ordre de parution.

    Arys du Rouvre 💜

    #166140
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6951

    Ca y est je suis également partie au nord, avec Citadins de demain, de Claire Duvivier, le premier tome de la saga consacrée à la capitale du Nord. Et là encore, j’ai beaucoup apprécié mon voyage.

    Comme Yoda, j’ai préféré le Sang de la Cité, si l’on part dans les comparaisons, mais ça reste très très bon. En cause, là aussi comme Yoda, je pense que j’ai eu plus de mal avec le style, qui m’a un peu déroutée, j’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire. Et surtout, le charme de la cité en elle-même, qui m’avait complètement embarquée avec Le Sang de la Cité, a moins fonctionné dans ce tome-ci, où les odeurs, les rues, les bruits, m’ont semblé légèrement moins évocateurs. Mais il n’empêche que ma lecture a été très agréable, et que j’ai quand même beaucoup aimé ce livre également.

    Ici, nous suivons cette fois Amalia, une jeune noble élevée par ses parents dans une bulle éducative particulière, faire de sciences et d’humanités, qui la distingue des jeunes de son âge, oisifs et biberonnés aux contes. Cynique mais très premier degré, introspective et très lucide sur les défauts de sa cité mais pas sur les personnes qui l’entourent, on apprend à l’apprécier au fil du récit. L’action, comme avec le tome miroir de la capitale du sud, est assez lente, avec un tome très introductif. La fantasy, elle, qui se distille avec parcimonie, créant un mystère bienvenu et répondant au premier tome avec des éléments très bien gérés : un miroir Sud/Nord mené avec brio. Vraiment une réussite.

    Et pour le coup, ce qui m’a marquée est la fin, qui m’a retournée comme une crêpe ! Le récit ronronnait gentiment, et si j’appréciais ma lecture, je voyais mal où l’on m’amenait. Et tout un coup, la fin m’a complètement bluffée ! J’ai très hâte de lire la suite du coup. Rien que pour sa fin complètement folle, je recommande très chaudement le tome !

    ~~ Always ~~

    #166962
    Thistle
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2616

    Ayé je me suis plongée dans cette saga également, et je rejoins Nympha et Yoda sur leur appréciation de ces deux premiers tomes.

    Je n’ai pas grand chose à ajouter à leurs remarques, auxquelles je souscris totalement.

    Je suis très intriguée par ces deux introductions et en particulier par la place que prend ou va prendre la fantasy dans ces œuvres. Quels sont les liens – s’il y en a – entre les événements politiques et les manifestations de la magie.

    c’est la ville en elle-même qui m’a semblé être le point central du roman.

    Tout à fait, et j’ai adoré cet aspect. Je trouve que c’est un peu moins explicite dans Citadins de demain, mais on y retrouve certains éléments qui sont explicités dans Le sang de la Cité (la musique notamment).
    Très hâte de voir où ça nous mène !

    Amalia est un personnage plus compliqué à aimer que Nox

    Yep, mais en même temps ça fait du bien de voir des persos moins charismatiques. Et puis au final ça fait un parallèle intéressant entre le Sud (Nox et Gemina, solaires et agréables à vivre) le Nord (Amalia et Dehaven, plus ternes et froids).

    Trop Dark. Trop Piou. #teamcorbeauxerrants

    Spoiler for NOARLAAAK !!!

    #170129
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 937

    Trois lucioles, deuxième tome de Capitale du Sud est encore une jolie réussite. On suis directement les évènements du premier tome et en même temps on a une petite éclipse qui permet d’avancer l’intrigue.
    La cité est au bord de l’émeute, il y a une problématique de réfugiés qui se rajoute par dessus et Nox est de plus en plus central dans les intrigues alors qu’il a juste envie de se barrer très loin tout en ne sachant pas comment dire adieu à une ville dans laquelle il a toujours vécu. Son petit pote Symètre est toujours chouki, leur amitié à tous les deux fonctionne vraiment bien.
    On est toujours dans un faux rythme assez étrange, avec un côté fantastique qui se développe un peu plus mais presque toujours à la marge, comme s’il s’agissait de quelque chose d’important mais que même sans cela la catastrophe en approche aurait quand même eu lieu.
    Étrangement, ce tome donne presque l’impression de boucler une grosse part de son intrigue mais laisse les choses dans un état déplorables et je suis curieuse de voir comment tout ça peut rebondir par la suite.

    (et la sœur diabolique est toujours autant diabolique)

    Arys du Rouvre 💜

    #183505
    Liloo75
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2817

    J’ai profité de l’édition en livre de poche pour découvrir le tome 1 de Capitale du Sud, de Guillaume Chamanadjian.

    J’ai beaucoup aimé suivre les aventures de Nox, le jeune orphelin recueilli par le duc Servaint, de la maison de la Caouane. Les personnages sont très attachants, surtout la bande de jeunes gens qui gravitent autour de Nox (à l’exception de sa sœur Daphné !).

    Au quotidien Nox travaille comme commis épicier, ce qui l’autorise à sillonner la ville, qu’il connaît comme sa poche. Cela permet également au lecteur de découvrir Gemina, cette cité qui fait penser à une ville italienne de la Renaissance, ainsi que les principaux protagonistes de l’intrigue. J’ai eu longtemps le sentiment de lire un roman d’aventures, avec des intrigues politiques, l’histoire d’un adolescent qui devient adulte et découvre les manigances qui entourent le clan qui l’a adopté, ainsi que ses propres origines.

    J’avoue, qu’un temps, j’avais oublié que je lisais un roman de fantasy. Où est la magie ? me suis-je dis, au tiers du roman. La magie finit par arriver, mais ne manière assez subtile, à travers le chant de la ville, et ce monde parallèle découvert par Nox. On ne peut pas dire que les aspects fantastiques occupent une grande place, loin de là. On entend plus souvent parler de plats savoureux, de gourmandises à mettre l’eau à la bouche, ou de bons vins, que créatures extraordinaires. Mais cela ne m’a pas gênée, le voyage m’a plu. Je vais continuer la route avec Nox.

    - De quels diables de dieux parlez-vous, lady Catelyn ? (…) S’il existe vraiment des dieux, pourquoi donc ce monde est-il saturé de douleur et d’iniquité ?
    - Grâce aux êtres de votre espèce.
    - Il n’y a pas d’êtres de mon espèce. Je suis unique.

    #184030
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    Je me suis également lancé dans le cycle de la Tour de Garde, en vue d’une rencontre avec les deux auteurs. J’ai commencé comme suggéré par le premier tome de Capitale du Sud : Le sang de la Cité de Guillaume Chamanadjian et cela m’a beaucoup plu.

    En première vue ce n’est pas forcément très original, on est sur un roman d’apprentissage, j’ai vu pas mal de références, au trône de fer, à Gagner la guerre, mais finalement je ressors de ce tome très satisfait, je me suis totalement fait embarquer et j’ai vraiment l’impression d’avoir lu quelque chose de nouveau.

    Le récit parvient à donner vie à la ville, ses habitants, il faut un petit peu s’accrocher au départ car on débarque dans un monde que l’on ne connait avec un vocabulaire spécifique, mais une fois lancé je ne me suis pas ennuyé une seconde.

    Et pourtant on est sur un tome introductif et il faut attendre la fin pour que cela démarre vraiment. Hâte de lire la suite (et de partir pour le Nord)

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #184140
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6951

    Trois lucioles, deuxième tome de Capitale du Sud : J’avais un peu peur de perdre la magie du premier tome, mais il n’en est rien, j’ai encore adoré cette plongée à Gemina. Comme dans le premier tome, la ville est au cœur du récit, et si elle était colorée et insouciante dans le premier tome, faite d’odeurs et de cris joyeux, une chape de plomb commence à s’installer suite aux évènements du premier tome. Le temps de l’insouciance est fini, et ça se ressent à tous les niveaux du récit, avec acuité. L’écriture est excellente dans cette immersion où l’on ressent la ville, et les conflits naissants en même temps que Nox. Et, si l’on sent les ennuis arriver, Nox étant un personnage très lumineux, on vibre avec lui, et on s’accroche à cette lumière, en suivant ses aventures avec passion (et en se disant parfois qu’il est sacrément naïf… mais ça fait partie du charme ^^). Le fantastique, comme dans le premier tome, reste peu présent, mais se dévoile progressivement, là encore avec beaucoup de finesse et de mystère. Bref, une saga pépite, qui mérite d’être lue !

    ~~ Always ~~

    #184211
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    J’ai fini le Capitale du nord : Citadins de demain de Claire Duvivier et j’ai encore beaucoup aimé ! Nord et sud sont en opposition (oui oui je sais, grosse analyse de ma part) donc si Capitale du sud faisait ressentir toute la chaleur d’une ville aux inspirations italiennes à travers un personnage attachant, orphelin, qui se retrouve peu à peu, et contre son gré, acteur des intrigues de la cité, ici on est plutôt plongé dans un récit plus froid, au cœur de l’aristocratie de la Capitale du nord, a qui tout est dû et à qui l’avenir appartient, et que l’on va suivre sur, peut être hein, je vais pas non plus spoiler, une pente plutôt descendante.

    Amalia est un personnage plus compliqué à apprécier, parfois un peu agaçant, mais je la trouve très bien dépeinte et j’ai eu plaisir à la suivre pendant ses péripéties avec ses amis Hirion et Yonas !

    Pendant ma lecture de capitale du sud j’ai un peu pensé à Un long voyage, et je me demandais si ça n’allait pas être trop redondant si capitale du nord était encore dans le même style et finalement pas du tout, j’ai trouvé capitale du nord encore plus dépaysant et il n’y a (que je me souvienne) pas eu de références qui m’ont sauté aux yeux.

    Maintenant que les pions sont posés (comme dans le jeu de la tour de garde ! hilarant) j’ai hâte de passer au cœur de l’action avec les t2

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #184414
    Yoda Bor
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 937

    Je suis un peu mitigée sur Mort aux geais, le tome 2 de Capitale du Nord.

    C’est toujours très bien écrit, mais je manque beaucoup d’implication émotionnelle avec Amalia, et comme une grande partie de ce tome tourne autour de ses réactions à ce qu’il s’est passé à la fin du tome 1, je me suis un peu ennuyée. Au moins ça donne le temps de se pencher sur d’autres détails et j’ai beaucoup aimé tout le travail autour du langage.

    C’est mieux en deuxième partie, même si je trouve qu’Amalia comprend quand même pas grand chose à ce qu’il se passe autour d’elle (on a une énorme révélation sur quelque chose qu’Hirion et son demi-frère ont vécu, et elle passe dessus comme si elle en avait rien à faire) et que le fait qu’elle annonce les évènements autant de temps à l’avance a tendance à tuer le suspense.

    C’est bien plus intéressant au niveau politique, même si à l’arrivée j’ai eu envie de me dire que c’était beaucoup de mouvements pour pas grand chose. Bref, je préfère le Sud, et arrivé à ce niveau du récit, si vous comptez lire les deux trilogies, faites le dans l’ordre.

    Arys du Rouvre 💜

    #184416
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6951

    je trouve qu’Amalia comprend quand même pas grand chose à ce qu’il se passe autour d’elle

    C’est marrant que tu dises ça parce que pour le coup, Nox au Sud, c’est pareil, y a des moments tu te dis que vraiment il ferait bien de sortir la tête de son… xD Typiquement (attention spoiler)

    Spoiler:
    tu te demandes un peu pourquoi diable il ne réfléchis pas 3 secondes au fait que si il maîtrise le passage dans le Nihilo, vraisemblablement sa sœur aussi. Tu le vois venir à des kilomètres qu’elle va tout faire capoter, et non, lui il réfléchis pas deux secondes xD

    Y en a pas un pour rattraper l’autre, manifestement !

    ~~ Always ~~

    #184646
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 283

    J’ai lu les tomes 2 des deux trilogies !

    J’ai globalement aimé les deux livres, pour des raisons différentes, et ce que j’ai aimé dans l’un m’a plutôt déplu dans l’autre.

    Dans Trois lucioles, deuxième tome de Capitale du Sud, j’ai beaucoup aimé retrouver les intrigues politiques, les manigances, la magie et puis Nox, il y a juste une partie centrale un peu plus lente qui m’a ennuyé mais on retrouve assez rapidement de l’action donc cela ne m’a pas tant gêné.

    Dans Mort aux geais, deuxième tome de Capitale du Nord, l’ambiance est assez différente, j’ai aimé le rythme lent de la majeur partie du récit, la préparation de la suite. Et puis finalement quand cette suite arrive, cela m’a moins plu, c’est parfois un peu confus, les révélations ne sont pas si claires que ça, et ce qui mériterait d’être analysé par les personnages ne l’est pas du tout …

    Ceci étant dit, j’ai quand même beaucoup aimé ces deux livres et j’ai hâte de lire les deux conclusions.

     

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #184914
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 421

    J’ai lu les deux tomes des deux trilogies aussi 🙂 J’ai mis mes avis dans Dernières lectures ( et ), donc pour ne pas trop me répéter, disons que j’aime beaucoup l’idée, mais que c’est un peu inégal parfois.
    Mon classement temporaire :

    • Le sang de la cité (Sud 1) : lecture super agréable, ambiance prenante, honnêtement pas grand chose à redire
    • Mort aux geais (Nord 2) : un peu dans le même ordre d’idée, l’intrigue avance, les personnages sont développés, c’était bien 😀
    • Trois lucioles (Sud 2) : quelques frustrations sur l’inaction parfois de certains personnages qu’on voudrait secouer, mais globalement agréable
    • Citadins de demain (Nord 1) : semi-déception avec la gestion du surnaturel qui m’a peu convaincu, et l’usage abusif de dramateasing qui m’a fait hausser les yeux au ciel

    Au final c’est quand même amusant car je pense que les points négatifs dans l’ensemble sont un peu les mêmes, indépendamment de l’auteurice : la narration d’un personnage qui nous raconte depuis après les événements, et qui ajoute des informations postérieures de manière peu subtile ; et la gestion pseudo-mystérieuse de certains éléments surnaturels qui du coup ont tendance à sembler sortir un peu du chapeau.
    Heureusement, les points positifs compensent : le style fluide, les personnages (principaux et secondaires) intéressants, les intrigues plus politiques, …

    Maintenant ma grande appréhension c’est sur les tomes de clôture : Duvivier et Chamanadjian ont dit et répété qu’ils voulaient que leurs trilogies puissent être lues indépendamment, or il est de plus en plus évident que les intrigues vont se croiser. On aura forcément une des fins avant l’autre. Comment faire pour que ça ne génère pas de frustration ? Qu’on n’ait ni une impression de « pas fini », ni une sensation de « spoil » ? J’ai l’impression que c’est vraiment un numéro d’équilibriste très casse-gueule, et je me demande comment (si ?) ils vont s’en sortir – tout en espérant que ça ne soit pas trop en laissant plein de sujets « secondaires » en suspens 🙁

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.