Vos dernières lectures graphiques

  • Ce sujet contient 168 réponses, 31 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par DNDM, le il y a 3 jours et 15 heures.
30 sujets de 121 à 150 (sur un total de 169)
  • Auteur
    Messages
  • #160373
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Non, c’était déjà @SerDamienFlorent, en première page de ce topic. Mais j’avais déjà repéré sa recommandation à l’époque, et sur ses bons conseils, le tome 1 est désormais chez moi, donc je reviens en parler bientôt. 😉

    Nymphéas noirsEt sinon de mon côté j’ai lu Nymphéas Noirs, l’adaptation en BD d’un polar best-seller et multiprimé de Michel Bussi. Cassegrain et Duval au dessin, ici avec un graphisme classique et lisible pensé pour ne heurter personne, et de jolis lumières pour rappeler la peinture. Quelques pages qui se limitent à des têtes qui dialoguent, adaptation oblige. Donc pas forcément une révélation côté BD, même si ça n’a rien de honteux et que ça se regarde avec plaisir. Perso, vu que j’avais lu il y a quelques mois le Conan en BD adapté par Cassegrain, c’était marrant de voir le même dessin avec une ambiance très différente.

    Côté scénario, cette histoire de meurtre(s)  à Giverny, le village du peintre Claude Monet, est franchement très bien menée. A conseiller à qui recherche un polar bien monté dans le milieu de l’art et des petits villages bucoliques. Peut-être néanmoins une ou deux questions non répondues dans la BD, qui apparemment sont plus explicitées dans le livre (il faudrait que je relise pour être sûr).

     

     

     

     

    Extases - Tome 1 - Où l'auteur découvre que le sexe des filles n'a pas la forme d'un x... - Jean-Louis Tripp, Jean-Louis Tripp - broché - Achat Livre ou ebook | fnacEt par ailleurs, j’ai aussi tenté Extases (tome 1), autobiographie dans laquelle Jean-Louis Tripp raconte sa découverte de la sexualité, sans tabou – et comme l’oiseau est adepte d’une sexualité très libérée, ça va assez loin. Sympatoche, mais un peu bancale, pas toujours très convaincant. A part « ça parle de sexe », pas vraiment d’arguments qui font que ce livre est particulièrement à conseiller je trouve.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #160775
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    On m’a offert pour mon anniversaire la bande-dessinée Un rêve de renard de Minna Sundberg. Et c’était plutôt chouette ! En dehors d’un prologue et d’un épilogue un peu étrange qui définit des relations entre des personnages assez ubuesques, on y suit avec délice au cours de huit chapitres les pérégrinations de Hannu et son chien Ville (transformé à chaque fin de chapitre en nouvel animal) à travers le rêve conçu par un renard qui a foiré ses aurores boréales. Les deux compères doivent donc sauver les âmes de leur village avant qu’elles ne soient envoyées à Tuonela, le royaume des morts. L’aventure dure un tout petit peu moins de 600 pages, ce qui en fait un bouquin conséquent (à lire sur une table, clairement). A l’origine, c’était un web-comics et donc ça a été diffusé par Minna Sundberg sur son site tout au long de deux années. Et ça se sent, le graphisme prend carrément de la bouteille entre le début et la fin. On sent une influence un peu shônen dans l’écriture et le traitement de l’ensemble, mais il y a une vraie patte. et l’empreinte de la mythologie finlandaise et de la culture samie se ressent partout. Bref, plus j’y pense et plus je me dis que ça m’a vraiment plu. Donc je recommande vivement ! 🙂

     

    J’ai commencé à le lire, et, heu… Pour le dire poliment je m’ennuie gentiment.

    J’ai l’impression de suivre un mauvais jeu vidéo, avec des quêtes toutes pareilles et des persos qui n’évoluent pas. J’ai lu normalement les deux premières parties (écureuil et serpent) hier soir, j’ai survolé ce matin les deux suivantes (phoque et élan), et c’est exactement la même chose à chaque chapitre, on se tape des pages et des pages de balades dans la forêt avec des dialogues sans intérêt, on rencontre des PNJ totalement interchangeables, Ville chouine et Hannu râle en permanence, ils réalisent quand même leur mission et on passe à la suivante…

    Côté graphisme, j’ai regardé vite fait dans les pages de la fin du livre, je n’ai pas vu vraiment d’évolution.

    Je passe à côté de quelque chose si je lâche ça maintenant? De ce que je vois en lisant les avis ici ou là, certains adorent la BD (comme toi), mais il y a aussi pas mal de gens qui sont de mon avis: 600 pages pour raconter 6 ou 8 fois la même chose (ça n’évolue vraiment pas du tout?), c’est long. Pour moi, on sent vraiment que c’est un projet dans lequel l’autrice se regarde apprendre à dessiner, mais qui n’a pas été réfléchi du point de vue scénar / narration. Dans le même genre de projets, je conseille plutôt Nimona.

    Pour qui a envie de se faire un avis, Un rêve de Renard est en ligne (apparemment en intégralité) sur le site de l’autrice, en anglais.

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #161045
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Légendes de la garde (mouse Guard) J’avais acheté le premier tome (Automne 1152) lors de sa sortie en France en 2008. je le relis de temps en temps, j’aime beaucoup ces aventures médiévales a hauteur de souris. Les personnages sont attachants et bien décrits. D’ailleurs ces courageuses souries, faisant partie d’un ordre, qui protègent leur semblables sans jamais interférer dans leurs affaires me rappellent une certaine Garde de nuit…. Tout ça pour dire qu’à l’occasion d’un passage à la bibliothèque pour le fiston, je suis tombé sur les deux tomes suivants (Hiver 1152 et La Hache Noire). Je me suis empressé de les emprunter et de les lire. Quelle joie de retrouver mes petites boules de poils dans de nouvelles aventures, certaines tragiques (c’est pas le Mickey Club), mais toujours palpitantes. Entre les prédateurs (Hiboux, furets, renards…) et les complots d’autres souris qui en veulent à la Garde, les héros ont du pain sur la planche. Je vous les conseille chaudement. Dire qu’une adaptation avait été lancée par la Fox et annulée après le rachat par Disney, il y a de quoi être déçu.

    Lu également (enfin, tous sauf La Hache Noire).

    Le 1 m’a déçu, trop basique sur le dessin, trop simpliste sur le scénario.

    J’ai adoré le 2, avec son terrier de furets à l’ambiance digne des mines de la Moria, ses moments d’émotions, son duel épique contre un monstre géant.

    Le 4, Baldwin le brave et autres contes, est sympa. De petites historiettes sous forme de contes traditionnels / contes que les souris racontent à leurs enfants, avec parfois des expérimentations graphiques très sympa.

    Me reste donc le 3, La Hache Noire, à choper, en espérant qu’il soit de la même teneur que le 2 !

    Et sinon, en bref:

    Terminé Un rêve de renard, en feuilletant, sans être plus convaincu que ci-dessus.

    Les artilleuses tome 2, Le portrait de l’Antiquaire: dans la lignée du 1 (voir à la fin de ce post), mais les méchants se dévoilent et je crois que je les aime beaucoup.

    Un nouveau Lovecraft X Gou Tanabe, Celui qui hantait les ténèbres, sympa mais sans surprise pour qui connait un peu Lovecraft.

    Le tome 3 de Saint-Barthélemy, qui relance l’intérêt au début en dévoilant les relations entre les personnages, mais se termine de façon faiblarde.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #161260
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Aller, encore.

    Blacksad tome 6, « Alors tout tombe », première partie, de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido 

    Graphiquement, c’est toujours ce qui se fait de mieux en BD à l’heure actuelle. Des trognes incomparables, des cadrages géniaux, des ambiances de dingue. Dans ce tome, des foules et scènes de vie extrêmement réussies. Le scénario? Du polar urbain dans les années 40-50, et comme c’est un demi-tome, pas trop la peine d’en dire plus. De toute façon, Blacksad, ça se lit à 99% pour le dessin, pour moi.

    Undertaker (tomes 1 à 6), de Xavier Dorison et Ralph Meyer

    Amazon.fr - Undertaker - Tome 3 - L'Ogre de Sutter Camp - Dorison Xavier, Meyer Ralph - LivresUndertaker -3- L'Ogre de Sutter Camp

    J’avais déjà parlé très rapidement du tome 1, qui m’avait beaucoup plu. J’ai depuis lu les six tomes sortis. C’est toujours très bien, comme souvent avec Dorison. Ca parle d’un croque-mort au passé mystérieux et dangereux, dans l’ouest américain.

    1 aventure = 2 albums, 6 tomes donc 3 aventures complètes sorties.

    La première (tomes 1 et 2), avec un vieux riche qui se suicide en mangeant son or et veut se faire enterrer dans la mine d’où celui-ci a été tiré, est très sympa.

    La seconde (tomes 3 et 4), avec un personnage de méchant entre Mestre Qyburn et Gregor Clegane, est ma préférée, ledit méchant étant vraiment particulièrement réussi.

    La troisième (tomes 5 et 6), dans laquelle tout le monde court après le cadavre d’un blanc qui a terminé sa vie chez les indiens, est pas mal, quelques persos réussis, mais aucun du niveau de « l’ogre de Sutter camp » de l’aventure précédente (difficile de réussir un tel coup à chaque fois).

     

    Chronosquad (tomes 1 à 5 – une première aventure en quatre tome, et un 5e tome solo), de Giorgio Albertini et Grégory Panaccione.

    Chronosquad – cycle 1, T1 : Lune de miel à l'âge du bronze (0), bd chez Delcourt de Albertini, Panaccione

    Ca partait très bien, avec un archéologue un peu looser qui rejoints les Chronosquads, des brigades chargées de faire la police dans les voyages touristiques spatiotemporelles, au moment ou deux touristes (dont une jeune fille très riche) sont portés manquants dans l’Egypte antique. Malheureusement, ça part ensuite un peu dans tous les sens, on ne comprend rien à comment marchent ces voyages, la série passe un peu à côté de son sujet (le tourisme de masse et ses conséquences pour les locaux) pour se perdre dans des détails peu intéressants, et lâcher les grandes questions pour se concentrer sur des comptes d’apothicaires. Dommage.

    Idem pour le tome 5, aventure solo qui ne convainc pas.

    Côté dessin, j’aime bien Panaccionne, c’est dynamique et expressif  – mais là parfois ça parait vraiment expédié (les 4 premiers albums, soit environ 1000 pages, sont sortis en l’espace d’un an…)

    Au final, on a l’impression que ces grosses BD (dans les 250 pages à chaque fois) très rapides à lire (beaucoup de pages silencieuses, qui montrent des ambiances, c’est souvent très réussi mais aussi très rapide à parcourir, parfois des pages en une seule case) ont été faites sans trop savoir où allait le scénario, avec quelques très bonnes idées de base mais pas d’idée précise sur où tout cela devait aller.

     

    La baleine blanche des mers mortes, Aurélie Wellenstein et Olivier Boiscommun

    La Baleine blanche des mers morteshttps://www.idboox.com/wp-content/uploads/2021/09/BALEINE-BLANCHE-5.jpg

    Album tiré de l’univers du roman « Mers mortes » d’Aurélie Wellenstein. De l’écolo-fantastique plutôt sympa, avec des fantômes de bestioles marines qui envahissent un Paris post-apocalyptique déserté et désertique.

    La Part merveilleuse tome 1: Les Mains d’Orsay, de Ruppert et Mulot

    Gros album qui joue la carte de l’étrange politiquement engagé. Suite à l’apparition dans notre monde de « toutes », des formes organiques étranges, pacifiques et splendides, un jeune homme à un accident avec l’une d’elle et se retrouve avec des « mains en toute », des mains qui peuvent se transformer. De là, ça part entre poésie contemporaine et violence burlesque qui s’invite sans crier gare. Un tome 1 qui ne plaira pas à tout le monde, sûrement, mais c’est normal, c’est Ruppert et Mulot.

     

    Tananarive, de Mark Eacersall et Sylvain Vallée

    Tananarive

    Un vieux notaire a pris l’habitude d’aller écouter les histoires de voisin, un vieux baroudeur. Ce dernier meurt. Le notaire retraité part à la recherche d’un hypothétique successeur, laissé quelque part dans un port au gré des aventures… et va de surprises en déconvenues.

    Un très bel album sur la vie et ce que l’on en fait, sur les vies qu’on mène et celles qu’on s’imagine, sur les regrets et les mensonges. Je prends le pari qu’on aura rapidement une adaptation cinéma, avec genre Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte dans les rôles principaux, c’est quasi calibré pour. BD parfaite à offrir à des gens un peu âgés qui n’aiment pas trop la BD.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #161894
    Yoda Bor
    • Pas Trouillard
    • Posts : 641

    Quelques lectures graphiques de ces dernières semaines, un peu en vrac, je parle que de celles que j’ai commencées :

    • Dans le sens du vent : Nord, Nord-Ouest : Un manga au graphisme assez original (pour du manga en tout cas) qui nous raconte l’histoire de Kei, un jeune Japonais détective à ses heures perdues, qui habite en Islande, avec son grand-père français. Et il peut communiquer avec les objets technologiques.
      Il y a une intrigue lointaine avec son frère qui est poursuivi par la police car il aurait assassiné son oncle et sa tante mais c’est loin d’être le centre pour l’instant. A la place, on a droit à une déclaration d’amour à l’Islande, à ses habitants, à la terre, aux paysages.
      C’est très déconcertant mais très réussi au point où j’en suis (tome 3 sur les 5 sortis en France).

     

    • Corps solitaires : Pas grand chose à dire sur le dessin et on est sur une intrigue de couple, avec une jeune femme mariée se rendant compte qu’il n’y a plus de sexualité entre elle et son époux. Elle fait avec, jusqu’à ce qu’en discutant avec un de ses collègues de travail, il lui dise que c’est la même chose pour lui. Ca pourrait être hyper casse gueule, d’autant plus que je suis toujours mal à l’aise avec les histoires glorifiant l’adultère, mais ce n’est pas du tout le cas ici et l’autrice réussit à ne pas rendre ses personnages manichéens, tout en laissant au lecteur le choix de condamner les comportements qu’il n’aime pas.
      C’est assez réussi et ça pose aussi pas mal de questions sur le couple et ce que les gens en attendent. (4 tomes pour l’instant, en cours de publication)
    #162868
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Beaucoup de choses oubliables ces derniers temps, quelques-unes qui surnagent.

    La meilleure, de loin, c’était L’étrange vie de Nobody Owens.

    Citons aussi Katanga (3 tomes), histoire qui reprend le cadre historique (guerre du Congo) pour nous raconter une histoire de diamants et les destins de mercenaires français / belges cyniques et d’un frère et une sœur congolaise plus malins qu’il n’y parait.

    Egalement le tome 1 de Dragons et Poisons, qui sans être révolutionnaire, peut se lire (au scénario, Isabelle Bauthian, pour ceux et celles qui étaient aux Imaginales cette année).

    Bikini Atoll, pour qui cherche de l’horreur classique (des touristes perdus sur une île qui a servi à des essais radioactifs, des meurtres qui s’accumulent).

    L’appel de Cthulhu par Gou Tanabe, qui est dans la lignée des autres adaptations de Lovecraft par ce mangaka, dont j’ai déjà largement parlé ici.

    Et sinon si vous aimez Stefan Wul, je pense pouvoir dire (même sans avoir lu le texte d’origine) que l’adaptation de Piège sur Zarkass est un massacre (les persos sont tous transformés en femmes, dans une société matriarcale, c’est tellement fait à la truelle et tellement caricaturale que c’est n’importe quoi), et que La Morte Vivante est sans doute meilleur en texte (la BD a un rythme étrange, tout s’accélère à la fin sans qu’on comprenne trop l’idée, c’est vraiment plus une nouvelle qu’une BD en fait).

    Et j’ai également parcouru Barbarella (un classique vintage mais sans intérêt aujourd’hui) et Dessiner Encore, de Coco, celle de Charlie Hebdo (mais bon, j’ai lu trop de choses sur l’attentat du 7 Janvier pour trouver de l’intérêt à ce pavé, malheureusement).

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #162886
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3152

    Et j’ai également parcouru Barbarella (un classique vintage mais sans intérêt aujourd’hui)

    Rhôôôlala ! J’adore Barbarella !

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #162891
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    J’ai pas vu l’intérêt. XD

    (mais selon toi je peux l’utiliser pour le challenge de lecture, item « Arya : une héroïne qui refuse les stéréotypes de genre », ou pas? Entre ce qui était progressiste à l’époque et ce qui est réac aujourd’hui, je suis perdu)

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #162893
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 8509

    (Le film n’a pas beaucoup d’intérêt non plus, à part être témoin d’une époque)

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #162906
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Oui c’est un peu ce que j’ai envie de dire de la bd en fait. ^^

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #162909
    O’Cahan
    • Exterminateur de Sauvageons
    • Posts : 758

    […] et Dessiner Encore, de Coco, celle de Charlie Hebdo (mais bon, j’ai lu trop de choses sur l’attentat du 7 Janvier pour trouver de l’intérêt à ce pavé, malheureusement).

    Je l’ai feuilleté dans ma BU sans pouvoir l’emprunter, j’ai trouvé les dessins magnifiques. Et ça m’a fait monter les larmes aux yeux… J’ai extrêmement hâte de l’avoir entre les mains.

    please mind the gap between your brain and the platform

    #162910
    Lapin rouge
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3152

    mais selon toi je peux l’utiliser pour le challenge de lecture, item « Arya : une héroïne qui refuse les stéréotypes de genre », ou pas? Entre ce qui était progressiste à l’époque et ce qui est réac aujourd’hui, je suis perdu

    Barbarella correspond partiellement à certains stéréotypes de genre et pas à d’autres. Elle est très belle et sexy, prompte à se déshabiller et de mœurs très libres. D’un autre côté, c’est elle qui mène sa vie, elle vit ses amours comme elle l’entend (ce qui ne l’empêche pas de s’engager sentimentalement). Il lui arrive de secourir un jeune homme en détresse. Mais je me demande si le refus des stéréotypes de sexe n’est finalement pas en train de devenir un nouveau stéréotype.

    They can keep their heaven. When I die, I’d sooner go to Middle Earth.
    #162932
    no_one
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1720

    (Le film n’a pas beaucoup d’intérêt non plus, à part être témoin d’une époque)

    J’avais passé un moment amusant devant, dans le genre SF rétro-kitsch. François Theurel en avait tiré un bon épisode du Fossoyeur de films, illustrant charmes et limites du film (différant a priori de la BD chère à Lapin Rouge sur la caractérisation de son héroïne, trop rarement active dans sa version cinéma) :

    Sinon ma dernière lecture graphique fut la trilogie du Garçon sorcière de Molly Ostertag (épouse/occasionnelle collaboratrice de Noelle Stevenson pour l’anecdote). Roman graphique (jeunesse) suivant un enfant d’une famille étendue où les hommes sont supposés devenir des métamorphes et les femmes des sorcières – vous devinez au titre le problème. Un joli petit triptyque, très « trans-codé » en sous-texte, enrichi au fil des tomes d’autres parcours atypiques, illustrant communément nécessité de l’acceptation, puis importance des représentations (et évitant au passage l’écueil du panel de personnages monochrome, disparitaire ou hétéronormé – ce qui est toujours sympa à voir)… Le dessin n’est pas des plus fins mais gagne en qualité et en audace au fur et à mesure. Je regretterais p-e quelques facilités, quelques tropes vus et revus sur les résolutions notamment, et une relation lesbienne en sous-texte qui reste étonnement implicite à la fin ; mais elle fera autrement un bon petit cadeau pour les jeunes (voire les moins jeunes) en mal d’un peu de merveilleux.

    Couverture du
    Couverture de
    Couverture de

    (Ah, j’ai aussi feuilleté les premières pages d’Astérix et le Griffon, mais je ne suis plus du tout la série.)

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 3 semaines par no_one. Raison: Ajout couvertures

    "It's both possible, and even necessary, to simultaneously enjoy media while also being critical of its more problematic or pernicious aspects."
    "Damsel in Distress: Part 1", Tropes vs. Women in Video Games, Anita Sarkeesian

    #163433
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Terminé la série de comics Fables (23 tomes), que j’avais commencée il y a quelques années et abandonnée en cours de route, je ne sais plus trop pourquoi.


    Pitch: les personnages de contes de fée existent vraiment, ils s’appellent entre eux les Fables. Et depuis qu’un mystérieux Adversaire a levé des armées pour conquérir tous les royaumes magiques et en faire son empire, bon nombre d’entre eux se sont réfugiés incognito dans le monde des communs (le nôtre, quoi). Ils vivent à New York, dans un bâtiment appelé Fableville (et dans une ferme à la campagne, pour ceux qui ne peuvent pas passer pour humains).

    On suit donc Bigby Wolf aka Le Grand Méchant Loup (un genre de Wolverine chargé de la sécurité des Fables), Blanche Neige (plus débrouillarde que dans le conte), le Prince Charmant (divorcé je ne sais plus combien de fois) et tout un tas d’autres personnages issus des contes.

    Si mes souvenirs sont bon, les premiers arcs narratifs se focalisaient sur la vie des Fables dans le monde des communs et les problèmes que cela créait, avant de revenir vers le mystère principal: l’Adversaire, son identité, ses motivations, l’inévitable guerre contre lui.

    Je ne sais plus trop pourquoi je m’étais arrêté… Ou si, peut-être. Je crois que je m’étais tout simplement lassé. Parce qu’une fois réglé ce problème principal de l’adversaire (au tome 12), la suite s’égare régulièrement dans des arcs narratifs secondaires souvent bien moins passionnants. J’avais dû continuer jusqu’au tome 16 ou 17. La fin mélange des arcs narratifs plutôt sympas et d’autres sans intérêts, et la volonté du scénariste de donner une vraie fin au moindre personnage secondaire fait que les tout derniers tomes sont une lente agonie ou l’histoire principale (à l’intérêt très discutable) est entrecoupée de one-shot en une page intitulés « la dernière histoire de… (insérer ici un perso qui parfois n’avait d’utilité que parce qu’il permettait de faire des running gags) ».

    Bref. Très bien jusqu’au tome 12, puis ensuite ça mélange des moments et persos très bons et d’autres beaucoup moins intéressants. Et en plus, certains personnages commencent leur histoire dans Fables, la continue dans une série dérivée (Jack of Fables, Fairest…) et reviennent ensuite dans Fables comme si de rien n’était, ce qui est très perturbant (avant de comprendre qu’il y avait des séries dérivées, je me demandais si je n’avais pas loupé un tome ou un chapitre).

    Egalement lu un autre comic, Arthur Curry: Aquaman (tome 1, 2019), dans lequel l’aquaman de DC comics, amnésique, se retrouve sur une étrange île aux étranges habitants Et c’était pas si mal que ça, joli graphisme, scénar qui se tient (bon, faut aimer les comics un peu boum boum, quand même).

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #163660
    Prydain
    • Frère Juré
    • Posts : 77

    Chats de Didier Convart, une intégrale parue chez Glénat, en 2009. C’est un roman graphique que j’ai aimé, j’espère qu’il n’est pas déjà dans la liste, j’ai pas regardé toutes les pages, oups. Pour résumer, c’est l’histoire d’un futur possible de la Terre où les chats ont évolués et savent à présent marcher, parler, ( sacrés mimis). Ils évoluent sur les champs de ruines que les humains ont laissés. On découvre leur vie, leur périple au sein de ce monde post-apocalyptique et les mystères de l’ancien monde. C’est un récit empli de malice et de sagesse félinesque, à ronronner de plaisir de lire au coin du feu.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 1 semaine par Prydain.
    #163825
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Aller, un vrai beau gros coup de cœur, ça faisait longtemps:

    I kill giants, de Joe Kelly et J. M. Ken Niimura

    I kill giants, comics chez Hi Comics de Kelly, Niimura

    Barbara est en CM2, elle porte des chapeaux à oreilles d’animaux, elle n’a pas sa langue dans la poche, et sur son temps libre elle tue des géants.

    Ou en tout cas c’est ce qu’elle raconte à tout le monde, quitte à passer pour une dingue.

    I Kill Giants competition: win a movie tie-in graphic novel - SciFiNow - The World's Best Science Fiction, Fantasy and Horror Magazine

    Donner plus de détails serait spoiler. Disons simplement que cette BD parle de différentes choses, et surtout de choses auxquelles on ne s’attend pas, avec une justesse, une poésie et une tendresse désarmante. C’est très beau, très touchant, tout en étant graphiquement extrêmement dynamique. Et le personnage de Barbara, petite boule d’émotions terrifiée mais courageuse, est l’un des plus intéressants que j’ai vu depuis très longtemps.

    Vrai, beau, gros coup de cœur.

    Je ne sais pas pourquoi l’éditeur français a gardé le titre en anglais. Cette BD a également été adaptée en films (par les producteurs d’Harry potter), mais je n’en avais pourtant jamais entendu parler.

    Ajout: De ce que je vois en lisant des commentaires ici ou là, le hiatus entre ce que montre la bande-annonce du film et le contenu réel de l’histoire a souvent surpris, voir déçu. Des gens qui s’attendaient à un film fantastique à la Harry Potter se sont largement ennuyé. Et probable que des gens qui pourraient être intéressés par cette histoire n’ont même pas pris la peine d’aller voir le film ou de lire la BD. Donc oui, disons le clairement, on est sur une histoire plutôt mature, pas du tout sur du Harry Potter ou du Percy Jackson à regarder avec des enfants pour se détendre.

    Et sinon, lus également:

    Les beaux étés (Zidrou & Lafebre)

    Bandes dessinées - Les Beaux Étés - Tome 1 Cap au Sud ! - DARGAUDBd sympatoche qui raconte tout simplement l’été d’une famille belge en 1973, mignon et plein d’émotion, à classer dans la catégorie « à offrir aux gens un peu âgés qui disent qu’ils n’aiment pas les BD ».

    Ces jours qui disparaissent, de Timothé Le Boucher.

    Ces jours qui disparaissent | Éditions Glénat

    BD réaliste dans le graphisme et dans le ton, dans laquelle un jeune homme fait une dissociation de personnalité, et se fait peu à peu « voler son corps » par sa nouvelle personnalité. Plutôt sympa, assez flippant, assez profond. Timothé Le Boucher est très bon dans cette veine « folie + je vais fouiller dans des peurs que vous ne saviez même pas être là ». C’était déjà le cas dans l’autre BD que j’ai lue de lui, Le patient. Apparemment, une adaptation en film de « Ces jours qui disparaissent » était prévue, je ne sais pas où ça en est.

    Thérapie de groupe (tomes 1 & 2), de Manu Larcenet

    Critique Avis Thérapie de groupe, tome 1. L'étoile qui danse de Manu Larcenet | BD Culture-Tops

    Dans lequel il raconte en prenant un brin de distance ses problèmes de santé mental – mais comme il ne se prend jamais au sérieux, on n’entre pas dedans et c’est très dispensable.

    Lady Mechanika (tomes 1 & 2) de Benitez et Steigerwald

    Lady Mechanika - Tome 01 | Éditions Glénat

    Un comic steampunk au dessin archifouillé, mais dommage que ce dessin ne serve, le plus souvent, qu’à mettre en image des femmes aux proportions irréalistes et aux visages sans émotions. A réserver aux fétichistes des corsets, dentelles, rouages et gros flingues. Côté scénar, ça n’a pas avancé en deux tomes.

    Blake et Mortimer tome 28 – Le dernier Espadon

    Amazon.fr - Blake & Mortimer - Tome 28 - Le Dernier Espadon - Van Hamme Jean, Berserik Teun, Van Dongen Peter - Livres

    Une narration ultrabavarde et redondante qui me rappelle Petit Ours Brun, un scénario digne des pires aventures de Scoobydoo. Reste le dessin, pour ceux qui aiment ce style.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #164407
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Encore? Encore.

    Lastman (12 tomes), de Bastien Vivès, Balak et Michaël Sanlaville

    Lastman - Tome 1 

    Un « manga à la française » dans lequel les auteurs (qui ne cachent pas leur côté « sales gosses qui se moquent du politiquement correct » ont mis tout ce qu’il aimaient, en vrac: de la baston (et des tournois de baston), de la magie, de la science-fiction… Ca donne une oeuvre étrange, captivante et foutraque, qui n’hésite pas à partir dans tous les sens pour toujours surprendre son lecteur.

    Le premier cycle (tome 1 à 6) est vraiment très bon. Le second, beaucoup moins (les auteurs se sont retrouvés à faire en même temps un jeu vidéo Lastman et une série télé Lastman, qui est une préquel, et le scénario s’en ressent).

    De façon générale, l’oeuvre vaut surtout pour l’alchimie entre les trois personnages principaux du début, le boxeur bourrin Richard Aldana, Adrian le gosse trop mignon de 8 ans, et la mère de ce dernier, Marianne, maman, boulangère et bombe atomique qui, on va vite s’en rendre compte, a quelques secrets sous cette facade clinquante et sans histoire. Le travail sur les dialogues et la caractérisation de ces trois là, notamment, est excellent, avec le petit Adrian qui côtoie en permanence un monde d’adultes mais qui pour autant reste un enfant, et sa mère qui tout du long à de vraies réactions de maman, très réalistes, même si son gamin est capable de dézinguer des types six fois plus lourds que lui au combat à mains nues.

    Portugal, de Cyril Pedrosa. Fauve d’or d’Angoulême 2012

    Voyage initiatique d’un auteur de  BD paumé à la recherche de ses racines portugaises. Ouais, c’est joli, le dessin est dynamique et évocateur. Après ça reste 250 pages pour nous raconter une histoire intimiste, avec un perso paumé, et sans grand enjeu. Mais ça se lit néanmoins sans déplaisir.

    Negalyod, de Vincent Perriot

    Negalyod - Tome 1

    Je pensais avoir parlé ici du tome 1, mais apparemment non.

    Donc le tome 1 nous faisait découvrir un monde où l’eau est détournée vers de grandes métropoles célestes et où le sol désertique sert de pâtures à des troupeaux de dinosaures domestiques. De mémoire, j’avais trouvé ça très joli, mais un peu faiblard côté scénario, même si ça allait.

    Negalyod - Tome 2

    Le tome 2, « le dernier mot », est toujours très joli graphiquement, mais question scénario, ça coince vraiment. Je suis tombé sur une interview de l’auteur qui disait qu’il improvisait son histoire, et c’est vraiment ça: on a l’impression qu’il dessine planche après planche sans ligne directrice. Ca donne une histoire très visuelle, où l’auteur se fait plaisir à dessiner des scènes dantesques, des engins steampunk démesurés et des gros dinosaures, souvent dans d’immenses cases pleine page. Mais le scénario part dans tous les sens et, quand il essaie péniblement de raccrocher les wagons, fait n’importe quoi. Et si prises séparément les planches sont jolies, question narration elles ont parfois du mal à s’imbriquer les uns après les autres. Ha, et les persos tirent aussi la même tronche tout du long de l’histoire.

    Bref, on a plus l’impression de lire un artbook qu’un album. A réserver aux fétichistes des dinosaures ou à ceux qui aiment ces dessins et se fichent du scénar. Vraiment dommage, avec un bon scénariste / storyboardeur, ce dessinateur pourrait faire des albums géniaux.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #164416
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2829

    Lastman (12 tomes), de Bastien Vivès, Balak et Michaël Sanlaville Lastman – Tome 1 Un « manga à la française » dans lequel les auteurs (qui ne cachent pas leur côté « sale gosse qui se moque du politiquement correct » ont mis tout ce qu’il aimaient, en vrac: de la baston (et des tournois de baston), de la magie, de la science-fiction… Ca donne une oeuvre étrange, captivante et foutraque, qui n’hésite pas à partir dans tous les sens pour toujours surprendre son lecteur. Le premier cycle (tome 1 à 6) est vraiment très bon. Le second, beaucoup moins (les auteurs se sont retrouvés à faire en même temps un jeux vidéos Lastman et une série télé Lastman, qi est préquel, et le scénario s’en ressent). De façon générale, l’oeuvre vaut surtout pour l’alchimie entre les trois personnages principaux du début, le boxeur bourrin Richard Aldana, Adrian le gosse trop mignon de 8 ans, et la mère de ce dernier, Marianne, maman, boulangère et bombe atomique qui, on va vite s’en rendre compte, à quelques secrets sous cette facade clinquante et sans histoire. Le travail sur les dialogues et la caractérisation de ces trois là, notamment, est excellent, avec le petit Adrian qui côtoie en permanence un monde d’adulte mais qui pour autant reste un enfant, et sa mère qui tout du long à de vrais réactions de maman, très réalistes, même si son gamin est capable de dézinguer des types six fois plus lourd que lui au combat à main nus.

    J’ai vu la série qui se passe avant le manga il y a 3 ans et j’avais adoré (et je vous la conseille au passage). Pas encore lu le manga mais la série m’ayant laissé une très bonne impression, je suis tenté par le manga. 😀 (Et tu n’as pas dit « manfra » et tu m’en vois soulagé).

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
    #164434
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Hahaha j’aurais très bien pu dire « manfra » (même si ça reste un terme qui, autant que je le sache, n’a pas vraiment pris). Faut que je vois la série télé aussi, un autre copain m’en a dit beaucoup de bien (et dans ses mots: « c’est encore plus trash et déjanté que le manga »).

    Du coup si tu as apprécié la série n’hésite pas à lire le manga, apparemment ça se complète bien, les trous de scénarios de l’un sont compensés par ce qu’amène l’autre, et il est fort possible que le second cycle paraisse plus satisfaisant quand on a vu la série préquelle, vu que des personnages de cette série reviennent pendant ce second cycle.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #164607
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4877

    Bon, bah du coup, il est vraiment temps que j’en parle …

    Regardez Lastman !

    Mettez de côté vos lectures et vos visionnages, et regardez Lastman ! Annulez vos fêtes de Noël, et regardez Lastman ! Éloignez vos enfants (non, mais vraiment !), et regardez Lastman ! ^^

    Je suis rentré dans cet univers par la série. Toutes les personnes à qui je l’ai montrée l’ont soit appréciée, soit adorée. C’est un mélange savant entre les films de science-magique-fiction, les films de maffias, les films de baston en slip, un peu d’érotisme par moment, des moments d’horreur, des moments drôles … (Un des épisodes prend le temps de faire une satyre piquante des chaînes d’informations en continue.) L’action est nerveuse malgré les contraintes budgétaires, la narration est maîtrisée, les dialogues sont remplis de super punchlines drôles et marquantes, les ambiances sont maîtrisées. Et les personnages sont tellement bien campés … Mention spéciale pour Tomie Katana, le personnage-fonction de femme-objet par définition, qui se révèle au final (plus encore que dans les livres) comme un vrai personnage bad-ass avec un sacré caractère. Le quiproquo lors de son dialogue avec Siri est excellent, sa vengeance contre Richard est juste jouissive.
    J’en dis pas plus pour pas spoiler. ^^ La série peut se voir sans lire les bouquins … encore qu’il y a certains points abordés dans la série qui sont en fait surtout présents pour nous permettre de comprendre la situation qu’on découvre dans les livres : c’est notamment le cas pour les personnages de Milo Zotis, H et Duke Diamonds.

    Les livres en revanche (parce que c’était un peu le sujet à la base ^^) se lisent moins bien si on n’a pas vu la série : c’est un complément assez peu dispensable pour comprendre tout le second arc. Les identités du Sorcier ou de Cristo Canyon (et la conclusion de la série) ne peuvent être pleinement appréciées que si on a vu la série, et si on connait déjà bien ces deux personnages, leur histoire commune et leur caractérisation. D’autres clins d’œil sont d’ailleurs disséminés au fil des pages (on revoit le club de boxe de Dave).
    C’est plus compliqué d’entrer dans les livres que dans la série, le changement graphique peut être assez perturbant, voire rebutant pour certaines personnes. Ensuite, comme toujours, l’ellipse entre les deux arcs obligent les personnages à grandir-vieillir-évoluer loin de nous … et c’est gênant : on s’était attaché à un Adrian-enfant mignon et valeureux … le retrouver jeune homme et tête-à-claque a été compliqué. Heureusement, les auteurs ont su lui offrir la rédemption et la conclusion qu’il méritait. La fin de Richard est également bien trouvée … et je me retiens d’en dire plus. ^^

    Je vous recommande vraiment d’aller découvrir cet univers, si ce n’est pas déjà fait ! 😉

    #164682
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    On est raccord sur à peu près tout. ^^

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #164900
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Un joli coup de cœur pour finir l’année:

    Saga, de Brian K. Vaughan (scénario) et Fiona Staples (dessin)
    Série en cours, 9 tomes publiés sur environ 18 prévus

    Saga, c’est un space opéra foutraque dans lequel une planète ultratechnologique peuplée d’humains ailés est en guerre depuis toujours avec sa lune, peuplée d’humains cornus pratiquant la magie. Peu à peu, le conflit s’est étendu à toute la galaxie. Et voila qu’un prisonnier cornu et une soldate ailée tombent amoureux, s’enfuient ensemble, font un bébé, et notre histoire commence là, alors que leurs deux peuples cherchent à leur mettre la main dessus avant que cette relation ne devienne publique.

    Et c’est génial. C’est super adulte, avec des thèmes graves et importants abordés très régulièrement (guerre, coût du pacifisme, racisme et xénophobie, sexe et toutes les questions afférentes, trafic d’enfants, famille, mort…), et en même temps c’est très drôle, avec une vraie liberté de ton dans les situations et les dialogues, et des personnages complexes, sans tabous et qui n’ont pas leur langue dans leur poche. Ca marie des éléments de SF à des gros clichés de fantasy. Ca convoque au détour d’une page un monstre tout droit tiré d’une oeuvre d’horreur, puis ça nous balance sans crier gare une scène de sexe. Bref, c’est une oeuvre qui transcende les genres de l’imaginaire et qui en même temps à un véritable propos, une véritable réflexion… et qui régulièrement s’avère particulièrement émouvante. Jetez-vous dessus, même si c’est pas terminé.

    Autres lectures sympas:

    Hikaru no go (23 tomes, série terminée)

    Hikaru no Go - Tome 1 - Hikaru no Go -Tome 01 - Yumi Hotta, Takeshi Obata,  Hotta, Takeshi Obata - broché - Achat Livre | fnac

    Un manga sur le Go, ce jeu chinois cousin des échecs, des dames… Lu parce que @babardesbois m’en a dit du bien.

    Les mangakas japonais n’ont pas leur pareil pour faire des histoire avec tout et n’importe quoi, et pour nous passionner avec. Je ne sais absolument pas jouer au Go. Ca m’a pas empêché de m’enfiler cette série avec un vrai plaisir. Le concept de base (le fantôme d’un génie du Go des temps passés apparait à un jeune garçon qui n’y connait rien au Go, et celui-ci va peu à peu se passionner pour le jeu, et étonner les plus grands joueurs quand il laisse le fantôme lui dire quoi jouer) est très bon. Le déroulé (des adversaires de plus en plus forts, certains qui deviennent des amis) est classique et efficace.
    Après, ça reste des pages et des pages de gens qui jouent au Go et qui discutent. Et comme tous les mangas publiés en fonction de la demande des lecteurs, ça tire à la ligne trop longtemps, et ça s’arrête trop brusquement. Les tomes 16 à 23 sont assez dispensables, et la fin est plutôt naze, ça s’arrête vraiment en plein milieu du destin du perso. Mais y’a pas à dire, les mangakas savent y faire.

    Fairest (5 tomes)

    Très mauvais faux spin-off du plutôt bon Fables, dont je parlais plus tôt. C’est censé être des aventures indépendantes de personnages féminins de Fables, ce n’est pas vraiment indépendant (comme je le disais plus haut), et pas forcément des persos féminins (et bon, foire aux clichés aussi). Bref, dispensable au même titre que Fables après le tome 12.

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #164909
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6243

    Un joli coup de cœur pour finir l’année : Saga, de Brian K. Vaughan (scénario) et Fiona Staples (dessin)

    J’avais parlé du premier tome il y a quelques temps, depuis j’ai lu la suite, et comme toi, c’est un gros coup de cœur que cette saga. Vraiment, si vous avez l’occasion, c’est hyper original ! (par contre mettez pas ça entre des mains trop jeunettes, c’est un BD adulte hein)

    ~~ Always ~~

    #165122
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414
    Vous êtes en manque de Trône de Fer? Allez lire la série Les 5 Terres.
    Dans un monde peuplé d’animaux, le plus puissant des royaumes, celui des félins, est en ébullition. Le roi se meurt ; il a deux filles, et trois neveux. Vous avez lu Le Trône de Fer, vous voyez le problème. Imaginez Catelyn et Lisa Tully, et Robert, Stannis et Renly Baratheon qui se disputent le trône, et vous n’êtes franchement pas loin du tableau.
    Surtout qu’à ces 5 là s’ajoute tout un éventail de personnages qui cherchent à influencer le jeu des Trônes ou qui y sont mêlés malgré eux: on a l’Ombre du roi (aka la Main du Roi), un Littlefinger-like, le Capitaine des gardes, un genre de Barristan Selmy, un tueur à gage qui au fil des pages fait de plus en plus penser à Sandor Clegane, un jeune cadet des gardes un peu Jon Snow, un peu Arya Stark, une poignée d’otages des familles royales des 4 autres continents (peuplés respectivement d’ours, de ruminants, de reptiles et de singes)…
    Bref, les 5 Terres, c’est très clairement énormément inspiré du Trône de fer.
    C’est de la fantasy politique, sans magie.
    C’est un univers médiévalisant avec des peuples qui se tirent la bourre – l’idée de faire des peuples d’animaux plutôt que des elfes, nains, orcs et autres bestioles du genre est ici très bien exploitée. Bien exploitée graphiquement (les persos sont superbes, et immédiatement reconnaissables, on a principalement des félins pour l’instant mais à peu près toute la gamme de chatons est utilisées, des chats de gouttière aux panthères noires en passant par les lynx, ocelots, pumas…). Bien exploitée scénaristiquement: les « grandes peuples » (genre félins) sont ainsi subdivisés en races différentes, qui ne peuvent pas forcément se reproduire ensemble, et qui sont autant de factions qui peuvent semer le désordre.
    C’est un univers peuplé de personnages attachants, ou détestables, et parfois, voir souvent, un peu des deux: les persos que l’on déteste au début prenne de l’épaisseur et deviennent finalement très intéressants, notre avis sur les persos que l’on aime au début peut évoluer.
    C’est un univers cruel, peuplé de « joueurs » aux motivations diverses et de « pions », et où la moindre erreur se paye par la mort – et des morts, comme dans le TdF, il va y en avoir à la pelle, et pas seulement des persos secondaires, loin de là.
    Bref, on est très clairement sur une bande dessinée qui essaye de surfer sur le succès de Game of Thrones en reprenant sa formule – mais qui le fait très bien. C’est entrainant, c’est parfois passionnant, c’est très bien dessiné, très bien découpé, très bien pensé.
    Bref, Les 5 terres, c’est très bien (y’a des défauts aussi, hein, mais ils sont minimes par rapport aux qualités).
    Je viens de terminer le Cycle 1 (6 tomes sortis en moins de deux ans), celui sur les Félins. Le Cycle 2, qui continue l’histoire globale mais déplace le gros de l’action chez les primates, vient de commencer, et j’ai hâte de me lancer dedans.
    Edit: comme on est au moins deux à vouloir en discuter, j’ai ouvert un sujet dédié à la saga Les 5 Terres ici.
    Et sinon:
    J’ai lu le tome 1 de Kaiju N°8, un manga dans lequel le Japon est régulièrement la cible d’invasion par de gros monstres.
    Kaiju n° 8 - Tome 01 - Kaiju n°8 - Naoya Matsumoto - broché - Achat Livre ou ebook | fnachttps://images3.livreshebdo.fr/sites/default/files/assets/images/kaiju8_01_67.jpg
    On suit un type chargé de nettoyer les scènes de batailles et les énormes cadavres que laissent lesdits gros monstres quand les unités spéciales chargées de les exterminer ont fait leur job, mais qui rêvent d’intégrer les unités d’action en question. Et ça démarre de façon très classique et très efficace – avec le même concept de base, concernant le héros, que L’Attaque des Titans ou Chainsaw Man, pour les connaisseurs. Une formule baston x gros monstres x persos badass x mystères x humour potache qui devrait fonctionner sans problème sur la longueur.
    Moréa T01 Le Sang des anges
    Et sinon, down to memory lane, j’ai lu les 9 tomes de Moréa, une vieille série de bandes dessinées que j’avais commencée à sa sortie en… l’an 2000, mais dont je n’avais pas dépassé le tome 3 à l’époque.
    Le tome 9 vient seulement de sortir en 2021. On est clairement sur une production de BD à l’ancienne, avec une série qui se traine, abandonnée puis finalement reprise, et des changements de créateurs en cours de route. Et du coup, bah… Disons que ce qui  faisait une BD sympa en 2000 est parfois gênant à relire en 2021, on est clairement, sur les premiers tomes, sur de la BD à papa, malgré une idée sympa de base (Highlander dans le futur mais avec une guerre secrète entre deux camps). Ca s’améliore un peu sur les derniers tomes, mais pas des masses non plus (Moréa passe de bimbo tout le temps à poil à athlète musculeuse très souvent à poil, en gros). Et sans que scénario ou dessin ne soient honteux, ni l’un ni l’autre ne sont particulièrement marquants.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 5 mois et 3 semaines par DNDM. Raison: Ouverture d'un sujet dédié à la saga Les 5 Terres

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #166267
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 6243

    Commando Culotte de Mirion Malle, dont Malicia avait parlé il y a quelques temps sur le blog.

    La BD, ouvertement féministe, aborde avec pédagogie les questions du traitement du genre dans la pop-culture. A travers différents strips, Mirion Malle revient sur certains faits concernant l’importance de la représentation dans les médias pour une société plus ouverte, et illustre, par l’exemple de films et séries phares, les points positifs et négatifs de la représentation classique du genre. Elle interroge et déconstruit certains réflexes misogynes que l’on a intégrés, et met le doigt sur le soucis qu’il y a à perpétuer à l’infini les mêmes représentations genrées sur nos écrans.

    On parle ainsi notamment de la question du machisme et du viol dans Game of Thrones. L’exemple étant d’ailleurs assez intéressant à lire, car le premier strip, issu de son blog, couvre les saisons 1 à 3, et se conclue sur une note assez optimiste… puis s’adjoint un strip tardif sur les saisons 4 et 5, nettement plus amer… et comme la BD date un peu, on n’aborde pas la fin de la série, alors qu’il y aurait encore un sacré paquet de trucs à dire sur le traitement du genre (vous en parlerez à Sansa qui nous explique dans la dernière saison que le viol l’a rendue forte, j’en saigne encore des oreilles xD). Bref, l’évolution du regard de l’autrice sur la série reste assez amusant à lire, et illustre à quel point, pour une analyse complète d’un développement de personnage, il vaut mieux avoir accès à sa trajectoire en entier.

    Mais bien sûr, et encore heureux, on ne parle pas que de GOT dans la BD ^^ De Legally Blonde à Six Feet Under, en passant par Starship troopers et autres, la BD aborde plein de points qui permettent d’ouvrir les yeux sur la représentation du genre à l’écran. Le dessin peut paraître simple, mais l’important est tant dans le propos que le dessin paraît vite annexe. C’est pédagogique, même si parfois un peu lacunaire (forcément, le format BD reste un format introductif – d’autant que l’on est sur une reprise de publications de strips de blog, donc avec des redites et une linéarité pas forcément toujours évidente). Certaines nuances pourraient être apportées, mais dans l’ensemble, la BD est un bon outil pour se poser des questions sur le sujet, avec humour et légèreté.

    ~~ Always ~~

    #166292
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 357

    Ah j’aime bien Mirion Malle, je lis son blog de temps en temps 🙂

    Mais si je mets les pieds ici, c’est surtout pour appuyer la recommandation de DNDM de juste au-dessus : j’ai lu le premier cycle des 5 Terres, suite à sa description qui m’avait alléché, et j’ai vraiment adoré ! Je ne reviens pas en détail sur ce que c’est, vous n’avez qu’un message à remonter pour lire tous les détails, mais honnêtement je recommande si vous aimez un peu les BD et les histoires politiques, c’était très très bien :p

    #166832
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Petite sélection BD Fantasy (deux jeunesse, deux ados/adulte).

    Bergères Guerrières (série en cours, 4 tomes parus, 3 lus)

    https://actualitte.com/uploads/images/bergeres-guerrieres-serie-animee-60793e4413888140335590.jpg

    Coup de cœur pour cette série jeunesse qui a de nombreux fans, chez les enfants mais aussi les adultes.

    Il y  a dix ans, les hommes sont partis faire la guerre. Ils ne sont jamais revenus. Les femmes du village se sont organisées. Pour se défendre, elles ont créé l’ordre des Bergères Guerrières. Et il est temps pour nos héroïnes, qui ont maintenant 10 ans, de le rejoindre.

    Mais quid de ces rumeurs qui parlent du malbête qui écume la campagne? Et où sont passés les hommes? Très rapidement, notre groupe d’héroïnes (et de héros, il reste encore des hommes en ce monde, que ce soit ceux qui étaient trop jeunes pour partir à la guerre ou qui, pour une raison ou une autre, n’y sont pas allés) va se retrouver emporté dans une histoire bien plus large que ce à quoi l’on s’attend.

    Bergères Guerrières a tout de la saga de médiévale-fantasy épique: des jeunes qui rejoignent un prestigieux ordre guerrier, des combats à l’arc ou à l’arme blanche, de la magie, des mystères qui datent d’avant la naissance des personnages… Y’a même une grande carte du monde dans les pages de garde. Et si ici tout est mis à hauteur d’enfant de 10 ans, le scénario reste néanmoins complexe et fouillé, les moments de tension épiques, les retournements inattendus. Et pour une fois, on est pas sur un graphisme de type réaliste, mais sur quelque chose d’assez rond et tendre qui apporte une vraie poésie à cet univers pourtant assez dur. Allez le lire, perso j’attends avec impatience que le tome 4 soit dispo dans mes bibliothèques, et vu la longue file d’attente pour la réservation je ne suis pas le seul.

    Les Légendaires (23 tomes parus, 6 lus)

    Les Légendaires, Tome 1 : La Pierre de Jovénia : Sobral, Patrick, Sobral,  Patrick: Amazon.fr: Livres

    Ils sont 5, ils sont les plus grands héros du monde connus, ils sont les Légendaires, ils ont vaincus le Grand Méchant Sorcier, mais ils ont un poil gaffé en faisant cela, et la Pierre Magique avec laquelle le méchant s’amusait a renvoyé tout le monde en enfance. Oups.

    Et on commence donc l’histoire deux ans plus tard, alors que le monde entier est peuplé d’adultes vivants dans des corps d’enfants, et que le groupe se reforme pour essayer de réparer sa bêtise.

    Là encore, on est sur de la très bonne fantasy mise à hauteur d’enfant, avec un concept de base très puissant, et derrière des aventures fantasy classiques mais souvent assez palpitantes. Chaque aventure prend deux tomes, donc on peut commencer sans se dire qu’on s’embarque pour 23++ albums. Un énorme succès de libraire depuis quasiment 20 ans maintenant, et là encore un bon cadeau si vous cherchez à initier des enfants à la fantasy.

    Les forêts d’Opale (cycle 1, 9 tomes)

    Les forêts d'Opale - BD, informations, cotes

    De la fantasy made in Arleston, mais c’est pas ce qu’il a fait de plus inspiré.

    Un gosse de village sans histoire se découvre l’Elu (avec un grand E), il doit retrouver la source de la magie pour lutter contre les méchants, il va être aidé dans sa quête par deux filles sexy, une blonde et une brune, un vieux sage, et une montagne de muscles. Et le tout va être n mélange d’aventure / action et d’humour faisant parfois des références à notre monde.

    C’est le résumé de Lanfeust de Troy (le gros succès Fantasy d’Arleston, très sympa au moins sur les premiers cycles), et c’est aussi le résumé des Forêts d’Opale. Y’a même une ou deux scènes quasi identiques dans les deux sagas. Le dessin plus réaliste que dans Lanfeust donne un aspect extérieur un peu différent à la chose, mais sur le fond c’est pareil en moins bien, et l’humour des années 2000 a… Mal vieilli, disons (comme pour Moréa dont je parlais plus haut). Bref, dispensable. Je lirais peut-être quand même le cycle suivant, qui se passe je crois quelques centaines d’années plus tard avec de nouveaux héros, si l’occasion se présente.

     

    Wollodrin (histoire terminée, 10 tomes, tous lus)

    Wollodrïn - BD, informations, cotes

    De la fantasy bien bien classique (des humains, des nains, des orcs, des elfes, et la plupart ont un « ï » dans leur prénom…) mais très bien réalisée, et qui pour le coup ne joue pas la carte de l’humour ringard mais reste dans son univers tout du long. Ca se lit là encore deux par deux, on change de héros pour les albums 5 et 6, puis encore pour les 7 et 8; et à partir de là tous les fils se regroupent pour un final rassemblant tout le monde.

    J’avais beaucoup aimé les premiers tomes (le matin des cendres 1 et 2, Le convoi 1 et 2), j’ai en fait moins aimé les suivants, même si tout se tient. La fin se veut probablement délibérément amère, mais perso je trouve que le dernier tome manque d’enjeu et de rythme, et qu’au final la quête de ces personnages se révèle assez décevante (mais on a le droit d’être en désaccord avec moi, je pense que c’est le genre de fin que certains adorent et que d’autres détestent).

    Mais si vous cherchez un cycle de fantasy classique, efficace et qui ne cherche pas à faire de l’humour déplacé et hors cadre, ça se lit avec un plaisir certain. A noter, le dessin est de Jérôme Lereculey, le dessinateur principal de la saga Les 5 Terres, et le scénariste David Chauvel est l’un des trois qui travaille sur Les 5 Terres. (voir plus haut dans ce fil, ou dans le fil dédié, pour ce qui concerne cette excellente série de Fantasy).

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #166897
    Eridan
    • Fléau des Autres
    • Posts : 4877

    J’ai lu tous Les Légendaires et toutes Les Bergères guerrières. ^^

    Bon, pour la premières série, ça reste très enfant-ado, avec une très trèèèès forte influence Club Dorothée , surtout Chevaliers du Zodiaque, je trouve (Il faudra un jour que je compte combien de fois les personnages meurent pour être ressuscités par miracle à la fin du tome ). Mais globalement, c’est hyper sympa pour de l’initiation, comme dit dndm. Mes neveux sont aussi fans que je l’ai été.

    Bergères Guerrières … C’est un peu plus intéressant, parce que ça arrive aussi à parler très sérieusement de choses graves : l’exil, le rejet, les espoirs, le deuil. C’est une très bonne lecture, et j’ai hâte de lire le retour de dndm quand il l’aura finie. ^^

    #166922
    Yunyuns
    • Terreur des Spectres
    • Posts : 1726

    Les forêts d’Opale (cycle 1, 9 tomes)

    Les forêts d’Opale – BD, informations, cotes

    De la fantasy made in Arleston, mais c’est pas ce qu’il a fait de plus inspiré.

    Un gosse de village sans histoire se découvre l’Elu (avec un grand E), il doit retrouver la source de la magie pour lutter contre les méchants, il va être aidé dans sa quête par deux filles sexy, une blonde et une brune, un vieux sage, et une montagne de muscles. Et le tout va être n mélange d’aventure / action et d’humour faisant parfois des références à notre monde.

    C’est le résumé de Lanfeust de Troy (le gros succès Fantasy d’Arleston, très sympa au moins sur les premiers cycles), et c’est aussi le résumé des Forêts d’Opale. Y’a même une ou deux scènes quasi identiques dans les deux sagas. Le dessin plus réaliste que dans Lanfeust donne un aspect extérieur un peu différent à la chose, mais sur le fond c’est pareil en moins bien, et l’humour des années 2000 a… Mal vieilli, disons (comme pour Moréa dont je parlais plus haut). Bref, dispensable. Je lirais peut-être quand même le cycle suivant, qui se passe je crois quelques centaines d’années plus tard avec de nouveaux héros, si l’occasion se présente.

    J’étais hyper fan des forêts d’Opale quand j’étais ado, mais ça a mis tellement de temps à sortir (environ 2 an par bouquin, il y en a 9…) qu’en arrivant au dernier tome je trouvais ça beaucoup moins intéressant et surtout la fin est plutôt bâclée. Dommage.

    Fan n°1 de Victarion Greyjoy, futur Roi des Sept Couronnes.

    #166959
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2414

    Oui, le ressenti dépend je pense beaucoup du contexte de lecture (âge au moment de la lecture, lecture dans les années 2000 ou 2020, lecture tout d’un bloc ou avec 2 ans entre chaque tome…).

    Perso j’avais du lire les 2 ou 3 premiers à l’époque, et beaucoup aimer, sans que le parallèle avec Lanfeust ne me gène le moins du monde.  Mais à relire ça aujourd’hui d’un coup, c’est faiblard. Il y a ce que j’ai mis plus haut. Il y a ce que tu dis (en effet, la fin fait un peu bâclée, du genre « bon en fait on va changer le scénar prévu et tout réécrire pour qu’ils n’aient que la moitié du chemin à faire »). Et il y a aussi le fait que pendant longtemps (tomes 1 à 7, de mémoire), quasiment chaque tome raconte la même chose (les gentils avancent sur la carte, à un moment ils sont confrontés aux méchants, ils s’échappent, et ont refait la même chose dans un décor différent au tome suivant).

    Il y aurait aussi surement eu matière à faire des choses plus intéressantes avec la magie de cet univers, mais on reste en surface. Dommage.

    Quelqu’un a lu le second cycle?

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

30 sujets de 121 à 150 (sur un total de 169)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.