Vos dernières lectures graphiques

  • Ce sujet contient 124 réponses, 27 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Yoda Bor, le il y a 2 jours et 22 heures.
5 sujets de 121 à 125 (sur un total de 125)
  • Auteur
    Messages
  • #160373
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2201

    Non, c’était déjà @SerDamienFlorent, en première page de ce topic. Mais j’avais déjà repéré sa recommandation à l’époque, et sur ses bons conseils, le tome 1 est désormais chez moi, donc je reviens en parler bientôt. 😉

    Nymphéas noirsEt sinon de mon côté j’ai lu Nymphéas Noirs, l’adaptation en BD d’un polar best-seller et multiprimé de Michel Bussi. Cassegrain et Duval au dessin, ici avec un graphisme classique et lisible pensé pour ne heurter personne, et de jolis lumières pour rappeler la peinture. Quelques pages qui se limitent à des têtes qui dialoguent, adaptation oblige. Donc pas forcément une révélation côté BD, même si ça n’a rien de honteux et que ça se regarde avec plaisir. Perso, vu que j’avais lu il y a quelques mois le Conan en BD adapté par Cassegrain, c’était marrant de voir le même dessin avec une ambiance très différente.

    Côté scénario, cette histoire de meurtre(s)  à Giverny, le village du peintre Claude Monet, est franchement très bien menée. A conseiller à qui recherche un polar bien monté dans le milieu de l’art et des petits villages bucoliques. Peut-être néanmoins une ou deux questions non répondues dans la BD, qui apparemment sont plus explicitées dans le livre (il faudrait que je relise pour être sûr).

     

     

     

     

    Extases - Tome 1 - Où l'auteur découvre que le sexe des filles n'a pas la forme d'un x... - Jean-Louis Tripp, Jean-Louis Tripp - broché - Achat Livre ou ebook | fnacEt par ailleurs, j’ai aussi tenté Extases (tome 1), autobiographie dans laquelle Jean-Louis Tripp raconte sa découverte de la sexualité, sans tabou – et comme l’oiseau est adepte d’une sexualité très libérée, ça va assez loin. Sympatoche, mais un peu bancale, pas toujours très convaincant. A part « ça parle de sexe », pas vraiment d’arguments qui font que ce livre est particulièrement à conseiller je trouve.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #160775
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2201

    On m’a offert pour mon anniversaire la bande-dessinée Un rêve de renard de Minna Sundberg. Et c’était plutôt chouette ! En dehors d’un prologue et d’un épilogue un peu étrange qui définit des relations entre des personnages assez ubuesques, on y suit avec délice au cours de huit chapitres les pérégrinations de Hannu et son chien Ville (transformé à chaque fin de chapitre en nouvel animal) à travers le rêve conçu par un renard qui a foiré ses aurores boréales. Les deux compères doivent donc sauver les âmes de leur village avant qu’elles ne soient envoyées à Tuonela, le royaume des morts. L’aventure dure un tout petit peu moins de 600 pages, ce qui en fait un bouquin conséquent (à lire sur une table, clairement). A l’origine, c’était un web-comics et donc ça a été diffusé par Minna Sundberg sur son site tout au long de deux années. Et ça se sent, le graphisme prend carrément de la bouteille entre le début et la fin. On sent une influence un peu shônen dans l’écriture et le traitement de l’ensemble, mais il y a une vraie patte. et l’empreinte de la mythologie finlandaise et de la culture samie se ressent partout. Bref, plus j’y pense et plus je me dis que ça m’a vraiment plu. Donc je recommande vivement ! 🙂

     

    J’ai commencé à le lire, et, heu… Pour le dire poliment je m’ennuie gentiment.

    J’ai l’impression de suivre un mauvais jeu vidéo, avec des quêtes toutes pareilles et des persos qui n’évoluent pas. J’ai lu normalement les deux premières parties (écureuil et serpent) hier soir, j’ai survolé ce matin les deux suivantes (phoque et élan), et c’est exactement la même chose à chaque chapitre, on se tape des pages et des pages de balades dans la forêt avec des dialogues sans intérêt, on rencontre des PNJ totalement interchangeables, Ville chouine et Hannu râle en permanence, ils réalisent quand même leur mission et on passe à la suivante…

    Côté graphisme, j’ai regardé vite fait dans les pages de la fin du livre, je n’ai pas vu vraiment d’évolution.

    Je passe à côté de quelque chose si je lâche ça maintenant? De ce que je vois en lisant les avis ici ou là, certains adorent la BD (comme toi), mais il y a aussi pas mal de gens qui sont de mon avis: 600 pages pour raconter 6 ou 8 fois la même chose (ça n’évolue vraiment pas du tout?), c’est long. Pour moi, on sent vraiment que c’est un projet dans lequel l’autrice se regarde apprendre à dessiner, mais qui n’a pas été réfléchi du point de vue scénar / narration. Dans le même genre de projets, je conseille plutôt Nimona.

    Pour qui a envie de se faire un avis, Un rêve de Renard est en ligne (apparemment en intégralité) sur le site de l’autrice, en anglais.

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #161045
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2201

    Légendes de la garde (mouse Guard) J’avais acheté le premier tome (Automne 1152) lors de sa sortie en France en 2008. je le relis de temps en temps, j’aime beaucoup ces aventures médiévales a hauteur de souris. Les personnages sont attachants et bien décrits. D’ailleurs ces courageuses souries, faisant partie d’un ordre, qui protègent leur semblables sans jamais interférer dans leurs affaires me rappellent une certaine Garde de nuit…. Tout ça pour dire qu’à l’occasion d’un passage à la bibliothèque pour le fiston, je suis tombé sur les deux tomes suivants (Hiver 1152 et La Hache Noire). Je me suis empressé de les emprunter et de les lire. Quelle joie de retrouver mes petites boules de poils dans de nouvelles aventures, certaines tragiques (c’est pas le Mickey Club), mais toujours palpitantes. Entre les prédateurs (Hiboux, furets, renards…) et les complots d’autres souris qui en veulent à la Garde, les héros ont du pain sur la planche. Je vous les conseille chaudement. Dire qu’une adaptation avait été lancée par la Fox et annulée après le rachat par Disney, il y a de quoi être déçu.

    Lu également (enfin, tous sauf La Hache Noire).

    Le 1 m’a déçu, trop basique sur le dessin, trop simpliste sur le scénario.

    J’ai adoré le 2, avec son terrier de furets à l’ambiance digne des mines de la Moria, ses moments d’émotions, son duel épique contre un monstre géant.

    Le 4, Baldwin le brave et autres contes, est sympa. De petites historiettes sous forme de contes traditionnels / contes que les souris racontent à leurs enfants, avec parfois des expérimentations graphiques très sympa.

    Me reste donc le 3, La Hache Noire, à choper, en espérant qu’il soit de la même teneur que le 2 !

    Et sinon, en bref:

    Terminé Un rêve de renard, en feuilletant, sans être plus convaincu que ci-dessus.

    Les artilleuses tome 2, Le portrait de l’Antiquaire: dans la lignée du 1 (voir à la fin de ce post), mais les méchants se dévoilent et je crois que je les aime beaucoup.

    Un nouveau Lovecraft X Gou Tanabe, Celui qui hantait les ténèbres, sympa mais sans surprise pour qui connait un peu Lovecraft.

    Le tome 3 de Saint-Barthélemy, qui relance l’intérêt au début en dévoilant les relations entre les personnages, mais se termine de façon faiblarde.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #161260
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2201

    Aller, encore.

    Blacksad tome 6, « Alors tout tombe », première partie, de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido 

    Graphiquement, c’est toujours ce qui se fait de mieux en BD à l’heure actuelle. Des trogne incomparables, des cadrages géniaux, des ambiances de dingue. Dans ce tome, des foules et scènes de vie extrêmement réussies. Le scénario? Du polar urbain dans les années 40-50, et comme c’est un demi-tome, pas trop la peine d’en dire plus. De toute façon, Blacksad, ça se lit à 99% pour le dessin, pour moi.

    Undertaker (tomes 1 à 6), de Xavier Dorison et Ralph Meyer

    Amazon.fr - Undertaker - Tome 3 - L'Ogre de Sutter Camp - Dorison Xavier, Meyer Ralph - LivresUndertaker -3- L'Ogre de Sutter Camp

    J’avais déjà parlé très rapidement du tome 1, qui m’avait beaucoup plu. J’ai depuis lu les six tomes sortis. C’est toujours très bien, comme souvent avec Dorison. Ca parle d’un croque-mort au passé mystérieux et dangereux, dans l’ouest américain.

    1 aventure = 2 albums, 6 tomes donc 3 aventures complètes sorties.

    La première (tomes 1 et 2), avec un vieux riche qui se suicide en mangeant son or et veut se faire enterrer dans la mine d’où celui-ci a été tiré, est très sympa.

    La seconde (tomes 3 et 4), avec un personnage de méchant entre Mestre Qyburn et Gregor Clegane, est ma préférée, ledit méchant étant vraiment particulièrement réussi.

    La troisième (tomes 5 et 6), dans laquelle tout le monde court après le cadavre d’un blanc qui a terminé sa vie chez les indiens, est pas mal, quelques persos réussis, mais aucun du niveau de « l’ogre de Sutter camp » de l’aventure précédente (difficile de réussir un tel coup à chaque fois).

     

    Chronosquad (tomes 1 à 5 – une première aventure en quatre tome, et un 5e tome solo), de Giorgio Albertini et Grégory Panaccione.

    Chronosquad – cycle 1, T1 : Lune de miel à l'âge du bronze (0), bd chez Delcourt de Albertini, Panaccione

    Ca partait très bien, avec un archéologue un peu looser qui rejoints les Chronosquads, des brigades chargées de faire la police dans les voyages touristiques spatiotemporelles, au moment ou deux touristes (dont une jeune fille très riche) sont portés manquants dans l’Egypte antique. Malheureusement, ça part ensuite un peu dans tous les sens, on ne comprend rien à comment marchent ces voyages, la série passe un peu à côté de son sujet (le tourisme de masse et ses conséquences pour les locaux) pour se perdre dans des détails peu intéressants, et lâcher les grandes questions pour se concentrer sur des comptes d’apothicaires. Dommage.

    Idem pour le tome 5, aventure solo qui ne convainc pas.

    Côté dessin, j’aime bien Panaccionne, c’est dynamique et expressif  – mais là parfois ça parait vraiment expédié (les 4 premiers albums, soit environ 1000 pages, sont sortis en l’espace d’un an…)

    Au final, on a l’impression que ces grosses BD (dans les 250 pages à chaque fois) très rapides à lire (beaucoup de pages silencieuses, qui montrent des ambiances, c’est souvent très réussi mais aussi très rapide à parcourir, parfois des pages en une seule case) ont été faites sans trop savoir où allait le scénario, avec quelques très bonnes idées de base mais pas d’idée précise sur où tout cela devait aller.

     

    La baleine blanche des mers mortes, Aurélie Wellenstein et Olivier Boiscommun

    La Baleine blanche des mers morteshttps://www.idboox.com/wp-content/uploads/2021/09/BALEINE-BLANCHE-5.jpg

    Album tiré de l’univers du roman « Mers mortes » d’Aurélie Wellenstein. De l’écolo-fantastique plutôt sympa, avec des fantômes de bestioles marines qui envahissent un Paris post-apocalyptique déserté et désertique.

    La Part merveilleuse tome 1: Les Mains d’Orsay, de Ruppert et Mulot

    Gros album qui joue la carte de l’étrange politiquement engagé. Suite à l’apparition dans notre monde de « toutes », des formes organiques étranges, pacifiques et splendides, un jeune homme à un accident avec l’une d’elle et se retrouve avec des « mains en toute », des mains qui peuvent se transformer. De là, ça part entre poésie contemporaine et violence burlesque qui s’invite sans crier gare. Un tome 1 qui ne plaira pas à tout le monde, sûrement, mais c’est normal, c’est Ruppert et Mulot.

     

    Tananarive, de Mark Eacersall et Sylvain Vallée

    Tananarive

    Un vieux notaire a pris l’habitude d’aller écouter les histoires de voisin, un vieux baroudeur. Ce dernier meurt. Le notaire retraité part à la recherche d’un hypothétique successeur, laissé quelque part dans un port au gré des aventures… et va de surprises en déconvenues.

    Un très bel album sur la vie et ce que l’on en fait, sur les vies qu’on mène et celles qu’on s’imagine, sur les regrets et les mensonges. Je prends le pari qu’on aura rapidement une adaptation cinéma, avec genre Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte dans les rôles principaux, c’est quasi calibré pour. BD parfaite à offrir à des gens un peu âgés qui n’aiment pas trop la BD.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #161894
    Yoda Bor
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 491

    Quelques lectures graphiques de ces dernières semaines, un peu en vrac, je parle que de celles que j’ai commencées :

    • Dans le sens du vent : Nord, Nord-Ouest : Un manga au graphisme assez original (pour du manga en tout cas) qui nous raconte l’histoire de Kei, un jeune Japonais détective à ses heures perdues, qui habite en Islande, avec son grand-père français. Et il peut communiquer avec les objets technologiques.
      Il y a une intrigue lointaine avec son frère qui est poursuivi par la police car il aurait assassiné son oncle et sa tante mais c’est loin d’être le centre pour l’instant. A la place, on a droit à une déclaration d’amour à l’Islande, à ses habitants, à la terre, aux paysages.
      C’est très déconcertant mais très réussi au point où j’en suis (tome 3 sur les 5 sortis en France).

     

    • Corps solitaires : Pas grand chose à dire sur le dessin et on est sur une intrigue de couple, avec une jeune femme mariée se rendant compte qu’il n’y a plus de sexualité entre elle et son époux. Elle fait avec, jusqu’à ce qu’en discutant avec un de ses collègues de travail, il lui dise que c’est la même chose pour lui. Ca pourrait être hyper casse gueule, d’autant plus que je suis toujours mal à l’aise avec les histoires glorifiant l’adultère, mais ce n’est pas du tout le cas ici et l’autrice réussit à ne pas rendre ses personnages manichéens, tout en laissant au lecteur le choix de condamner les comportements qu’il n’aime pas.
      C’est assez réussi et ça pose aussi pas mal de questions sur le couple et ce que les gens en attendent. (4 tomes pour l’instant, en cours de publication)
5 sujets de 121 à 125 (sur un total de 125)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.