Challenge de lecture « En attendant l’hiver » (2022)

Forums Une escapade à la Môle – discussions diverses Le carrefour des autres mondes Autres œuvres littéraires Challenge de lecture « En attendant l’hiver » (2022)

  • Ce sujet contient 501 réponses, 19 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par DNDM, le il y a 58 minutes.
30 sujets de 451 à 480 (sur un total de 502)
  • Auteur
    Messages
  • #188478
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2658

    Je valide, dans le menu Essos, Mer Dothrak : un livre montrant un cheval sur la couverture avec Alma tome 2 : l’enchanteuse, de Timothée de Fombelle.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #188480
    Yoda Bor
    • Pisteur de Géants
    • Posts : 1038

    Bravo Nympha !

    Pour l’année prochaine j’ai pas grand chose à changer. Le nombre de thèmes à valider est intéressant (et rien n’oblige à tout valider en plus) même si je sais que y a des livres que j’ai lu exprès pour qu’ils rentrent dans le challenge.

     

    Thème House of the  Dragon : Un accouchement ou des funérailles
    Les voyages de Corlys : L’action se déroule dans trois pays minimum

    Arys du Rouvre 💜

    #188484
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7206

    Ou un gros menu nommé Les survivants de la longue nuit où chaque entrée reprend un trait de caractère ou physique d’un personnage (ex stratège pour tyrion, rousse pour Sansa, espionnage pour Varys, qui a subit un entraînement difficile pour Arya….)

    Attends y a pas de Longue Nuit et de survivants dans les livres :p

    Si cela ne dérange pas les organisateurs je pense que le Excel unique est la solution la plus simple à lire pour les participants.

    Un excel avec plusieurs onglets ça me va très bien. Et il est tout à fait possible de donner des droits de modification à plusieurs personnes (Schrödi m’a très efficacement relayée au suivi d’ailleurs ^^), on devrait s’en sortir 🙂

    Sinon comme disait Jon, dans mes idées, j’avais une idée de lecture « contrainte » : on contacte un autre challenger et on lui demande de nous assigner un livre. Bien sûr, l’idée c’est que le copain nous file un livre qu’il pense qu’on aimera, c’est plus pour nous sortir de notre zone de confort, pas une punition ^^. Après on peut envisager une version bis plus simple (et qui évite d’avoir à se procurer un livre si par exemple on n’est pas inscrit en bibliothèque ou qu’on veut écluser sa PAL) genre « pioche dans ma PAL » -> on envoie une liste de x livres qu’on a déjà et quelqu’un choisit notre lecture dans cette liste.

    Et je reconduirais bien les contraintes du menu Garde de Nuit actuel (quitte à en virer, à changer leur nom, genre en leur donnant des noms de membres de la Garde de Nuit dans la saga… ?). Ca pourrait donner :
    Qhorin Mimain : un livre issu des recommandations de la Garde de Nuit
    Jeor Mormont : un livre qui a été discuté sur le forum de la Garde de Nuit
    Benjen Stark : un livre soumis par un autre participant au challenge
    Samwell Tarly : un livre dont la lecture t’a été inspirée par l’avis d’un autre challenger
    Yoren : un livre écrit par un.e auteur.ice qui a été interviewé.e par la Garde de Nuit
    Mestre Aemon : un livre qui a été discuté lors d’une émission des Manuscrits de Mestre Aemon
    Jon Snow : T’y connais rien, lis un livre choisi pour toi par un autre challenger

    ~~ Always ~~

    #188487
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9240

    Menu GRRM : une suite parue plus de 5 ans après le tome qui l’a précédée.

    Ou 10 ans^^

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #188489
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335

    Attends y a pas de Longue Nuit et de survivants dans les livres :p

    ce sont mes seules connaissances en GoT, sorry

    « pioche dans ma PAL »

    J’aime ce concept !

    Menu GRRM : une suite parue plus de 5 ans après le tome qui l’a précédée. Ou 10 ans^^

    J’adore aussi.

    J’aime également :

    • l’idée du livre à quatre mains (ou plus)
    • 1000 visages : un livre avec des déguisements
    • un livre avec un personnage non-binaire
    • un livre du siècle dernier
    • un livre d’un auteur-ice avec un nom de plume (il me semble qu’à un moment Sansa se fait appeler Jeyne Stone non ?)
    • un livre où les légendes/créatures oubliées reviennent leur mordre le cul !

    Sans véritables connaissances des romans, je ne vais pas être très utile, désolé

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188490
    Schrö-dinger
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 328

    Je n’ai pas connu les précédentes éditions mais dans ce format cela m’a beaucoup plu, que ce soit les thèmes ou leur nombre (je n’en mettrai pas forcément plus et pas moins). J’ai bien aimé la grande diversité dans les thèmes qui m’a motivé à diversifier mes lectures et explorer des trucs dans lesquels je me serai pas forcément lancé sans le challenge.

    Comme idées pour la prochaine édition j’avais : « Un livre triste/qui fait pleurer » et je pensais à Robert Arryn pour le titre mais vous aurez peut-être de meilleures idées comme égérie des larmes et pour contrebalancer « Un livre qui fait rire/est divertissant » avec comme nom Champignon (ou bien un autre bouffon mais y’en a pas mal de glauques en fait donc ça colle bof)

    Le Kraken à la plage (ah-ouh, cha cha cha)

    #188495
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9240

    (il me semble qu’à un moment Sansa se fait appeler Jeyne Stone non ?)

    Alayne

    En menu facile à remplir, on peut aussi proposer un menu « bâtards de Westeros ». Avec au menu : snow, sand, hill, rivers, flowers, pyke (pique?), waters, stone.

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #188509
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7206

    Si je reprends les propositions pour récapituler pour l’instant (en associant en plus quelques uns de vos thèmes à quelques idées de lectures suggérées) :

    Menu Garde de Nuit
    Qhorin Mimain : un livre issu des recommandations de la Garde de Nuit
    Jeor Mormont : un livre qui a été discuté sur le forum de la Garde de Nuit
    Benjen Stark : un livre soumis par un autre participant au challenge
    Samwell Tarly : un livre dont la lecture t’a été inspirée par l’avis d’un autre challenger
    Yoren : un livre écrit par un.e auteur.ice qui a été interviewé.e par la Garde de Nuit
    Mestre Aemon : un livre qui a été discuté lors d’une émission des Manuscrits de Mestre Aemon
    Jon Snow : T’y connais rien, lis un livre choisi pour toi par un autre challenger

    Menu religions
    Religion des anciens dieux : Un livre avec un arbre sur la couverture
    Religion de sept : Un livre avec « sept » dans le titre
    Antique Voie : Un livre avec des créatures/un monde sous-marin
    Religion du dieu multiface : Un livre anonyme ou écrit à plusieurs mains
    Religion de R’hllor : Une histoire d’élu

    Menu Merveilles (et du coup si on inclue La grande pyramide de Ghis on peut ajouter aussi toutes les autres potentielles ^^) :
    Les murailles de Qarth : Un livre avec une ville fortifiée sur la couverture
    Le Mur : Une histoire de rédemption/de seconde chance
    Les routes valyriennes : Une histoire où l’on voyage par voie terrestre
    Le Titan de Bravos : Une histoire avec un personnage très grand
    Les trois cloches de Norvos : Un tome d’une trilogie
    Le palais aux mille salles de Sarnath : Un livre avec un (très) grand bâtiment sur la couverture
    La grande pyramide de Ghis : Une histoire inspirée de l’Egypte ou de l’Orient antique
    Le long pont de Volantis :
    les palais d’or massif des empereurs-dieux de Yi Ti :
    la Grand-Tour de Villevieille : un livre du siècle dernier
    Harrenhal : Un livre avec une malédiction
    les Cinq Forts  :
    Chroyane :

    Menu Essos
    Norvos : un livre dont l’auteur est d’origine slave
    Volantis : un livre avec des esclaves
    Triarchie : un livre avec au moins 3 factions ayant une relation conflictuelle
    Braavos : un livre comportant une ville / un pays multiculturel
    Lorath  : un livre se déroulant sur une île
    Pentos : un livre inspiré de l’Antiquité gréco-romaine
    Qohor : un livre avec des sacrifices humains

    Menu Velaryon ?
    Corlys : L’action se déroule dans trois pays minimum
    Laenor : Un livre avec un personnage principal LGBT
    Laena : Un accouchement ou des funérailles
    Rhaenys : Une femme spoliée de ses droits ?
    Baela et Rhaena : Un livre avec des jumeaux

    Les trucs orphelins :
    GRRM : une suite parue plus de 5 ans après le tome qui l’a précédée.
    Les sans visage : un livre avec des déguisements
    – un livre avec un personnage non-binaire
    Alayne Stone : un livre d’un auteur-ice avec un nom de plume
    – un livre où les légendes/créatures oubliées reviennent leur mordre le cul !
    – Un livre triste/qui fait pleurer
    – Un livre qui fait rire/est divertissant
    – Un livre avec Un personnage principal qui a des enfants
    – Un livre avec une relation d’amitié HF
    – Un livre avec une prophétie
    – associations blasons/couvertures

    ~~ Always ~~

    #188511
    Fitz
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 288

    Le long pont de Volantis : les palais d’or massif des empereurs-dieux de Yi Ti : la Grand-Tour de Villevieille : un livre du siècle dernier Harrenhal : Un livre avec une malédiction les Cinq Forts : Chroyane :

    Pour ces 3 thèmes, on peut par exemple utiliser ça :

    Chroyane : un livre où une catastrophe naturelle s’est produite

    Les Cinq Forts : un livre avec des constructions anciennes ou mystérieuses

    Le long pont de Volantis : un livre où le commerce est important

    #188517
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335

    Ce sont toutes de grandes idées ! j’aime particulièrement celles qui sont contraignantes sur les couvertures et les titres (d’ailleurs pour les titres, il n’y en a qu’une seule je crois – contrairement a celui en cours, peut-être les ajouter aux entrées qui n’ont pas encore d’idée?)

    Ours, tome 1 : Retour sur Terre par HeliotJe valide ce soir dans le Menu Devises – Je rugis : un livre avec un animal dangereux sur la couverture avec Ours, tome 1 : Retour sur Terre de Johan Heliot.

    On y suit 3 humains, réveillés de stase par l’IA de leur vaisseau pour qu’ils aillent exploré une planète pour voir si elle peut accueillir les milliers d’humains encore endormis. Une planète dont ils ne savent rien, ou plutôt dont ils ne savent plus rien depuis qu’ils l’ont quitté il y a 10 000 ans : La Terre.

    Sur Terre, nous suivons plusieurs factions d’ursiniens, des clans d’ours devenus intelligents, ils vivent sur deux pattes, parlent, s’habillent, dorment dans des lits… et ne voient pas d’un très bon oeil l’arrivée de ces trois « sans-poils » démoniaques…

    C’est un roman Jeunesse sympathique, pas très original mais qui se lit rapidement. Les jeunes humains sont assez caricaturaux, je n’ai pas trop apprécié le personnage du « tekno » qui vit de sarcasme et de piques agressives, j’en arrivait à plaindre la pauvre IA qui en prenait plein les dents numériques. Je suis pas très fan en général des romans jeunesse qui font la promotion de l’irrespect et de l’intolérance. On en était pas loin ici à certains moments. J’avoue avoir seulement été attirée par la couverture tant elle me rappelait Iorek Byrnison de La Boussole d’Or, mais l’enchantement s’arrête là. Je donnerai un avis plus détaillé peut-être plus tard dans le topic dédié aux nouvelles lectures.

    Aurait pu fonctionner pour :

    • Le Nord : un livre avec un animal à fourrure sur la couverture (loup, chien, chat, ours, souris, etc)
    • Le Conflans : un livre avec des batailles
    • Les terres de l’Ouest : un livre où il est question de l’exploitation des ressources naturelles
    • Stark : un livre où au moins un personnage important est un enfant
    • Greyjoy : un livre avec un traître
    • Targaryen : un livre avec des luttes de pouvoir

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188520
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7206

    Du coup nouvelle proposition de menu ^^

    Menu GRRM
    Keep reading : une suite parue plus de 5 ans après le tome qui l’a précédée
    Wild cards : une histoire de super-héros
    L’Agonie de la lumière : le titre du livre fait référence à la mort
    Armageddon Rag : un roman post-apocalyptique
    Elle qui chevauche les tempêtes : un livre écrit à quatre mains
    Le Volcryn : un space opéra
    Rêve de Fevre : un roman de vampires
    Le Voyage de Haviland Tuf : un roman portant un fort message écolo
    Le Chasseur et son Ombre : une ombre est visible sur la couverture
    Skin Trade : un polar

    (J’ai piqué le « quatre mains » de la religion multiface, auquel on pourrait attribuer la contrainte déguisements à la place 😉 )

    ~~ Always ~~

    #188531
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335

    moi, ça me va. Quelle rapidité ! On peut même commencer à se pencher un peu plus sur l’entrée Jon Snow.

    On propose un certain nombre de titres de notre PAL (combien ?) et on choisit à qui on veut faire faire le choix ?

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188536
    Fitz
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 288

    moi, ça me va. Quelle rapidité ! On peut même commencer à se pencher un peu plus sur l’entrée Jon Snow. On propose un certain nombre de titres de notre PAL (combien ?) et on choisit à qui on veut faire faire le choix ?

    Entre 5 et 10 titres peut-être ?
    Sinon, on peut aussi poser la question avec notre liste de livres dans le topic du Challenge, et le premier qui répond est celui qui fait le choix.

    #188548
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335

    Je reviens également sur le nouveau fichier excel avec nos idées pour aider les challengers en manque d’inspiration, je suis très contente qu’on le fasse parce qu’il est bien utile lorsque quelqu’un pensait à le mettre dans ses messages « Convient aussi pour… » mais quelques fois, ça divulgâchait un peu les choses, en particulier sur les entrées comme « un livre avec un traitre ». Au moins, si c’est dans un fichier à part, on peut ne pas le consulter si on le veut. Par contre, on peut mettre en fin de message que le livre est dans le fichier sous d’autres entrées.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188555
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 451

    Tiens d’ailleurs ça pourrait être une idée de thème rigolote ça : « un livre dont on ne peut pas parler sans spoiler » 😀

    #188590
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335

    Salut,

    pour le prochain challenge, je trouve que certaines entrées se ressemblent un peu trop :

    Les murailles de Qarth : Un livre avec une ville fortifiée sur la couverture
    Le palais aux mille salles de Sarnath : Un livre avec un (très) grand bâtiment sur la couverture
    Les Cinq Forts : un livre avec des constructions anciennes ou mystérieuses

    Nous n’avons pas encore d’entrée pour les palais d’or massif des empereurs-dieux de Yi Ti.

    Pour Laenor : Un livre avec un personnage principal LGBT, je mettrais « important » à la place de « principal », ça donne plus de latitude pour le choix et j’ajouterai + après LGBT qui permettrait du coup de mélanger avec l’entrée « non-binaire ».

    Pour Rhaenys : Une femme spoliée de ses droits ?, je mettrais « personnage important » plutôt que « femme ». C’est hypocrite de dire ça vu que JE suis une femme, mais je trouve qu’on tourne beaucoup trop d’entrées vers le féminisme, on pourrait moins genrer certaines pour élargir les possibilités. Ou alors y aller franco et plutôt mettre « un livre avec une maman badass » qui utiliserait l’entrée non utilisée « un personnage avec des enfants »

    Personne n’a d’idée pour insérer « Un livre avec une relation d’amitié HF » ? elle avait l’air cool.

    Qu’en est-il d’un Menu Bâtards ? Quelqu’un avait lancé l’idée il me semble. On pourrait utiliser Un livre triste/qui fait pleurer avec RIVERS par exemple.

    Flowers dans le Bief
    Hill dans les terres de l’Ouest
    Stone dans le Val
    Storm dans les terres de l’Orage
    Rivers dans le Conflans
    Waters dans les terres de la Couronne
    Pyke dans les îles de Fer
    Snow dans le Nord
    Sand à Dorne

    Voilà, juste quelques éléments pour affiner le challenge 2023.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188592
    R.Graymarch
    • Vervoyant
    • Posts : 9240

    Qu’en est-il d’un Menu Bâtards ? Quelqu’un avait lancé l’idée il me semble.

    C’était ma proposition (et je serai étonné qu’on n’y ait pas déjà pensé dans le passé d’ailleurs), cela dit je pensais être plus basique (un livre avec du sable, avec de la neige, etc etc) mais vu que je ne participe pas au challenge, à part pour des idées de menus, vous en faites ce que vous voulez ^^

    Je sers la Garde et c'est ma joie. For this night, and all the nights to come
    MJ de Chanson d'Encre et de Sang (2013-2020) et de parties en ligne de jeu de rôle
    DOH. #TeamLoyalistsForeverUntilNow. L’élu des 7, le Conseiller-Pyat Pree qui ne le Fut Jamais

    #188594
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3977

    Hello,

    Je trouve, de mon côté, que certaines entrées sont très restrictives, c’est-à-dire qu’elles vont être difficiles à remplir, en prenant en compte que nous avons tous des goûts différents et que c’est difficile de combiner nos envies de lecture à des items restrictifs. Pour un challenge qui veut attirer du monde, c’est chaud, à moins d’élargir le thème :

    • Religion de sept : Un livre avec « sept » dans le titre => thématique de religion ?
    • Triarchie : un livre avec au moins 3 factions ayant une relation conflictuelle => thématique de conflit ?
    • Antique Voie : Un livre avec des créatures/un monde sous-marin => la mer ?
    • Qohor : un livre avec des sacrifices humains
    • Baela et Rhaena : Un livre avec des jumeaux
    • Keep reading : une suite parue plus de 5 ans après le tome qui l’a précédée
    • Le Chasseur et son Ombre : une ombre est visible sur la couverture

    Et aussi, des genres ou sous-genres qui n’attirent pas tout le monde (il faut quand même garder le plaisir de lecture). Je pense qu’il faudrait en limiter le nombre, ou élargir la thématique :

    • Le Volcryn : un space opéra (je le mets ici alors que j’adore le space-opera, mais je sais que beaucoup n’aiment pas)
    • Armageddon Rag : un roman post-apocalyptique (idem, j’apprécie, mais les autres ?)
    • Rêve de Fevre : un  roman de vampires (idem, tout le monde n’aime pas)
    • Wild cards : une histoire de super-héros (idem)
    • Skin Trade : un polar (cf au-dessus, mais ici le public est plus large donc ça peut passer)

    Si on les garde tous, on risque de voir les participants abandonner le challenge avant la fin.

    Sinon, j’aurais conservé les items type un écrivain d’origine africaine et un écrivain d’origine asiatique (en plus du slave, ici proposé). Leurs romans sont souvent enthousiasmants et nous font sortir de nos sentiers battus.

    #188596
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335
    • Religion de sept : Un livre avec un chiffre/nombre dans le titre
    • Triarchie : un livre avec un conflit
    • Antique Voie : un livre où la mer est importante (bien que cela ressemble beaucoup à une entrée du challenge de 2022)
    • Qohor : un livre avec des sacrifices humains
    • Baela et Rhaena : Un livre avec des jumeaux
    • Keep reading : une suite parue plus de 5 ans après le tome qui l’a précédé
    • Le Chasseur et son Ombre : une ombre est visible sur la couverture

     

    • Le Volcryn : un livre où l’espace tient une place importante
    • Armageddon Rag : un livre qui parle de fin dans le monde
    • Rêve de Fevre : un roman avec une créature surnaturelle sur la couverture
    • Wild cards : une histoire de héros (cela peut être un héros ordinaire ou un super – la définition du héros : Celui qui se distingue par ses exploits ou un courage extraordinaire)
    • Skin Trade : un livre avec une enquête

    Ne pas oublier que pour les entrées qui ne nous inspirent pas, nous pouvons toujours piocher dans la longue liste des recommandations.

    Sinon, j’aurais conservé les items type un écrivain d’origine africaine et un écrivain d’origine asiatique (en plus du slave, ici proposé). Leurs romans sont souvent enthousiasmants et nous font sortir de nos sentiers battus.

    Je suis d’accord pour les origines ethniques des écrivains, les trois sont super? Yi Ti pourrait-il marcher pour l’auteur-ice asiatique ?

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 1 jour par MELT527.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188598
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7206

    Ne pas oublier que pour les entrées qui ne nous inspirent pas, nous pouvons toujours piocher dans la longue liste des recommandations.

    Oui il y a des jokers ça permet de moduler quand même ^^

    Yiti peut bien fonctionner pour un.e auteurice asiatique oui 🙂

    ~~ Always ~~

    #188605
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 451

    Oui, et après si un thème ne nous plaît vraiment pas, on n’est pas obligés de le faire… ^^
    Personnellement j’avoue que ça m’amuse plus d’avoir des thèmes un peu précis plutôt que super génériques (par exemple, j’aime bien l’idée des trois factions, alors qu’un livre avec un conflit, ça me semble recouvrir une graaaaande partie des livres de SFF ^^’ idem, un livre avec des super-héros me donnerait l’occasion de sortir un peu de mes lectures habituelles, alors qu’un livre avec un héros… :p ), même si pour certains quand on est dans le vraiment trop spécifique on peut bien sûr adoucir un peu la contrainte (un chiffre au lieu de forcément « sept », par exemple, ou bien demander un livre d’une série dont un tome a mis plus de 5 ans à sortir, plutôt que forcément le livre coupable…). Après c’est mon ressenti à moi et je ne veux rien imposer bien sûr :p

    #188612
    tyrionuscule
    • Éplucheur de Patates
    • Posts : 8

    Je valide dans le menu la garde de nuit,

    • Le cor qui secoue les dormeurs : un livre dont la lecture t’a été inspirée par l’avis d’un autre challenger
    • avec  [anatèm ]  de Neil Stephenson (avis par feygirl)

    • On est sur la planète Arbre en 3689 et ce monde peut sembler à la fois totalement différent de notre monde et d’autres univers SF, mais aussi étrangement familier avec ses correspondances troublantes avec d’antiques civilisations terrestres ou avec des notions théoriques ou religieuses réacclimatées.

      Feygirl nous avait prévenu :ce n’est pas un livre facile.

      Déjà il ne faut pas lire la quatrième de couverture qui spoile le dernier tiers du livre et donc nous fait attendre quelque chose qui arrivera très tard ce qui nous empêche d’apprécier – et bien, tout le début du livre !

      Après il faut accepter de se perdre, de ne quasiment rien comprendre pendant les 30 premières pages (ou pire se risquer à lire la chronologie qui précède le premier chapitre…). Ce n’est pas seulement les enjeux que l’on ne saisit pas mais les mots (Erasmas est fraâ dans une concente ; Tout en évitant les tics, il doit aller à une auction de proveneur.), et il y en a beaucoup … Et même les plus simple comme Livre ne sont pas ce qu’ils semblent à première vue…A cela s’ajoute les noms propres –pas des personnages du récit- mais de savants issus de 6000 ans de recherches métaphysiques, mathématiques, scientifiques et philosophiques qui ont donné leur nom à divers courants d’idées…

      Et pourtant, au final on y arrive (et relativement vite, oui, oui…) grâce au contexte (et aussi au fait que chaque chapitre est précédé d’un mot du dictionnaire arbrien… pas toujours celui qu’on voudrait, mais bon …) et peu à peu le monde d’Arbre et de ses concentes nous devient familier (et passionnant !).

      Difficile de faire un résumé dans ces conditions, le monde et son langage étant étroitement imbriqués. Donc, essayons !, Sur Arbre il y a presque 3000 ans des événements horrifiques dont on ne sait presque rien ont conduit à la séparation des chercheurs/penseurs du reste du monde…Dans une de ces communautés totalement isolées du reste du monde, nous suivons un jeune un jeune chercheur et ses acolytes dans son étude de la Théorique (science, physique, math, philosophie et métaphysique) peu avant l’apperte (ouverture au monde de la communauté) évènement qui a lieu tous les 10 ans et dure 10 jours…

      On pourrait se croire dans le Nom de la Rose où les moines auraient été remplacés par des savants. On cherche à comprendre pourquoi il est aussi indispensable qu’ils soient maintenus dans l’ignorance totale du monde qui les entoure et on se finit par les prendre pour des sortes de religieux. Mais Arbre a aussi ses religions qui elles sont dans le monde…

      Le récit nous plonge dans la découverte de ce monde isolé et théorique (c’est-à-dire tout ce qui forge la pensée et la conscience du monde) en parallèle d’un vrai roman d’aventure au présent. Et c’est ce mélange de théorie avec de nombreux dialogues (de type Platon/Socrate) et de roman d’apprentissage (les héros sont très jeunes et se découvrent eux même) qui fait toute la saveur d’Anatem.

      Mais juste quand on commence à comprendre (un peu !) le fonctionnement de ces communautés, quelque chose se passe et c’est toute la planète que nous allons découvrir.

      Mais comme tout bon livre de SF, c’est aussi une étude de notre monde ou une curieuse uchronie avec comme point de divergence les « évènements horrifiques » qui ont conduit à ne plus pouvoir créer/ penser qu’enfermé.

      Évidemment, je vais me jeter sur le tome 2 et je vous conseille très fortement Anatèm car que l’on sache ou pas à quel mouvement philosophique se réfèrent toutes ces théories en débat, le monde et l’histoire (dont les discussions/digressions font partie) sont résolument originaux et bien construits avec différents niveaux qui se relient sans que cela ne soit jamais artificiel, car après tout on suit fraâ Erasmas dans son cheminement (intellectuel et aussi très physique !).

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines et 1 jour par tyrionuscule.
    #188621
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 190

    Dernières fournées pour moi en validant déjà le thème Braavos (Menu Essos) avec La tour des fous, d’Andrzej Sapkowski (polonais donc).

    Le roman prend place en Bohême, en 1420, dans un contexte de conflits politiques et religieux tendus, notamment en raison du développement de l’église hussite, un mouvement religieux préfigurant le protestantisme. C’est dans cette ambiance que Reinmar von Bielau, jeune noble herboriste et magicien se retrouve à devoir prendre la fuite, après avoir été surpris au lit avec la femme d’un puissant seigneur.

    De base je suis un grand fan de Sapkowski (enfin de la saga du Sorceleur surtout). J’avais donc beaucoup d’attente pour ce livre (et la trilogie dont il fait partie). Le résultat est malheureusement en demi-teinte. Le plus terrible est que chacun des points négatifs que j’ai relevé est le revers d’une réelle qualité. Le contexte historique est passionnant, pourfendant pas mal de clichés sur l’époque médiévale et finalement peu connus par chez nous, mais le résultat est d’une densité étouffante, et parfois difficile à suivre, d’autant que l’auteur nous bombarde de mille personnages aux noms complexes. On est donc rapidement perdu et on se retrouve à suivre l’histoire de façon plus automatique. Exactement comme le personnage principal qui semble errer dans le récit, au fil des évènements et des hasards. Ces errances ne manques pas d’intérêt, les péripéties pouvant se montrer intéressantes, autant que variées (Sapkowski arrosant son contexte historique complexe d’une généreuse couche de fantastique) mais le tout manque de cohésion, et on en vient à plusieurs moments à se demander exactement où va l’histoire. Enfin ce sentiment est renforcé par les dialogues, lesquels sont riches et savoureux, comme l’auteur sait très bien les faire, mais dont les nombreuses digressions détournent l’attention déjà mise à l’épreuve du lecteur.

    En somme donc une lecture que j’ai aimée, le style de Sapkowski est toujours aussi bon, mais que j’ai terminé en automatique, peu pris émotionnellement, malgré des personnages réussi.

    Aurait également pu rentrer dans les catégories Les Terres de l’Orage, Tully, Greyjoy, Targaryen, Nous ne semons pas et Mer Dothrak.

     

    Je continue en validant le thème Asshaï (Menu Essos) avec Le huitième sortilège de Terry Pratchett.

    Deuxième tome d’une saga au longue que culte, le livre continue (entre autres) les aventures de Rincevent, un mage raté un peu trouillard, et Deuxfleur, un touriste éternel optimiste, alors qu’ils viennent de basculer du bord du monde (qui est plat) et qu’une comète menace de détruire toute vie.

    Je dois l’avouer, comme pour le premier tome, je l’ai lu rapidement, facilement et sans déplaisir, mais sans jamais réussir à rentrer réellement tant dans l’histoire que dans l’univers. La faute je pense au ton, trop humoristique pour être pleinement pris, mais trop pince-sans-rire pour réellement être hilarant. De la même façon les nombreuses réflexions quasiment philosophiques que l’on perçoit en filigrane, sont désamorcées par l’humour du livre. Pourtant la proposition est intéressante. Les personnages sont attachants et l’histoire intéressante au premier degré. J’imagine sans difficulté une version parfaitement sérieuse de ce récit. Mais n’allez pas croire que l’humour m’a dérangé. Au contraire, il fonctionne bien et apporte une fraîcheur dans la découverte de l’univers. Je pense donc que c’est le mélange des deux qui fonctionne mal, en tout cas pour moi.

     

    Et enfin je termine ce challenge avec un livre un peu spéciale, puisque je valide le thème Mère des Dragons (Menu Daenerys Taragaryen) avec Les Mystères du Trône de Fer tome 2, d’Aurélie Paci et Thierry Soulard.

    Est-il besoin de présenter cet ouvrage ? Très érudit et fin dans ces analyses, les deux auteurs proposent d’étudier les sources d’inspirations historique de la saga, et surtout de comprendre comment elles s’associent pour créer un univers original.

    La grande qualité du livre tient justement dans cette recherche de comprendre le rôle des inspirations historiques et la façon dont elles sont utilisées, alors que l’ouvrage aurait pu se résumer à un simple catalogue de faits historiques avec leurs correspondances dans l’œuvre de Martin. Il ne s’agit donc pas seulement de lister les inspirations, mais de comprendre pourquoi les utiliser et aussi ce qu’elles disent sur notre rapport à l’histoire et sa perception. Ainsi une référence historique doit-elle être scientifiquement exacte, ou peut-elle piocher dans les idées-reçues et les légendes ? De la même façon peut-on faire coexister dans un même univers des populations à la limite du néandertalien et des cités évoquant l’Italie de la Renaissance ? Tout cela nous permet donc de comprendre comment l’univers du Trône de Fer est construit, et surtout ce qui fait qu’il fonctionne et se tient aussi bien, malgré des mélanges au premier abord improbables. On peut comprendre comment, malgré ses inspirations omniprésentes et parfois très transparentes, l’univers continue à être original et surprenant. Et de l’autre coté du spectre, les faits historiques sont présentés avec beaucoup de clarté et de pédagogie (Merci d’ailleurs, j’ai enfin réussi à comprendre le déroulé de la Guerre des Deux Rose).

    Alors maintenant ai-je des réserves ? Déjà, même si j’ai salué le fait de ne pas avoir fait un catalogue, le passionné d’histoire en moi regrette de ne pas en avoir eu plus. Sentiment très personnel, et surtout contre-productif vu les qualités de l’ouvrage, mais j’aurai volontiers signé pour plus. Plus objectivement, je trouve que le livre souffre un peu d’analyser une saga encore en cours. L’étude de certaines inspirations semble ainsi un peu incomplètes, faute de matériel à analyser. Mais il s’agit là de défauts très mineurs (et même purement subjectif pour le premier) qui ne gâtent pas un instant la lecture, notamment grâce à une plume ultra agréable à lire.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines par Quintus Cularo.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 semaines par R.Graymarch.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

    #188634
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2658

    Et enfin je termine ce challenge avec un livre un peu spéciale, puisque je valide le thème Mère des Dragons (Menu Daenerys Taragaryen) avec Les Mystères du Trône de Fer tome 2, d’Aurélie Paci et Thierry Soulard.

     

    Hooo merci <3

     

    Je continue en validant le thème Asshaï (Menu Essos) avec Le huitième sortilège de Terry Pratchett

    C’est tes premiers Disque-monde ou pas? Les premiers livres de la série sont loin d’être les meilleurs, ils reposent beaucoup sur un humour parodique (qui nécessite d’avoir les mêmes références que l’auteur). Mais peu à peu Pratchett mêle à cela un humour satirique, qui s’attaque a des sujets de société beaucoup plus qu’à des œuvres, et ca devient vraiment génial (en plus d’être hilarant).

     

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #188708
    FeyGirl
    • Fléau des Autres
    • Posts : 3977

    Évidemment, je vais me jeter sur le tome 2 et je vous conseille très fortement Anatèm car que l’on sache ou pas à quel mouvement philosophique se réfèrent toutes ces théories en débat, le monde et l’histoire (dont les discussions/digressions font partie) sont résolument originaux et bien construits avec différents niveaux qui se relient sans que cela ne soit jamais artificiel, car après tout on suit fraâ Erasmas dans son cheminement (intellectuel et aussi très physique !).

    Je suis ravie que le tome 1 t’ai plu. Effectivement, il vaut mieux ne pas trop attendre pour lire le tome 2, car en VO il s’agit d’un seul et même roman (découpé en 2 en VF).

    #188713
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335

    Bonjour à tous,

    Nous regrettons la mort par CazellesJe valide l’entrée du Menu Westeros – Le Val d’Arryn : un livre avec des montagnes sur la couverture avec Nous regrettons la mort d’Arnaud Cazelles.

    Je suis depuis plusieurs années Laurène Beles sur Youtube (les mots de l’imaginaire) qui a lancé sa maison d’édition en 2020 ou 2021 Les trois Nornes.

    J’ai eu le roman par son financement participatif (avec mon nom à la fin et tout).

    Nous suivons la jeune Fainella, inquisitrice pour le Grand Oeil qui chasse et brûle les sorcières dans un monde où la mort n’existe plus. Lorsque vient le trépas, le défunt devient un spectre, une sorte de « zombi » agressif qui attaque et tue sans discernement. Le seul moyen de s’en débarrasser est de procéder au rituel de la noyade dans la mer car le sel est leur seule faiblesse.

    Au début du récit, Fainella se retrouve missionné par le Grand Inquisiteur de chasser et ramener la sorcière qui a tué la mort : La grande Corneille. Pour l’aider dans sa quête, elle est accompagnée de son ancien voisin, ancien marin devenu fromager. Commence alors un voyage dangereux qui les changera à jamais.

    J’ai beaucoup aimé ma lecture, c’est un monde de fantasy très librement inspiré de l’inquisition, des chasses aux sorcières du 17e s., des villages isolés irlandais et des légendes druidiques. Le livre est faussement court car bien qu’il ne fasse que 236 pages, le texte est écrit assez petit et les paragraphes très remplis. La plume de l’auteur est très descriptive, je n’ai pas eu de mal à imaginer les grands navires cathédrales, les armes des inquisitrices et les manifestations de magie. On s’attache vite au vieux bourru qui jure et tient tête à la jeune génération mais aussi à la jeune femme, tiraillée entre les préceptes de son ordre et les souvenirs de son enfance bercée par les anciens dieux.

    Je recommande cette lecture, ne serait-ce que pour l’originalité du monde, mais aussi pour soutenir les petites maisons d’éditions comme Les Trois Nornes qui travaillent exclusivement en France (auteur, illustrateur, imprimeur…)

    Rebelle du désert, tome 1 par HamiltonJe valide également dans le Menu Westeros – Dorne : un livre où on a chaud avec La rebelle du Désert d’Alwyn Hamilton (lu en septembre mais que j’ai oublié de valider ici apparemment)

    Je ne vais pas trop m’appesantir sur cette lecture, c’est du Young Adult. C’est bizarre, j’étais sûre d’avoir fait un topic dessus, mais bon…

    On y suit une jeune fille Amani, en fin d’adolescence, qui souhaite plus que tout partir de son village depuis qu’elle a entendu son oncle déclarer qu’il la prendrait pour seconde épouse. Nous sommes dans un monde de fantasy où il existe des djinns et d’autres créatures surnaturelles, chassées pour leur rareté. C’est du YA classique avec une rencontre avec un jeune homme mystérieux qui se révèle être un prince en pleine rébellion pour remettre son frère sur le trône, et qui est aidé par des demi-djinns, gens avec des pouvoirs hérités de leur parent surnaturel.

    C’est un premier tome qui m’a diverti 1h mais pas assez pour me donner envie de lire le reste. Tout est assez convenu et je n’ai eu aucune surprise malgré les différentes péripéties que vivent les 2 personnages principaux.

    Bien sûr, tout le roman se déroule dans le désert, où il fait très chaud !

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188720
    Nymphadora
    • Vervoyant
    • Posts : 7206

    Je recommande cette lecture, ne serait-ce que pour l’originalité du monde, mais aussi pour soutenir les petites maisons d’éditions comme Les Trois Nornes qui travaillent exclusivement en France (auteur, illustrateur, imprimeur…)

    OH je suis contente de voir un avis positif du livre, j’hésitais : comme toi j’aime beaucoup la chaîne Youtube de Laurene Beles mais je voulais des avis neutres avant de me lancer !

    ~~ Always ~~

    #188721
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 335

    Maintenant que ma lecture date de quelques heures, j’ai beaucoup apprécié l’histoire mais beaucoup moins la plume et la structure du récit. C’était moins fluide que ce que je préfère et le découpage et l’ajout de lettres et extraits de livres et légendes fictifs casse un peu trop le rythme pour moi. Mais les personnages, l’histoire et le World building sont assez sympa. J’ai passé un très très bon moment.

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #188812
    Wylla
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 171

    Je poursuis le challenge de cette année, avec toujours l’espoir de terminer avant la fin du mois (mais je suis déjà hypée par vos propositions pour le suivant !) :

    Menu Westeros :

      <li style= »text-align: right; »>Le Val d’Arryn : un livre avec des montagnes sur la couverture avec La Dernière Reine de Jean-Marc Rochette, Résultat d’images pour la dernière reine rochettebelle BD qui se déroule dans la France des années 1920 et qui nous entraîne des montagnes du Vercors au milieu artistique parisien sur les pas d’Edouard Roux. Homme des montagnes proche de la nature et un peu marginal, il est revenu gueule-cassée de la Ière Guerre Mondiale. On découvre peu à peu son l’histoire familiale est profondément liée à celle de l’ours du Vercors, coeur du récit. Un titre de toute beauté mais tragique.

     

     

     

     

    Menu Grandes Familles :Le chevalier aux épines, tome 1 : Le tournoi des preux - Babelio

    • Targaryen : un livre avec des luttes de pouvoir : Le Chevalier aux épines de Jean-Philippe Jaworski, qui ne manque pas d’intrigues, intrigants, partisans, et autres nobles seigneurs ou personnages mystérieux oeuvrant à satisfaire leurs ambitions. Vous pouvez le retrouver dans Les Manuscrits de Mestre Aemon de Mars !

     

    Menu Devises :

    • Aussi haute qu’Honneur : un livre qui se déroule en hauteur (montagne, tour d’immeuble, espace, etc) : Je pensais avoir déjàSur la route d'Aldébaran validé cette catégorie avec Sur la route d’Aldébaran d’Adrian Tchaikovsky, lu en fin d’année dernière, mais non. Je répare donc cet oubli ^^.
      Un court roman que j’ai beaucoup aimé alors que je n’aime ni la SF, ni l’espace. Cela est  sans doute dû au style empreint d’humour bien noir.
      Pour résumer grossièrement, on suit un astronaute qui avait été envoyé pour explorer une sorte d’artéfact/planète mystérieux au fin fond de l’espace et qui se retrouve perdu à errer à l’intérieur, au milieu de toutes sortes d’extraterrestres et phénomènes physiques qui défient l’entendement humain.

     

    Menu Essos :Une journée dans la Rome antique par Angela

    • Quarth : un livre avec une cité ancienne : Une journée dans la Rome Antique d’Alberto Angela, documentaire historique très accessible qui nous immerge totalement dans la Rome de l’Antiquité (sous Trajan). On parcourt les ruelles et les lieux emblématiques du quotidien des habitants, sur 24h. Le style est très fluide et, pour les non-initiés tels que moi en tout cas, on apprend plein de choses !
    #188910
    Quintus Cularo
    • Patrouilleur du Dimanche
    • Posts : 190

    Hooo merci <3

    Pour le coup tout le plaisir est pour moi.

     

    C’est tes premiers Disque-monde ou pas? Les premiers livres de la série sont loin d’être les meilleurs, ils reposent beaucoup sur un humour parodique (qui nécessite d’avoir les mêmes références que l’auteur). Mais peu à peu Pratchett mêle à cela un humour satirique, qui s’attaque a des sujets de société beaucoup plus qu’à des œuvres, et ca devient vraiment génial (en plus d’être hilarant).

    Je les lis dans l’ordre, donc oui. Les qualités indéniables et le statut culte de la saga me poussent à continuer, donc j’espère que l’humour va se débloquer.

     

    Je trouve, de mon côté, que certaines entrées sont très restrictives, c’est-à-dire qu’elles vont être difficiles à remplir, en prenant en compte que nous avons tous des goûts différents et que c’est difficile de combiner nos envies de lecture à des items restrictifs. Pour un challenge qui veut attirer du monde, c’est chaud, à moins d’élargir le thème

    A titre purement personnel j’aime les thèmes précis. Maintenant pour couper la poire en deux il est peut-être possible de répartir les thèmes de façon à faire des menus avec des « niveaux de difficultés » différents. Avoir d’un coté des menus « faciles » (comprenez avec des thèmes généraux) et aller progressivement vers des menus plus « difficiles » (avec des thèmes précis). Cela permettrait à chacun de trouver son compte tout en rendant le challenge accessible.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 semaines par R.Graymarch.

    N'est pas mort ce qui à jamais dort, mais en d'étranges ères peut mourir même la mort.

30 sujets de 451 à 480 (sur un total de 502)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.