Vos dernières lectures graphiques

  • Ce sujet contient 183 réponses, 35 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Aerolys, le il y a 1 semaine et 5 jours.
4 sujets de 181 à 184 (sur un total de 184)
  • Auteur
    Messages
  • #184154
    MELT527
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 269

    Un léger bruit dans le moteur par MunozBonjour, je viens de lire Un léger bruit dans le moteur de Jonathan Munoz et adapté du roman éponyme de Jean-Luc Luciani.

    Je donne mon avis ici !

    C’est une BD adulte assez noire sur une communauté du fin fond de la campagne où le personnage principal décide de tuer chacun des membres de ce village pour pouvoir s’en aller. Le dessin est assez différent de ce dont j’ai l’habitude, ça colle parfaitement avec le sujet. C’est sale, terne… et le garçon est un petit psychopathe mais on veut qu’il y arrive quand même. Je recommande absolument cette BD si c’est votre truc !

    Trigger Warning : c’est assez explicite sur de nombreux sujets comme la pédophilie, l’inceste, le racisme…

    J’ai particulièrement aimé le ton de la BD comme si on lisait le journal du gosse :

    un-leger-bruit-dans-le-moteur – Luciani – Gaets – Munoz – P.6 – Branchés  Culture

    MELT527
    La lecture est une invitation à l'oisiveté ; l'oisiveté, la mère de tous les vices. Donc, la lecture est un vice. J'étais très vicieux. Robert Brisebois

    #184619
    DNDM
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2590

    Vernon Subutex (tome 1/2), de Virginie Despentes et Luz

    Vernon Subutex (BD) tome 1 - BDfugue.comhttps://images.bfmtv.com/kj3IO-E7zqZj8rH6X9KsXjMpcrE=/0x0:1535x2047/600x0/images/Une-planche-de-Vernon-Subutex-de-Luz-et-Virginie-Despentes-478148.jpg

     

    Première partie d’une adaptation en deux tomes de la trilogie de Virginie Despentes, par le dessinateur Luz (l’un des ex Charlie Hebdo, s’il faut encore le présenter). Je savais pas trop à quoi m’attendre, Virginie Despentes, c’est pas trop mon univers, à la base, et Luz, sur 300 pages grand format, j’avais un peu peur que ce soit illisible. Et finalement, ça passe, et c’est même très bon. Faut un petit temps d’adaptation, à la fois sur le fond (les histoires de camés parisiens riches et pauvres, c’est pas trop mon rayon) et sur la forme (le trait de Luz est pas forcément grand public, même s’il est très lisible), mais on entre dedans sans trop de problème, et on apprécie même le voyage graphique, Luz utilisant plein de petites astuces graphiques qui font que cette BD est une vraie BD diablement bien pensée, et pas juste un roman illustré.

    L’histoire? Vernon, disquaire de 50 ans, se retrouve au chômage, puis en galère de thune, puis à la rue. Il renoue avec d’anciens copains et copines pour essayer de s’incruster sur leur canapé, une nuit ou deux, le temps de trouver une solution. Il squatte chez les uns, chez les autres, on découvre une galerie de personnages très clichés parisiens cocaïnomanes (scénariste beauf, bourgeoise paumée, trader friqué, ex star du X trans, gamine voilée…). Peu à peu, Vernon s’enfonce dans les galères. Mais dans le même temps, en arrière-plan, un fil rouge se noue, qui relie tous les personnages autour de la mort par overdose d’un de leur ancien pote, devenu star du rock, et de mystérieux enregistrements qu’il a laissé à Vernon. Des enregistrements qu’un producteur de cinéma est prêt à payer très cher.

    Bref: des références rock, un Paris plein de persos que certains diront réalistes, que d’autres verront clichés, une histoire qui commence comme un roman social plein de personnages illustrant un certain parisianisme branché, cool et cocaïné, qui se déroule peu à peu et fini, à la fin de ce tome 1, par rejoindre une certaine veine polar assez classique mais toujours efficace. Bien plus accrocheur que ce que j’imaginais, en fait. Le tome 2 sort dans quelques mois, je le lirai.

    Tome 2 lu, donc.

    Amazon.fr - Vernon Subutex (BD) - Seconde partie - Despentes, Virginie, Luz - Livres

    Et grosso modo ça continue bien dans la veine du premier. Il m’a fallu un petit temps de réadaptation (ma lecture du tome 1 datait d’il y a plus d’un an, je n’avais plus forcément les personnages en tête), mais l’intrigue principale qui était arrivée (un peu tardivement dans la première partie m’a rapidement raccroché.

    Après, il y a un petit problème de rythme, IMHO, consécutif au fait que les 3 livres de Virgines Despentes ont été ici adaptés en seulement deux grosses BD de 300 pages. Les résumés Wikipedia me confirment ce que je subodorais: le climax du tome 2 en livre arrive en début de la seconde partie en BD. Ca donne l’impression d’un faux départ, il se passe beaucoup de choses fortes en début de livres, puis la tension retombe, pour finalement repartir lentement.

    Bref, si vous lisez les BD, essayez de lire tout d’un bloc, pas en deux tomes séparés, je pense que ça évitera cette impression de rythme raté.

    Le dos de la BD contient la mention suivante, signée Virginie Despentes:

    « La quasi-totalité de cette seconde partie est originale. Il y a un plaisir fou à faire évoluer un texte publié – de façon à ce qu’il trouve la meilleure forme possible dans l’imagination d’un autre. »

    Après comparaison rapide avec les résumés Wikipedia, il semble en effet y avoir quelques évolutions, mais peut-être plus dans les détails que sur les grandes lignes, relativement similaires. La fin, surtout semble assez différente – ou en tout cas coupée un peu avant ce qui est probablement l’épilogue du livre. Ca change pas mal la perception de la chose. En fait, si j’ai apprécié la partie « polar social » assez classique mais très réussie de l’histoire, les délires musico-mystiques, qui sont un autre pan de la chose, me sont totalement passés au-dessus  – même si en BD, avec Luz au crayon, ça fait de fort jolies pages – et sans cette fin qui leur fait semble t-il la part belle, la perception gobale de l’oeuvre n’est pas la même.

    Mais en effet, Luz met pas mal sa patte sur l’histoire dans cette seconde partie, j’ai l’impression. Tout son travail graphique, sur cet album, est très intéressant, avec des pages superbement pensées et travaillées. Et sur la fin, on a de plus en plus ses propres traumatismes consécutifs à l’attentat contre Charlie Hebdo qui remontent (la page 342 est transparente, à ce sujet). Bref, c’est réellement une adaptation par Luz, qui se lirait probablement de façon très différente si quelqu’un d’autre avait tenu le crayon.

    Globalement, lecture très intéressante, même si c’est pas trop mes délires. Mais le travail de Luz fait que j’ai probablement plus accroché à ce qui, en livre pur, m’aurait probablement gavé.

    Lus également:

    Le grand méchant renard, de Benjamin Renner

    Amazon.fr - Le Grand Méchant Renard - Renner, Benjamin - LivresLe Grand Méchant Renard, Benjamin Renner – De ma Plume à vos Oreilles

    Un renard looser, coaché par le grand méchant loup, qui essaye de manger des poules, et qui puisque il n’y arrive pas vole des oeufs, qu’il couve pour les faire éclore et manger les poussins, et évidemment quand ils éclosent…

    Un album léger, mais avec des pages réellement très drôles, surtout si vous êtes parents.

    Les Sauroctones (tome 1), d’Erwan Surcouf.

    Bandes dessinées - Les Sauroctones - Tome 1 Les Sauroctones - Tome 1 - DARGAUDLes Sauroctones tome 1 - BDfugue.com

    Une histoire post-apo hyper classique traitée volontairement de façon ironique, foutraque et faite surtout pour parodier le temps présent (dans un premier temps) mais qui peu à peu commence à se prendre au sérieux.

    Ca donne une impression de lecture un peu étrange, on ne sait pas trop comment aborder la chose. C’est souvent comme ça avec Erwan Surcouf, en fait, sans détester j’accroche moyen à ce qu’il fait, je ne sais jamais trop sur quel pied danser, si on doit lire la chose au 1er ou au 12e degré. Là je dis « mouaisbof » mais en même temps j’ai envie de lire le tome 2, parce qu’en fait on s’immerge pas si mal que ça dans cet univers, au final.

    Auteur de "Les mystères du Trône de Fer", tome I, co-auteur du tome 2: https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-les-mots-sont-du-vent/ & https://www.lagardedenuit.com/forums/sujets/les-mysteres-du-trone-de-fer-2/
    Présentation & autres pub(lications) : www.lagardedenuit.com/forums/sujets/presentation-dndm/

    #184917
    Jon
    • Patrouilleur Expérimenté
    • Posts : 421

    Lore Olympus
    Lore Olympus saison 1, de Rachel Smythe. La preuve qu’on peut prendre de vieux mythes et les adapter à la société actuelle ! C’est pour le coup un immense plaisir de lecture, c’était mon premier webtoon, et après un démarrage un peu lent, j’ai été complètement embarqué. On découvre les différents protagonistes au fur et à mesure, tandis que les différentes facettes de nos deux héros, Perséphone et Hadès, nous sont dévoilées. Chaque élément vient s’ajouter délicatement aux autres, les apartés sur les personnages secondaires et les flashbacks sont bien dosés, c’est mignon sans être niais, bref, je me joins aux autres avis (très) positifs sur cette série : hâte de lire la suite !

    #184930
    Aerolys
    • Fléau des Autres
    • Posts : 2899

    Aller, encore. Blacksad tome 6, « Alors tout tombe », première partie, de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido  Graphiquement, c’est toujours ce qui se fait de mieux en BD à l’heure actuelle. Des trognes incomparables, des cadrages géniaux, des ambiances de dingue. Dans ce tome, des foules et scènes de vie extrêmement réussies. Le scénario? Du polar urbain dans les années 40-50, et comme c’est un demi-tome, pas trop la peine d’en dire plus. De toute façon, Blacksad, ça se lit à 99% pour le dessin, pour moi.

    Je n’avais pas réagi à ça mais lisez Blacksad ! Une excellente série de BDs.

    Toutes les plus belles histoires commencent par une brique sur le pied.

    Si Theon ouvre un bar, c'est le Baratheon.

    Spoiler:
4 sujets de 181 à 184 (sur un total de 184)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.