Edmyn Tully

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Edmyn Tully
Identité
V.O. Edmyn Tully
Statut
Rang Lord
Titres Seigneur de la Maison Tully
Sire de Vivesaigues
Seigneur suzerain du Conflans (après la Conquête)
Main du roi (de 7 à 9)
Famille
Enfants plusieurs filles[1]
au moins un fils
Blasons
Lord Edmyn dirigeait la maison Tully
Sire de Vivesaigues
◄ Inconnu Prentys Tully ? ►
Suzerain du Conflans
◄ aucun Prentys Tully ? ►
Main du Roi
Orys Baratheon Alton Celtigar

Edmyn Tully était le seigneur de la maison Tully et sire de Vivesaigues à l'époque de la Conquête et du règne d'Aegon le Conquérant. Simple banneret de la maison Chenu d'Harrenhal, Edmyn Tully se rallia à Aegon, plutôt qu'à son suzerain, Harren le Noir. En récompense, Aegon fit de lui le seigneur suzerain du Conflans[2][1]. Par la suite, il fut Main du Roi pendant deux ans[3].

Histoire[modifier]

Pendant la Conquête d'Aegon I Targaryen, plutôt que de rallier son suzerain, le roi Harren le Noir, lord Edmyn Tully choisit de rejoindre la maison Targaryen. D'importantes maisons du Conflans le suivent dans sa rébellion : Nerbosc, Mallister, Vance, Bracken, Piper, Frey, Fort. Ils joignent leurs forces à celles d'Aegon et assiègent Harrenhal, fief d'Harren le Noir, avec un contingent estimé à huit mille hommes. A l'issue du siège, lord Edmyn Tully jure allégeance à Aegon, qui le récompense, en faisant de lui le nouveau seigneur suzerain du Conflans[N 1]. Les autres seigneurs riverains lui rendent immédiatement hommage[1].

Dans les années qui suivent, lord Edmyn renforce son autorité sur les seigneurs riverains, notamment en mariant une de ses filles au nouveau sire d'Harrenhal, lord Quenton Qoherys. En l'an 7, lord Edmyn Tully devient la seconde Main du Roi Aegon I Targaryen, à la suite d'Orys Baratheon. Il démissionne deux ans plus tard, pour retourner à Vivesaigues, auprès des siens[N 2][3].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. D'après mestre Yandel, certaines personnes ont proposé à l'époque que lord Edmyn devienne également seigneur suzerain des îles de Fer, qui dépendaient également du royaume d'Harren le Noir, mais Aegon trancha différemment, lorsqu'il laissa les Fer-nés choisirent eux-mêmes leur propre suzerain en l'an 2, en la personne de Goren Greyjoy (cf. Les origines de la saga, La maison Tully).
  2. On peut supposer que cette démission est en lien avec la succession de Harrenhal. En effet, en l'an 9, l'année où lord Edmyn abandonne la charge de Main du Roi, le petit-fils de Quenton Qoherys, Gargon, lui succède à la tête d'Harrenhal (cf. The Sons of the Dragon). Il est possible que les deux événements soient liés et que lord Edmyn ait voulu défendre les droits de sa fille et de ses éventuels petits-enfants sur Harrenhal. D'autant qu'il est précisé par mestre Yandel que l'alliance matrimoniale entre la fille d'Edmyn Tully et lord Quenton fut d'abord fructueuse, avant de devenir problématique (cf. Les origines de la saga, La maison Tully).

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Les origines de la saga, La Conquête.
  2. Appendices AGOT.
  3. 3,0 et 3,1 Les origines de la saga, La maison Tully.