Orys Baratheon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Orys Baratheon
Identité
V.O. Orys Baratheon, One-Hand
Surnom Une-Main
Statut
Rang lord
Titres champion d'Aegon Targaryen
Première Main du Roi
fondateur de la Maison Baratheon
seigneur suzerain des terres de l'Orage
sire d'Accalmie
Naissance vers -25 (Peyredragon)
Décès an 37 (Accalmie)
Famille
Père Aerion Targaryen ?
Épouse Argella Durrandon
Enfants Davos Baratheon
Raymont Baratheon ?[N 1]
Blasons
Orys est le fondateur de la maison Baratheon
Main du Roi
Aucun Edmyn Tully
Suzerain des terres de l'Orage et sire d'Accalmie
Aucun Inconnu ►

Orys Baratheon était le seul véritable ami et le champion d'Aegon le Conquérant, dont il fut la toute première Main. Des rumeurs prétendent qu'il était également le fils bâtard d'Aerion Targaryen, sire de Peyredragon, et donc le demi-frère d'Aegon le Conquérant et de ses sœurs-épouses Visenya et Rhaenys[N 2]. Suite à la Conquête, Orys devint seigneur suzerain des terres de l'Orage et sire d'Accalmie, ce qui lui permit de fonder la maison Baratheon[1]. Sa participation à la première guerre Dornienne le laissa manchot, ce qui lui valut le surnom d'Orys Une-Main[2], mais il se vengea des années plus tard, peu avant sa mort[3].

Histoire[modifier]

La Conquête[modifier]

Orys Baratheon pourrait être le fils naturel de lord Aerion Targaryen de Peyredragon. Il aurait donc été le demi-frère d'Aegon I Targaryen, de Visenya et de Rhaenys[N 2][4]. Ils grandissent manifestement ensemble. Avant la Conquête, Orys Baratheon était le seul vrai ami, le champion[1] et le bouclier juré du sire de Peyredragon, Aegon Targaryen[4].

Vers l'an -2, Aegon est approché par le roi de l'Orage Argilac l'Arrogant, qui lui propose le mariage avec sa fille unique Argella en échange de son appui pour combattre le roi des Îles et du Conflans Harren le Noir. Les termes d'Argilac étant déloyaux, Aegon refuse et propose de marier Orys à Argella. Argilac, conscient des rumeurs de bâtardise entourant la naissance d'Orys, s'estime insulté par cette proposition et offense à son tour Aegon, lui donnant ainsi un prétexte pour attaquer les Sept Couronnes et commencer sa Conquête[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Conquête.

Après le débarquement dans l'estuaire de la Néra, Orys mène l'armée targaryenne contre les Sombrelyn et les Mouton, appuyé par Aegon Targaryen monté sur Balerion, et remporte une victoire facile. Aegon l'honore, faisant de lui officieusement la première Main du Roi. Il lui confie ensuite le commandement d'une partie de l'armée (avec l'assistance de Rhaenys montée sur Meraxès), afin de soumettre les terres de l'Orage, pendant que l'armée principale marche sur Harrenhal. Au cours de l'approche vers Accalmie, arrive la nouvelle de la chute d'Harrenhal. Renseigné sur les mouvements de l'armée d'Argilac grâce à Rhaenys, Orys vainc et tue le roi de l'Orage lors de la bataille du Dernier Orage, au cours de laquelle il est blessé[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : bataille du Dernier Orage.

Orys se prépare ensuite à assiéger Accalmie où s'est retranchée Argella Durrandon, mais les vassaux de cette dernière préfèrent se rendre et la lui livrer, nue et enchaînée. Orys se conduit courtoisement envers sa captive, en la libérant et en la couvrant de son manteau[1][N 3].

Fondation de la maison Baratheon[modifier]

En récompense de ses hauts faits, Aegon I Targaryen offre à Orys la main d'Argella Durrandon, ainsi que sa demeure ancestrale, Accalmie. Orys fonde ainsi la maison Baratheon, en reprenant le blason et la devise de la maison Durrandon[5]. Sa fonction de Main du Roi semble devenir officielle dans les années qui suivent.

Orys participe à la première tentative de conquête de Dorne en 4 ap-C mais il est capturé par le Wyl de Wyl alors qu'il cherche à passer les Osseux. On paye son poids en or en l'an 7, et il est libéré, après avoir été amputé d'une main par son geôlier. Orys devient amer et renfermé, avide de vengeance envers Dorne. Il quitte son poste de Main du Roi, qui sera confié à lord Edmyn Tully[4]. Lorsque le prince de Dorne demande la paix en l'an 13, Orys est furieux[2].

Après la mort d'Aegon en l'an 37, son fils aîné Aenys monte sur le trône et doit affronter plusieurs rebelles. Parmi ces rebelles, un Dornien, baptisé roi Vautour gagne plusieurs batailles contre les seigneurs des marches de Dorne. Le nouveau roi s’avère incapable d'intervenir, et c'est finalement Orys et son fils ser Davos Baratheon qui défient l'ost du roi Vautour, fort de 30 000 hommes, commandés par Walter Wyl, le fils du Wyl de Wyl. A Pierheaume, Orys écrase les Dorniens et capture Walter Wyl. Orys le condamne à perdre sa main, en remboursement de celle que lui avait coupé son père, et réclame aussi son autre main et ses deux pieds en guise d'intérêts. Blessé durant les combats, Orys est ramené à Accalmie mais meurt en chemin, « en souriant », selon son fils[4][6].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Raymont Baratheon est réputé être le fils de Lord Baratheon. Comme il appartient à la Garde Royale en l'an 42, on peut supposer que son père était soit Orys Baratheon, soit le successeur d'Orys.
  2. 2,0 et 2,1 Cette rumeur n'a jamais été prouvée, elle est pourtant communément admise. Ses défenseurs font valoir qu'Orys a été récompensé plus que quiconque lors de la Conquête d'Aegon le Conquérant (cf. Les origines de la saga, La maison Baratheon). Cette rumeur semble avoir existé dès l'époque de la Conquête (cf. Les origines de la saga, La Conquête).
  3. Allusion probable au rite du mariage, lorsque l'époux couvre la mariée d'un manteau à ses armes.

Références[modifier]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3 et 1,4 Les origines de la saga, La Conquête.
  2. 2,0 et 2,1 Les origines de la saga, Dorne face aux Dragons.
  3. Les origines de la saga, Aenys I.
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 Les origines de la saga, La maison Baratheon.
  5. Appendices AGOT.
  6. The Sons of the Dragon.