Ellyn Reyne

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Ellyn Reyne
Identité
V.O. Ellyn Reyne
Statut
Rang noble
Décès fin 261 ou début 262
(Château Tarbeck)
Famille
Père Robert Reyne
Époux Tion Lannister
Walderan Tarbeck
Enfants Rohanne Tarbeck (240)
Cyrelle Tarbeck (241)
Tion Tarbeck (242)
Blasons
Ellyn faisait partie de la maison Reyne Ellyn faisait partie de la maison Lannister par alliance Ellyn faisait partie de la maison Tarbeck par alliance

Lady Ellyn Reyne appartenait à la maison Reyne. Elle était la fille de lord Robert Reyne et la soeur de Roger et Reynard.

L'ascension[modifier]

Ellyn était promise à Tywald Lannister, fils aîné et héritier de lord Gerold Lannister, seigneur suzerain des terres de l'Ouest, mais le décès de ser Tywald en 233, lors de la prise de Stellepique[N 1], l'amena à convaincre le frère jumeau de Tywald, Tion, pourtant fiancé à une fille de lord Rowan, de l'épouser, malgré l'opposition de lord Gerold.

Le règne des Reyne[modifier]

Avec le mariage de lady Ellyn avec ser Tion Lannister, l'influence des Reyne sur Castral Roc se fit prépondérante. Les postes importants et prestigieux furent donnés à des proches de lady Ellyn, et ses frères, lord Roger et ser Reynard, comptèrent alors parmi les hommes les plus importants de l'Ouest, accumulant les richesses, au point qu'on nomma cette période le règne des Reyne.

Mais cette période prit fin avec la mort de ser Tion lors de la bataille du pont de la Wend, durant la quatrième rébellion Feunoyr[1]. Les Reyne rentrèrent alors dans leur fief de Castamere, laissant lady Ellyn seule au Roc. Elle ne tarda pas à tenter d'attirer Tytos, le frère de Tion et époux de Jeyne Marpheux, dans son lit. Ce plan avorta, contraignant lord Gerold à reprendre les rênes du pouvoir, mariant lady Ellyn à lord Walderan Tarbeck, et l'expulsant ainsi de Castral Roc[1].

La rébellion des Reyne et des Tarbeck[modifier]

Mais lady Ellyn n'oublia rien : profitant des richesses accumulées pendant le séjour à Castral Roc, elle restaura la puissance de la maison Tarbeck et renforça leur alliance traditionnelle avec les Reyne. Elle mit au monde les derniers enfants de lord Walderan, deux filles et un fils. Vers l'an 252, lors du banquet où l'union de Genna Lannister avec ser Emmon Frey fut annoncée officiellement, elle ne manqua pas de rire ouvertement de la mésalliance que ces fiançailles représentaient pour la maison Lannister[2].

Quelques années plus tard, son époux ayant défié l'autorité de son suzerain, lord Tytos Lannister, et ayant été fait prisonnier par celui-ci, lady Ellyn Tarbeck captura en réponse trois Lannister, dont le jeune Stafford, et exigea la libération de son époux. Lord Tytos céda par faiblesse[3].

Moins d'un an plus tard, en l'an 261, Tarbeck et Reyne entrèrent en rébellion ouverte contre le Roc. Ser Tywin Lannister, fils aîné de lord Tytos en profita pour éliminer définitivement ces deux maisons, défaisant l'ost de lord Walderan, le décapitant lui et ses fils, puis provoqua la mort de lady Ellyn en mettant à bas le donjon de Château Tarbeck où elle s'était réfugiée[1].

Icone loupe.png Voir article détaillé : Rébellion des Reyne et des Tarbeck.

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Ces informations ne figurent pas dans la version définitive des Origines de la saga où le paragraphe consacré aux terres de l'Ouest a été considérablement raccourci par manque de place. Elles figurent néanmoins dans la version longue du chapitre lu par George R.R. Martin à la ConCarolinas en mai 2014 et publié sur son site internet en mars 2015.

Références[modifier]