Feu-dragon

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : dragonfire, dragonflame ou "dracarys"

Le feu-dragon[N 1] ou flamme-dragon est le nom donné au feu craché par un dragon. En haut valyrien, il est appelé « dracarys »[1].

Généralités[modifier]

Le feu-dragon est redoutable, en temps de guerre. Son utilisation a été déterminante lors de nombreuses batailles, notamment durant les guerres rhoynaises[2] ou de la Conquête des Sept Couronnes par les Targaryen[3]. En dehors de la guerre, le feu-dragon est parfois utilisé pour forger des objets : les lames en acier valyrien auraient été forgées grâce au feu-dragon et à des sortilèges[4] ; le feu de Balerion aurait servi à forger le Trône de Fer[5]. Les seigneurs Dragons de Valyria se servaient aussi du feu-dragon pour faire fondre la pierre, et créer des édifices en pierre fondue, comme les routes valyriennes, le Mur Noir de Volantis ou la forteresse de Peyredragon[6].

Le feu-dragon est si ardent qu’il peut faire fondre la pierre, comme le prouvent les ruines d'Harrenhal[7] ou l'acier[8][9]. D'après les pyromants de la Guilde des Alchimistes, le feu-dragon est l'une des trois sources de chaleur qui brûlent avec plus d'ardeur que le feu grégeois, avec les feux souterrains et le soleil d'été[10]. Le feu grégeois est parfois qualifié de proche parent du feu-dragon[11].

Le feu-dragon est multicolore. Il semble généralement reprendre la couleur du dragon, mais ce n'est pas systématique[1][12][13].

Le feu-dragon dans la saga[modifier]

Dans ASOS[modifier]

Daenerys choisit d'utiliser le mot « dracarys » comme signal pour donner l'ordre à ses dragons de cracher du feu[1]. Au cours de l'achat des Immaculés auprès des Bontés d'Astapor, elle utilise ce mot pour lancer le signal du massacre des esclavagistes et du sac de la ville[14].

Au cours d'un rêve, Daenerys se voit sous les traits de son frère, Rhaegar Targaryen, chevauchant un dragon lors de la bataille du Trident. L'armée rebelle de l'Usurpateur, vêtue d'armure de glace, fond entièrement, transformant la rivière en torrent[14].

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Parfois traduit en feu dragon ou feudragon (cf. L'épée de feu.).

Références[modifier]