Rhaegar Targaryen

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher
Rhaegar Targaryen
Identité
V.O. Rhaegar Targaryen
Surnom Le Dernier Dragon
Prince Dragon
Apparence
Yeux indigo
Cheveux or-argenté
Taille haute stature
Statut
Rang Prince héritier
Titre Prince de Peyredragon
Naissance 259 (Port-Réal)
Décès 283 (Gué des Rubis)
Famille
Père Aerys II Targaryen
Mère Rhaella Targaryen
Épouse Elia Martell (280)
Enfants Rhaenys Targaryen (280)
Aegon Targaryen (281)
Blasons
Rhaegar faisait partie de la maison Targaryen

Né en l'an 259, le prince Rhaegar Targaryen était le fils aîné du roi Aerys II Targaryen et de la reine Rhaella Targaryen. De haute stature, il avait les cheveux d'or argenté et les yeux d'un indigo soutenu[1]. Chevalier émérite et d'une grande beauté, il aimait la musique et jouait de la harpe. Marié à Elia Martell, ils eurent deux enfants : Rhaenys et Aegon, tués lors du sac de Port-Réal. Lui-même tomba sous le marteau de guerre de Robert Baratheon à la bataille du Trident, au lieu-dit du gué des Rubis, « en murmurant le nom d'une femme aimée »[2][1].

Jeunesse

Le prince Rhaegar est un personnage solitaire et atteint d'une profonde mélancolie. Celle-ci est généralement attribuée aux circonstances de sa naissance qui semble liée à la tragédie de Lestival en l'an 259. Dans sa jeunesse, il ne montre que peu de goût pour les armes, mais est studieux[3]. Il apprend à lire très jeune et apprécie la compagnie des mestres, ce qui lui vaut les railleries des chevaliers de la cour qui voient en lui un nouveau Baelor I Targaryen[4].

Sans doute en l'an 274[N 1], il fait un séjour à Dorne, et, au retour, il fait étape une quinzaine de jours à La Griffonnière. Là, pendant que lord Armond Connington tente de le gagner à sa cause dans les querelles qui l'opposent à la maison Morrigen, son fils, le jeune Jon, est fasciné par son aura et son charisme, surtout après qu'il eut fait pleurer toutes les dames lors du banquet de bienvenue, au cours duquel il joue sur sa harpe aux cordes d'argent une chanson d'amour et de destin malheureux[5].

L'une des lectures du prince semble le décider subitement à devenir un combattant, puisqu'il se présente un matin au maître d'armes du Donjon Rouge, ser Willem Darry, pour débuter avec assiduité cette nouvelle formation[4]. Il est écuyer à Port-Réal avec Jon Connington, qui devient son ami[4][6][7].

Chevalerie et mariage

Le prince Rhaegar devient alors un excellent jouteur. Il porte une armure noire dont le plastron est décoré du dragon rouge tricéphale de la maison Targaryen incrusté de rubis[8]. Il court brillamment plusieurs tournois, dont le tournoi d'Accalmie, où il défait successivement lord Steffon Baratheon, lord Jason Mallister, le prince Oberyn Martell, et le chevalier mystérieux qui s'avère être Symon Tignac, avant d'être battu dans la joute ultime[3] par ser Barristan Selmy de la Garde Royale[9]. Il ne remporte toutefois aucun tournoi, avant l'an 281[3].

Après son accession à la chevalerie, il a pour écuyer ser Myles Mouton, puis ser Richard Lonbec. Il les adoube lui-même et reste très lié à eux. Ses seuls autres amis connus sont ser Arthur Dayne de la Garde Royale, le jeune lord Jon Connington[4] et le prince Lewyn Martell, membre de la Garde Royale et oncle de son épouse[10].

Malgré ses compétences martiales, le prince Rhaegar ne semble avoir de réelle passion que pour la musique. Il est connu pour jouer d'une harpe aux cordes d'argent[11][5], et part souvent seul dans les ruines de Lestival pour composer de nouvelles chansons[3].

Il se marie à la princesse Elia Martell de Dorne en l'an 280[12], après qu'Aerys a refusé en l'an 276 l'offre de lord Tywin Lannister qui voulait marier Rhaegar à sa fille Cersei[13]. Le prince éprouve de l'attachement pour son épouse, mais probablement pas vraiment d'amour[14]. La princesse Elia, malgré sa santé fragile lui donne deux enfants, Rhaenys en l'an 280 et Aegon en l'an 282. Peu de temps après cette naissance, Rhaegar confie à son épouse qu'Aegon était « le prince qui fut promis » et que « sienne est la chanson de la glace et du feu »[N 2][1].

Le grand tournoi d’Harrenhal

Le roi Aerys II est persuadé (notamment par lord Varys) que le prince Rhaegar complote pour le déposer, et que le grand tournoi d'Harrenhal de l'an 281 n'est qu'un prétexte pour lui permettre de rallier le plus de nobles possibles à ce projet. C'est pourquoi le roi décide de s'y rendre également. Ce tournoi est l'occasion pour le prince de montrer la grande confiance qu'il accorde à ser Arthur Dayne[15]. Le quatrième jour des joutes, le roi ordonne au prince de partir à la recherche du mystérieux chevalier d'Aubier rieur, apparemment sans succès[16]. Le lendemain, dernier jour des joutes, le prince triomphe, battant successivement Brandon Stark, lord Yohn Royce, ser Arthur Dayne et enfin ser Barristan Selmy. Il couronne alors Lyanna Stark reine d'amour et de beauté (alors que son épouse est présente)[8].

La rébellion de Robert Baratheon

La vie du prince Rhaegar prend un cours tragique quand il enlève Lyanna Stark (dont il semble avoir été sincèrement épris[15]) quelque temps après le tournoi d'Harrenhal. Cet enlèvement est l'un des principaux événements déclencheurs de la rébellion de Robert Baratheon. Au début de celle-ci, le prince semble être introuvable, puisque son père, le roi Aerys II Targaryen, après avoir limogé sa Main Owen Merryweather, doit se rabattre sur le jeune lord Jon Connington pour suppléer cette absence. Rhaegar ne réapparait que tardivement, après la bataille des Cloches, alors que la situation commence à s'équilibrer entre les deux factions. Après avoir convaincu son père de ravaler son orgueil et de faire appel à lord Tywin Lannister[17], il prend le commandement de l'armée loyaliste rassemblée à Port-Réal et part affronter Robert Baratheon au Trident[18]. La bataille du Trident qui s'ensuit vit sa mort lors d'un duel avec Robert, duel qui sonne la fin de la bataille avec la déroute de l'armée loyaliste. Le corps de Rhaegar est incinéré, selon la coutume des Targaryen[19].

La suite des événements amène la mort de ses deux enfants lors du sac de Port-Réal, et la découverte par Eddard Stark de Lyanna mourante à la tour de la Joie sous la garde de trois membres de la Garde Royale. Bien que maudit par Robert pour l'enlèvement et le supposé viol de Lyanna, Rhaegar semble jouir encore d'une bonne réputation dans les Sept Couronnes.

Voir aussi

Notes et références

Notes

  1. Le prince est alors jeune (il aurait eu quinze ans selon cette hypothèse) et Jon Connington est encore plus jeune, (il aurait eu onze ou douze ans selon cette hypothèse toujours), tous deux sont encore de jeunes garçons (cf. A Dance with Dragons, Chapitre 62, Le griffon ressuscité). Par ailleurs, le séjour du prince Rhaegar à Dorne suit probablement le voyage des Martell à Castral Roc, et préfigure probablement les premières avances des Martell pour le futur mariage du prince héritier avec la princesse Elia Martell qui aura lieu en l'an 278.
  2. Des années plus tard, sa sœur Daenerys a une vision de cette scène, alors qu'elle erre dans l'hôtel des Nonmourants de Qarth. Elle croise alors le regard de celui qu'elle n'a pas immédiatement reconnu être son frère, lequel semble alors ajouter à son intention : « Il doit y en avoir cependant une autre. Le dragon a trois têtes » (cf. A Clash of Kings, Chapitre 49, Daenerys).

Références