Grand roi des îles de Fer

De La Garde de Nuit
Aller à : navigation, rechercher

V.O. : High King of the Iron Islands

Le titre de grand roi des îles de Fer[N 1] fut porté durant l'Âge des Héros par une série de rois des îles de Fer, élus lors d'états généraux de la royauté pour exercer le gouvernement suprême sur l'ensemble des Fer-nés. À cause de leur couronne de bois flotté, ces rois sont parfois appelés les « rois de Bois flotté »[N 2]. Chaque fois qu'un roi meurt, sa couronne est brisée et ses morceaux renvoyés à la mer. De nouveaux états généraux désignent un nouveau roi, qui est ceint d'une nouvelle couronne[1].

La pratique d'élire les rois disparut environ mille ans avant l'arrivée des Andals, lorsqu'Urron Greyfer fit assassiner les rois et les capitaines assemblés en états généraux de la royauté, et accapara la royauté des îles pour sa seule maison[2].

Histoire[modifier]

À une époque reculée de l'Âge des Héros, les Premiers Hommes des îles de Fer sont gouvernés par de nombreux rois. Chacune des îles en a deux : un roi de Roc qui administre les terres et un roi de Sel qui organise les pillages. Les guerres et les pillages entre îles sont monnaie courante, jusqu'à ce qu'un prophète du dieu Noyé, Galon Blancbourdon, déclare que les Fer-nés ne doivent pas se battre entre eux, ni piller les terres de leurs semblables. Il réunit alors les îles de Fer, en faisant élire par les rois et les capitaines un grand roi des îles de Fer, lors d'états généraux de la royauté sur Vieux Wyk. Urras Greyfer est élu et Galon Blancbourdon ceint son front d'une couronne de bois flotté, semblable à celle du légendaire Roi Gris. À la mort d'Urras, son fils Erich Ier Greyfer s'empare de la couronne de son père, mais Galon Blancbourdon s'insurge, déclarant que seuls des états généraux de la royauté peuvent désigner les grands rois des îles de Fer. L'assemblée qui se réunit ensuite à Vieux Wyk dépose Erich et élit Regnar Timbal.

Le système électif assure pendant plusieurs siècles la prospérité des îles de Fer, qui connaissent un véritable âge d'or. Auparavant, les pillards s'emparaient de vivres pour se nourrir, de bois pour construire leurs snekkars, de femmes-sel pour assurer leur descendance et des richesses qu'ils ne pouvaient trouver dans l'archipel. Les rois de Bois flotté adoptent une politique plus ambitieuse : conquérir les terres littorales des mers du Crépuscule et faire payer un tribut aux populations qui les occupent. L'apogée de cette époque a lieu sous Qhored le Cruel, qui se vante de dominer toutes les terres de Westeros à proximité de la mer. Il conquiert notamment Villevieille et reçoit un temps le tribut du roi du Conflans Bernarr II Lejuste.

Après une période d'expansion et de domination, arrive le déclin des Fer-nés : les Premiers Hommes des terres vertes construisent leurs propres snekkars et remplacent leurs palissades de bois par des douves de pierre. Les Jardinier du Bief et les Hightower de Villevieille cessent de payer le tribut et remportent des victoires militaires. Dans les terres de l'Ouest, Gylbert Farman soulève le peuple de Belle Île, Sarocq Fils-de-Putain s'empare de Kayce et le roi du Roc Gerold Ier Lannister capture une centaine d'otages fer-nés pour tenir les pillards loin de ses côtes. Peu à peu, les Fer-nés perdent leurs possessions : La Treille, l'Île-aux-Ours, le Pouce-Flint. Quelques grands rois des îles parviennent à remporter des victoires sans lendemain, retardant un peu l'inévitable effondrement de la domination fer-née sur les littoraux.

Les Greyfer déclenchent une série de crises politiques qui aboutissent à la fin du système d'élection des grands rois : Torgon le Tardif fait invalider les états généraux de la royauté qui ont permis l'élection d'Urragon IV Bonfrère, en prétextant que son absence l'a empêché de présenter sa candidature. Il provoque ainsi une rébellion et devient roi la place d'Urragon, sans avoir été choisi ou acclamé par les états généraux de la royauté. Il règne quarante ans et se fait assister par son fils Urrathon dans les cinq dernières années de son règne. À sa mort, son fils lui succède sans avoir été élu et sans que personne ne proteste. Au moment de sa mort, Urrathon IV veut transmettre la royauté à son petit-neveu, Urron Greyfer, roi de Sel d'Orkmont. Cette fois, les prêtres tentent d'organiser des états généraux de la royauté sur Vieux Wyk pour revenir à la tradition, mais Urron lâche sur l'assemblée ses guerriers, tuant treize rois et une cinquantaine de prêtres. Il s'arroge alors une couronne de fer noir et se nomme roi des îles de Fer : la royauté devient héréditaire et les états généraux ne sont plus convoqués[1].

Grands rois des îles de Fer connus[modifier]

Dans son Histoire des Fer-nés, l'archimestre Haereg détaille une liste incomplète et contradictoire de cent onze rois à avoir porté ce titre[1]. Il affirme que trente-huit de ces rois provenaient de la maison Greyfer, ce qui est deux fois plus que n'importe quelle autre maison[3]. Les Bonfrère et les Greyjoy sont les deux maisons suivantes à avoir fourni le plus de grands rois[4].

Parmi ces rois, on trouve :

Voir aussi[modifier]

Notes et références[modifier]

Notes[modifier]

  1. Traduit également en Souverain Suprême (cf. A Feast for Crows, Chapitre 02, Le Prophète)
  2. the driftwood kings en V.O.

Références[modifier]